BABI

  • MAISON BLANCHE
    MAISON BLANCHE
    Rénovation et rénovation thermique 
    Janvier 2015
    (94 - Val-de-Marne)
    36 rue des Frères Reclus
    94600 CHOISY-LE-ROI
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Particulier
    La maison est située dans un quartier pavillonnaire de la commune de Choisy-le-Roi. Semi-enterrée, elle apparaît comme dominée par ses maisons voisines massives, et ses façades sont sombres. Transformée par ses anciens propriétaires, l’entrée de la maison est à l’arrière et la pièce à vivre est dans la partie semi-enterrée orientée au Nord, elle manque de lumière. Ces caractéristiques vont conduire l’intervention : une enveloppe blanche et lumineuse. Les besoins des nouveaux propriétaires sont simples : créer un niveau supplémentaire permettant d’accueillir à la fois leur chambre mais également un espace de vie. Les façades existantes sont prolongées verticalement pour atteindre la hauteur maximale de 7m sur rue et sur jardin. Le toit se trouve ainsi en pente du fait de la différence de nivellement entre eux. Le volume créé est ainsi orienté principalement vers le Sud et le toit en pente permet de conserver un maximum de lumière dans le jardin. A l’intérieur, un nouvel escalier est implanté à l’angle du plan en L pour desservir à chaque niveau deux espaces de part et d’autre. Dans les étages existants les espaces sont ainsi optimisés et dans la surélévation la chambre et le coin détente sont créés sans être cloisonnés. Les trémies de l’escalier existant supprimé et du plancher des combles sont conservées pour créer un puits de lumière traversant la maison et éclairant ses parties les plus sombres de la maison existante. Les ouvertures de la surélévation sont liées aux usages auxquels elles se rattachent, permettent de créer des vues et veillent à l’intimité des occupants. Sur le pignon proche de la rue, la fenêtre est haute pour capter la lumière au-dessus des arbres et permet de cacher la vie rivée. Les fenêtres en face-à-face sur la façade nord et la façade sud permettent la ventilation et de créer des vues sur la rue et sur le jardin. Les fenêtres basses permettent de créer des vues depuis le lit ou le canapé. La lumière retrouvée à l’intérieur de la maison se manifeste également sur ses façades. Les façades de la surélévation sont vêtues d’un bardage en bois blanc et les façades existantes sont rénovées et blanchies. L’enveloppe est uniforme et le volume visible de loin semble avoir toujours été ainsi parmi les maisons massives environnantes. De près, la forme des pignons de l’ancienne toiture à deux pans et les matériaux distinguent la maison existante de la surélévation.
  • MAISON BLANCHE
    MAISON BLANCHE
    Rénovation et rénovation thermique 
    Janvier 2015
    (94 - Val-de-Marne)
    36 rue des Frères Reclus
    94600 CHOISY-LE-ROI
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Particulier
    La maison est située dans un quartier pavillonnaire de la commune de Choisy-le-Roi. Semi-enterrée, elle apparaît comme dominée par ses maisons voisines massives, et ses façades sont sombres. Transformée par ses anciens propriétaires, l’entrée de la maison est à l’arrière et la pièce à vivre est dans la partie semi-enterrée orientée au Nord, elle manque de lumière. Ces caractéristiques vont conduire l’intervention : une enveloppe blanche et lumineuse. Les besoins des nouveaux propriétaires sont simples : créer un niveau supplémentaire permettant d’accueillir à la fois leur chambre mais également un espace de vie. Les façades existantes sont prolongées verticalement pour atteindre la hauteur maximale de 7m sur rue et sur jardin. Le toit se trouve ainsi en pente du fait de la différence de nivellement entre eux. Le volume créé est ainsi orienté principalement vers le Sud et le toit en pente permet de conserver un maximum de lumière dans le jardin. A l’intérieur, un nouvel escalier est implanté à l’angle du plan en L pour desservir à chaque niveau deux espaces de part et d’autre. Dans les étages existants les espaces sont ainsi optimisés et dans la surélévation la chambre et le coin détente sont créés sans être cloisonnés. Les trémies de l’escalier existant supprimé et du plancher des combles sont conservées pour créer un puits de lumière traversant la maison et éclairant ses parties les plus sombres de la maison existante. Les ouvertures de la surélévation sont liées aux usages auxquels elles se rattachent, permettent de créer des vues et veillent à l’intimité des occupants. Sur le pignon proche de la rue, la fenêtre est haute pour capter la lumière au-dessus des arbres et permet de cacher la vie rivée. Les fenêtres en face-à-face sur la façade nord et la façade sud permettent la ventilation et de créer des vues sur la rue et sur le jardin. Les fenêtres basses permettent de créer des vues depuis le lit ou le canapé. La lumière retrouvée à l’intérieur de la maison se manifeste également sur ses façades. Les façades de la surélévation sont vêtues d’un bardage en bois blanc et les façades existantes sont rénovées et blanchies. L’enveloppe est uniforme et le volume visible de loin semble avoir toujours été ainsi parmi les maisons massives environnantes. De près, la forme des pignons de l’ancienne toiture à deux pans et les matériaux distinguent la maison existante de la surélévation.
