surélévation de maison

  • Extension, surélévation
    Cette maison mitoyenne en béton de mâchefer caractéristique des années 1930 a déjà connu plusieurs modifications pour s’adapter aux besoins des propriétaires successifs. L’aménagement d’une chambre supplémentaire à l’étage était le vœu des nouveaux propriétaires. Située au fond d’une impasse du 3ème arrondissement de Lyon et en cœur d’îlot difficile d’accès, les contraintes liées au projet sont renforcées par les exigences du règlement d’urbanisme. Le faible potentiel d’extension est alors utilisé pour créer une surélévation au dessus d’une première extension à l’Est. Sans chercher la dissimulation, la dissociation ou la neutralité, l’intervention propose plutôt de travailler une interaction structurelle et formelle entre l’existant et l’ajout. Pour éviter de dégrader les performances de l’existant avec un ajout inadapté, les problématiques relatives au confort d’été, et par conséquent les bénéfices à en tirer pour la période hivernale, sont traitées avec le plus grand soin. La construction est en ossature bois pour limiter les charges sur l’existant et les fortes contraintes d’accès ont imposé un montage des ossatures sur site par le charpentier. Pour pallier les inconvénients des parois légères en confort d’été, l’isolation est réalisée en matériaux biosourcés de forte épaisseur : laine de bois (planchers et compléments intérieur et extérieur des murs) et chanvre-lin-coton (murs). Les ponts thermiques et l’étanchéité à l’air ont également été traités avec soin. Un large châssis bois-alu équipé de brises-soleil orientables éclaire généreusement la chambre, il offre un panorama agréable sur les toits de ce quartier résidentiel et un des quatre modules offre lumière naturelle et échappée visuelle à la cage d’escalier. Son exposition Sud et sa grande taille permettent de profiter des apports solaires gratuits en hiver et son ouverture permet une ventilation nocturne très précieuse en été. Un bardage surventilé en douglas local traité avec une lasure naturelle (huile-cire-silice) recouvre l’ossature. La couleur blanche des lames ajourées a été retenue pour nuancer les crépis blancs environnants, mais aussi pour limiter la surchauffe du matériau et augmenter sa durabilité.
    Extension, surélévation
    rue de la ruche
    69003 Lyon
    France métropolitaine
    2022 (mission complète)
    69 - Rhône
    Maître d’ouvrage
    Privé
  • Extension, surélévation
    Cette maison mitoyenne en béton de mâchefer caractéristique des années 1930 a déjà connu plusieurs modifications pour s’adapter aux besoins des propriétaires successifs. L’aménagement d’une chambre supplémentaire à l’étage était le vœu des nouveaux propriétaires. Située au fond d’une impasse du 3ème arrondissement de Lyon et en cœur d’îlot difficile d’accès, les contraintes liées au projet sont renforcées par les exigences du règlement d’urbanisme. Le faible potentiel d’extension est alors utilisé pour créer une surélévation au dessus d’une première extension à l’Est. Sans chercher la dissimulation, la dissociation ou la neutralité, l’intervention propose plutôt de travailler une interaction structurelle et formelle entre l’existant et l’ajout. Pour éviter de dégrader les performances de l’existant avec un ajout inadapté, les problématiques relatives au confort d’été, et par conséquent les bénéfices à en tirer pour la période hivernale, sont traitées avec le plus grand soin. La construction est en ossature bois pour limiter les charges sur l’existant et les fortes contraintes d’accès ont imposé un montage des ossatures sur site par le charpentier. Pour pallier les inconvénients des parois légères en confort d’été, l’isolation est réalisée en matériaux biosourcés de forte épaisseur : laine de bois (planchers et compléments intérieur et extérieur des murs) et chanvre-lin-coton (murs). Les ponts thermiques et l’étanchéité à l’air ont également été traités avec soin. Un large châssis bois-alu équipé de brises-soleil orientables éclaire généreusement la chambre, il offre un panorama agréable sur les toits de ce quartier résidentiel et un des quatre modules offre lumière naturelle et échappée visuelle à la cage d’escalier. Son exposition Sud et sa grande taille permettent de profiter des apports solaires gratuits en hiver et son ouverture permet une ventilation nocturne très précieuse en été. Un bardage surventilé en douglas local traité avec une lasure naturelle (huile-cire-silice) recouvre l’ossature. La couleur blanche des lames ajourées a été retenue pour nuancer les crépis blancs environnants, mais aussi pour limiter la surchauffe du matériau et augmenter sa durabilité.
