COQ-LEFRANCQ (SARL)

  • COQ&LEFRANCQ - Maison B
    COQ&LEFRANCQ - Maison B
    Neuf 
    2009
    (24 - Dordogne)
    24220 MEYRALS
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Privé
    "La Maison B., réalisée à Meyrals, près de Sarlat, est née de la rencontre avec des commanditaires atypiques : des néo-ruraux partis faire le tour du monde à la voile, avant de s’installer en terre périgourdine. Ils souhaitaient une habitation contemporaine, économe en énergie et intégrée à son cadre naturel. Un programme sur mesure pour l’agence Coq et Lefrancq qui privilégie depuis ses débuts (1987) les démarches bioclimatiques et les matériaux pérennes : bois, pierre, verre…
    Ici, la maison est ancrée dans un coteau, avec une façade au nord quasi aveugle. Les pièces à vivre se déploient côté sud pour recevoir le maximum d’ensoleillement et s’ouvrir sur les lointains. Afin de moduler ces apports solaires, des stores se commandent à chaque fenêtre et la toiture s’avance avec un large porte à faux créé par une superposition d’éléments de charpente. À l’intérieur, quand la température retombe, le carrelage restitue naturellement la chaleur captée par le sous-sol en pierres. La laine de bois sous le toit et derrière les murs parachève cet équilibre thermique, été comme hiver. Le bois est l’essence même de la maison, dont la trame épurée lui donne une forme intemporelle, un peu comme en suspens."
    Extrait de l'article paru dans le n°28 Eté 2015 du journal du 308
  • COQ&LEFRANCQ - Maison B
    COQ&LEFRANCQ - Maison B
    Neuf 
    2009
    (24 - Dordogne)
    24220 MEYRALS
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Privé
    "La Maison B., réalisée à Meyrals, près de Sarlat, est née de la rencontre avec des commanditaires atypiques : des néo-ruraux partis faire le tour du monde à la voile, avant de s’installer en terre périgourdine. Ils souhaitaient une habitation contemporaine, économe en énergie et intégrée à son cadre naturel. Un programme sur mesure pour l’agence Coq et Lefrancq qui privilégie depuis ses débuts (1987) les démarches bioclimatiques et les matériaux pérennes : bois, pierre, verre…
    Ici, la maison est ancrée dans un coteau, avec une façade au nord quasi aveugle. Les pièces à vivre se déploient côté sud pour recevoir le maximum d’ensoleillement et s’ouvrir sur les lointains. Afin de moduler ces apports solaires, des stores se commandent à chaque fenêtre et la toiture s’avance avec un large porte à faux créé par une superposition d’éléments de charpente. À l’intérieur, quand la température retombe, le carrelage restitue naturellement la chaleur captée par le sous-sol en pierres. La laine de bois sous le toit et derrière les murs parachève cet équilibre thermique, été comme hiver. Le bois est l’essence même de la maison, dont la trame épurée lui donne une forme intemporelle, un peu comme en suspens."
    Extrait de l'article paru dans le n°28 Eté 2015 du journal du 308
  • COQ&LEFRANCQ - Maison B
    COQ&LEFRANCQ - Maison B
    Neuf 
    2009
    (24 - Dordogne)
    24220 MEYRALS
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Privé
    "La Maison B., réalisée à Meyrals, près de Sarlat, est née de la rencontre avec des commanditaires atypiques : des néo-ruraux partis faire le tour du monde à la voile, avant de s’installer en terre périgourdine. Ils souhaitaient une habitation contemporaine, économe en énergie et intégrée à son cadre naturel. Un programme sur mesure pour l’agence Coq et Lefrancq qui privilégie depuis ses débuts (1987) les démarches bioclimatiques et les matériaux pérennes : bois, pierre, verre…
    Ici, la maison est ancrée dans un coteau, avec une façade au nord quasi aveugle. Les pièces à vivre se déploient côté sud pour recevoir le maximum d’ensoleillement et s’ouvrir sur les lointains. Afin de moduler ces apports solaires, des stores se commandent à chaque fenêtre et la toiture s’avance avec un large porte à faux créé par une superposition d’éléments de charpente. À l’intérieur, quand la température retombe, le carrelage restitue naturellement la chaleur captée par le sous-sol en pierres. La laine de bois sous le toit et derrière les murs parachève cet équilibre thermique, été comme hiver. Le bois est l’essence même de la maison, dont la trame épurée lui donne une forme intemporelle, un peu comme en suspens."
