A+U AGENCE F.BOIS, architecte dplg - 39000 Lons-Le-Saunier -

  • Etat existant du N° 550
    Etat existant du N° 550
    établissement public 
    2017
    (39 - Jura)
    125 et 550 Avenue d'Offenbourg
    39000 Lons-Le-Saunier
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    OPH du Jura & Foyer Jurassien
    Ces trois immeubles situés au N° 105, 125 et 550 de l'avenue d'Offenbourg font partie d'un ensemble de logements construits dans les années 70 sur le site de "La Marjorie" à Lons-Le-Saunier.
    L'urbanisation de ce site est représentative de cette époque dont l'objectif principal était d'offrir de nombreux logements à moindre coût. Basés sur une politique de modèle reproductibles, tous les immeubles ont été construits avec des plans de cellules identiques qui varient du T3 au T5.
    Le mode constructif est issu des grandes entreprises de l'époque qui avaient principalement recours au béton armé pour
    les structures verticales comme pour les planchers.
    La préfabrication est très présente, notament pour les panneaux de façades qui arborent une architecture de bandeaux
    alternant des façades légères incorporant les menuiseries et des parties en béton moulé recouvertes de céramique.
    L'enjeu de cette restructuration consistait à pérenniser des logements bien placés, confortables mais vieillisants et très peu
    isolés. En conséquence, notre projet propose une résidentialisation des espaces extérieurs, une réhabilitation partielle des
    logements et une architecture qui offre une nouvelle échelle de lecture basée sur le calpinage de l'isolation extérieure.
    Notre travail de recomposition tente de gommer l'anonymat généré initialement par une typologie répétitive, en apportant une nouvelle échelle appropriable à partir d'un calpinage qui redéfini le statu de chaque immeuble.





  • Etat existant du N° 125
    Etat existant du N° 125
    établissement public 
    2017
    (39 - Jura)
    125 et 550 Avenue d'Offenbourg
    39000 Lons-Le-Saunier
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    OPH du Jura & Foyer Jurassien
    Ces trois immeubles situés au N° 105, 125 et 550 de l'avenue d'Offenbourg font partie d'un ensemble de logements construits dans les années 70 sur le site de "La Marjorie" à Lons-Le-Saunier.
    L'urbanisation de ce site est représentative de cette époque dont l'objectif principal était d'offrir de nombreux logements à moindre coût. Basés sur une politique de modèle reproductibles, tous les immeubles ont été construits avec des plans de cellules identiques qui varient du T3 au T5.
    Le mode constructif est issu des grandes entreprises de l'époque qui avaient principalement recours au béton armé pour
    les structures verticales comme pour les planchers.
    La préfabrication est très présente, notament pour les panneaux de façades qui arborent une architecture de bandeaux
    alternant des façades légères incorporant les menuiseries et des parties en béton moulé recouvertes de céramique.
    L'enjeu de cette restructuration consistait à pérenniser des logements bien placés, confortables mais vieillisants et très peu
    isolés. En conséquence, notre projet propose une résidentialisation des espaces extérieurs, une réhabilitation partielle des
    logements et une architecture qui offre une nouvelle échelle de lecture basée sur le calpinage de l'isolation extérieure.
    Notre travail de recomposition tente de gommer l'anonymat généré initialement par une typologie répétitive, en apportant une nouvelle échelle appropriable à partir d'un calpinage qui redéfini le statu de chaque immeuble.





  • établissement public 
    2017
    (39 - Jura)
    125 et 550 Avenue d'Offenbourg
    39000 Lons-Le-Saunier
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    OPH du Jura & Foyer Jurassien
    Ces trois immeubles situés au N° 105, 125 et 550 de l'avenue d'Offenbourg font partie d'un ensemble de logements construits dans les années 70 sur le site de "La Marjorie" à Lons-Le-Saunier.
    L'urbanisation de ce site est représentative de cette époque dont l'objectif principal était d'offrir de nombreux logements à moindre coût. Basés sur une politique de modèle reproductibles, tous les immeubles ont été construits avec des plans de cellules identiques qui varient du T3 au T5.
    Le mode constructif est issu des grandes entreprises de l'époque qui avaient principalement recours au béton armé pour
    les structures verticales comme pour les planchers.
    La préfabrication est très présente, notament pour les panneaux de façades qui arborent une architecture de bandeaux
    alternant des façades légères incorporant les menuiseries et des parties en béton moulé recouvertes de céramique.
    L'enjeu de cette restructuration consistait à pérenniser des logements bien placés, confortables mais vieillisants et très peu
    isolés. En conséquence, notre projet propose une résidentialisation des espaces extérieurs, une réhabilitation partielle des
    logements et une architecture qui offre une nouvelle échelle de lecture basée sur le calpinage de l'isolation extérieure.
    Notre travail de recomposition tente de gommer l'anonymat généré initialement par une typologie répétitive, en apportant une nouvelle échelle appropriable à partir d'un calpinage qui redéfini le statu de chaque immeuble.





