inée

  • Visite guidée de l'appartement situé sur l'Île de la cité
    Visite de l'appartement
    Rénovation et rénovation thermique 
    janvier 2020
    (75 - Paris)
    6 rue du cloitre notre dame
    75004 paris
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Madame et Monsieur Komenda
    Un couple à la retraite fait l’acquisition de l’appartement jouxtant son logement secondaire sur l’Île de la Cité à Paris. Cette acquisition est l’occasion rêvée de créer deux vraies salles de bains et deux chambres dans leur appartement qui ne comportait alors aucune pièce de sommeil.

    Le couple fait appel à inée pour l’aider à connecter les deux appartements. Les architectes ambitionnent ce projet pour qu’il ne soit pas la sommes de deux logements mais bien un seul et unique lieu, répondant aux besoins de ses occupants et articulant chacun des espaces de façon fluide et évidente.

    La première intervention a été de supprimer une estrade qui permettait autrefois de faire passer les gaines techniques. Située à l’articulation des deux appartements, une stratégie a été trouvée pour créer des réseaux qui puissent se passer de surélever le plancher. Une fois cet édicule supprimé et la cuisine descendue de son piédestal, les architectes ont articulé les pièces de vie avec les pièces plus intimes en introduisant un espace singulier : une faille sombre et épurée met à distance les espaces les plus privatifs de l’appartement sans pour autant cloisonner l’espace. Cette singularité apparaît dès l’entrée de l’appartement, et révèle la hauteur importante des lieux (3.2m sous plafond).

    Inée a accompagné ses clients dans le choix des matériaux en respectant leurs envies et leurs goûts : des bois chauds et affirmés, des matières minérales tel que le béton ciré, et des murs chaleureux peints avec de subtiles nuances de gris chauds.

    © photos : Bertrand Fompeyrine
    Mots clés :
  • Couloir noir séparant les pièces privées des espaces de vie
    Couloir noir
    Rénovation et rénovation thermique 
    janvier 2020
    (75 - Paris)
    6 rue du cloitre notre dame
    75004 paris
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Madame et Monsieur Komenda
    Un couple à la retraite fait l’acquisition de l’appartement jouxtant son logement secondaire sur l’Île de la Cité à Paris. Cette acquisition est l’occasion rêvée de créer deux vraies salles de bains et deux chambres dans leur appartement qui ne comportait alors aucune pièce de sommeil.

    Le couple fait appel à inée pour l’aider à connecter les deux appartements. Les architectes ambitionnent ce projet pour qu’il ne soit pas la sommes de deux logements mais bien un seul et unique lieu, répondant aux besoins de ses occupants et articulant chacun des espaces de façon fluide et évidente.

    La première intervention a été de supprimer une estrade qui permettait autrefois de faire passer les gaines techniques. Située à l’articulation des deux appartements, une stratégie a été trouvée pour créer des réseaux qui puissent se passer de surélever le plancher. Une fois cet édicule supprimé et la cuisine descendue de son piédestal, les architectes ont articulé les pièces de vie avec les pièces plus intimes en introduisant un espace singulier : une faille sombre et épurée met à distance les espaces les plus privatifs de l’appartement sans pour autant cloisonner l’espace. Cette singularité apparaît dès l’entrée de l’appartement, et révèle la hauteur importante des lieux (3.2m sous plafond).

    Inée a accompagné ses clients dans le choix des matériaux en respectant leurs envies et leurs goûts : des bois chauds et affirmés, des matières minérales tel que le béton ciré, et des murs chaleureux peints avec de subtiles nuances de gris chauds.

    © photos : Bertrand Fompeyrine
    Mots clés :
  • Couloir noir séparant les pièces privées des espaces de vie
    Couloir noir
    Rénovation et rénovation thermique 
    janvier 2020
    (75 - Paris)
    6 rue du cloitre notre dame
    75004 paris
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Madame et Monsieur Komenda
    Un couple à la retraite fait l’acquisition de l’appartement jouxtant son logement secondaire sur l’Île de la Cité à Paris. Cette acquisition est l’occasion rêvée de créer deux vraies salles de bains et deux chambres dans leur appartement qui ne comportait alors aucune pièce de sommeil.

