atelier S architectures

  • Habitat 
    2011
    (31 - Haute-Garonne)
    quartier du raisin
    31000 TOULOUSE
    France métropolitaine
    Architecte(s) associé(s) :
    Atelier SLX
    Maître d’ouvrage :
    europan (2011)
    Logements collectifs élaborés dans le cadre du concours Europan 2011.
    IL FAUT TUER LE CORRIDOR :
    Le projet propose des immeubles de logements collectifs qui ont la dimension humaine d'un ilôt vertical dans un quartier. Les circulations sont des rues piétonnes et offrent de véritables espaces (semi)publics qui on pour but de favoriser une convivialité de proximité, favorisant le lien social entre voisins.
    FAVORISER LA RENCONTRE SUR LE PAS DE PORTE
    Les circulations alternent coursives, placettes et patios publics offrant des jardins et des espaces de jeux pour les habitants. Les plus jeunes enfants peuvent jouer ensemble dans les espaces communs de l'étage.
    VERS LE LOTISSEMENT VERTICAL :
    La construction des gros collectifs de logements devraient comprendre une intégration urbaine des espaces communs en tant que prolongement de l'espace social de la ville jusqu'au pas de porte du logement.
    Les espaces de circulation des gros collectifs doivent être considérés comme des espaces urbains à part entière!
    Pour "s'intégrer", un gros collectif doit apporter à la ville des espaces de convivialité, de cohésion sociale.
  • Habitat 
    2011
    (31 - Haute-Garonne)
    quartier du raisin
    31000 TOULOUSE
    France métropolitaine
    Architecte(s) associé(s) :
    Atelier SLX
    Maître d’ouvrage :
    europan (2011)
    Logements collectifs élaborés dans le cadre du concours Europan 2011.
    IL FAUT TUER LE CORRIDOR :
    Le projet propose des immeubles de logements collectifs qui ont la dimension humaine d'un ilôt vertical dans un quartier. Les circulations sont des rues piétonnes et offrent de véritables espaces (semi)publics qui on pour but de favoriser une convivialité de proximité, favorisant le lien social entre voisins.
    FAVORISER LA RENCONTRE SUR LE PAS DE PORTE
    Les circulations alternent coursives, placettes et patios publics offrant des jardins et des espaces de jeux pour les habitants. Les plus jeunes enfants peuvent jouer ensemble dans les espaces communs de l'étage.
    VERS LE LOTISSEMENT VERTICAL :
    La construction des gros collectifs de logements devraient comprendre une intégration urbaine des espaces communs en tant que prolongement de l'espace social de la ville jusqu'au pas de porte du logement.
    Les espaces de circulation des gros collectifs doivent être considérés comme des espaces urbains à part entière!
    Pour "s'intégrer", un gros collectif doit apporter à la ville des espaces de convivialité, de cohésion sociale.
  • Habitat 
    2011
    (31 - Haute-Garonne)
    quartier du raisin
    31000 TOULOUSE
    France métropolitaine
    Architecte(s) associé(s) :
    Atelier SLX
    Maître d’ouvrage :
    europan (2011)
    Logements collectifs élaborés dans le cadre du concours Europan 2011.
    IL FAUT TUER LE CORRIDOR :
    Le projet propose des immeubles de logements collectifs qui ont la dimension humaine d'un ilôt vertical dans un quartier. Les circulations sont des rues piétonnes et offrent de véritables espaces (semi)publics qui on pour but de favoriser une convivialité de proximité, favorisant le lien social entre voisins.
    FAVORISER LA RENCONTRE SUR LE PAS DE PORTE
    Les circulations alternent coursives, placettes et patios publics offrant des jardins et des espaces de jeux pour les habitants. Les plus jeunes enfants peuvent jouer ensemble dans les espaces communs de l'étage.
    VERS LE LOTISSEMENT VERTICAL :
    La construction des gros collectifs de logements devraient comprendre une intégration urbaine des espaces communs en tant que prolongement de l'espace social de la ville jusqu'au pas de porte du logement.
    Les espaces de circulation des gros collectifs doivent être considérés comme des espaces urbains à part entière!
    Pour "s'intégrer", un gros collectif doit apporter à la ville des espaces de convivialité, de cohésion sociale.
