Jardin des lavoirs

  • Urbanisme, aménagement de lotissement
    Urbanisme, aménagement de lotissement
    Reconvertir un jardin privé abandonné en lieu ouvert à tous, ludique, pédagogique, festif et généreux. La Richesse du Site A proximité d’une fontaine Gallo-romaine, sa forte identité et sa douce intimité de jardin s’articulent sur 3 niveaux distincts et contigus : le verger (principal espace, bien ouvert), les lavoirs (en contrebas) et le mazé sur son terrain (en terrasse au dessus du verger). 14 variétés d’arbres, ses rosiers, ses pieds de vignes, sa lavande et sa menthe témoignent de l’écosystème local, et de l’utilisation de ses ressources depuis plusieurs décennies. Attitudes Pour l’adapter à ses fonctions d’accueil et préserver la poésie du lieu, l’aménagement du jardin de la mairie est un hybride de paysage et d’architecture, de traditionnel et de contemporain, manifeste de l’écologie urbaine locale. Le projet propose donc de : - Valoriser l’existant en révélant, restaurant et requalifiant le patrimoine historique et écologique du jardin et en utilisant ses différentes qualités spatiales pour y intégrer et organiser les nouveaux équipements. - Créer de nouveaux équipements *Un plateau multifonctionnel, ouvert et couvert, scène pour les festivités ou abri pour les dîners et mariages *Un « amphithéâtre », deuxième scène ou extension temporaire de la mairie pour les conférences et les réunions *des tables et bancs publics habitant les clairières et les alentours de l’aire de jeux. - Développer l’accessibilité et d’intégrer le jardin au parcours urbain en requalifiant les accès existants, en marquant un nouveau cheminement (inspiré de l’existant) et en le prolongeant et le reliant directement à la rue par une large terrasse, en balcon sur les lavoirs (l’ensemble du parc est ainsi accessible aux personnes à mobilité réduite) - Régénérer, préserver et utiliser l’écosystème local en ne mettant en oeuvre que des procédés non polluants et en favorisant l’autonomie du jardin (matériaux recyclés, éclairage par panneaux solaires, récupération des eaux de pluie et rénovation du puits pour arrosage,…) - démontrer le traitement des eaux polluées du parking (actuellement déversées dans l’oued) par un bassin planté bioactif - mettre en valeur et compléter la végétation existante d’origine méditerranéenne, en accord avec l’environnement du site (dimension éducative).
    France métropolitaine
    2008
    34 - Hérault
  • Urbanisme, aménagement de lotissement
    Urbanisme, aménagement de lotissement
    Reconvertir un jardin privé abandonné en lieu ouvert à tous, ludique, pédagogique, festif et généreux. La Richesse du Site A proximité d’une fontaine Gallo-romaine, sa forte identité et sa douce intimité de jardin s’articulent sur 3 niveaux distincts et contigus : le verger (principal espace, bien ouvert), les lavoirs (en contrebas) et le mazé sur son terrain (en terrasse au dessus du verger). 14 variétés d’arbres, ses rosiers, ses pieds de vignes, sa lavande et sa menthe témoignent de l’écosystème local, et de l’utilisation de ses ressources depuis plusieurs décennies. Attitudes Pour l’adapter à ses fonctions d’accueil et préserver la poésie du lieu, l’aménagement du jardin de la mairie est un hybride de paysage et d’architecture, de traditionnel et de contemporain, manifeste de l’écologie urbaine locale. Le projet propose donc de : - Valoriser l’existant en révélant, restaurant et requalifiant le patrimoine historique et écologique du jardin et en utilisant ses différentes qualités spatiales pour y intégrer et organiser les nouveaux équipements. - Créer de nouveaux équipements *Un plateau multifonctionnel, ouvert et couvert, scène pour les festivités ou abri pour les dîners et mariages *Un « amphithéâtre », deuxième scène ou extension temporaire de la mairie pour les conférences et les réunions *des tables et bancs publics habitant les clairières et les alentours de l’aire de jeux. - Développer l’accessibilité et d’intégrer le jardin au parcours urbain en requalifiant les accès existants, en marquant un nouveau cheminement (inspiré de l’existant) et en le prolongeant et le reliant directement à la rue par une large terrasse, en balcon sur les lavoirs (l’ensemble du parc est ainsi accessible aux personnes à mobilité réduite) - Régénérer, préserver et utiliser l’écosystème local en ne mettant en oeuvre que des procédés non polluants et en favorisant l’autonomie du jardin (matériaux recyclés, éclairage par panneaux solaires, récupération des eaux de pluie et rénovation du puits pour arrosage,…) - démontrer le traitement des eaux polluées du parking (actuellement déversées dans l’oued) par un bassin planté bioactif - mettre en valeur et compléter la végétation existante d’origine méditerranéenne, en accord avec l’environnement du site (dimension éducative).
    France métropolitaine
    2008
    34 - Hérault