EMMANUELLE FOUCAULT

  • Neuf 
    Habitat 
    2020
    (31 - Haute-Garonne)
    44 route d'Albi
    31200 TOULOUSE
    France métropolitaine
    Architecte(s) associé(s) :
    ATELIERS MARTINIE, Stéphanie GUILLON, Pierre-Edourd VERRET
    Maître d’ouvrage :
    SNC COGEDIM
    Ce projet est une opportunité de transformer une friche industrielle en pleine décrépitude en quartier résidentiel.
    En terme d’usage urbain, ce projet permet aussi le bouclage de dessertes en impasse.
    7991 m² SP seront construits sur 4 plots en bande.
    Pour s’implanter dans un quartier nous avons recherché des éléments historiques, arpenté le quartier et découvert
    quelques invariants sur lesquels nous nous sommes appuyés : les grilles ferronées, les soubassements de brique, les émergences verticales, l'avant cour.
    Dans le projet, nous avons choisi de nous servir de la grille et de piles maçonnées pour prolonger de manière contemporaine cet élément caractéristique du quartier.
    Cette grille et ces piles se retrouvent à la fois pour délimiter les jardins mais aussi pour exprimer le soubassement des bâtiments. Elles sont traitées en briques de béton ton pierre d’un format allongé pour marquer une écriture contemporaine .
    Nous avons choisi de ponctuer les façades d’émergences de briques de béton ton pierre qui rappelle les émergences du quartier.
    Afin de localiser le projet, un autre invariant typique des hôtels particuliers toulousain a été réinterprété : l’avant cour.
    Elle permet de donner de la profondeur et une échelle plus domestique.

  • Neuf 
    Habitat 
    2020
    (31 - Haute-Garonne)
    44 route d'Albi
    31200 TOULOUSE
    France métropolitaine
    Architecte(s) associé(s) :
    ATELIERS MARTINIE, Stéphanie GUILLON, Pierre-Edourd VERRET
    Maître d’ouvrage :
    SNC COGEDIM
    Ce projet est une opportunité de transformer une friche industrielle en pleine décrépitude en quartier résidentiel.
    En terme d’usage urbain, ce projet permet aussi le bouclage de dessertes en impasse.
    7991 m² SP seront construits sur 4 plots en bande.
    Pour s’implanter dans un quartier nous avons recherché des éléments historiques, arpenté le quartier et découvert
    quelques invariants sur lesquels nous nous sommes appuyés : les grilles ferronées, les soubassements de brique, les émergences verticales, l'avant cour.
    Dans le projet, nous avons choisi de nous servir de la grille et de piles maçonnées pour prolonger de manière contemporaine cet élément caractéristique du quartier.
    Cette grille et ces piles se retrouvent à la fois pour délimiter les jardins mais aussi pour exprimer le soubassement des bâtiments. Elles sont traitées en briques de béton ton pierre d’un format allongé pour marquer une écriture contemporaine .
    Nous avons choisi de ponctuer les façades d’émergences de briques de béton ton pierre qui rappelle les émergences du quartier.
    Afin de localiser le projet, un autre invariant typique des hôtels particuliers toulousain a été réinterprété : l’avant cour.
    Elle permet de donner de la profondeur et une échelle plus domestique.

  • Neuf 
    Habitat 
    2020
    (31 - Haute-Garonne)
    44 route d'Albi
    31200 TOULOUSE
    France métropolitaine
    Architecte(s) associé(s) :
    ATELIERS MARTINIE, Stéphanie GUILLON, Pierre-Edourd VERRET
    Maître d’ouvrage :
    SNC COGEDIM
    Ce projet est une opportunité de transformer une friche industrielle en pleine décrépitude en quartier résidentiel.
    En terme d’usage urbain, ce projet permet aussi le bouclage de dessertes en impasse.
    7991 m² SP seront construits sur 4 plots en bande.
    Pour s’implanter dans un quartier nous avons recherché des éléments historiques, arpenté le quartier et découvert
    quelques invariants sur lesquels nous nous sommes appuyés : les grilles ferronées, les soubassements de brique, les émergences verticales, l'avant cour.
    Dans le projet, nous avons choisi de nous servir de la grille et de piles maçonnées pour prolonger de manière contemporaine cet élément caractéristique du quartier.
    Cette grille et ces piles se retrouvent à la fois pour délimiter les jardins mais aussi pour exprimer le soubassement des bâtiments. Elles sont traitées en briques de béton ton pierre d’un format allongé pour marquer une écriture contemporaine .
    Nous avons choisi de ponctuer les façades d’émergences de briques de béton ton pierre qui rappelle les émergences du quartier.
    Afin de localiser le projet, un autre invariant typique des hôtels particuliers toulousain a été réinterprété : l’avant cour.
    Elle permet de donner de la profondeur et une échelle plus domestique.