  • Habitat 
    2011
    (31 - Haute-Garonne)
    quartier du raisin
    31000 TOULOUSE
    France métropolitaine
    Architecte(s) associé(s) :
    Atelier SLX
    Maître d’ouvrage :
    europan (2011)
    Logements collectifs élaborés dans le cadre du concours Europan 2011.
    IL FAUT TUER LE CORRIDOR :
    Le projet propose des immeubles de logements collectifs qui ont la dimension humaine d'un ilôt vertical dans un quartier. Les circulations sont des rues piétonnes et offrent de véritables espaces (semi)publics qui on pour but de favoriser une convivialité de proximité, favorisant le lien social entre voisins.
    FAVORISER LA RENCONTRE SUR LE PAS DE PORTE
    Les circulations alternent coursives, placettes et patios publics offrant des jardins et des espaces de jeux pour les habitants. Les plus jeunes enfants peuvent jouer ensemble dans les espaces communs de l'étage.
    VERS LE LOTISSEMENT VERTICAL :
    La construction des gros collectifs de logements devraient comprendre une intégration urbaine des espaces communs en tant que prolongement de l'espace social de la ville jusqu'au pas de porte du logement.
    Les espaces de circulation des gros collectifs doivent être considérés comme des espaces urbains à part entière!
    Pour "s'intégrer", un gros collectif doit apporter à la ville des espaces de convivialité, de cohésion sociale.
  • Habitat 
    2011
    (31 - Haute-Garonne)
    quartier du raisin
    31000 TOULOUSE
    France métropolitaine
    Architecte(s) associé(s) :
    Atelier SLX
    Maître d’ouvrage :
    europan (2011)
    Logements collectifs élaborés dans le cadre du concours Europan 2011.
    IL FAUT TUER LE CORRIDOR :
    Le projet propose des immeubles de logements collectifs qui ont la dimension humaine d'un ilôt vertical dans un quartier. Les circulations sont des rues piétonnes et offrent de véritables espaces (semi)publics qui on pour but de favoriser une convivialité de proximité, favorisant le lien social entre voisins.
    FAVORISER LA RENCONTRE SUR LE PAS DE PORTE
    Les circulations alternent coursives, placettes et patios publics offrant des jardins et des espaces de jeux pour les habitants. Les plus jeunes enfants peuvent jouer ensemble dans les espaces communs de l'étage.
    VERS LE LOTISSEMENT VERTICAL :
    La construction des gros collectifs de logements devraient comprendre une intégration urbaine des espaces communs en tant que prolongement de l'espace social de la ville jusqu'au pas de porte du logement.
    Les espaces de circulation des gros collectifs doivent être considérés comme des espaces urbains à part entière!
    Pour "s'intégrer", un gros collectif doit apporter à la ville des espaces de convivialité, de cohésion sociale.
  • Habitat 
    2011
    (31 - Haute-Garonne)
    quartier du raisin
    31000 TOULOUSE
    France métropolitaine
    Architecte(s) associé(s) :
    Atelier SLX
    Maître d’ouvrage :
    europan (2011)
    Logements collectifs élaborés dans le cadre du concours Europan 2011.
    IL FAUT TUER LE CORRIDOR :
    Le projet propose des immeubles de logements collectifs qui ont la dimension humaine d'un ilôt vertical dans un quartier. Les circulations sont des rues piétonnes et offrent de véritables espaces (semi)publics qui on pour but de favoriser une convivialité de proximité, favorisant le lien social entre voisins.
    FAVORISER LA RENCONTRE SUR LE PAS DE PORTE
    Les circulations alternent coursives, placettes et patios publics offrant des jardins et des espaces de jeux pour les habitants. Les plus jeunes enfants peuvent jouer ensemble dans les espaces communs de l'étage.
    VERS LE LOTISSEMENT VERTICAL :
    La construction des gros collectifs de logements devraient comprendre une intégration urbaine des espaces communs en tant que prolongement de l'espace social de la ville jusqu'au pas de porte du logement.
    Les espaces de circulation des gros collectifs doivent être considérés comme des espaces urbains à part entière!
    Pour "s'intégrer", un gros collectif doit apporter à la ville des espaces de convivialité, de cohésion sociale.