    Extension, surélévation
    rue de la ruche
    69003 Lyon
    France métropolitaine
    2022 (mission complète)
    69 - Rhône
    Maître d’ouvrage
    Privé
  • Extension, surélévation
    Cette maison mitoyenne en béton de mâchefer caractéristique des années 1930 a déjà connu plusieurs modifications pour s’adapter aux besoins des propriétaires successifs. L’aménagement d’une chambre supplémentaire à l’étage était le vœu des nouveaux propriétaires. Située au fond d’une impasse du 3ème arrondissement de Lyon et en cœur d’îlot difficile d’accès, les contraintes liées au projet sont renforcées par les exigences du règlement d’urbanisme. Le faible potentiel d’extension est alors utilisé pour créer une surélévation au dessus d’une première extension à l’Est. Sans chercher la dissimulation, la dissociation ou la neutralité, l’intervention propose plutôt de travailler une interaction structurelle et formelle entre l’existant et l’ajout. Pour éviter de dégrader les performances de l’existant avec un ajout inadapté, les problématiques relatives au confort d’été, et par conséquent les bénéfices à en tirer pour la période hivernale, sont traitées avec le plus grand soin. La construction est en ossature bois pour limiter les charges sur l’existant et les fortes contraintes d’accès ont imposé un montage des ossatures sur site par le charpentier. Pour pallier les inconvénients des parois légères en confort d’été, l’isolation est réalisée en matériaux biosourcés de forte épaisseur : laine de bois (planchers et compléments intérieur et extérieur des murs) et chanvre-lin-coton (murs). Les ponts thermiques et l’étanchéité à l’air ont également été traités avec soin. Un large châssis bois-alu équipé de brises-soleil orientables éclaire généreusement la chambre, il offre un panorama agréable sur les toits de ce quartier résidentiel et un des quatre modules offre lumière naturelle et échappée visuelle à la cage d’escalier. Son exposition Sud et sa grande taille permettent de profiter des apports solaires gratuits en hiver et son ouverture permet une ventilation nocturne très précieuse en été. Un bardage surventilé en douglas local traité avec une lasure naturelle (huile-cire-silice) recouvre l’ossature. La couleur blanche des lames ajourées a été retenue pour nuancer les crépis blancs environnants, mais aussi pour limiter la surchauffe du matériau et augmenter sa durabilité.
    Extension, surélévation
    rue de la ruche
    69003 Lyon
    France métropolitaine
    2022 (mission complète)
    69 - Rhône
    Maître d’ouvrage
    Privé
  • Extension, surélévation
    Cette maison mitoyenne en béton de mâchefer caractéristique des années 1930 a déjà connu plusieurs modifications pour s’adapter aux besoins des propriétaires successifs. L’aménagement d’une chambre supplémentaire à l’étage était le vœu des nouveaux propriétaires. Située au fond d’une impasse du 3ème arrondissement de Lyon et en cœur d’îlot difficile d’accès, les contraintes liées au projet sont renforcées par les exigences du règlement d’urbanisme. Le faible potentiel d’extension est alors utilisé pour créer une surélévation au dessus d’une première extension à l’Est. Sans chercher la dissimulation, la dissociation ou la neutralité, l’intervention propose plutôt de travailler une interaction structurelle et formelle entre l’existant et l’ajout. Pour éviter de dégrader les performances de l’existant avec un ajout inadapté, les problématiques relatives au confort d’été, et par conséquent les bénéfices à en tirer pour la période hivernale, sont traitées avec le plus grand soin. La construction est en ossature bois pour limiter les charges sur l’existant et les fortes contraintes d’accès ont imposé un montage des ossatures sur site par le charpentier. Pour pallier les inconvénients des parois légères en confort d’été, l’isolation est réalisée en matériaux biosourcés de forte épaisseur : laine de bois (planchers et compléments intérieur et extérieur des murs) et chanvre-lin-coton (murs). Les ponts thermiques et l’étanchéité à l’air ont également été traités avec soin. Un large châssis bois-alu équipé de brises-soleil orientables éclaire généreusement la chambre, il offre un panorama agréable sur les toits de ce quartier résidentiel et un des quatre modules offre lumière naturelle et échappée visuelle à la cage d’escalier. Son exposition Sud et sa grande taille permettent de profiter des apports solaires gratuits en hiver et son ouverture permet une ventilation nocturne très précieuse en été. Un bardage surventilé en douglas local traité avec une lasure naturelle (huile-cire-silice) recouvre l’ossature. La couleur blanche des lames ajourées a été retenue pour nuancer les crépis blancs environnants, mais aussi pour limiter la surchauffe du matériau et augmenter sa durabilité.