    Le couple fait appel à inée pour l’aider à connecter les deux appartements. Les architectes ambitionnent ce projet pour qu’il ne soit pas la sommes de deux logements mais bien un seul et unique lieu, répondant aux besoins de ses occupants et articulant chacun des espaces de façon fluide et évidente.

    La première intervention a été de supprimer une estrade qui permettait autrefois de faire passer les gaines techniques. Située à l’articulation des deux appartements, une stratégie a été trouvée pour créer des réseaux qui puissent se passer de surélever le plancher. Une fois cet édicule supprimé et la cuisine descendue de son piédestal, les architectes ont articulé les pièces de vie avec les pièces plus intimes en introduisant un espace singulier : une faille sombre et épurée met à distance les espaces les plus privatifs de l’appartement sans pour autant cloisonner l’espace. Cette singularité apparaît dès l’entrée de l’appartement, et révèle la hauteur importante des lieux (3.2m sous plafond).

    Inée a accompagné ses clients dans le choix des matériaux en respectant leurs envies et leurs goûts : des bois chauds et affirmés, des matières minérales tel que le béton ciré, et des murs chaleureux peints avec de subtiles nuances de gris chauds.

    © photos : Bertrand Fompeyrine
    Mots clés :
  • Une chambre épurée et chaleureuse
    Chambre
    Rénovation et rénovation thermique 
    janvier 2020
    (75 - Paris)
    6 rue du cloitre notre dame
    75004 paris
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Madame et Monsieur Komenda
    Un couple à la retraite fait l’acquisition de l’appartement jouxtant son logement secondaire sur l’Île de la Cité à Paris. Cette acquisition est l’occasion rêvée de créer deux vraies salles de bains et deux chambres dans leur appartement qui ne comportait alors aucune pièce de sommeil.

    Le couple fait appel à inée pour l’aider à connecter les deux appartements. Les architectes ambitionnent ce projet pour qu’il ne soit pas la sommes de deux logements mais bien un seul et unique lieu, répondant aux besoins de ses occupants et articulant chacun des espaces de façon fluide et évidente.

    La première intervention a été de supprimer une estrade qui permettait autrefois de faire passer les gaines techniques. Située à l’articulation des deux appartements, une stratégie a été trouvée pour créer des réseaux qui puissent se passer de surélever le plancher. Une fois cet édicule supprimé et la cuisine descendue de son piédestal, les architectes ont articulé les pièces de vie avec les pièces plus intimes en introduisant un espace singulier : une faille sombre et épurée met à distance les espaces les plus privatifs de l’appartement sans pour autant cloisonner l’espace. Cette singularité apparaît dès l’entrée de l’appartement, et révèle la hauteur importante des lieux (3.2m sous plafond).

    Inée a accompagné ses clients dans le choix des matériaux en respectant leurs envies et leurs goûts : des bois chauds et affirmés, des matières minérales tel que le béton ciré, et des murs chaleureux peints avec de subtiles nuances de gris chauds.

    © photos : Bertrand Fompeyrine
    Mots clés :
  • Le choix des matériaux et la composition des éléments invitent au repos
    Chambre
    Rénovation et rénovation thermique 
    janvier 2020
    (75 - Paris)
    6 rue du cloitre notre dame
    75004 paris
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Madame et Monsieur Komenda
    Un couple à la retraite fait l’acquisition de l’appartement jouxtant son logement secondaire sur l’Île de la Cité à Paris. Cette acquisition est l’occasion rêvée de créer deux vraies salles de bains et deux chambres dans leur appartement qui ne comportait alors aucune pièce de sommeil.