  • Habitat 
    2011
    (31 - Haute-Garonne)
    quartier du raisin
    31000 TOULOUSE
    France métropolitaine
    Architecte(s) associé(s) :
    Atelier SLX
    Maître d’ouvrage :
    europan (2011)
    Logements collectifs élaborés dans le cadre du concours Europan 2011.
    IL FAUT TUER LE CORRIDOR :
    Le projet propose des immeubles de logements collectifs qui ont la dimension humaine d'un ilôt vertical dans un quartier. Les circulations sont des rues piétonnes et offrent de véritables espaces (semi)publics qui on pour but de favoriser une convivialité de proximité, favorisant le lien social entre voisins.
    FAVORISER LA RENCONTRE SUR LE PAS DE PORTE
    Les circulations alternent coursives, placettes et patios publics offrant des jardins et des espaces de jeux pour les habitants. Les plus jeunes enfants peuvent jouer ensemble dans les espaces communs de l'étage.
    VERS LE LOTISSEMENT VERTICAL :
    La construction des gros collectifs de logements devraient comprendre une intégration urbaine des espaces communs en tant que prolongement de l'espace social de la ville jusqu'au pas de porte du logement.
    Les espaces de circulation des gros collectifs doivent être considérés comme des espaces urbains à part entière!
    Pour "s'intégrer", un gros collectif doit apporter à la ville des espaces de convivialité, de cohésion sociale.
  • Habitat 
    2011
    (31 - Haute-Garonne)
    quartier du raisin
    31000 TOULOUSE
    France métropolitaine
    Architecte(s) associé(s) :
    Atelier SLX
    Maître d’ouvrage :
    europan (2011)
    Logements collectifs élaborés dans le cadre du concours Europan 2011.
    IL FAUT TUER LE CORRIDOR :
    Le projet propose des immeubles de logements collectifs qui ont la dimension humaine d'un ilôt vertical dans un quartier. Les circulations sont des rues piétonnes et offrent de véritables espaces (semi)publics qui on pour but de favoriser une convivialité de proximité, favorisant le lien social entre voisins.
    FAVORISER LA RENCONTRE SUR LE PAS DE PORTE
    Les circulations alternent coursives, placettes et patios publics offrant des jardins et des espaces de jeux pour les habitants. Les plus jeunes enfants peuvent jouer ensemble dans les espaces communs de l'étage.
    VERS LE LOTISSEMENT VERTICAL :
    La construction des gros collectifs de logements devraient comprendre une intégration urbaine des espaces communs en tant que prolongement de l'espace social de la ville jusqu'au pas de porte du logement.
    Les espaces de circulation des gros collectifs doivent être considérés comme des espaces urbains à part entière!
    Pour "s'intégrer", un gros collectif doit apporter à la ville des espaces de convivialité, de cohésion sociale.
  • Habitat 
    2011
    (31 - Haute-Garonne)
    quartier du raisin
    31000 TOULOUSE
    France métropolitaine
    Architecte(s) associé(s) :
    Atelier SLX
    Maître d’ouvrage :
    europan (2011)
    Logements collectifs élaborés dans le cadre du concours Europan 2011.
    IL FAUT TUER LE CORRIDOR :
    Le projet propose des immeubles de logements collectifs qui ont la dimension humaine d'un ilôt vertical dans un quartier. Les circulations sont des rues piétonnes et offrent de véritables espaces (semi)publics qui on pour but de favoriser une convivialité de proximité, favorisant le lien social entre voisins.
    FAVORISER LA RENCONTRE SUR LE PAS DE PORTE
    Les circulations alternent coursives, placettes et patios publics offrant des jardins et des espaces de jeux pour les habitants. Les plus jeunes enfants peuvent jouer ensemble dans les espaces communs de l'étage.
    VERS LE LOTISSEMENT VERTICAL :
    La construction des gros collectifs de logements devraient comprendre une intégration urbaine des espaces communs en tant que prolongement de l'espace social de la ville jusqu'au pas de porte du logement.
    Les espaces de circulation des gros collectifs doivent être considérés comme des espaces urbains à part entière!
    Pour "s'intégrer", un gros collectif doit apporter à la ville des espaces de convivialité, de cohésion sociale.
