cambiums

  • Rénovation et rénovation thermique 
    2014 (mission avant-projet)
    (42 - Loire)
    le crozet
    42380 montarcher
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    privé
    La maison, datant du milieu du XVIIIème siècle et vouée à l’origine à l’agriculture, referme un îlot de bâtiments construits en ordre continu de ce hameau encaissé en fond de vallée.
    Au vu de l’état des lieux et du programme, le parti retenu a été de ne conserver que les 4 murs de la maison dans leur état originel.
    Dans ce bâtiment orienté au nord et peu éclairé, la nouvelle toiture permet ainsi d’y intégrer un apport suffisant de lumière zénithale. A l’intérieur, l’édification d’un mur de refend sert de support à une nouvelle organisation.
    Le rez-de-chaussée se divise en 2 parties, un gîte touristique côté rue à l’emplacement de la partie habitée originelle dont les traces subsistent encore, des locaux techniques sur la partie non éclairée
    Un grand espace ouvert à vivre composé d’une entrée, séjour, cuisine et salon s’organise au rez-de-jardin selon les orientations, les ouvertures existantes et les vues.
    Le volume intérieur est travaillé, une double hauteur libre sous toiture permet d’amener la lumière au cœur de la maison et de créer une mezzanine à l’étage. Le mur de refends s’épaissi alors pour renfermer les fonctions sanitaires indispensables et l’escalier d’accès aux combles où sont aménagés 2 chambres et un espace bureau. Pour des questions d’économie d’énergie, tous les murs des parties chauffées et la toiture seront isolés, seul le mur mitoyen en granit est conservé en l’état.
    Compacte et fonctionnelle, la maison retrouve son identité ; son caractère austère respecté intégralement à l’extérieur contraste avec la nouvelle vie intérieure qui peut maintenant s’y développer.
  • rez-de-chaussée
    rez-de-chaussée
    Rénovation et rénovation thermique 
    2014 (mission avant-projet)
    (42 - Loire)
    le crozet
    42380 montarcher
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    privé
    La maison, datant du milieu du XVIIIème siècle et vouée à l’origine à l’agriculture, referme un îlot de bâtiments construits en ordre continu de ce hameau encaissé en fond de vallée.
    Au vu de l’état des lieux et du programme, le parti retenu a été de ne conserver que les 4 murs de la maison dans leur état originel.
    Dans ce bâtiment orienté au nord et peu éclairé, la nouvelle toiture permet ainsi d’y intégrer un apport suffisant de lumière zénithale. A l’intérieur, l’édification d’un mur de refend sert de support à une nouvelle organisation.
    Le rez-de-chaussée se divise en 2 parties, un gîte touristique côté rue à l’emplacement de la partie habitée originelle dont les traces subsistent encore, des locaux techniques sur la partie non éclairée
    Un grand espace ouvert à vivre composé d’une entrée, séjour, cuisine et salon s’organise au rez-de-jardin selon les orientations, les ouvertures existantes et les vues.
    Le volume intérieur est travaillé, une double hauteur libre sous toiture permet d’amener la lumière au cœur de la maison et de créer une mezzanine à l’étage. Le mur de refends s’épaissi alors pour renfermer les fonctions sanitaires indispensables et l’escalier d’accès aux combles où sont aménagés 2 chambres et un espace bureau. Pour des questions d’économie d’énergie, tous les murs des parties chauffées et la toiture seront isolés, seul le mur mitoyen en granit est conservé en l’état.
    Compacte et fonctionnelle, la maison retrouve son identité ; son caractère austère respecté intégralement à l’extérieur contraste avec la nouvelle vie intérieure qui peut maintenant s’y développer.
  • rez-de-jardin
    rez-de-jardin
    Rénovation et rénovation thermique 
    2014 (mission avant-projet)
    (42 - Loire)
    le crozet
    42380 montarcher
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    privé
    La maison, datant du milieu du XVIIIème siècle et vouée à l’origine à l’agriculture, referme un îlot de bâtiments construits en ordre continu de ce hameau encaissé en fond de vallée.
    Au vu de l’état des lieux et du programme, le parti retenu a été de ne conserver que les 4 murs de la maison dans leur état originel.
    Dans ce bâtiment orienté au nord et peu éclairé, la nouvelle toiture permet ainsi d’y intégrer un apport suffisant de lumière zénithale. A l’intérieur, l’édification d’un mur de refend sert de support à une nouvelle organisation.
    Le rez-de-chaussée se divise en 2 parties, un gîte touristique côté rue à l’emplacement de la partie habitée originelle dont les traces subsistent encore, des locaux techniques sur la partie non éclairée
    Un grand espace ouvert à vivre composé d’une entrée, séjour, cuisine et salon s’organise au rez-de-jardin selon les orientations, les ouvertures existantes et les vues.
    Le volume intérieur est travaillé, une double hauteur libre sous toiture permet d’amener la lumière au cœur de la maison et de créer une mezzanine à l’étage. Le mur de refends s’épaissi alors pour renfermer les fonctions sanitaires indispensables et l’escalier d’accès aux combles où sont aménagés 2 chambres et un espace bureau. Pour des questions d’économie d’énergie, tous les murs des parties chauffées et la toiture seront isolés, seul le mur mitoyen en granit est conservé en l’état.
    Compacte et fonctionnelle, la maison retrouve son identité ; son caractère austère respecté intégralement à l’extérieur contraste avec la nouvelle vie intérieure qui peut maintenant s’y développer.