  • MAISON BLANCHE
    MAISON BLANCHE
    Rénovation et rénovation thermique 
    Janvier 2015
    (94 - Val-de-Marne)
    36 rue des Frères Reclus
    94600 CHOISY-LE-ROI
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Particulier
    La maison est située dans un quartier pavillonnaire de la commune de Choisy-le-Roi. Semi-enterrée, elle apparaît comme dominée par ses maisons voisines massives, et ses façades sont sombres. Transformée par ses anciens propriétaires, l’entrée de la maison est à l’arrière et la pièce à vivre est dans la partie semi-enterrée orientée au Nord, elle manque de lumière. Ces caractéristiques vont conduire l’intervention : une enveloppe blanche et lumineuse. Les besoins des nouveaux propriétaires sont simples : créer un niveau supplémentaire permettant d’accueillir à la fois leur chambre mais également un espace de vie. Les façades existantes sont prolongées verticalement pour atteindre la hauteur maximale de 7m sur rue et sur jardin. Le toit se trouve ainsi en pente du fait de la différence de nivellement entre eux. Le volume créé est ainsi orienté principalement vers le Sud et le toit en pente permet de conserver un maximum de lumière dans le jardin. A l’intérieur, un nouvel escalier est implanté à l’angle du plan en L pour desservir à chaque niveau deux espaces de part et d’autre. Dans les étages existants les espaces sont ainsi optimisés et dans la surélévation la chambre et le coin détente sont créés sans être cloisonnés. Les trémies de l’escalier existant supprimé et du plancher des combles sont conservées pour créer un puits de lumière traversant la maison et éclairant ses parties les plus sombres de la maison existante. Les ouvertures de la surélévation sont liées aux usages auxquels elles se rattachent, permettent de créer des vues et veillent à l’intimité des occupants. Sur le pignon proche de la rue, la fenêtre est haute pour capter la lumière au-dessus des arbres et permet de cacher la vie rivée. Les fenêtres en face-à-face sur la façade nord et la façade sud permettent la ventilation et de créer des vues sur la rue et sur le jardin. Les fenêtres basses permettent de créer des vues depuis le lit ou le canapé. La lumière retrouvée à l’intérieur de la maison se manifeste également sur ses façades. Les façades de la surélévation sont vêtues d’un bardage en bois blanc et les façades existantes sont rénovées et blanchies. L’enveloppe est uniforme et le volume visible de loin semble avoir toujours été ainsi parmi les maisons massives environnantes. De près, la forme des pignons de l’ancienne toiture à deux pans et les matériaux distinguent la maison existante de la surélévation.
