extension bois de maison invividuelle

  • Neuf
    Neuf
    La famille s’agrandit et il est décidé de faire une extension pour accueillir la suite parentale et d’en profiter pour remettre un peu d’ordre dans les petites annexes construites au fil du temps et des besoins. Après plusieurs hypothèses d’implantation et pour des questions techniques et de mode de vie, l’extension prend finalement place à l’ouest, dans l’espace disponible jusqu’à la limite de propriété. Cette implantation permet de mieux s’isoler du proche voisinage et surtout des vents dominants et des intempéries en offrant une nouvelle façade plus résistante que celle existante déjà fortement sollicitée. Elle s’adapte aussi beaucoup mieux au système de chauffage existant (poêle à bois rayonnant). La suite parentale, isolée des 4 chambres enfant de l’étage, se trouve alors de plein pied en liaison directe avec les espaces de vie et le jardin extérieur. Le projet est également l’occasion de requalifier le séjour et la nouvelle façade sud permet d’articuler l’ensemble. Au nord, un auvent abrite le matériel de jardin, les vélos et le stock de bois pour le chauffage. Ses toitures en noue assurent une lecture homogène depuis l’accès à l’habitation. Excepté le mur en limite ouest en maçonnerie qui peut être édifié indépendamment, l’extension, comme la construction d’origine, est en ossature bois afin de favoriser la préfabrication en atelier, limiter les temps de pose et assurer une meilleure propreté sur le chantier
    478 rue des alouettes
    69430 lantignié
    France métropolitaine
    2015 (mission permis de construire / obtenu)
    69 - Rhône
  • Neuf
    Neuf
    La famille s’agrandit et il est décidé de faire une extension pour accueillir la suite parentale et d’en profiter pour remettre un peu d’ordre dans les petites annexes construites au fil du temps et des besoins. Après plusieurs hypothèses d’implantation et pour des questions techniques et de mode de vie, l’extension prend finalement place à l’ouest, dans l’espace disponible jusqu’à la limite de propriété. Cette implantation permet de mieux s’isoler du proche voisinage et surtout des vents dominants et des intempéries en offrant une nouvelle façade plus résistante que celle existante déjà fortement sollicitée. Elle s’adapte aussi beaucoup mieux au système de chauffage existant (poêle à bois rayonnant). La suite parentale, isolée des 4 chambres enfant de l’étage, se trouve alors de plein pied en liaison directe avec les espaces de vie et le jardin extérieur. Le projet est également l’occasion de requalifier le séjour et la nouvelle façade sud permet d’articuler l’ensemble. Au nord, un auvent abrite le matériel de jardin, les vélos et le stock de bois pour le chauffage. Ses toitures en noue assurent une lecture homogène depuis l’accès à l’habitation. Excepté le mur en limite ouest en maçonnerie qui peut être édifié indépendamment, l’extension, comme la construction d’origine, est en ossature bois afin de favoriser la préfabrication en atelier, limiter les temps de pose et assurer une meilleure propreté sur le chantier
    478 rue des alouettes
    69430 lantignié
    France métropolitaine
    2015 (mission permis de construire / obtenu)
    69 - Rhône
  • Neuf
    Neuf
    La famille s’agrandit et il est décidé de faire une extension pour accueillir la suite parentale et d’en profiter pour remettre un peu d’ordre dans les petites annexes construites au fil du temps et des besoins. Après plusieurs hypothèses d’implantation et pour des questions techniques et de mode de vie, l’extension prend finalement place à l’ouest, dans l’espace disponible jusqu’à la limite de propriété. Cette implantation permet de mieux s’isoler du proche voisinage et surtout des vents dominants et des intempéries en offrant une nouvelle façade plus résistante que celle existante déjà fortement sollicitée. Elle s’adapte aussi beaucoup mieux au système de chauffage existant (poêle à bois rayonnant). La suite parentale, isolée des 4 chambres enfant de l’étage, se trouve alors de plein pied en liaison directe avec les espaces de vie et le jardin extérieur. Le projet est également l’occasion de requalifier le séjour et la nouvelle façade sud permet d’articuler l’ensemble. Au nord, un auvent abrite le matériel de jardin, les vélos et le stock de bois pour le chauffage. Ses toitures en noue assurent une lecture homogène depuis l’accès à l’habitation. Excepté le mur en limite ouest en maçonnerie qui peut être édifié indépendamment, l’extension, comme la construction d’origine, est en ossature bois afin de favoriser la préfabrication en atelier, limiter les temps de pose et assurer une meilleure propreté sur le chantier
    478 rue des alouettes
    69430 lantignié
    France métropolitaine
    2015 (mission permis de construire / obtenu)
    69 - Rhône
  • Neuf
    Neuf
    La famille s’agrandit et il est décidé de faire une extension pour accueillir la suite parentale et d’en profiter pour remettre un peu d’ordre dans les petites annexes construites au fil du temps et des besoins. Après plusieurs hypothèses d’implantation et pour des questions techniques et de mode de vie, l’extension prend finalement place à l’ouest, dans l’espace disponible jusqu’à la limite de propriété. Cette implantation permet de mieux s’isoler du proche voisinage et surtout des vents dominants et des intempéries en offrant une nouvelle façade plus résistante que celle existante déjà fortement sollicitée. Elle s’adapte aussi beaucoup mieux au système de chauffage existant (poêle à bois rayonnant). La suite parentale, isolée des 4 chambres enfant de l’étage, se trouve alors de plein pied en liaison directe avec les espaces de vie et le jardin extérieur. Le projet est également l’occasion de requalifier le séjour et la nouvelle façade sud permet d’articuler l’ensemble. Au nord, un auvent abrite le matériel de jardin, les vélos et le stock de bois pour le chauffage. Ses toitures en noue assurent une lecture homogène depuis l’accès à l’habitation. Excepté le mur en limite ouest en maçonnerie qui peut être édifié indépendamment, l’extension, comme la construction d’origine, est en ossature bois afin de favoriser la préfabrication en atelier, limiter les temps de pose et assurer une meilleure propreté sur le chantier