    Le couple fait appel à inée pour l’aider à connecter les deux appartements. Les architectes ambitionnent ce projet pour qu’il ne soit pas la sommes de deux logements mais bien un seul et unique lieu, répondant aux besoins de ses occupants et articulant chacun des espaces de façon fluide et évidente.

    La première intervention a été de supprimer une estrade qui permettait autrefois de faire passer les gaines techniques. Située à l’articulation des deux appartements, une stratégie a été trouvée pour créer des réseaux qui puissent se passer de surélever le plancher. Une fois cet édicule supprimé et la cuisine descendue de son piédestal, les architectes ont articulé les pièces de vie avec les pièces plus intimes en introduisant un espace singulier : une faille sombre et épurée met à distance les espaces les plus privatifs de l’appartement sans pour autant cloisonner l’espace. Cette singularité apparaît dès l’entrée de l’appartement, et révèle la hauteur importante des lieux (3.2m sous plafond).

    Inée a accompagné ses clients dans le choix des matériaux en respectant leurs envies et leurs goûts : des bois chauds et affirmés, des matières minérales tel que le béton ciré, et des murs chaleureux peints avec de subtiles nuances de gris chauds.

    © photos : Bertrand Fompeyrine
    Mots clés :
  • Détail de réalisation des meubles de salle de bain sur mesure
    Meuble de salle de bain sur mesure
    Rénovation et rénovation thermique 
    janvier 2020
    (75 - Paris)
    6 rue du cloitre notre dame
    75004 paris
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Madame et Monsieur Komenda
    Un couple à la retraite fait l’acquisition de l’appartement jouxtant son logement secondaire sur l’Île de la Cité à Paris. Cette acquisition est l’occasion rêvée de créer deux vraies salles de bains et deux chambres dans leur appartement qui ne comportait alors aucune pièce de sommeil.

    Le couple fait appel à inée pour l’aider à connecter les deux appartements. Les architectes ambitionnent ce projet pour qu’il ne soit pas la sommes de deux logements mais bien un seul et unique lieu, répondant aux besoins de ses occupants et articulant chacun des espaces de façon fluide et évidente.

    La première intervention a été de supprimer une estrade qui permettait autrefois de faire passer les gaines techniques. Située à l’articulation des deux appartements, une stratégie a été trouvée pour créer des réseaux qui puissent se passer de surélever le plancher. Une fois cet édicule supprimé et la cuisine descendue de son piédestal, les architectes ont articulé les pièces de vie avec les pièces plus intimes en introduisant un espace singulier : une faille sombre et épurée met à distance les espaces les plus privatifs de l’appartement sans pour autant cloisonner l’espace. Cette singularité apparaît dès l’entrée de l’appartement, et révèle la hauteur importante des lieux (3.2m sous plafond).

    Inée a accompagné ses clients dans le choix des matériaux en respectant leurs envies et leurs goûts : des bois chauds et affirmés, des matières minérales tel que le béton ciré, et des murs chaleureux peints avec de subtiles nuances de gris chauds.

    © photos : Bertrand Fompeyrine
    Mots clés :
  • Les salle de bain son intimes et chaleureuses, le bois foncé tranche avec le béton ciré
    Salle de bain
    Rénovation et rénovation thermique 
    janvier 2020
    (75 - Paris)
    6 rue du cloitre notre dame
    75004 paris
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Madame et Monsieur Komenda
    Un couple à la retraite fait l’acquisition de l’appartement jouxtant son logement secondaire sur l’Île de la Cité à Paris. Cette acquisition est l’occasion rêvée de créer deux vraies salles de bains et deux chambres dans leur appartement qui ne comportait alors aucune pièce de sommeil.

    Le couple fait appel à inée pour l’aider à connecter les deux appartements. Les architectes ambitionnent ce projet pour qu’il ne soit pas la sommes de deux logements mais bien un seul et unique lieu, répondant aux besoins de ses occupants et articulant chacun des espaces de façon fluide et évidente.

