BAUCHET & DE LA BOUVRIE

  • BDLB-Noirmoutier
    Noirmoutier - Bauchet & de La Bouvrie
    Neuf 
    2013
    (85 - Vendée)
    108, avenue Parmentier
    75011 Paris
    France métropolitaine
    Architecte(s) associé(s) :
    Sibylle Darde
    Maître d’ouvrage :
    Privée
    Sur l’ile de Noirmoutier, le tissu urbain est constitué essentiellement de maisons blanches de faible hauteur à volets bleus et toitures en tuiles rouges. La ville souhaite préserver cette particularité vendéenne et les constructions neuves sont donc encadrées très rigoureusement. Le PLU se révèle très restrictif, laissant peu de place à l’imagination quant aux proportions, aux couleurs et aux matériaux.
    Le projet s’attache donc à respecter le règlement tout en trouvant des détails constructifs astucieux et proposer une habitation noirmoutrine qui sorte de l’ordinaire.
    Le client souhaite une maison de vacances dans laquelle il peut recevoir des invités sans se gêner mutuellement. Deux unités indépendantes séparées par une large terrasse composent un plan qui se développe en longueur afin d’offrir des espaces traversant est-ouest. Bien que la maison soit de plain-pied, chacune de ces unités dispose d’une mezzanine grâce à la hauteur définie sur un niveau et demi.
    Celle-ci permet de dégager des doubles-hauteurs, d’offrir des espaces supplémentaires (bureau, chambre pour enfant) tout en autorisant de larges ouvertures. Ainsi, le dessin des menuiseries s’éloigne de la fenêtre traditionnelle observée dans la région. Un soin particulier est aussi apporté à la mise en oeuvre des tuiles, disposées en débord afin de rendre la présence d’une gouttière inutile.
    Le volume de la maison, réalisé en brique monomur avec un enduit taloché et peint en blanc, est disposé sur la parcelle de manière à créer un jardin généreux à l’ouest et un espace plus intime à l’est, sur lequel s’ouvrent les chambres.
  • BDLB-Noirmoutier
    Noirmoutier - Bauchet & de La Bouvrie
    Neuf 
    2013
    (85 - Vendée)
    108, avenue Parmentier
    75011 Paris
    France métropolitaine
    Architecte(s) associé(s) :
    Sibylle Darde
    Maître d’ouvrage :
    Privée
    Sur l’ile de Noirmoutier, le tissu urbain est constitué essentiellement de maisons blanches de faible hauteur à volets bleus et toitures en tuiles rouges. La ville souhaite préserver cette particularité vendéenne et les constructions neuves sont donc encadrées très rigoureusement. Le PLU se révèle très restrictif, laissant peu de place à l’imagination quant aux proportions, aux couleurs et aux matériaux.
    Le projet s’attache donc à respecter le règlement tout en trouvant des détails constructifs astucieux et proposer une habitation noirmoutrine qui sorte de l’ordinaire.
    Le client souhaite une maison de vacances dans laquelle il peut recevoir des invités sans se gêner mutuellement. Deux unités indépendantes séparées par une large terrasse composent un plan qui se développe en longueur afin d’offrir des espaces traversant est-ouest. Bien que la maison soit de plain-pied, chacune de ces unités dispose d’une mezzanine grâce à la hauteur définie sur un niveau et demi.
    Celle-ci permet de dégager des doubles-hauteurs, d’offrir des espaces supplémentaires (bureau, chambre pour enfant) tout en autorisant de larges ouvertures. Ainsi, le dessin des menuiseries s’éloigne de la fenêtre traditionnelle observée dans la région. Un soin particulier est aussi apporté à la mise en oeuvre des tuiles, disposées en débord afin de rendre la présence d’une gouttière inutile.
    Le volume de la maison, réalisé en brique monomur avec un enduit taloché et peint en blanc, est disposé sur la parcelle de manière à créer un jardin généreux à l’ouest et un espace plus intime à l’est, sur lequel s’ouvrent les chambres.
