elua - Clément Miglierina

  • établissement public 
    2014
    (33 - Gironde)
    Rue des Ecoles
    33162 Eysines
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Eysines
    L’actuelle école maternelle La Forêt est un bâtiment qui se développe autour d’un corps central et de deux ailes. L’architecture répétitive, constituée d’éléments en béton préfabriqué illustre un certain type de construction des années 70, souvent public, fonctionnel et plutôt austère qui pourrait être autant une école qu’un lycée, une mairie ou un établissement administratif.
    Aujourd’hui, l’école souffre d’une absence de fonctionnalité dans ses circulations et ses entrées ainsi qu’une étroitesse de ses locaux. L’extension et la réhabilitation de l’existant visent tout d’abord à mettre en valeur les points forts du site : une belle prairie sur l’arrière et un petit bois en bordure, entre l’école et la cantine.
    La nouvelle aile est imaginée sur un emplacement qui ne tourne pas le dos au petit bois, mais qui lui fait face, fermant de cette manière la prairie, la transformant en cour alternative lors de la belle saison pour l’école ou le centre aéré. Transformer l’existant, c’est aussi qualifier les espaces, donner à lire la fonction de l’établissement sur l’espace public.
    Le projet est imaginé autour d’une colonne vertébrale blanche, qui part de la nouvelle entrée dans le hall d’accueil pour rejoindre l’extension. Cette ligne de conduite raconte alors de minuscules histoires évoquant le monde de l’enfance : un oiseau accueille les enfants, le hall vert comme la forêt, un poteau qui se transforme en arbre, le cadre cinématographique sur la prairie et le bois, et enfin la petite maison, repère doux et familier comme les jeux de cubes de notre enfance. L’extension est le nouvel espace de jeux de l’école. Découpée en deux espaces : l’aire de motricité et l’heure du conte dans la maison; l’un est polyvalent, large et lumineux afin de répondre à toutes les activités des enfants ; l’autre crée un environnement doux et fermé, la lumière est plus tamisée, une petite scène est imaginée autour d’un gradin pour recevoir un conteur, un musicien, regarder un film ou lire.
    Cette extension est reliée au centre de l’école qui devient la nouvelle entrée et permet de regrouper les espaces administratifs tout en distribuant d’une manière logique les classes et dortoirs. Un nouveau sanitaire ainsi que le bureau de direction sont imaginés en ménageant des transparences sur les circulations intérieures.
    C’est l’arbre, les enfants et la prairie.
  • établissement public 
    2014
    (33 - Gironde)
    Rue des Ecoles
    33162 Eysines
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Eysines
    L’actuelle école maternelle La Forêt est un bâtiment qui se développe autour d’un corps central et de deux ailes. L’architecture répétitive, constituée d’éléments en béton préfabriqué illustre un certain type de construction des années 70, souvent public, fonctionnel et plutôt austère qui pourrait être autant une école qu’un lycée, une mairie ou un établissement administratif.
    Aujourd’hui, l’école souffre d’une absence de fonctionnalité dans ses circulations et ses entrées ainsi qu’une étroitesse de ses locaux. L’extension et la réhabilitation de l’existant visent tout d’abord à mettre en valeur les points forts du site : une belle prairie sur l’arrière et un petit bois en bordure, entre l’école et la cantine.
    La nouvelle aile est imaginée sur un emplacement qui ne tourne pas le dos au petit bois, mais qui lui fait face, fermant de cette manière la prairie, la transformant en cour alternative lors de la belle saison pour l’école ou le centre aéré. Transformer l’existant, c’est aussi qualifier les espaces, donner à lire la fonction de l’établissement sur l’espace public.
    Le projet est imaginé autour d’une colonne vertébrale blanche, qui part de la nouvelle entrée dans le hall d’accueil pour rejoindre l’extension. Cette ligne de conduite raconte alors de minuscules histoires évoquant le monde de l’enfance : un oiseau accueille les enfants, le hall vert comme la forêt, un poteau qui se transforme en arbre, le cadre cinématographique sur la prairie et le bois, et enfin la petite maison, repère doux et familier comme les jeux de cubes de notre enfance. L’extension est le nouvel espace de jeux de l’école. Découpée en deux espaces : l’aire de motricité et l’heure du conte dans la maison; l’un est polyvalent, large et lumineux afin de répondre à toutes les activités des enfants ; l’autre crée un environnement doux et fermé, la lumière est plus tamisée, une petite scène est imaginée autour d’un gradin pour recevoir un conteur, un musicien, regarder un film ou lire.
    Cette extension est reliée au centre de l’école qui devient la nouvelle entrée et permet de regrouper les espaces administratifs tout en distribuant d’une manière logique les classes et dortoirs. Un nouveau sanitaire ainsi que le bureau de direction sont imaginés en ménageant des transparences sur les circulations intérieures.
    C’est l’arbre, les enfants et la prairie.