    La première intervention a été de supprimer une estrade qui permettait autrefois de faire passer les gaines techniques. Située à l’articulation des deux appartements, une stratégie a été trouvée pour créer des réseaux qui puissent se passer de surélever le plancher. Une fois cet édicule supprimé et la cuisine descendue de son piédestal, les architectes ont articulé les pièces de vie avec les pièces plus intimes en introduisant un espace singulier : une faille sombre et épurée met à distance les espaces les plus privatifs de l’appartement sans pour autant cloisonner l’espace. Cette singularité apparaît dès l’entrée de l’appartement, et révèle la hauteur importante des lieux (3.2m sous plafond).

    Inée a accompagné ses clients dans le choix des matériaux en respectant leurs envies et leurs goûts : des bois chauds et affirmés, des matières minérales tel que le béton ciré, et des murs chaleureux peints avec de subtiles nuances de gris chauds.

    © photos : Bertrand Fompeyrine
    Mots clés :
  • Les salle de bain son intimes et chaleureuses, le bois foncé tranche avec le béton ciré
    Salle de bain
    Rénovation et rénovation thermique 
    janvier 2020
    (75 - Paris)
    6 rue du cloitre notre dame
    75004 paris
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Madame et Monsieur Komenda
    Un couple à la retraite fait l’acquisition de l’appartement jouxtant son logement secondaire sur l’Île de la Cité à Paris. Cette acquisition est l’occasion rêvée de créer deux vraies salles de bains et deux chambres dans leur appartement qui ne comportait alors aucune pièce de sommeil.

    Le couple fait appel à inée pour l’aider à connecter les deux appartements. Les architectes ambitionnent ce projet pour qu’il ne soit pas la sommes de deux logements mais bien un seul et unique lieu, répondant aux besoins de ses occupants et articulant chacun des espaces de façon fluide et évidente.

    La première intervention a été de supprimer une estrade qui permettait autrefois de faire passer les gaines techniques. Située à l’articulation des deux appartements, une stratégie a été trouvée pour créer des réseaux qui puissent se passer de surélever le plancher. Une fois cet édicule supprimé et la cuisine descendue de son piédestal, les architectes ont articulé les pièces de vie avec les pièces plus intimes en introduisant un espace singulier : une faille sombre et épurée met à distance les espaces les plus privatifs de l’appartement sans pour autant cloisonner l’espace. Cette singularité apparaît dès l’entrée de l’appartement, et révèle la hauteur importante des lieux (3.2m sous plafond).

    Inée a accompagné ses clients dans le choix des matériaux en respectant leurs envies et leurs goûts : des bois chauds et affirmés, des matières minérales tel que le béton ciré, et des murs chaleureux peints avec de subtiles nuances de gris chauds.

    © photos : Bertrand Fompeyrine
    Mots clés :
  • Les matériaux font office de frontières et définissent les espaces sans avoir à les cloisonner.
    Détail des matériaux
    Rénovation et rénovation thermique 
    janvier 2020
    (75 - Paris)
    6 rue du cloitre notre dame
    75004 paris
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Madame et Monsieur Komenda
    Un couple à la retraite fait l’acquisition de l’appartement jouxtant son logement secondaire sur l’Île de la Cité à Paris. Cette acquisition est l’occasion rêvée de créer deux vraies salles de bains et deux chambres dans leur appartement qui ne comportait alors aucune pièce de sommeil.

    Le couple fait appel à inée pour l’aider à connecter les deux appartements. Les architectes ambitionnent ce projet pour qu’il ne soit pas la sommes de deux logements mais bien un seul et unique lieu, répondant aux besoins de ses occupants et articulant chacun des espaces de façon fluide et évidente.