    Extrait de l'article paru dans le n°28 Eté 2015 du journal du 308
  • COQ&LEFRANCQ - Maison B
    COQ&LEFRANCQ - Maison B
    Neuf 
    2009
    (24 - Dordogne)
    24220 MEYRALS
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Privé
    "La Maison B., réalisée à Meyrals, près de Sarlat, est née de la rencontre avec des commanditaires atypiques : des néo-ruraux partis faire le tour du monde à la voile, avant de s’installer en terre périgourdine. Ils souhaitaient une habitation contemporaine, économe en énergie et intégrée à son cadre naturel. Un programme sur mesure pour l’agence Coq et Lefrancq qui privilégie depuis ses débuts (1987) les démarches bioclimatiques et les matériaux pérennes : bois, pierre, verre…
    Ici, la maison est ancrée dans un coteau, avec une façade au nord quasi aveugle. Les pièces à vivre se déploient côté sud pour recevoir le maximum d’ensoleillement et s’ouvrir sur les lointains. Afin de moduler ces apports solaires, des stores se commandent à chaque fenêtre et la toiture s’avance avec un large porte à faux créé par une superposition d’éléments de charpente. À l’intérieur, quand la température retombe, le carrelage restitue naturellement la chaleur captée par le sous-sol en pierres. La laine de bois sous le toit et derrière les murs parachève cet équilibre thermique, été comme hiver. Le bois est l’essence même de la maison, dont la trame épurée lui donne une forme intemporelle, un peu comme en suspens."
    Extrait de l'article paru dans le n°28 Eté 2015 du journal du 308
  • COQ&LEFRANCQ - Maison B
    COQ&LEFRANCQ - Maison B
    Neuf 
    2009
    (24 - Dordogne)
    24220 MEYRALS
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Privé
    "La Maison B., réalisée à Meyrals, près de Sarlat, est née de la rencontre avec des commanditaires atypiques : des néo-ruraux partis faire le tour du monde à la voile, avant de s’installer en terre périgourdine. Ils souhaitaient une habitation contemporaine, économe en énergie et intégrée à son cadre naturel. Un programme sur mesure pour l’agence Coq et Lefrancq qui privilégie depuis ses débuts (1987) les démarches bioclimatiques et les matériaux pérennes : bois, pierre, verre…
    Ici, la maison est ancrée dans un coteau, avec une façade au nord quasi aveugle. Les pièces à vivre se déploient côté sud pour recevoir le maximum d’ensoleillement et s’ouvrir sur les lointains. Afin de moduler ces apports solaires, des stores se commandent à chaque fenêtre et la toiture s’avance avec un large porte à faux créé par une superposition d’éléments de charpente. À l’intérieur, quand la température retombe, le carrelage restitue naturellement la chaleur captée par le sous-sol en pierres. La laine de bois sous le toit et derrière les murs parachève cet équilibre thermique, été comme hiver. Le bois est l’essence même de la maison, dont la trame épurée lui donne une forme intemporelle, un peu comme en suspens."
    Extrait de l'article paru dans le n°28 Eté 2015 du journal du 308
  • COQ&LEFRANCQ - Maison B
    COQ&LEFRANCQ - Maison B
    Neuf 
    2009
    (24 - Dordogne)
    24220 MEYRALS
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Privé
    "La Maison B., réalisée à Meyrals, près de Sarlat, est née de la rencontre avec des commanditaires atypiques : des néo-ruraux partis faire le tour du monde à la voile, avant de s’installer en terre périgourdine. Ils souhaitaient une habitation contemporaine, économe en énergie et intégrée à son cadre naturel. Un programme sur mesure pour l’agence Coq et Lefrancq qui privilégie depuis ses débuts (1987) les démarches bioclimatiques et les matériaux pérennes : bois, pierre, verre…
    Ici, la maison est ancrée dans un coteau, avec une façade au nord quasi aveugle. Les pièces à vivre se déploient côté sud pour recevoir le maximum d’ensoleillement et s’ouvrir sur les lointains. Afin de moduler ces apports solaires, des stores se commandent à chaque fenêtre et la toiture s’avance avec un large porte à faux créé par une superposition d’éléments de charpente. À l’intérieur, quand la température retombe, le carrelage restitue naturellement la chaleur captée par le sous-sol en pierres. La laine de bois sous le toit et derrière les murs parachève cet équilibre thermique, été comme hiver. Le bois est l’essence même de la maison, dont la trame épurée lui donne une forme intemporelle, un peu comme en suspens."
    Extrait de l'article paru dans le n°28 Eté 2015 du journal du 308