Christian Blachot architecture

  • Vue depuis la rue de l'Isère
    Vue depuis la rue de l'Isère
    Lieu de travail 
    Habitat 
    2014
    (26 - Drôme)
    rue Etienne Dollet
    26100 Romans-su-Isère
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Drôme Aménagement Habitat
    La parcelle est située à la limite du centre historique de Romans et borde une place importante. Afin de délimiter l’emprise publique et privée, et en rappel à la forte présence urbaine de l’ancien tènement Citroën qui occupait cette parcelle, le bâti retrace les limites de l’îlot. Bordant une rue principale de la ville l’îlot draine le public par cet axe. Ainsi le bâti renforce les orientations sud et ouest, tandis qu’en partie courante de la rue Dolet des volumes de faible hauteur laissent entrer la lumière, la vue, accueillant les entrées des logements.

    Tel un appel depuis le pont, un bâti très élancé et vertical s’oppose à un ensemble bas et horizontal qui referme l’îlot dans un mouvement courbe. Cet enroulement du bâtit accompagne la montée du piéton depuis les berges jusqu’à la place Massenet.

    L’écriture architecturale joue avec des volumes simples à matérialité forte. Le principe du creux est utilisé pour représenter la massivité du projet. Tout comme dans la ville historique, des circulations piétonnes scindent le volume et conduisent le public jusqu’à l’Isère. Au cœur de l’îlot un grand rectangle est évidé, formant une cour.

    Des creux de tailles variées forment tour à tour, patio, balcon, porche, loggia, ou simple fenêtres. Les creux sont traités par des remplissages bois et contrastent avec le blanc lumineux des parties pleines de la façade. Des filtres visuels sont créés par l’agencement irrégulier de montants de bois verticaux.

    Une attention particulière a été apportée à la fonctionnalité des appartements et à leur orientation. La plupart d’entre eux sont traversants et ont les pièces principales orientées au sud. Chacun d’eux ont un balcon et un cellier. Afin de traiter le fort ensoleillement en été, les appartements sont munis de volets persiennes qui animent la façade.
  • Vue depuis le pont de Lattre de Tassigny
    Vue depuis le pont de Lattre de Tassigny
    Lieu de travail 
    Habitat 
    2014
    (26 - Drôme)
    rue Etienne Dollet
    26100 Romans-su-Isère
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Drôme Aménagement Habitat
    La parcelle est située à la limite du centre historique de Romans et borde une place importante. Afin de délimiter l’emprise publique et privée, et en rappel à la forte présence urbaine de l’ancien tènement Citroën qui occupait cette parcelle, le bâti retrace les limites de l’îlot. Bordant une rue principale de la ville l’îlot draine le public par cet axe. Ainsi le bâti renforce les orientations sud et ouest, tandis qu’en partie courante de la rue Dolet des volumes de faible hauteur laissent entrer la lumière, la vue, accueillant les entrées des logements.

    Tel un appel depuis le pont, un bâti très élancé et vertical s’oppose à un ensemble bas et horizontal qui referme l’îlot dans un mouvement courbe. Cet enroulement du bâtit accompagne la montée du piéton depuis les berges jusqu’à la place Massenet.

    L’écriture architecturale joue avec des volumes simples à matérialité forte. Le principe du creux est utilisé pour représenter la massivité du projet. Tout comme dans la ville historique, des circulations piétonnes scindent le volume et conduisent le public jusqu’à l’Isère. Au cœur de l’îlot un grand rectangle est évidé, formant une cour.

    Des creux de tailles variées forment tour à tour, patio, balcon, porche, loggia, ou simple fenêtres. Les creux sont traités par des remplissages bois et contrastent avec le blanc lumineux des parties pleines de la façade. Des filtres visuels sont créés par l’agencement irrégulier de montants de bois verticaux.