  • établissement public 
    2014
    (33 - Gironde)
    Rue des Ecoles
    33162 Eysines
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Eysines
    L’actuelle école maternelle La Forêt est un bâtiment qui se développe autour d’un corps central et de deux ailes. L’architecture répétitive, constituée d’éléments en béton préfabriqué illustre un certain type de construction des années 70, souvent public, fonctionnel et plutôt austère qui pourrait être autant une école qu’un lycée, une mairie ou un établissement administratif.
    Aujourd’hui, l’école souffre d’une absence de fonctionnalité dans ses circulations et ses entrées ainsi qu’une étroitesse de ses locaux. L’extension et la réhabilitation de l’existant visent tout d’abord à mettre en valeur les points forts du site : une belle prairie sur l’arrière et un petit bois en bordure, entre l’école et la cantine.
    La nouvelle aile est imaginée sur un emplacement qui ne tourne pas le dos au petit bois, mais qui lui fait face, fermant de cette manière la prairie, la transformant en cour alternative lors de la belle saison pour l’école ou le centre aéré. Transformer l’existant, c’est aussi qualifier les espaces, donner à lire la fonction de l’établissement sur l’espace public.
    Le projet est imaginé autour d’une colonne vertébrale blanche, qui part de la nouvelle entrée dans le hall d’accueil pour rejoindre l’extension. Cette ligne de conduite raconte alors de minuscules histoires évoquant le monde de l’enfance : un oiseau accueille les enfants, le hall vert comme la forêt, un poteau qui se transforme en arbre, le cadre cinématographique sur la prairie et le bois, et enfin la petite maison, repère doux et familier comme les jeux de cubes de notre enfance. L’extension est le nouvel espace de jeux de l’école. Découpée en deux espaces : l’aire de motricité et l’heure du conte dans la maison; l’un est polyvalent, large et lumineux afin de répondre à toutes les activités des enfants ; l’autre crée un environnement doux et fermé, la lumière est plus tamisée, une petite scène est imaginée autour d’un gradin pour recevoir un conteur, un musicien, regarder un film ou lire.
    Cette extension est reliée au centre de l’école qui devient la nouvelle entrée et permet de regrouper les espaces administratifs tout en distribuant d’une manière logique les classes et dortoirs. Un nouveau sanitaire ainsi que le bureau de direction sont imaginés en ménageant des transparences sur les circulations intérieures.
    C’est l’arbre, les enfants et la prairie.
  • établissement public 
    2014
    (33 - Gironde)
    Rue des Ecoles
    33162 Eysines
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Eysines
    L’actuelle école maternelle La Forêt est un bâtiment qui se développe autour d’un corps central et de deux ailes. L’architecture répétitive, constituée d’éléments en béton préfabriqué illustre un certain type de construction des années 70, souvent public, fonctionnel et plutôt austère qui pourrait être autant une école qu’un lycée, une mairie ou un établissement administratif.
    Aujourd’hui, l’école souffre d’une absence de fonctionnalité dans ses circulations et ses entrées ainsi qu’une étroitesse de ses locaux. L’extension et la réhabilitation de l’existant visent tout d’abord à mettre en valeur les points forts du site : une belle prairie sur l’arrière et un petit bois en bordure, entre l’école et la cantine.
    La nouvelle aile est imaginée sur un emplacement qui ne tourne pas le dos au petit bois, mais qui lui fait face, fermant de cette manière la prairie, la transformant en cour alternative lors de la belle saison pour l’école ou le centre aéré. Transformer l’existant, c’est aussi qualifier les espaces, donner à lire la fonction de l’établissement sur l’espace public.
    Le projet est imaginé autour d’une colonne vertébrale blanche, qui part de la nouvelle entrée dans le hall d’accueil pour rejoindre l’extension. Cette ligne de conduite raconte alors de minuscules histoires évoquant le monde de l’enfance : un oiseau accueille les enfants, le hall vert comme la forêt, un poteau qui se transforme en arbre, le cadre cinématographique sur la prairie et le bois, et enfin la petite maison, repère doux et familier comme les jeux de cubes de notre enfance. L’extension est le nouvel espace de jeux de l’école. Découpée en deux espaces : l’aire de motricité et l’heure du conte dans la maison; l’un est polyvalent, large et lumineux afin de répondre à toutes les activités des enfants ; l’autre crée un environnement doux et fermé, la lumière est plus tamisée, une petite scène est imaginée autour d’un gradin pour recevoir un conteur, un musicien, regarder un film ou lire.
    Cette extension est reliée au centre de l’école qui devient la nouvelle entrée et permet de regrouper les espaces administratifs tout en distribuant d’une manière logique les classes et dortoirs. Un nouveau sanitaire ainsi que le bureau de direction sont imaginés en ménageant des transparences sur les circulations intérieures.
    C’est l’arbre, les enfants et la prairie.
