BASTIDE GAUCHER ARCHITECTES

  • • Date de livraison : Septembre 2007
    • Ville : Nîmes
    • Département : Gard
    • Maitre d'ouvrage : Privé
    • Architectes associés : -
    • Coût : 100 500 Euros TTC
    • SHON : 73m2
    • Nature de la mission : Complète + OPC


    Le programme est l’extension d’une maison individuelle existante.
    La maison s’est constituée par accumulation, les extensions et les réaménagements successifs ont défini une volumétrie hasardeuse qui porte les traces de multiples remaniements.
    Le projet propose d’en simplifier la lecture, l’essentiel du bâti est conservé, seul le volume haut du salon est démoli.
    Le projet articule alors l’existant simplifié au paysage naturel, avec sa forte déclivité. C’est un plan positionné sur les courbes de niveaux, de plain pied avec le paysage au Sud. L’extension est un espace libre et traversant, il s’étire en longueur, perpendiculairement à la pente, il offre un cadrage privilégié sur les terrasses et la végétation naturelle du lieu.
    Le projet propose d’habiter le paysage, en s’inscrivant dans la continuité des sols.
    Le paysage, le site naturel « traverse » le projet ; en été, les façades Est et Ouest se replient et disparaissent, l’intérieur et l’extérieur se mêlent alors pour vivre pleinement ce site exceptionnel.
    Le projet ne touche pas au terrain naturel, sinon pour s’y fonder.
    La végétation caractéristique de la garrigue présente sur le site est intégralement maintenue.
    Les murs et les clapas sont évidemment conservés et entretenus.
    Les façades seront réalisées en panneaux de bois, les menuiseries seront métalliques laissées brutes après traitement.
    La toiture est en zinc sur voliges.
    La volumétrie simple et linéaire et l’utilisation de matériaux intemporels (bois, verre, métal) servent un principe d’intégration basé sur le respect du patrimoine paysager existant et en même temps le souhait d’apporter une réponse contemporaine.
  • • Date de livraison : Septembre 2007
    • Ville : Nîmes
    • Département : Gard
    • Maitre d'ouvrage : Privé
    • Architectes associés : -
    • Coût : 100 500 Euros TTC
    • SHON : 73m2
    • Nature de la mission : Complète + OPC


    Le programme est l’extension d’une maison individuelle existante.
    La maison s’est constituée par accumulation, les extensions et les réaménagements successifs ont défini une volumétrie hasardeuse qui porte les traces de multiples remaniements.
    Le projet propose d’en simplifier la lecture, l’essentiel du bâti est conservé, seul le volume haut du salon est démoli.
    Le projet articule alors l’existant simplifié au paysage naturel, avec sa forte déclivité. C’est un plan positionné sur les courbes de niveaux, de plain pied avec le paysage au Sud. L’extension est un espace libre et traversant, il s’étire en longueur, perpendiculairement à la pente, il offre un cadrage privilégié sur les terrasses et la végétation naturelle du lieu.
    Le projet propose d’habiter le paysage, en s’inscrivant dans la continuité des sols.
    Le paysage, le site naturel « traverse » le projet ; en été, les façades Est et Ouest se replient et disparaissent, l’intérieur et l’extérieur se mêlent alors pour vivre pleinement ce site exceptionnel.
    Le projet ne touche pas au terrain naturel, sinon pour s’y fonder.
    La végétation caractéristique de la garrigue présente sur le site est intégralement maintenue.
    Les murs et les clapas sont évidemment conservés et entretenus.
    Les façades seront réalisées en panneaux de bois, les menuiseries seront métalliques laissées brutes après traitement.
    La toiture est en zinc sur voliges.
    La volumétrie simple et linéaire et l’utilisation de matériaux intemporels (bois, verre, métal) servent un principe d’intégration basé sur le respect du patrimoine paysager existant et en même temps le souhait d’apporter une réponse contemporaine.
  • • Date de livraison : Septembre 2007
    • Ville : Nîmes
    • Département : Gard
    • Maitre d'ouvrage : Privé
    • Architectes associés : -
    • Coût : 100 500 Euros TTC
    • SHON : 73m2
    • Nature de la mission : Complète + OPC


    Le programme est l’extension d’une maison individuelle existante.
    La maison s’est constituée par accumulation, les extensions et les réaménagements successifs ont défini une volumétrie hasardeuse qui porte les traces de multiples remaniements.
    Le projet propose d’en simplifier la lecture, l’essentiel du bâti est conservé, seul le volume haut du salon est démoli.
    Le projet articule alors l’existant simplifié au paysage naturel, avec sa forte déclivité. C’est un plan positionné sur les courbes de niveaux, de plain pied avec le paysage au Sud. L’extension est un espace libre et traversant, il s’étire en longueur, perpendiculairement à la pente, il offre un cadrage privilégié sur les terrasses et la végétation naturelle du lieu.
    Le projet propose d’habiter le paysage, en s’inscrivant dans la continuité des sols.
    Le paysage, le site naturel « traverse » le projet ; en été, les façades Est et Ouest se replient et disparaissent, l’intérieur et l’extérieur se mêlent alors pour vivre pleinement ce site exceptionnel.
    Le projet ne touche pas au terrain naturel, sinon pour s’y fonder.
    La végétation caractéristique de la garrigue présente sur le site est intégralement maintenue.
    Les murs et les clapas sont évidemment conservés et entretenus.
    Les façades seront réalisées en panneaux de bois, les menuiseries seront métalliques laissées brutes après traitement.
    La toiture est en zinc sur voliges.
    La volumétrie simple et linéaire et l’utilisation de matériaux intemporels (bois, verre, métal) servent un principe d’intégration basé sur le respect du patrimoine paysager existant et en même temps le souhait d’apporter une réponse contemporaine.
  • • Date de livraison : Septembre 2007
    • Ville : Nîmes
    • Département : Gard
    • Maitre d'ouvrage : Privé
    • Architectes associés : -
    • Coût : 100 500 Euros TTC
    • SHON : 73m2
    • Nature de la mission : Complète + OPC