    Une attention particulière a été apportée à la fonctionnalité des appartements et à leur orientation. La plupart d’entre eux sont traversants et ont les pièces principales orientées au sud. Chacun d’eux ont un balcon et un cellier. Afin de traiter le fort ensoleillement en été, les appartements sont munis de volets persiennes qui animent la façade.
  • Passerelles en coeur d'îlot
    Passerelles en coeur d'îlot
    Lieu de travail 
    Habitat 
    2014
    (26 - Drôme)
    rue Etienne Dollet
    26100 Romans-su-Isère
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Drôme Aménagement Habitat
    La parcelle est située à la limite du centre historique de Romans et borde une place importante. Afin de délimiter l’emprise publique et privée, et en rappel à la forte présence urbaine de l’ancien tènement Citroën qui occupait cette parcelle, le bâti retrace les limites de l’îlot. Bordant une rue principale de la ville l’îlot draine le public par cet axe. Ainsi le bâti renforce les orientations sud et ouest, tandis qu’en partie courante de la rue Dolet des volumes de faible hauteur laissent entrer la lumière, la vue, accueillant les entrées des logements.

    Tel un appel depuis le pont, un bâti très élancé et vertical s’oppose à un ensemble bas et horizontal qui referme l’îlot dans un mouvement courbe. Cet enroulement du bâtit accompagne la montée du piéton depuis les berges jusqu’à la place Massenet.

    L’écriture architecturale joue avec des volumes simples à matérialité forte. Le principe du creux est utilisé pour représenter la massivité du projet. Tout comme dans la ville historique, des circulations piétonnes scindent le volume et conduisent le public jusqu’à l’Isère. Au cœur de l’îlot un grand rectangle est évidé, formant une cour.

    Des creux de tailles variées forment tour à tour, patio, balcon, porche, loggia, ou simple fenêtres. Les creux sont traités par des remplissages bois et contrastent avec le blanc lumineux des parties pleines de la façade. Des filtres visuels sont créés par l’agencement irrégulier de montants de bois verticaux.

    Une attention particulière a été apportée à la fonctionnalité des appartements et à leur orientation. La plupart d’entre eux sont traversants et ont les pièces principales orientées au sud. Chacun d’eux ont un balcon et un cellier. Afin de traiter le fort ensoleillement en été, les appartements sont munis de volets persiennes qui animent la façade.
  • Desserte piétonne
    Desserte piétonne
    Lieu de travail 
    Habitat 
    2014
    (26 - Drôme)
    rue Etienne Dollet
    26100 Romans-su-Isère
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Drôme Aménagement Habitat
    La parcelle est située à la limite du centre historique de Romans et borde une place importante. Afin de délimiter l’emprise publique et privée, et en rappel à la forte présence urbaine de l’ancien tènement Citroën qui occupait cette parcelle, le bâti retrace les limites de l’îlot. Bordant une rue principale de la ville l’îlot draine le public par cet axe. Ainsi le bâti renforce les orientations sud et ouest, tandis qu’en partie courante de la rue Dolet des volumes de faible hauteur laissent entrer la lumière, la vue, accueillant les entrées des logements.

    Tel un appel depuis le pont, un bâti très élancé et vertical s’oppose à un ensemble bas et horizontal qui referme l’îlot dans un mouvement courbe. Cet enroulement du bâtit accompagne la montée du piéton depuis les berges jusqu’à la place Massenet.

    L’écriture architecturale joue avec des volumes simples à matérialité forte. Le principe du creux est utilisé pour représenter la massivité du projet. Tout comme dans la ville historique, des circulations piétonnes scindent le volume et conduisent le public jusqu’à l’Isère. Au cœur de l’îlot un grand rectangle est évidé, formant une cour.

    Des creux de tailles variées forment tour à tour, patio, balcon, porche, loggia, ou simple fenêtres. Les creux sont traités par des remplissages bois et contrastent avec le blanc lumineux des parties pleines de la façade. Des filtres visuels sont créés par l’agencement irrégulier de montants de bois verticaux.