  • MAISON BLANCHE
    MAISON BLANCHE
    Rénovation et rénovation thermique 
    Janvier 2015
    (94 - Val-de-Marne)
    36 rue des Frères Reclus
    94600 CHOISY-LE-ROI
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Particulier
    La maison est située dans un quartier pavillonnaire de la commune de Choisy-le-Roi. Semi-enterrée, elle apparaît comme dominée par ses maisons voisines massives, et ses façades sont sombres. Transformée par ses anciens propriétaires, l’entrée de la maison est à l’arrière et la pièce à vivre est dans la partie semi-enterrée orientée au Nord, elle manque de lumière. Ces caractéristiques vont conduire l’intervention : une enveloppe blanche et lumineuse. Les besoins des nouveaux propriétaires sont simples : créer un niveau supplémentaire permettant d’accueillir à la fois leur chambre mais également un espace de vie. Les façades existantes sont prolongées verticalement pour atteindre la hauteur maximale de 7m sur rue et sur jardin. Le toit se trouve ainsi en pente du fait de la différence de nivellement entre eux. Le volume créé est ainsi orienté principalement vers le Sud et le toit en pente permet de conserver un maximum de lumière dans le jardin. A l’intérieur, un nouvel escalier est implanté à l’angle du plan en L pour desservir à chaque niveau deux espaces de part et d’autre. Dans les étages existants les espaces sont ainsi optimisés et dans la surélévation la chambre et le coin détente sont créés sans être cloisonnés. Les trémies de l’escalier existant supprimé et du plancher des combles sont conservées pour créer un puits de lumière traversant la maison et éclairant ses parties les plus sombres de la maison existante. Les ouvertures de la surélévation sont liées aux usages auxquels elles se rattachent, permettent de créer des vues et veillent à l’intimité des occupants. Sur le pignon proche de la rue, la fenêtre est haute pour capter la lumière au-dessus des arbres et permet de cacher la vie rivée. Les fenêtres en face-à-face sur la façade nord et la façade sud permettent la ventilation et de créer des vues sur la rue et sur le jardin. Les fenêtres basses permettent de créer des vues depuis le lit ou le canapé. La lumière retrouvée à l’intérieur de la maison se manifeste également sur ses façades. Les façades de la surélévation sont vêtues d’un bardage en bois blanc et les façades existantes sont rénovées et blanchies. L’enveloppe est uniforme et le volume visible de loin semble avoir toujours été ainsi parmi les maisons massives environnantes. De près, la forme des pignons de l’ancienne toiture à deux pans et les matériaux distinguent la maison existante de la surélévation.
  • MAISON BLANCHE
    MAISON BLANCHE
    Rénovation et rénovation thermique 
    Janvier 2015
    (94 - Val-de-Marne)
    36 rue des Frères Reclus
    94600 CHOISY-LE-ROI
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Particulier
    La maison est située dans un quartier pavillonnaire de la commune de Choisy-le-Roi. Semi-enterrée, elle apparaît comme dominée par ses maisons voisines massives, et ses façades sont sombres. Transformée par ses anciens propriétaires, l’entrée de la maison est à l’arrière et la pièce à vivre est dans la partie semi-enterrée orientée au Nord, elle manque de lumière. Ces caractéristiques vont conduire l’intervention : une enveloppe blanche et lumineuse. Les besoins des nouveaux propriétaires sont simples : créer un niveau supplémentaire permettant d’accueillir à la fois leur chambre mais également un espace de vie. Les façades existantes sont prolongées verticalement pour atteindre la hauteur maximale de 7m sur rue et sur jardin. Le toit se trouve ainsi en pente du fait de la différence de nivellement entre eux. Le volume créé est ainsi orienté principalement vers le Sud et le toit en pente permet de conserver un maximum de lumière dans le jardin. A l’intérieur, un nouvel escalier est implanté à l’angle du plan en L pour desservir à chaque niveau deux espaces de part et d’autre. Dans les étages existants les espaces sont ainsi optimisés et dans la surélévation la chambre et le coin détente sont créés sans être cloisonnés. Les trémies de l’escalier existant supprimé et du plancher des combles sont conservées pour créer un puits de lumière traversant la maison et éclairant ses parties les plus sombres de la maison existante. Les ouvertures de la surélévation sont liées aux usages auxquels elles se rattachent, permettent de créer des vues et veillent à l’intimité des occupants. Sur le pignon proche de la rue, la fenêtre est haute pour capter la lumière au-dessus des arbres et permet de cacher la vie rivée. Les fenêtres en face-à-face sur la façade nord et la façade sud permettent la ventilation et de créer des vues sur la rue et sur le jardin. Les fenêtres basses permettent de créer des vues depuis le lit ou le canapé. La lumière retrouvée à l’intérieur de la maison se manifeste également sur ses façades. Les façades de la surélévation sont vêtues d’un bardage en bois blanc et les façades existantes sont rénovées et blanchies. L’enveloppe est uniforme et le volume visible de loin semble avoir toujours été ainsi parmi les maisons massives environnantes. De près, la forme des pignons de l’ancienne toiture à deux pans et les matériaux distinguent la maison existante de la surélévation.