    Le programme est l’extension d’une maison individuelle existante.
    La maison s’est constituée par accumulation, les extensions et les réaménagements successifs ont défini une volumétrie hasardeuse qui porte les traces de multiples remaniements.
    Le projet propose d’en simplifier la lecture, l’essentiel du bâti est conservé, seul le volume haut du salon est démoli.
    Le projet articule alors l’existant simplifié au paysage naturel, avec sa forte déclivité. C’est un plan positionné sur les courbes de niveaux, de plain pied avec le paysage au Sud. L’extension est un espace libre et traversant, il s’étire en longueur, perpendiculairement à la pente, il offre un cadrage privilégié sur les terrasses et la végétation naturelle du lieu.
    Le projet propose d’habiter le paysage, en s’inscrivant dans la continuité des sols.
    Le paysage, le site naturel « traverse » le projet ; en été, les façades Est et Ouest se replient et disparaissent, l’intérieur et l’extérieur se mêlent alors pour vivre pleinement ce site exceptionnel.
    Le projet ne touche pas au terrain naturel, sinon pour s’y fonder.
    La végétation caractéristique de la garrigue présente sur le site est intégralement maintenue.
    Les murs et les clapas sont évidemment conservés et entretenus.
    Les façades seront réalisées en panneaux de bois, les menuiseries seront métalliques laissées brutes après traitement.
    La toiture est en zinc sur voliges.
    La volumétrie simple et linéaire et l’utilisation de matériaux intemporels (bois, verre, métal) servent un principe d’intégration basé sur le respect du patrimoine paysager existant et en même temps le souhait d’apporter une réponse contemporaine.
  • • Date de livraison : Septembre 2007
    • Ville : Nîmes
    • Département : Gard
    • Maitre d'ouvrage : Privé
    • Architectes associés : -
    • Coût : 100 500 Euros TTC
    • SHON : 73m2
    • Nature de la mission : Complète + OPC


    Le programme est l’extension d’une maison individuelle existante.
    La maison s’est constituée par accumulation, les extensions et les réaménagements successifs ont défini une volumétrie hasardeuse qui porte les traces de multiples remaniements.
    Le projet propose d’en simplifier la lecture, l’essentiel du bâti est conservé, seul le volume haut du salon est démoli.
    Le projet articule alors l’existant simplifié au paysage naturel, avec sa forte déclivité. C’est un plan positionné sur les courbes de niveaux, de plain pied avec le paysage au Sud. L’extension est un espace libre et traversant, il s’étire en longueur, perpendiculairement à la pente, il offre un cadrage privilégié sur les terrasses et la végétation naturelle du lieu.
    Le projet propose d’habiter le paysage, en s’inscrivant dans la continuité des sols.
    Le paysage, le site naturel « traverse » le projet ; en été, les façades Est et Ouest se replient et disparaissent, l’intérieur et l’extérieur se mêlent alors pour vivre pleinement ce site exceptionnel.
    Le projet ne touche pas au terrain naturel, sinon pour s’y fonder.
    La végétation caractéristique de la garrigue présente sur le site est intégralement maintenue.
    Les murs et les clapas sont évidemment conservés et entretenus.
    Les façades seront réalisées en panneaux de bois, les menuiseries seront métalliques laissées brutes après traitement.
    La toiture est en zinc sur voliges.
    La volumétrie simple et linéaire et l’utilisation de matériaux intemporels (bois, verre, métal) servent un principe d’intégration basé sur le respect du patrimoine paysager existant et en même temps le souhait d’apporter une réponse contemporaine.
  • • Date de livraison : Septembre 2007
    • Ville : Nîmes
    • Département : Gard
    • Maitre d'ouvrage : Privé
    • Architectes associés : -
    • Coût : 100 500 Euros TTC
    • SHON : 73m2
    • Nature de la mission : Complète + OPC


    Le programme est l’extension d’une maison individuelle existante.
    La maison s’est constituée par accumulation, les extensions et les réaménagements successifs ont défini une volumétrie hasardeuse qui porte les traces de multiples remaniements.
    Le projet propose d’en simplifier la lecture, l’essentiel du bâti est conservé, seul le volume haut du salon est démoli.
    Le projet articule alors l’existant simplifié au paysage naturel, avec sa forte déclivité. C’est un plan positionné sur les courbes de niveaux, de plain pied avec le paysage au Sud. L’extension est un espace libre et traversant, il s’étire en longueur, perpendiculairement à la pente, il offre un cadrage privilégié sur les terrasses et la végétation naturelle du lieu.
    Le projet propose d’habiter le paysage, en s’inscrivant dans la continuité des sols.
    Le paysage, le site naturel « traverse » le projet ; en été, les façades Est et Ouest se replient et disparaissent, l’intérieur et l’extérieur se mêlent alors pour vivre pleinement ce site exceptionnel.
    Le projet ne touche pas au terrain naturel, sinon pour s’y fonder.
    La végétation caractéristique de la garrigue présente sur le site est intégralement maintenue.
    Les murs et les clapas sont évidemment conservés et entretenus.
    Les façades seront réalisées en panneaux de bois, les menuiseries seront métalliques laissées brutes après traitement.
    La toiture est en zinc sur voliges.
    La volumétrie simple et linéaire et l’utilisation de matériaux intemporels (bois, verre, métal) servent un principe d’intégration basé sur le respect du patrimoine paysager existant et en même temps le souhait d’apporter une réponse contemporaine.