ATELIER SILHOUETTE URBAINE (ASUr)

  • L'escalier principal débouchant à l'étage
    L'escalier principal débouchant à l'étage
    Rénovation et rénovation thermique 
    2013
    (35 - Ille-et-Vilaine)
    35260 Cancale
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Privé
    REQUALIFICATION D'UNE HABITATION

    Située dans une zone de protection du littoral, la construction existante des années 1980 a cherché l’intégration dans le paysage rural breton. Ni procès du néo-régionalisme, ni manifeste d’architecture contemporaine, le projet se place dans la continuité de l’existant et s’efforce de mettre en valeur, avec sensibilité, les qualités des modèles régionaux mis à l’honneur par le bâtiment existant.

    Au rez-de-chaussée la nouvelle cuisine s’ouvre sur le jardin et cherche la lumière venant de l’est. L’étage accueille une pièce à vivre, quatre nouvelles chambres, leurs mezzanines et salles d'eau.

    L’aménagement donne à comprendre la succession des pièces et l’ensemble du volume de la maison, à travers un jeu de percements et de perspectives.

    Le jardin, la cuisine, le séjour et l’escalier vers l’étage, sont visuellement reliés sur un axe Est-Ouest, chaque espace annonçant le suivant pour une meilleure lecture de l’ensemble.
  • L'escalier principal depuis le rez-de-chaussée
    L'escalier principal depuis le rez-de-chaussée
    Rénovation et rénovation thermique 
    2013
    (35 - Ille-et-Vilaine)
    35260 Cancale
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Privé
    REQUALIFICATION D'UNE HABITATION

    Située dans une zone de protection du littoral, la construction existante des années 1980 a cherché l’intégration dans le paysage rural breton. Ni procès du néo-régionalisme, ni manifeste d’architecture contemporaine, le projet se place dans la continuité de l’existant et s’efforce de mettre en valeur, avec sensibilité, les qualités des modèles régionaux mis à l’honneur par le bâtiment existant.

    Au rez-de-chaussée la nouvelle cuisine s’ouvre sur le jardin et cherche la lumière venant de l’est. L’étage accueille une pièce à vivre, quatre nouvelles chambres, leurs mezzanines et salles d'eau.

    L’aménagement donne à comprendre la succession des pièces et l’ensemble du volume de la maison, à travers un jeu de percements et de perspectives.

    Le jardin, la cuisine, le séjour et l’escalier vers l’étage, sont visuellement reliés sur un axe Est-Ouest, chaque espace annonçant le suivant pour une meilleure lecture de l’ensemble.
  • La cuisine en position fermée
    La cuisine en position fermée
    Rénovation et rénovation thermique 
    2013
    (35 - Ille-et-Vilaine)
    35260 Cancale
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Privé
    REQUALIFICATION D'UNE HABITATION

    Située dans une zone de protection du littoral, la construction existante des années 1980 a cherché l’intégration dans le paysage rural breton. Ni procès du néo-régionalisme, ni manifeste d’architecture contemporaine, le projet se place dans la continuité de l’existant et s’efforce de mettre en valeur, avec sensibilité, les qualités des modèles régionaux mis à l’honneur par le bâtiment existant.

    Au rez-de-chaussée la nouvelle cuisine s’ouvre sur le jardin et cherche la lumière venant de l’est. L’étage accueille une pièce à vivre, quatre nouvelles chambres, leurs mezzanines et salles d'eau.

    L’aménagement donne à comprendre la succession des pièces et l’ensemble du volume de la maison, à travers un jeu de percements et de perspectives.

    Le jardin, la cuisine, le séjour et l’escalier vers l’étage, sont visuellement reliés sur un axe Est-Ouest, chaque espace annonçant le suivant pour une meilleure lecture de l’ensemble.
  • Ouverture sur la cuisine depuis la salle-à-manger
    Ouverture sur la cuisine depuis la salle-à-manger
    Rénovation et rénovation thermique 
    2013
    (35 - Ille-et-Vilaine)
    35260 Cancale
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Privé
    REQUALIFICATION D'UNE HABITATION

    Située dans une zone de protection du littoral, la construction existante des années 1980 a cherché l’intégration dans le paysage rural breton. Ni procès du néo-régionalisme, ni manifeste d’architecture contemporaine, le projet se place dans la continuité de l’existant et s’efforce de mettre en valeur, avec sensibilité, les qualités des modèles régionaux mis à l’honneur par le bâtiment existant.

    Au rez-de-chaussée la nouvelle cuisine s’ouvre sur le jardin et cherche la lumière venant de l’est. L’étage accueille une pièce à vivre, quatre nouvelles chambres, leurs mezzanines et salles d'eau.

    L’aménagement donne à comprendre la succession des pièces et l’ensemble du volume de la maison, à travers un jeu de percements et de perspectives.

    Le jardin, la cuisine, le séjour et l’escalier vers l’étage, sont visuellement reliés sur un axe Est-Ouest, chaque espace annonçant le suivant pour une meilleure lecture de l’ensemble.