    La première intervention a été de supprimer une estrade qui permettait autrefois de faire passer les gaines techniques. Située à l’articulation des deux appartements, une stratégie a été trouvée pour créer des réseaux qui puissent se passer de surélever le plancher. Une fois cet édicule supprimé et la cuisine descendue de son piédestal, les architectes ont articulé les pièces de vie avec les pièces plus intimes en introduisant un espace singulier : une faille sombre et épurée met à distance les espaces les plus privatifs de l’appartement sans pour autant cloisonner l’espace. Cette singularité apparaît dès l’entrée de l’appartement, et révèle la hauteur importante des lieux (3.2m sous plafond).

    Inée a accompagné ses clients dans le choix des matériaux en respectant leurs envies et leurs goûts : des bois chauds et affirmés, des matières minérales tel que le béton ciré, et des murs chaleureux peints avec de subtiles nuances de gris chauds.

    © photos : Bertrand Fompeyrine
    Mots clés :
  • Un soin a été apporté au calepinage des éléments
    Détail de calepinage
    Rénovation et rénovation thermique 
    janvier 2020
    (75 - Paris)
    6 rue du cloitre notre dame
    75004 paris
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Madame et Monsieur Komenda
    Un couple à la retraite fait l’acquisition de l’appartement jouxtant son logement secondaire sur l’Île de la Cité à Paris. Cette acquisition est l’occasion rêvée de créer deux vraies salles de bains et deux chambres dans leur appartement qui ne comportait alors aucune pièce de sommeil.

    Le couple fait appel à inée pour l’aider à connecter les deux appartements. Les architectes ambitionnent ce projet pour qu’il ne soit pas la sommes de deux logements mais bien un seul et unique lieu, répondant aux besoins de ses occupants et articulant chacun des espaces de façon fluide et évidente.

    La première intervention a été de supprimer une estrade qui permettait autrefois de faire passer les gaines techniques. Située à l’articulation des deux appartements, une stratégie a été trouvée pour créer des réseaux qui puissent se passer de surélever le plancher. Une fois cet édicule supprimé et la cuisine descendue de son piédestal, les architectes ont articulé les pièces de vie avec les pièces plus intimes en introduisant un espace singulier : une faille sombre et épurée met à distance les espaces les plus privatifs de l’appartement sans pour autant cloisonner l’espace. Cette singularité apparaît dès l’entrée de l’appartement, et révèle la hauteur importante des lieux (3.2m sous plafond).

    Inée a accompagné ses clients dans le choix des matériaux en respectant leurs envies et leurs goûts : des bois chauds et affirmés, des matières minérales tel que le béton ciré, et des murs chaleureux peints avec de subtiles nuances de gris chauds.

    © photos : Bertrand Fompeyrine
    Mots clés :
  • Le salon est baigné de lumière
    Le salon
    Rénovation et rénovation thermique 
    janvier 2020
    (75 - Paris)
    6 rue du cloitre notre dame
    75004 paris
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Madame et Monsieur Komenda
    Un couple à la retraite fait l’acquisition de l’appartement jouxtant son logement secondaire sur l’Île de la Cité à Paris. Cette acquisition est l’occasion rêvée de créer deux vraies salles de bains et deux chambres dans leur appartement qui ne comportait alors aucune pièce de sommeil.

    Le couple fait appel à inée pour l’aider à connecter les deux appartements. Les architectes ambitionnent ce projet pour qu’il ne soit pas la sommes de deux logements mais bien un seul et unique lieu, répondant aux besoins de ses occupants et articulant chacun des espaces de façon fluide et évidente.

    La première intervention a été de supprimer une estrade qui permettait autrefois de faire passer les gaines techniques. Située à l’articulation des deux appartements, une stratégie a été trouvée pour créer des réseaux qui puissent se passer de surélever le plancher. Une fois cet édicule supprimé et la cuisine descendue de son piédestal, les architectes ont articulé les pièces de vie avec les pièces plus intimes en introduisant un espace singulier : une faille sombre et épurée met à distance les espaces les plus privatifs de l’appartement sans pour autant cloisonner l’espace. Cette singularité apparaît dès l’entrée de l’appartement, et révèle la hauteur importante des lieux (3.2m sous plafond).

