BERTRAND FEUILLIE ARCHITECTE

  • Neuf 
    1996
    (07 - Ardèche)
    2 rue Fontaine
    93200 Saint-Denis
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    privé
    Construction d’une maison d’habitation en bois sur un muret de soutènement d’anciennes terrasses agricoles.
    Suivant une logique de stratification, le nouveau corps de bâtiment chevauche un muret de soutènement en pierres sèches existant selon une direction non exactement orthogonale à celui-ci, et sans modifier la morphologie construite des anciennes terrasses agricoles qui constituent une mise en forme artificielle de la pente naturelle du terrain.
  • Neuf 
    1996
    (07 - Ardèche)
    2 rue Fontaine
    93200 Saint-Denis
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    privé
    Construction d’une maison d’habitation en bois sur un muret de soutènement d’anciennes terrasses agricoles.
    Suivant une logique de stratification, le nouveau corps de bâtiment chevauche un muret de soutènement en pierres sèches existant selon une direction non exactement orthogonale à celui-ci, et sans modifier la morphologie construite des anciennes terrasses agricoles qui constituent une mise en forme artificielle de la pente naturelle du terrain.
  • Neuf 
    1996
    (07 - Ardèche)
    2 rue Fontaine
    93200 Saint-Denis
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    privé
    Construction d’une maison d’habitation en bois sur un muret de soutènement d’anciennes terrasses agricoles.
    Suivant une logique de stratification, le nouveau corps de bâtiment chevauche un muret de soutènement en pierres sèches existant selon une direction non exactement orthogonale à celui-ci, et sans modifier la morphologie construite des anciennes terrasses agricoles qui constituent une mise en forme artificielle de la pente naturelle du terrain.
  • Neuf 
    1996
    (07 - Ardèche)
    2 rue Fontaine
    93200 Saint-Denis
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    privé
    Construction d’une maison d’habitation en bois sur un muret de soutènement d’anciennes terrasses agricoles.
    Suivant une logique de stratification, le nouveau corps de bâtiment chevauche un muret de soutènement en pierres sèches existant selon une direction non exactement orthogonale à celui-ci, et sans modifier la morphologie construite des anciennes terrasses agricoles qui constituent une mise en forme artificielle de la pente naturelle du terrain.