    Une attention particulière a été apportée à la fonctionnalité des appartements et à leur orientation. La plupart d’entre eux sont traversants et ont les pièces principales orientées au sud. Chacun d’eux ont un balcon et un cellier. Afin de traiter le fort ensoleillement en été, les appartements sont munis de volets persiennes qui animent la façade.
  • Vue sur l'Isère depuis un balcon
    Vue sur l'Isère depuis un balcon
    Lieu de travail 
    Habitat 
    2014
    (26 - Drôme)
    rue Etienne Dollet
    26100 Romans-su-Isère
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Drôme Aménagement Habitat
    La parcelle est située à la limite du centre historique de Romans et borde une place importante. Afin de délimiter l’emprise publique et privée, et en rappel à la forte présence urbaine de l’ancien tènement Citroën qui occupait cette parcelle, le bâti retrace les limites de l’îlot. Bordant une rue principale de la ville l’îlot draine le public par cet axe. Ainsi le bâti renforce les orientations sud et ouest, tandis qu’en partie courante de la rue Dolet des volumes de faible hauteur laissent entrer la lumière, la vue, accueillant les entrées des logements.

    Tel un appel depuis le pont, un bâti très élancé et vertical s’oppose à un ensemble bas et horizontal qui referme l’îlot dans un mouvement courbe. Cet enroulement du bâtit accompagne la montée du piéton depuis les berges jusqu’à la place Massenet.

    L’écriture architecturale joue avec des volumes simples à matérialité forte. Le principe du creux est utilisé pour représenter la massivité du projet. Tout comme dans la ville historique, des circulations piétonnes scindent le volume et conduisent le public jusqu’à l’Isère. Au cœur de l’îlot un grand rectangle est évidé, formant une cour.

    Des creux de tailles variées forment tour à tour, patio, balcon, porche, loggia, ou simple fenêtres. Les creux sont traités par des remplissages bois et contrastent avec le blanc lumineux des parties pleines de la façade. Des filtres visuels sont créés par l’agencement irrégulier de montants de bois verticaux.

    Une attention particulière a été apportée à la fonctionnalité des appartements et à leur orientation. La plupart d’entre eux sont traversants et ont les pièces principales orientées au sud. Chacun d’eux ont un balcon et un cellier. Afin de traiter le fort ensoleillement en été, les appartements sont munis de volets persiennes qui animent la façade.
  • Entrée rue Etienne Dollet
    Entrée rue Etienne Dollet
    Lieu de travail 
    Habitat 
    2014
    (26 - Drôme)
    rue Etienne Dollet
    26100 Romans-su-Isère
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Drôme Aménagement Habitat
    La parcelle est située à la limite du centre historique de Romans et borde une place importante. Afin de délimiter l’emprise publique et privée, et en rappel à la forte présence urbaine de l’ancien tènement Citroën qui occupait cette parcelle, le bâti retrace les limites de l’îlot. Bordant une rue principale de la ville l’îlot draine le public par cet axe. Ainsi le bâti renforce les orientations sud et ouest, tandis qu’en partie courante de la rue Dolet des volumes de faible hauteur laissent entrer la lumière, la vue, accueillant les entrées des logements.

    Tel un appel depuis le pont, un bâti très élancé et vertical s’oppose à un ensemble bas et horizontal qui referme l’îlot dans un mouvement courbe. Cet enroulement du bâtit accompagne la montée du piéton depuis les berges jusqu’à la place Massenet.

    L’écriture architecturale joue avec des volumes simples à matérialité forte. Le principe du creux est utilisé pour représenter la massivité du projet. Tout comme dans la ville historique, des circulations piétonnes scindent le volume et conduisent le public jusqu’à l’Isère. Au cœur de l’îlot un grand rectangle est évidé, formant une cour.

    Des creux de tailles variées forment tour à tour, patio, balcon, porche, loggia, ou simple fenêtres. Les creux sont traités par des remplissages bois et contrastent avec le blanc lumineux des parties pleines de la façade. Des filtres visuels sont créés par l’agencement irrégulier de montants de bois verticaux.

    Une attention particulière a été apportée à la fonctionnalité des appartements et à leur orientation. La plupart d’entre eux sont traversants et ont les pièces principales orientées au sud. Chacun d’eux ont un balcon et un cellier. Afin de traiter le fort ensoleillement en été, les appartements sont munis de volets persiennes qui animent la façade.