  • BDLB-Noirmoutier
    Noirmoutier - Bauchet & de La Bouvrie
    Neuf 
    2013
    (85 - Vendée)
    108, avenue Parmentier
    75011 Paris
    France métropolitaine
    Architecte(s) associé(s) :
    Sibylle Darde
    Maître d’ouvrage :
    Privée
    Sur l’ile de Noirmoutier, le tissu urbain est constitué essentiellement de maisons blanches de faible hauteur à volets bleus et toitures en tuiles rouges. La ville souhaite préserver cette particularité vendéenne et les constructions neuves sont donc encadrées très rigoureusement. Le PLU se révèle très restrictif, laissant peu de place à l’imagination quant aux proportions, aux couleurs et aux matériaux.
    Le projet s’attache donc à respecter le règlement tout en trouvant des détails constructifs astucieux et proposer une habitation noirmoutrine qui sorte de l’ordinaire.
    Le client souhaite une maison de vacances dans laquelle il peut recevoir des invités sans se gêner mutuellement. Deux unités indépendantes séparées par une large terrasse composent un plan qui se développe en longueur afin d’offrir des espaces traversant est-ouest. Bien que la maison soit de plain-pied, chacune de ces unités dispose d’une mezzanine grâce à la hauteur définie sur un niveau et demi.
    Celle-ci permet de dégager des doubles-hauteurs, d’offrir des espaces supplémentaires (bureau, chambre pour enfant) tout en autorisant de larges ouvertures. Ainsi, le dessin des menuiseries s’éloigne de la fenêtre traditionnelle observée dans la région. Un soin particulier est aussi apporté à la mise en oeuvre des tuiles, disposées en débord afin de rendre la présence d’une gouttière inutile.
    Le volume de la maison, réalisé en brique monomur avec un enduit taloché et peint en blanc, est disposé sur la parcelle de manière à créer un jardin généreux à l’ouest et un espace plus intime à l’est, sur lequel s’ouvrent les chambres.
  • BDLB-Noirmoutier
    Noirmoutier - Bauchet & de La Bouvrie
    Neuf 
    2013
    (85 - Vendée)
    108, avenue Parmentier
    75011 Paris
    France métropolitaine
    Architecte(s) associé(s) :
    Sibylle Darde
    Maître d’ouvrage :
    Privée
    Sur l’ile de Noirmoutier, le tissu urbain est constitué essentiellement de maisons blanches de faible hauteur à volets bleus et toitures en tuiles rouges. La ville souhaite préserver cette particularité vendéenne et les constructions neuves sont donc encadrées très rigoureusement. Le PLU se révèle très restrictif, laissant peu de place à l’imagination quant aux proportions, aux couleurs et aux matériaux.
    Le projet s’attache donc à respecter le règlement tout en trouvant des détails constructifs astucieux et proposer une habitation noirmoutrine qui sorte de l’ordinaire.
    Le client souhaite une maison de vacances dans laquelle il peut recevoir des invités sans se gêner mutuellement. Deux unités indépendantes séparées par une large terrasse composent un plan qui se développe en longueur afin d’offrir des espaces traversant est-ouest. Bien que la maison soit de plain-pied, chacune de ces unités dispose d’une mezzanine grâce à la hauteur définie sur un niveau et demi.
    Celle-ci permet de dégager des doubles-hauteurs, d’offrir des espaces supplémentaires (bureau, chambre pour enfant) tout en autorisant de larges ouvertures. Ainsi, le dessin des menuiseries s’éloigne de la fenêtre traditionnelle observée dans la région. Un soin particulier est aussi apporté à la mise en oeuvre des tuiles, disposées en débord afin de rendre la présence d’une gouttière inutile.
    Le volume de la maison, réalisé en brique monomur avec un enduit taloché et peint en blanc, est disposé sur la parcelle de manière à créer un jardin généreux à l’ouest et un espace plus intime à l’est, sur lequel s’ouvrent les chambres.