  • combles
    combles
    Rénovation et rénovation thermique 
    2014 (mission avant-projet)
    (42 - Loire)
    le crozet
    42380 montarcher
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    privé
    La maison, datant du milieu du XVIIIème siècle et vouée à l’origine à l’agriculture, referme un îlot de bâtiments construits en ordre continu de ce hameau encaissé en fond de vallée.
    Au vu de l’état des lieux et du programme, le parti retenu a été de ne conserver que les 4 murs de la maison dans leur état originel.
    Dans ce bâtiment orienté au nord et peu éclairé, la nouvelle toiture permet ainsi d’y intégrer un apport suffisant de lumière zénithale. A l’intérieur, l’édification d’un mur de refend sert de support à une nouvelle organisation.
    Le rez-de-chaussée se divise en 2 parties, un gîte touristique côté rue à l’emplacement de la partie habitée originelle dont les traces subsistent encore, des locaux techniques sur la partie non éclairée
    Un grand espace ouvert à vivre composé d’une entrée, séjour, cuisine et salon s’organise au rez-de-jardin selon les orientations, les ouvertures existantes et les vues.
    Le volume intérieur est travaillé, une double hauteur libre sous toiture permet d’amener la lumière au cœur de la maison et de créer une mezzanine à l’étage. Le mur de refends s’épaissi alors pour renfermer les fonctions sanitaires indispensables et l’escalier d’accès aux combles où sont aménagés 2 chambres et un espace bureau. Pour des questions d’économie d’énergie, tous les murs des parties chauffées et la toiture seront isolés, seul le mur mitoyen en granit est conservé en l’état.
    Compacte et fonctionnelle, la maison retrouve son identité ; son caractère austère respecté intégralement à l’extérieur contraste avec la nouvelle vie intérieure qui peut maintenant s’y développer.
  • Rénovation et rénovation thermique 
    2014 (mission avant-projet)
    (42 - Loire)
    le crozet
    42380 montarcher
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    privé
    La maison, datant du milieu du XVIIIème siècle et vouée à l’origine à l’agriculture, referme un îlot de bâtiments construits en ordre continu de ce hameau encaissé en fond de vallée.
    Au vu de l’état des lieux et du programme, le parti retenu a été de ne conserver que les 4 murs de la maison dans leur état originel.
    Dans ce bâtiment orienté au nord et peu éclairé, la nouvelle toiture permet ainsi d’y intégrer un apport suffisant de lumière zénithale. A l’intérieur, l’édification d’un mur de refend sert de support à une nouvelle organisation.
    Le rez-de-chaussée se divise en 2 parties, un gîte touristique côté rue à l’emplacement de la partie habitée originelle dont les traces subsistent encore, des locaux techniques sur la partie non éclairée
    Un grand espace ouvert à vivre composé d’une entrée, séjour, cuisine et salon s’organise au rez-de-jardin selon les orientations, les ouvertures existantes et les vues.
    Le volume intérieur est travaillé, une double hauteur libre sous toiture permet d’amener la lumière au cœur de la maison et de créer une mezzanine à l’étage. Le mur de refends s’épaissi alors pour renfermer les fonctions sanitaires indispensables et l’escalier d’accès aux combles où sont aménagés 2 chambres et un espace bureau. Pour des questions d’économie d’énergie, tous les murs des parties chauffées et la toiture seront isolés, seul le mur mitoyen en granit est conservé en l’état.
    Compacte et fonctionnelle, la maison retrouve son identité ; son caractère austère respecté intégralement à l’extérieur contraste avec la nouvelle vie intérieure qui peut maintenant s’y développer.
  • Rénovation et rénovation thermique 
    2014 (mission avant-projet)
    (42 - Loire)
    le crozet
    42380 montarcher
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    privé
    La maison, datant du milieu du XVIIIème siècle et vouée à l’origine à l’agriculture, referme un îlot de bâtiments construits en ordre continu de ce hameau encaissé en fond de vallée.
    Au vu de l’état des lieux et du programme, le parti retenu a été de ne conserver que les 4 murs de la maison dans leur état originel.
    Dans ce bâtiment orienté au nord et peu éclairé, la nouvelle toiture permet ainsi d’y intégrer un apport suffisant de lumière zénithale. A l’intérieur, l’édification d’un mur de refend sert de support à une nouvelle organisation.
    Le rez-de-chaussée se divise en 2 parties, un gîte touristique côté rue à l’emplacement de la partie habitée originelle dont les traces subsistent encore, des locaux techniques sur la partie non éclairée
    Un grand espace ouvert à vivre composé d’une entrée, séjour, cuisine et salon s’organise au rez-de-jardin selon les orientations, les ouvertures existantes et les vues.
    Le volume intérieur est travaillé, une double hauteur libre sous toiture permet d’amener la lumière au cœur de la maison et de créer une mezzanine à l’étage. Le mur de refends s’épaissi alors pour renfermer les fonctions sanitaires indispensables et l’escalier d’accès aux combles où sont aménagés 2 chambres et un espace bureau. Pour des questions d’économie d’énergie, tous les murs des parties chauffées et la toiture seront isolés, seul le mur mitoyen en granit est conservé en l’état.
    Compacte et fonctionnelle, la maison retrouve son identité ; son caractère austère respecté intégralement à l’extérieur contraste avec la nouvelle vie intérieure qui peut maintenant s’y développer.