  • Habitat 
    2011
    (31 - Haute-Garonne)
    quartier du raisin
    31000 TOULOUSE
    France métropolitaine
    Architecte(s) associé(s) :
    Atelier SLX
    Maître d’ouvrage :
    europan (2011)
    Logements collectifs élaborés dans le cadre du concours Europan 2011.
    IL FAUT TUER LE CORRIDOR :
    Le projet propose des immeubles de logements collectifs qui ont la dimension humaine d'un ilôt vertical dans un quartier. Les circulations sont des rues piétonnes et offrent de véritables espaces (semi)publics qui on pour but de favoriser une convivialité de proximité, favorisant le lien social entre voisins.
    FAVORISER LA RENCONTRE SUR LE PAS DE PORTE
    Les circulations alternent coursives, placettes et patios publics offrant des jardins et des espaces de jeux pour les habitants. Les plus jeunes enfants peuvent jouer ensemble dans les espaces communs de l'étage.
    VERS LE LOTISSEMENT VERTICAL :
    La construction des gros collectifs de logements devraient comprendre une intégration urbaine des espaces communs en tant que prolongement de l'espace social de la ville jusqu'au pas de porte du logement.
    Les espaces de circulation des gros collectifs doivent être considérés comme des espaces urbains à part entière!
    Pour "s'intégrer", un gros collectif doit apporter à la ville des espaces de convivialité, de cohésion sociale.
  • Habitat 
    2011
    (31 - Haute-Garonne)
    quartier du raisin
    31000 TOULOUSE
    France métropolitaine
    Architecte(s) associé(s) :
    Atelier SLX
    Maître d’ouvrage :
    europan (2011)
    Logements collectifs élaborés dans le cadre du concours Europan 2011.
    IL FAUT TUER LE CORRIDOR :
    Le projet propose des immeubles de logements collectifs qui ont la dimension humaine d'un ilôt vertical dans un quartier. Les circulations sont des rues piétonnes et offrent de véritables espaces (semi)publics qui on pour but de favoriser une convivialité de proximité, favorisant le lien social entre voisins.
    FAVORISER LA RENCONTRE SUR LE PAS DE PORTE
    Les circulations alternent coursives, placettes et patios publics offrant des jardins et des espaces de jeux pour les habitants. Les plus jeunes enfants peuvent jouer ensemble dans les espaces communs de l'étage.
    VERS LE LOTISSEMENT VERTICAL :
    La construction des gros collectifs de logements devraient comprendre une intégration urbaine des espaces communs en tant que prolongement de l'espace social de la ville jusqu'au pas de porte du logement.
    Les espaces de circulation des gros collectifs doivent être considérés comme des espaces urbains à part entière!
    Pour "s'intégrer", un gros collectif doit apporter à la ville des espaces de convivialité, de cohésion sociale.
  • Habitat 
    2011
    (31 - Haute-Garonne)
    quartier du raisin
    31000 TOULOUSE
    France métropolitaine
    Architecte(s) associé(s) :
    Atelier SLX
    Maître d’ouvrage :
    europan (2011)
    Logements collectifs élaborés dans le cadre du concours Europan 2011.
    IL FAUT TUER LE CORRIDOR :
    Le projet propose des immeubles de logements collectifs qui ont la dimension humaine d'un ilôt vertical dans un quartier. Les circulations sont des rues piétonnes et offrent de véritables espaces (semi)publics qui on pour but de favoriser une convivialité de proximité, favorisant le lien social entre voisins.
    FAVORISER LA RENCONTRE SUR LE PAS DE PORTE
    Les circulations alternent coursives, placettes et patios publics offrant des jardins et des espaces de jeux pour les habitants. Les plus jeunes enfants peuvent jouer ensemble dans les espaces communs de l'étage.
    VERS LE LOTISSEMENT VERTICAL :
    La construction des gros collectifs de logements devraient comprendre une intégration urbaine des espaces communs en tant que prolongement de l'espace social de la ville jusqu'au pas de porte du logement.
    Les espaces de circulation des gros collectifs doivent être considérés comme des espaces urbains à part entière!
    Pour "s'intégrer", un gros collectif doit apporter à la ville des espaces de convivialité, de cohésion sociale.