Maison de Mme O.

  • Neuf
    Neuf
    Pour une paysagiste passionnée, concevoir en milieu urbain une maison bioclimatique passive, flexible et évolutive, répondant aux besoins d’une famille reconfigurée, en restituant le maximum de jardin possible, dans une petite parcelle tordue, avec un petit budget. Mme O. et sa famille habitent un RdC avec un jardin de 100m², parmi les dernières parcelles non bâties dans le coeur de ville bien dense. Ce jardin est son espace de recherche et d’expérimentation. Suite à la séparation avec son mari elle décide de construire sa nouvelle habitation sur le jardin. Le projet est né d’un travail précis, pas à pas, avec elle. En réponse au besoin vital d’espaces végétalisés pour vivre, travailler, expérimenter…, toute la maison s’articule autour de 4 jardins: -un jardin extérieur, au rez-de-chaussée, mémoire du jardin existant, -une toiture jardin de type intensif, au 1er étage, principal lieu d’expérimentation végétale, en continuité avec la chambre, -une toiture jardin de type extensif, au 2nd étage, pour accès ponctuel (contempler la mer ou les étoiles) -un jardin d’hiver, second lieu d’expérimentation végétale, poumon bioclimatique et noeud spatial autour duquel s’articule toute la maison. La disposition de ces 4 jardins constitue un parcours continu, enroulé du sol naturel jusqu’au dernier niveau. 100% de la surface de jardin existant détruit par la nouvelle construction sont ainsi restitués. Un partenariat avec une entreprise spécialisée dans les toitures végétales utilise une partie du toit comme laboratoire de test in situ, en conditions méditerranéennes extrêmes. La thermo-masse des toits jardins, l’apport thermique et lumineux de la serre en hiver, la protection végétale en été, combinés à la récupération des eaux pluviales (stockées sous le plancher du salon en demi niveau) constituent un dispositif bioclimatique passif efficace et répondent au besoin d’un coût d’utilisation réduit. La constitution d’une série d’espaces modulables et flexibles pour s’adapter à l’accueil de ses enfants et amis tout en préservant l’intimité de Mme O. est un autre besoin essentiel. Une paire de parois pivotantes permet donc de combiner, assembler ou fractionner une partie de l’espace avec le jardin d’hiver pour créer plusieurs chambres, un petit dortoir, un grand salon ou un double garage. La maison s’ouvre, se développe ou se replie et se ferme au rythme des saisons, des visites ou des envies.
    France métropolitaine
    2009
    34 - Hérault