  • établissement public 
    2017
    (39 - Jura)
    125 et 550 Avenue d'Offenbourg
    39000 Lons-Le-Saunier
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    OPH du Jura & Foyer Jurassien
    Ces trois immeubles situés au N° 105, 125 et 550 de l'avenue d'Offenbourg font partie d'un ensemble de logements construits dans les années 70 sur le site de "La Marjorie" à Lons-Le-Saunier.
    L'urbanisation de ce site est représentative de cette époque dont l'objectif principal était d'offrir de nombreux logements à moindre coût. Basés sur une politique de modèle reproductibles, tous les immeubles ont été construits avec des plans de cellules identiques qui varient du T3 au T5.
    Le mode constructif est issu des grandes entreprises de l'époque qui avaient principalement recours au béton armé pour
    les structures verticales comme pour les planchers.
    La préfabrication est très présente, notament pour les panneaux de façades qui arborent une architecture de bandeaux
    alternant des façades légères incorporant les menuiseries et des parties en béton moulé recouvertes de céramique.
    L'enjeu de cette restructuration consistait à pérenniser des logements bien placés, confortables mais vieillisants et très peu
    isolés. En conséquence, notre projet propose une résidentialisation des espaces extérieurs, une réhabilitation partielle des
    logements et une architecture qui offre une nouvelle échelle de lecture basée sur le calpinage de l'isolation extérieure.
    Notre travail de recomposition tente de gommer l'anonymat généré initialement par une typologie répétitive, en apportant une nouvelle échelle appropriable à partir d'un calpinage qui redéfini le statu de chaque immeuble.





  • établissement public 
    2017
    (39 - Jura)
    125 et 550 Avenue d'Offenbourg
    39000 Lons-Le-Saunier
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    OPH du Jura & Foyer Jurassien
    Ces trois immeubles situés au N° 105, 125 et 550 de l'avenue d'Offenbourg font partie d'un ensemble de logements construits dans les années 70 sur le site de "La Marjorie" à Lons-Le-Saunier.
    L'urbanisation de ce site est représentative de cette époque dont l'objectif principal était d'offrir de nombreux logements à moindre coût. Basés sur une politique de modèle reproductibles, tous les immeubles ont été construits avec des plans de cellules identiques qui varient du T3 au T5.
    Le mode constructif est issu des grandes entreprises de l'époque qui avaient principalement recours au béton armé pour
    les structures verticales comme pour les planchers.
    La préfabrication est très présente, notament pour les panneaux de façades qui arborent une architecture de bandeaux
    alternant des façades légères incorporant les menuiseries et des parties en béton moulé recouvertes de céramique.
    L'enjeu de cette restructuration consistait à pérenniser des logements bien placés, confortables mais vieillisants et très peu
    isolés. En conséquence, notre projet propose une résidentialisation des espaces extérieurs, une réhabilitation partielle des
    logements et une architecture qui offre une nouvelle échelle de lecture basée sur le calpinage de l'isolation extérieure.
    Notre travail de recomposition tente de gommer l'anonymat généré initialement par une typologie répétitive, en apportant une nouvelle échelle appropriable à partir d'un calpinage qui redéfini le statu de chaque immeuble.





  • établissement public 
    2017
    (39 - Jura)
    125 et 550 Avenue d'Offenbourg
    39000 Lons-Le-Saunier
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    OPH du Jura & Foyer Jurassien
    Ces trois immeubles situés au N° 105, 125 et 550 de l'avenue d'Offenbourg font partie d'un ensemble de logements construits dans les années 70 sur le site de "La Marjorie" à Lons-Le-Saunier.
    L'urbanisation de ce site est représentative de cette époque dont l'objectif principal était d'offrir de nombreux logements à moindre coût. Basés sur une politique de modèle reproductibles, tous les immeubles ont été construits avec des plans de cellules identiques qui varient du T3 au T5.
    Le mode constructif est issu des grandes entreprises de l'époque qui avaient principalement recours au béton armé pour
    les structures verticales comme pour les planchers.
    La préfabrication est très présente, notament pour les panneaux de façades qui arborent une architecture de bandeaux
    alternant des façades légères incorporant les menuiseries et des parties en béton moulé recouvertes de céramique.
    L'enjeu de cette restructuration consistait à pérenniser des logements bien placés, confortables mais vieillisants et très peu
    isolés. En conséquence, notre projet propose une résidentialisation des espaces extérieurs, une réhabilitation partielle des
    logements et une architecture qui offre une nouvelle échelle de lecture basée sur le calpinage de l'isolation extérieure.
    Notre travail de recomposition tente de gommer l'anonymat généré initialement par une typologie répétitive, en apportant une nouvelle échelle appropriable à partir d'un calpinage qui redéfini le statu de chaque immeuble.