  • Neuf 
    Habitat 
    2020
    (31 - Haute-Garonne)
    44 route d'Albi
    31200 TOULOUSE
    France métropolitaine
    Architecte(s) associé(s) :
    ATELIERS MARTINIE, Stéphanie GUILLON, Pierre-Edourd VERRET
    Maître d’ouvrage :
    SNC COGEDIM
    Ce projet est une opportunité de transformer une friche industrielle en pleine décrépitude en quartier résidentiel.
    En terme d’usage urbain, ce projet permet aussi le bouclage de dessertes en impasse.
    7991 m² SP seront construits sur 4 plots en bande.
    Pour s’implanter dans un quartier nous avons recherché des éléments historiques, arpenté le quartier et découvert
    quelques invariants sur lesquels nous nous sommes appuyés : les grilles ferronées, les soubassements de brique, les émergences verticales, l'avant cour.
    Dans le projet, nous avons choisi de nous servir de la grille et de piles maçonnées pour prolonger de manière contemporaine cet élément caractéristique du quartier.
    Cette grille et ces piles se retrouvent à la fois pour délimiter les jardins mais aussi pour exprimer le soubassement des bâtiments. Elles sont traitées en briques de béton ton pierre d’un format allongé pour marquer une écriture contemporaine .
    Nous avons choisi de ponctuer les façades d’émergences de briques de béton ton pierre qui rappelle les émergences du quartier.
    Afin de localiser le projet, un autre invariant typique des hôtels particuliers toulousain a été réinterprété : l’avant cour.
    Elle permet de donner de la profondeur et une échelle plus domestique.

  • VUE AERIENNE AVANT PROJET
    VUE AERIENNE AVANT PROJET
    Neuf 
    Habitat 
    2020
    (31 - Haute-Garonne)
    44 route d'Albi
    31200 TOULOUSE
    France métropolitaine
    Architecte(s) associé(s) :
    ATELIERS MARTINIE, Stéphanie GUILLON, Pierre-Edourd VERRET
    Maître d’ouvrage :
    SNC COGEDIM
    Ce projet est une opportunité de transformer une friche industrielle en pleine décrépitude en quartier résidentiel.
    En terme d’usage urbain, ce projet permet aussi le bouclage de dessertes en impasse.
    7991 m² SP seront construits sur 4 plots en bande.
    Pour s’implanter dans un quartier nous avons recherché des éléments historiques, arpenté le quartier et découvert
    quelques invariants sur lesquels nous nous sommes appuyés : les grilles ferronées, les soubassements de brique, les émergences verticales, l'avant cour.
    Dans le projet, nous avons choisi de nous servir de la grille et de piles maçonnées pour prolonger de manière contemporaine cet élément caractéristique du quartier.
    Cette grille et ces piles se retrouvent à la fois pour délimiter les jardins mais aussi pour exprimer le soubassement des bâtiments. Elles sont traitées en briques de béton ton pierre d’un format allongé pour marquer une écriture contemporaine .
    Nous avons choisi de ponctuer les façades d’émergences de briques de béton ton pierre qui rappelle les émergences du quartier.
    Afin de localiser le projet, un autre invariant typique des hôtels particuliers toulousain a été réinterprété : l’avant cour.
    Elle permet de donner de la profondeur et une échelle plus domestique.

  • VUE AERIENNE APRES PROJET
    VUE AERIENNE APRES PROJET
    Neuf 
    Habitat 
    2020
    (31 - Haute-Garonne)
    44 route d'Albi
    31200 TOULOUSE
    France métropolitaine
    Architecte(s) associé(s) :
    ATELIERS MARTINIE, Stéphanie GUILLON, Pierre-Edourd VERRET
    Maître d’ouvrage :
    SNC COGEDIM
    Ce projet est une opportunité de transformer une friche industrielle en pleine décrépitude en quartier résidentiel.
    En terme d’usage urbain, ce projet permet aussi le bouclage de dessertes en impasse.
    7991 m² SP seront construits sur 4 plots en bande.
    Pour s’implanter dans un quartier nous avons recherché des éléments historiques, arpenté le quartier et découvert
    quelques invariants sur lesquels nous nous sommes appuyés : les grilles ferronées, les soubassements de brique, les émergences verticales, l'avant cour.
    Dans le projet, nous avons choisi de nous servir de la grille et de piles maçonnées pour prolonger de manière contemporaine cet élément caractéristique du quartier.
    Cette grille et ces piles se retrouvent à la fois pour délimiter les jardins mais aussi pour exprimer le soubassement des bâtiments. Elles sont traitées en briques de béton ton pierre d’un format allongé pour marquer une écriture contemporaine .
    Nous avons choisi de ponctuer les façades d’émergences de briques de béton ton pierre qui rappelle les émergences du quartier.
    Afin de localiser le projet, un autre invariant typique des hôtels particuliers toulousain a été réinterprété : l’avant cour.
    Elle permet de donner de la profondeur et une échelle plus domestique.