    Extension, surélévation
    rue de la ruche
    69003 Lyon
    France métropolitaine
    2022 (mission complète)
    69 - Rhône
    Maître d’ouvrage
    Privé
  • Extension, surélévation
    Cette maison mitoyenne en béton de mâchefer caractéristique des années 1930 a déjà connu plusieurs modifications pour s’adapter aux besoins des propriétaires successifs. L’aménagement d’une chambre supplémentaire à l’étage était le vœu des nouveaux propriétaires. Située au fond d’une impasse du 3ème arrondissement de Lyon et en cœur d’îlot difficile d’accès, les contraintes liées au projet sont renforcées par les exigences du règlement d’urbanisme. Le faible potentiel d’extension est alors utilisé pour créer une surélévation au dessus d’une première extension à l’Est. Sans chercher la dissimulation, la dissociation ou la neutralité, l’intervention propose plutôt de travailler une interaction structurelle et formelle entre l’existant et l’ajout. Pour éviter de dégrader les performances de l’existant avec un ajout inadapté, les problématiques relatives au confort d’été, et par conséquent les bénéfices à en tirer pour la période hivernale, sont traitées avec le plus grand soin. La construction est en ossature bois pour limiter les charges sur l’existant et les fortes contraintes d’accès ont imposé un montage des ossatures sur site par le charpentier. Pour pallier les inconvénients des parois légères en confort d’été, l’isolation est réalisée en matériaux biosourcés de forte épaisseur : laine de bois (planchers et compléments intérieur et extérieur des murs) et chanvre-lin-coton (murs). Les ponts thermiques et l’étanchéité à l’air ont également été traités avec soin. Un large châssis bois-alu équipé de brises-soleil orientables éclaire généreusement la chambre, il offre un panorama agréable sur les toits de ce quartier résidentiel et un des quatre modules offre lumière naturelle et échappée visuelle à la cage d’escalier. Son exposition Sud et sa grande taille permettent de profiter des apports solaires gratuits en hiver et son ouverture permet une ventilation nocturne très précieuse en été. Un bardage surventilé en douglas local traité avec une lasure naturelle (huile-cire-silice) recouvre l’ossature. La couleur blanche des lames ajourées a été retenue pour nuancer les crépis blancs environnants, mais aussi pour limiter la surchauffe du matériau et augmenter sa durabilité.
    Extension, surélévation
    rue de la ruche
    69003 Lyon
    France métropolitaine
    2022 (mission complète)
    69 - Rhône
    Maître d’ouvrage
    Privé
  • Extension, surélévation
    Cette maison mitoyenne en béton de mâchefer caractéristique des années 1930 a déjà connu plusieurs modifications pour s’adapter aux besoins des propriétaires successifs. L’aménagement d’une chambre supplémentaire à l’étage était le vœu des nouveaux propriétaires. Située au fond d’une impasse du 3ème arrondissement de Lyon et en cœur d’îlot difficile d’accès, les contraintes liées au projet sont renforcées par les exigences du règlement d’urbanisme. Le faible potentiel d’extension est alors utilisé pour créer une surélévation au dessus d’une première extension à l’Est. Sans chercher la dissimulation, la dissociation ou la neutralité, l’intervention propose plutôt de travailler une interaction structurelle et formelle entre l’existant et l’ajout. Pour éviter de dégrader les performances de l’existant avec un ajout inadapté, les problématiques relatives au confort d’été, et par conséquent les bénéfices à en tirer pour la période hivernale, sont traitées avec le plus grand soin. La construction est en ossature bois pour limiter les charges sur l’existant et les fortes contraintes d’accès ont imposé un montage des ossatures sur site par le charpentier. Pour pallier les inconvénients des parois légères en confort d’été, l’isolation est réalisée en matériaux biosourcés de forte épaisseur : laine de bois (planchers et compléments intérieur et extérieur des murs) et chanvre-lin-coton (murs). Les ponts thermiques et l’étanchéité à l’air ont également été traités avec soin. Un large châssis bois-alu équipé de brises-soleil orientables éclaire généreusement la chambre, il offre un panorama agréable sur les toits de ce quartier résidentiel et un des quatre modules offre lumière naturelle et échappée visuelle à la cage d’escalier. Son exposition Sud et sa grande taille permettent de profiter des apports solaires gratuits en hiver et son ouverture permet une ventilation nocturne très précieuse en été. Un bardage surventilé en douglas local traité avec une lasure naturelle (huile-cire-silice) recouvre l’ossature. La couleur blanche des lames ajourées a été retenue pour nuancer les crépis blancs environnants, mais aussi pour limiter la surchauffe du matériau et augmenter sa durabilité.
    Extension, surélévation
    rue de la ruche
    69003 Lyon
    France métropolitaine
    2022 (mission complète)
    69 - Rhône
    Maître d’ouvrage
    Privé