    478 rue des alouettes
    69430 lantignié
    France métropolitaine
    2015 (mission permis de construire / obtenu)
    69 - Rhône
  • Neuf
    Neuf
    La famille s’agrandit et il est décidé de faire une extension pour accueillir la suite parentale et d’en profiter pour remettre un peu d’ordre dans les petites annexes construites au fil du temps et des besoins. Après plusieurs hypothèses d’implantation et pour des questions techniques et de mode de vie, l’extension prend finalement place à l’ouest, dans l’espace disponible jusqu’à la limite de propriété. Cette implantation permet de mieux s’isoler du proche voisinage et surtout des vents dominants et des intempéries en offrant une nouvelle façade plus résistante que celle existante déjà fortement sollicitée. Elle s’adapte aussi beaucoup mieux au système de chauffage existant (poêle à bois rayonnant). La suite parentale, isolée des 4 chambres enfant de l’étage, se trouve alors de plein pied en liaison directe avec les espaces de vie et le jardin extérieur. Le projet est également l’occasion de requalifier le séjour et la nouvelle façade sud permet d’articuler l’ensemble. Au nord, un auvent abrite le matériel de jardin, les vélos et le stock de bois pour le chauffage. Ses toitures en noue assurent une lecture homogène depuis l’accès à l’habitation. Excepté le mur en limite ouest en maçonnerie qui peut être édifié indépendamment, l’extension, comme la construction d’origine, est en ossature bois afin de favoriser la préfabrication en atelier, limiter les temps de pose et assurer une meilleure propreté sur le chantier
    478 rue des alouettes
    69430 lantignié
    France métropolitaine
    2015 (mission permis de construire / obtenu)
    69 - Rhône
  • Neuf
    Neuf
    La famille s’agrandit et il est décidé de faire une extension pour accueillir la suite parentale et d’en profiter pour remettre un peu d’ordre dans les petites annexes construites au fil du temps et des besoins. Après plusieurs hypothèses d’implantation et pour des questions techniques et de mode de vie, l’extension prend finalement place à l’ouest, dans l’espace disponible jusqu’à la limite de propriété. Cette implantation permet de mieux s’isoler du proche voisinage et surtout des vents dominants et des intempéries en offrant une nouvelle façade plus résistante que celle existante déjà fortement sollicitée. Elle s’adapte aussi beaucoup mieux au système de chauffage existant (poêle à bois rayonnant). La suite parentale, isolée des 4 chambres enfant de l’étage, se trouve alors de plein pied en liaison directe avec les espaces de vie et le jardin extérieur. Le projet est également l’occasion de requalifier le séjour et la nouvelle façade sud permet d’articuler l’ensemble. Au nord, un auvent abrite le matériel de jardin, les vélos et le stock de bois pour le chauffage. Ses toitures en noue assurent une lecture homogène depuis l’accès à l’habitation. Excepté le mur en limite ouest en maçonnerie qui peut être édifié indépendamment, l’extension, comme la construction d’origine, est en ossature bois afin de favoriser la préfabrication en atelier, limiter les temps de pose et assurer une meilleure propreté sur le chantier
    478 rue des alouettes
    69430 lantignié
    France métropolitaine
    2015 (mission permis de construire / obtenu)
    69 - Rhône
  • maquettes d'étude
    maquettes d'étude
    Neuf
    Neuf
    La famille s’agrandit et il est décidé de faire une extension pour accueillir la suite parentale et d’en profiter pour remettre un peu d’ordre dans les petites annexes construites au fil du temps et des besoins. Après plusieurs hypothèses d’implantation et pour des questions techniques et de mode de vie, l’extension prend finalement place à l’ouest, dans l’espace disponible jusqu’à la limite de propriété. Cette implantation permet de mieux s’isoler du proche voisinage et surtout des vents dominants et des intempéries en offrant une nouvelle façade plus résistante que celle existante déjà fortement sollicitée. Elle s’adapte aussi beaucoup mieux au système de chauffage existant (poêle à bois rayonnant). La suite parentale, isolée des 4 chambres enfant de l’étage, se trouve alors de plein pied en liaison directe avec les espaces de vie et le jardin extérieur. Le projet est également l’occasion de requalifier le séjour et la nouvelle façade sud permet d’articuler l’ensemble. Au nord, un auvent abrite le matériel de jardin, les vélos et le stock de bois pour le chauffage. Ses toitures en noue assurent une lecture homogène depuis l’accès à l’habitation. Excepté le mur en limite ouest en maçonnerie qui peut être édifié indépendamment, l’extension, comme la construction d’origine, est en ossature bois afin de favoriser la préfabrication en atelier, limiter les temps de pose et assurer une meilleure propreté sur le chantier
    478 rue des alouettes
    69430 lantignié
    France métropolitaine
    2015 (mission permis de construire / obtenu)
    69 - Rhône