DE LAPPARENT ARCHITECTES

  • Façade sur la rue Carnot
    Surélévation en béton de chanvre
    Extension, surélévation 
    Habitat 
    Boulogne-Billancourt, 2016
    (92 - Hauts-de-Seine)
    92100 Boulogne-Billancourt
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Privé
    La surélévation de cette maison de ville succède à deux agrandissements antérieurs. Initialement en simple rez-de-chaussée sur la moitié de la parcelle, la maison fut doublée d'abord par un étage puis par une extension. Comme une feuille de papier que l'on déplie, sa taille est encore doublée par deux niveaux et la maison devient désormais immeuble collectif.

    Le nouvel ajout, en apparence semblable à la maison existante, avec ses façade enduite et ses percements symétriques, est construit en béton de chanvre, qui possède de bonnes caractéristiques thermiques, à la fois isolant et apportant une bonne inertie pour la fraicheur d’été.
    L’ensemble des parements de façade entre l’existant et la surélévation est homogénéisé par un enduit à la chaux qui laisse respirer les murs, tout en donnant un grain à la façade qui vient accrocher la lumière et se patine dans le temps.

    Les grandes fenêtres en aluminium anodisé, créées façade nord, se différencient discrètement des fenêtres existantes en apportant la lumière du Nord à l’intérieur des logements comme de grandes baies d’atelier.

    Une grande terrasse donnant sur le cœur d’îlot est créé façade Sud.
  • Façade sur la cour
    Surélévation en béton de chanvre
    Extension, surélévation 
    Habitat 
    Boulogne-Billancourt, 2016
    (92 - Hauts-de-Seine)
    92100 Boulogne-Billancourt
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Privé
    La surélévation de cette maison de ville succède à deux agrandissements antérieurs. Initialement en simple rez-de-chaussée sur la moitié de la parcelle, la maison fut doublée d'abord par un étage puis par une extension. Comme une feuille de papier que l'on déplie, sa taille est encore doublée par deux niveaux et la maison devient désormais immeuble collectif.

    Le nouvel ajout, en apparence semblable à la maison existante, avec ses façade enduite et ses percements symétriques, est construit en béton de chanvre, qui possède de bonnes caractéristiques thermiques, à la fois isolant et apportant une bonne inertie pour la fraicheur d’été.
    L’ensemble des parements de façade entre l’existant et la surélévation est homogénéisé par un enduit à la chaux qui laisse respirer les murs, tout en donnant un grain à la façade qui vient accrocher la lumière et se patine dans le temps.

    Les grandes fenêtres en aluminium anodisé, créées façade nord, se différencient discrètement des fenêtres existantes en apportant la lumière du Nord à l’intérieur des logements comme de grandes baies d’atelier.

    Une grande terrasse donnant sur le cœur d’îlot est créé façade Sud.
  • Chantier 2è étage
    Surélévation en béton de chanvre
    Extension, surélévation 
    Habitat 
    Boulogne-Billancourt, 2016
    (92 - Hauts-de-Seine)
    92100 Boulogne-Billancourt
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Privé
    La surélévation de cette maison de ville succède à deux agrandissements antérieurs. Initialement en simple rez-de-chaussée sur la moitié de la parcelle, la maison fut doublée d'abord par un étage puis par une extension. Comme une feuille de papier que l'on déplie, sa taille est encore doublée par deux niveaux et la maison devient désormais immeuble collectif.

    Le nouvel ajout, en apparence semblable à la maison existante, avec ses façade enduite et ses percements symétriques, est construit en béton de chanvre, qui possède de bonnes caractéristiques thermiques, à la fois isolant et apportant une bonne inertie pour la fraicheur d’été.
    L’ensemble des parements de façade entre l’existant et la surélévation est homogénéisé par un enduit à la chaux qui laisse respirer les murs, tout en donnant un grain à la façade qui vient accrocher la lumière et se patine dans le temps.

    Les grandes fenêtres en aluminium anodisé, créées façade nord, se différencient discrètement des fenêtres existantes en apportant la lumière du Nord à l’intérieur des logements comme de grandes baies d’atelier.

    Une grande terrasse donnant sur le cœur d’îlot est créé façade Sud.
  • Chantier 3è étage
    Surélévation en béton de chanvre
    Extension, surélévation 
    Habitat 
    Boulogne-Billancourt, 2016
    (92 - Hauts-de-Seine)
    92100 Boulogne-Billancourt
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Privé
    La surélévation de cette maison de ville succède à deux agrandissements antérieurs. Initialement en simple rez-de-chaussée sur la moitié de la parcelle, la maison fut doublée d'abord par un étage puis par une extension. Comme une feuille de papier que l'on déplie, sa taille est encore doublée par deux niveaux et la maison devient désormais immeuble collectif.

    Le nouvel ajout, en apparence semblable à la maison existante, avec ses façade enduite et ses percements symétriques, est construit en béton de chanvre, qui possède de bonnes caractéristiques thermiques, à la fois isolant et apportant une bonne inertie pour la fraicheur d’été.
    L’ensemble des parements de façade entre l’existant et la surélévation est homogénéisé par un enduit à la chaux qui laisse respirer les murs, tout en donnant un grain à la façade qui vient accrocher la lumière et se patine dans le temps.

    Les grandes fenêtres en aluminium anodisé, créées façade nord, se différencient discrètement des fenêtres existantes en apportant la lumière du Nord à l’intérieur des logements comme de grandes baies d’atelier.

    Une grande terrasse donnant sur le cœur d’îlot est créé façade Sud.
  • Vue intérieure
    Surélévation en béton de chanvre
    Extension, surélévation 
    Habitat 
    Boulogne-Billancourt, 2016
    (92 - Hauts-de-Seine)
    92100 Boulogne-Billancourt
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Privé
    La surélévation de cette maison de ville succède à deux agrandissements antérieurs. Initialement en simple rez-de-chaussée sur la moitié de la parcelle, la maison fut doublée d'abord par un étage puis par une extension. Comme une feuille de papier que l'on déplie, sa taille est encore doublée par deux niveaux et la maison devient désormais immeuble collectif.

    Le nouvel ajout, en apparence semblable à la maison existante, avec ses façade enduite et ses percements symétriques, est construit en béton de chanvre, qui possède de bonnes caractéristiques thermiques, à la fois isolant et apportant une bonne inertie pour la fraicheur d’été.
    L’ensemble des parements de façade entre l’existant et la surélévation est homogénéisé par un enduit à la chaux qui laisse respirer les murs, tout en donnant un grain à la façade qui vient accrocher la lumière et se patine dans le temps.

    Les grandes fenêtres en aluminium anodisé, créées façade nord, se différencient discrètement des fenêtres existantes en apportant la lumière du Nord à l’intérieur des logements comme de grandes baies d’atelier.

    Une grande terrasse donnant sur le cœur d’îlot est créé façade Sud.