BAUCHET & DE LA BOUVRIE

  • BDLB-Ile de la Dérivation
    BDLB-Ile de la Dérivation
    Rénovation et rénovation thermique 
    2014
    (78 - Yvelines)
    108, avenue Parmentier
    75011 Paris
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Privée
    Le projet se situe sur un site exceptionnel en région parisienne: l’île de la dérivation à Carrières sous Poissy. Le seul moyen d’y accéder est une passerelle étroite de 1,2m de large et les parcelles, qui donnent toutes sur la Seine, sont desservies par une allée centrale de plus d’un kilomètre.
    Les véhicules ne peuvent pas pénétrer sur le site. Les habitants se déplacent donc à pied, à vélo ou à l’aide de petits tracteurs.
    La végétation est omniprésente et caractérise l’identité du lieu. Le projet consiste à agrandir et rénover une maison de 50m² située dans cet écrin de verdure. Le souhait des clients se résume à un seul mot d’ordre : plus d’espace. Or, le règlement
    d’urbanisme limite les extensions à 30m² d’emprise au sol.
    Il est donc décidé de supprimer la véranda existante afin de la remplacer par une extension composée de deux volumes (séjour et cuisine), disposés en quinconce et générant ainsi deux espaces extérieurs. Cet agencement génère des vis-à-vis entre séjour et cuisine à travers ces terrasses patios, ouvertes sur le jardin et la Seine.
    De grandes baies vitrées en aluminium anodisé permettent de créer des vues cadrées entre les deux volumes que constituent
    le pavillon et l’extension. Ainsi, les terrasses patios sont perçues comme des pièces supplémentaires, l’espace intérieur se prolongeant à l’extérieur afin de profiter pleinement du paysage exceptionnel.
    L’accès à l’île étant impossible pour les voitures, des solutions constructives légères ont été privilégiées. L’extension est donc constituée par des murs à ossature bois sur lesquels est disposé un bardage de planches de mélèze.
  • BDLB-Ile de la Dérivation
    BDLB-Ile de la Dérivation
    Rénovation et rénovation thermique 
    2014
    (78 - Yvelines)
    108, avenue Parmentier
    75011 Paris
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Privée
    Le projet se situe sur un site exceptionnel en région parisienne: l’île de la dérivation à Carrières sous Poissy. Le seul moyen d’y accéder est une passerelle étroite de 1,2m de large et les parcelles, qui donnent toutes sur la Seine, sont desservies par une allée centrale de plus d’un kilomètre.
    Les véhicules ne peuvent pas pénétrer sur le site. Les habitants se déplacent donc à pied, à vélo ou à l’aide de petits tracteurs.
    La végétation est omniprésente et caractérise l’identité du lieu. Le projet consiste à agrandir et rénover une maison de 50m² située dans cet écrin de verdure. Le souhait des clients se résume à un seul mot d’ordre : plus d’espace. Or, le règlement
    d’urbanisme limite les extensions à 30m² d’emprise au sol.
    Il est donc décidé de supprimer la véranda existante afin de la remplacer par une extension composée de deux volumes (séjour et cuisine), disposés en quinconce et générant ainsi deux espaces extérieurs. Cet agencement génère des vis-à-vis entre séjour et cuisine à travers ces terrasses patios, ouvertes sur le jardin et la Seine.
    De grandes baies vitrées en aluminium anodisé permettent de créer des vues cadrées entre les deux volumes que constituent
    le pavillon et l’extension. Ainsi, les terrasses patios sont perçues comme des pièces supplémentaires, l’espace intérieur se prolongeant à l’extérieur afin de profiter pleinement du paysage exceptionnel.
    L’accès à l’île étant impossible pour les voitures, des solutions constructives légères ont été privilégiées. L’extension est donc constituée par des murs à ossature bois sur lesquels est disposé un bardage de planches de mélèze.
  • BDLB-Ile de la Dérivation
    BDLB-Ile de la Dérivation
    Rénovation et rénovation thermique 
    2014
    (78 - Yvelines)
    108, avenue Parmentier
    75011 Paris
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Privée
    Le projet se situe sur un site exceptionnel en région parisienne: l’île de la dérivation à Carrières sous Poissy. Le seul moyen d’y accéder est une passerelle étroite de 1,2m de large et les parcelles, qui donnent toutes sur la Seine, sont desservies par une allée centrale de plus d’un kilomètre.
    Les véhicules ne peuvent pas pénétrer sur le site. Les habitants se déplacent donc à pied, à vélo ou à l’aide de petits tracteurs.
    La végétation est omniprésente et caractérise l’identité du lieu. Le projet consiste à agrandir et rénover une maison de 50m² située dans cet écrin de verdure. Le souhait des clients se résume à un seul mot d’ordre : plus d’espace. Or, le règlement
    d’urbanisme limite les extensions à 30m² d’emprise au sol.
    Il est donc décidé de supprimer la véranda existante afin de la remplacer par une extension composée de deux volumes (séjour et cuisine), disposés en quinconce et générant ainsi deux espaces extérieurs. Cet agencement génère des vis-à-vis entre séjour et cuisine à travers ces terrasses patios, ouvertes sur le jardin et la Seine.
    De grandes baies vitrées en aluminium anodisé permettent de créer des vues cadrées entre les deux volumes que constituent
    le pavillon et l’extension. Ainsi, les terrasses patios sont perçues comme des pièces supplémentaires, l’espace intérieur se prolongeant à l’extérieur afin de profiter pleinement du paysage exceptionnel.
    L’accès à l’île étant impossible pour les voitures, des solutions constructives légères ont été privilégiées. L’extension est donc constituée par des murs à ossature bois sur lesquels est disposé un bardage de planches de mélèze.