    Inée a accompagné ses clients dans le choix des matériaux en respectant leurs envies et leurs goûts : des bois chauds et affirmés, des matières minérales tel que le béton ciré, et des murs chaleureux peints avec de subtiles nuances de gris chauds.

    © photos : Bertrand Fompeyrine
    Mots clés :
  • Le salon
    Le salon
    Rénovation et rénovation thermique 
    janvier 2020
    (75 - Paris)
    6 rue du cloitre notre dame
    75004 paris
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Madame et Monsieur Komenda
    Un couple à la retraite fait l’acquisition de l’appartement jouxtant son logement secondaire sur l’Île de la Cité à Paris. Cette acquisition est l’occasion rêvée de créer deux vraies salles de bains et deux chambres dans leur appartement qui ne comportait alors aucune pièce de sommeil.

    Le couple fait appel à inée pour l’aider à connecter les deux appartements. Les architectes ambitionnent ce projet pour qu’il ne soit pas la sommes de deux logements mais bien un seul et unique lieu, répondant aux besoins de ses occupants et articulant chacun des espaces de façon fluide et évidente.

    La première intervention a été de supprimer une estrade qui permettait autrefois de faire passer les gaines techniques. Située à l’articulation des deux appartements, une stratégie a été trouvée pour créer des réseaux qui puissent se passer de surélever le plancher. Une fois cet édicule supprimé et la cuisine descendue de son piédestal, les architectes ont articulé les pièces de vie avec les pièces plus intimes en introduisant un espace singulier : une faille sombre et épurée met à distance les espaces les plus privatifs de l’appartement sans pour autant cloisonner l’espace. Cette singularité apparaît dès l’entrée de l’appartement, et révèle la hauteur importante des lieux (3.2m sous plafond).

    Inée a accompagné ses clients dans le choix des matériaux en respectant leurs envies et leurs goûts : des bois chauds et affirmés, des matières minérales tel que le béton ciré, et des murs chaleureux peints avec de subtiles nuances de gris chauds.

    © photos : Bertrand Fompeyrine
    Mots clés :
  • Des grandes portes coulissantes deviennent invisibles quand elle sont ouvertes.
    Suite nocturne
    Rénovation et rénovation thermique 
    janvier 2020
    (75 - Paris)
    6 rue du cloitre notre dame
    75004 paris
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Madame et Monsieur Komenda
    Un couple à la retraite fait l’acquisition de l’appartement jouxtant son logement secondaire sur l’Île de la Cité à Paris. Cette acquisition est l’occasion rêvée de créer deux vraies salles de bains et deux chambres dans leur appartement qui ne comportait alors aucune pièce de sommeil.

    Le couple fait appel à inée pour l’aider à connecter les deux appartements. Les architectes ambitionnent ce projet pour qu’il ne soit pas la sommes de deux logements mais bien un seul et unique lieu, répondant aux besoins de ses occupants et articulant chacun des espaces de façon fluide et évidente.

    La première intervention a été de supprimer une estrade qui permettait autrefois de faire passer les gaines techniques. Située à l’articulation des deux appartements, une stratégie a été trouvée pour créer des réseaux qui puissent se passer de surélever le plancher. Une fois cet édicule supprimé et la cuisine descendue de son piédestal, les architectes ont articulé les pièces de vie avec les pièces plus intimes en introduisant un espace singulier : une faille sombre et épurée met à distance les espaces les plus privatifs de l’appartement sans pour autant cloisonner l’espace. Cette singularité apparaît dès l’entrée de l’appartement, et révèle la hauteur importante des lieux (3.2m sous plafond).

    Inée a accompagné ses clients dans le choix des matériaux en respectant leurs envies et leurs goûts : des bois chauds et affirmés, des matières minérales tel que le béton ciré, et des murs chaleureux peints avec de subtiles nuances de gris chauds.

    © photos : Bertrand Fompeyrine
    Mots clés :