  • établissement public 
    2017
    (39 - Jura)
    125 et 550 Avenue d'Offenbourg
    39000 Lons-Le-Saunier
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    OPH du Jura & Foyer Jurassien
    Ces trois immeubles situés au N° 105, 125 et 550 de l'avenue d'Offenbourg font partie d'un ensemble de logements construits dans les années 70 sur le site de "La Marjorie" à Lons-Le-Saunier.
    L'urbanisation de ce site est représentative de cette époque dont l'objectif principal était d'offrir de nombreux logements à moindre coût. Basés sur une politique de modèle reproductibles, tous les immeubles ont été construits avec des plans de cellules identiques qui varient du T3 au T5.
    Le mode constructif est issu des grandes entreprises de l'époque qui avaient principalement recours au béton armé pour
    les structures verticales comme pour les planchers.
    La préfabrication est très présente, notament pour les panneaux de façades qui arborent une architecture de bandeaux
    alternant des façades légères incorporant les menuiseries et des parties en béton moulé recouvertes de céramique.
    L'enjeu de cette restructuration consistait à pérenniser des logements bien placés, confortables mais vieillisants et très peu
    isolés. En conséquence, notre projet propose une résidentialisation des espaces extérieurs, une réhabilitation partielle des
    logements et une architecture qui offre une nouvelle échelle de lecture basée sur le calpinage de l'isolation extérieure.
    Notre travail de recomposition tente de gommer l'anonymat généré initialement par une typologie répétitive, en apportant une nouvelle échelle appropriable à partir d'un calpinage qui redéfini le statu de chaque immeuble.





  • établissement public 
    2017
    (39 - Jura)
    125 et 550 Avenue d'Offenbourg
    39000 Lons-Le-Saunier
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    OPH du Jura & Foyer Jurassien
    Ces trois immeubles situés au N° 105, 125 et 550 de l'avenue d'Offenbourg font partie d'un ensemble de logements construits dans les années 70 sur le site de "La Marjorie" à Lons-Le-Saunier.
    L'urbanisation de ce site est représentative de cette époque dont l'objectif principal était d'offrir de nombreux logements à moindre coût. Basés sur une politique de modèle reproductibles, tous les immeubles ont été construits avec des plans de cellules identiques qui varient du T3 au T5.
    Le mode constructif est issu des grandes entreprises de l'époque qui avaient principalement recours au béton armé pour
    les structures verticales comme pour les planchers.
    La préfabrication est très présente, notament pour les panneaux de façades qui arborent une architecture de bandeaux
    alternant des façades légères incorporant les menuiseries et des parties en béton moulé recouvertes de céramique.
    L'enjeu de cette restructuration consistait à pérenniser des logements bien placés, confortables mais vieillisants et très peu
    isolés. En conséquence, notre projet propose une résidentialisation des espaces extérieurs, une réhabilitation partielle des
    logements et une architecture qui offre une nouvelle échelle de lecture basée sur le calpinage de l'isolation extérieure.
    Notre travail de recomposition tente de gommer l'anonymat généré initialement par une typologie répétitive, en apportant une nouvelle échelle appropriable à partir d'un calpinage qui redéfini le statu de chaque immeuble.





  • établissement public 
    2017
    (39 - Jura)
    125 et 550 Avenue d'Offenbourg
    39000 Lons-Le-Saunier
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    OPH du Jura & Foyer Jurassien
    Ces trois immeubles situés au N° 105, 125 et 550 de l'avenue d'Offenbourg font partie d'un ensemble de logements construits dans les années 70 sur le site de "La Marjorie" à Lons-Le-Saunier.
    L'urbanisation de ce site est représentative de cette époque dont l'objectif principal était d'offrir de nombreux logements à moindre coût. Basés sur une politique de modèle reproductibles, tous les immeubles ont été construits avec des plans de cellules identiques qui varient du T3 au T5.
    Le mode constructif est issu des grandes entreprises de l'époque qui avaient principalement recours au béton armé pour
    les structures verticales comme pour les planchers.
    La préfabrication est très présente, notament pour les panneaux de façades qui arborent une architecture de bandeaux
    alternant des façades légères incorporant les menuiseries et des parties en béton moulé recouvertes de céramique.
    L'enjeu de cette restructuration consistait à pérenniser des logements bien placés, confortables mais vieillisants et très peu
    isolés. En conséquence, notre projet propose une résidentialisation des espaces extérieurs, une réhabilitation partielle des
    logements et une architecture qui offre une nouvelle échelle de lecture basée sur le calpinage de l'isolation extérieure.
    Notre travail de recomposition tente de gommer l'anonymat généré initialement par une typologie répétitive, en apportant une nouvelle échelle appropriable à partir d'un calpinage qui redéfini le statu de chaque immeuble.