  • établissement public 
    2014
    (33 - Gironde)
    Rue des Ecoles
    33162 Eysines
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Eysines
    L’actuelle école maternelle La Forêt est un bâtiment qui se développe autour d’un corps central et de deux ailes. L’architecture répétitive, constituée d’éléments en béton préfabriqué illustre un certain type de construction des années 70, souvent public, fonctionnel et plutôt austère qui pourrait être autant une école qu’un lycée, une mairie ou un établissement administratif.
    Aujourd’hui, l’école souffre d’une absence de fonctionnalité dans ses circulations et ses entrées ainsi qu’une étroitesse de ses locaux. L’extension et la réhabilitation de l’existant visent tout d’abord à mettre en valeur les points forts du site : une belle prairie sur l’arrière et un petit bois en bordure, entre l’école et la cantine.
    La nouvelle aile est imaginée sur un emplacement qui ne tourne pas le dos au petit bois, mais qui lui fait face, fermant de cette manière la prairie, la transformant en cour alternative lors de la belle saison pour l’école ou le centre aéré. Transformer l’existant, c’est aussi qualifier les espaces, donner à lire la fonction de l’établissement sur l’espace public.
    Le projet est imaginé autour d’une colonne vertébrale blanche, qui part de la nouvelle entrée dans le hall d’accueil pour rejoindre l’extension. Cette ligne de conduite raconte alors de minuscules histoires évoquant le monde de l’enfance : un oiseau accueille les enfants, le hall vert comme la forêt, un poteau qui se transforme en arbre, le cadre cinématographique sur la prairie et le bois, et enfin la petite maison, repère doux et familier comme les jeux de cubes de notre enfance. L’extension est le nouvel espace de jeux de l’école. Découpée en deux espaces : l’aire de motricité et l’heure du conte dans la maison; l’un est polyvalent, large et lumineux afin de répondre à toutes les activités des enfants ; l’autre crée un environnement doux et fermé, la lumière est plus tamisée, une petite scène est imaginée autour d’un gradin pour recevoir un conteur, un musicien, regarder un film ou lire.
    Cette extension est reliée au centre de l’école qui devient la nouvelle entrée et permet de regrouper les espaces administratifs tout en distribuant d’une manière logique les classes et dortoirs. Un nouveau sanitaire ainsi que le bureau de direction sont imaginés en ménageant des transparences sur les circulations intérieures.
    C’est l’arbre, les enfants et la prairie.
  • établissement public 
    2014
    (33 - Gironde)
    Rue des Ecoles
    33162 Eysines
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Eysines
    L’actuelle école maternelle La Forêt est un bâtiment qui se développe autour d’un corps central et de deux ailes. L’architecture répétitive, constituée d’éléments en béton préfabriqué illustre un certain type de construction des années 70, souvent public, fonctionnel et plutôt austère qui pourrait être autant une école qu’un lycée, une mairie ou un établissement administratif.
    Aujourd’hui, l’école souffre d’une absence de fonctionnalité dans ses circulations et ses entrées ainsi qu’une étroitesse de ses locaux. L’extension et la réhabilitation de l’existant visent tout d’abord à mettre en valeur les points forts du site : une belle prairie sur l’arrière et un petit bois en bordure, entre l’école et la cantine.
    La nouvelle aile est imaginée sur un emplacement qui ne tourne pas le dos au petit bois, mais qui lui fait face, fermant de cette manière la prairie, la transformant en cour alternative lors de la belle saison pour l’école ou le centre aéré. Transformer l’existant, c’est aussi qualifier les espaces, donner à lire la fonction de l’établissement sur l’espace public.
    Le projet est imaginé autour d’une colonne vertébrale blanche, qui part de la nouvelle entrée dans le hall d’accueil pour rejoindre l’extension. Cette ligne de conduite raconte alors de minuscules histoires évoquant le monde de l’enfance : un oiseau accueille les enfants, le hall vert comme la forêt, un poteau qui se transforme en arbre, le cadre cinématographique sur la prairie et le bois, et enfin la petite maison, repère doux et familier comme les jeux de cubes de notre enfance. L’extension est le nouvel espace de jeux de l’école. Découpée en deux espaces : l’aire de motricité et l’heure du conte dans la maison; l’un est polyvalent, large et lumineux afin de répondre à toutes les activités des enfants ; l’autre crée un environnement doux et fermé, la lumière est plus tamisée, une petite scène est imaginée autour d’un gradin pour recevoir un conteur, un musicien, regarder un film ou lire.
    Cette extension est reliée au centre de l’école qui devient la nouvelle entrée et permet de regrouper les espaces administratifs tout en distribuant d’une manière logique les classes et dortoirs. Un nouveau sanitaire ainsi que le bureau de direction sont imaginés en ménageant des transparences sur les circulations intérieures.
    C’est l’arbre, les enfants et la prairie.