ATELIER POTENTIEL, DAMIEN DESNOS ARCHITECTE

  • Neuf 
    2012
    (2A - Corse-du-Sud)
    20167 Cuttoli-Corticchiato
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Non communiqué
    Problématique : Comment construire sur les pentes des montagnes pour dédensifier les plaines corses saturées de construction?
    Maître d’ouvrage : Communauté d’Agglomération du Pays Ajaccien
    Condition : Concours d’idées « Dumane In Casa» organisé par la CAPA
    Programme : Concevoir une maison individuelle à énergie économe pour une famille.
    Site : Parcelle de 920 m² située sur la pente d’une montagne sur la commune de Cuttoli-Corticchiato en Corse.
    Surface : 124 m² de surface bâti au sol et 103 m² de surface de plancher.
    Calendrier : Décembre 2012

    Les plaines du Pays Ajaccien en Corse sont saturées par les constructions et les cultures. Il faut donc construire sur les montagnes pour conserver l’agriculture des plaines. Ce concours propose de réfléchir à un modèle de maison individuelle corse qui se développerait sur les montagnes avec un prix de construction et de fonctionnement minimum pour permettre aux familles de venir s’y installer.

    Le site présenté par le concours propose une parcelle entourée par une route, située sur une pente de montagne orientée nord.

    La maison se fragmente en 2 volumes rectangulaires présentant l’espace jour et l’espace nuit. Ces deux volumes sont reliés par un sas d’entrée vitré au sud. La fragmentation des volumes de l’habitation permet de démultiplier les façades vitrées au sud pour bénéficier d’un maximum de lumière directe et de chaleur en hiver.
    Les deux volumes ouverts au sud créent un patio paysagé semi-ouvert devenant un espace de convivialité. Cette centralité permet également de conserver toute l’intimité de la famille par rapport à la proximité de la route qui contourne la parcelle.
    Face à ce panorama exceptionnel situé au nord, les deux volumes de la maison sont orientés et convergent vers le meilleur point de vue possible sur le paysage. Le séjour est totalement ouvert vers le panorama. Le jardin d’hiver crée un espace tampon entre le séjour et l’extérieur pour bénéficier de la vue tout en se protégeant de la fraicheur du nord en hiver.

    Vitré au sud et fermé au nord, le sas d’entrée, situé au centre, agit comme une serre qui produit de la chaleur en hiver et l’étale dans les deux volumes de la maison. Les arbres du patio situés devant le sas permet de protéger le sas des rayons du soleil en été. Au sud, les volets des baies vitrées s’ouvrent verticalement pour se transformer en brise soleil. Sur le toit terrasse, des ouvertures zénithales sont inclinées de manière à capter les rayons du soleil en hiver et à exclure ceux de l’été. Le toit terrasse laisse la possibilité d’installer des panneaux solaires.

    Pour s’intégrer au paysage, les volumes sont éclatés pour mieux s'y intégrer. Le bardage bois gris fait écho à la couleur de la roche présente sur le site. L’escalier sinueux entre les volumes et le caractère aléatoire de l’implantation des volumes rappellent le charme des maisons vernaculaires corses.

  • Neuf 
    2012
    (2A - Corse-du-Sud)
    20167 Cuttoli-Corticchiato
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Non communiqué
    Problématique : Comment construire sur les pentes des montagnes pour dédensifier les plaines corses saturées de construction?
    Maître d’ouvrage : Communauté d’Agglomération du Pays Ajaccien
    Condition : Concours d’idées « Dumane In Casa» organisé par la CAPA
    Programme : Concevoir une maison individuelle à énergie économe pour une famille.
    Site : Parcelle de 920 m² située sur la pente d’une montagne sur la commune de Cuttoli-Corticchiato en Corse.
    Surface : 124 m² de surface bâti au sol et 103 m² de surface de plancher.
    Calendrier : Décembre 2012

    Les plaines du Pays Ajaccien en Corse sont saturées par les constructions et les cultures. Il faut donc construire sur les montagnes pour conserver l’agriculture des plaines. Ce concours propose de réfléchir à un modèle de maison individuelle corse qui se développerait sur les montagnes avec un prix de construction et de fonctionnement minimum pour permettre aux familles de venir s’y installer.

    Le site présenté par le concours propose une parcelle entourée par une route, située sur une pente de montagne orientée nord.

    La maison se fragmente en 2 volumes rectangulaires présentant l’espace jour et l’espace nuit. Ces deux volumes sont reliés par un sas d’entrée vitré au sud. La fragmentation des volumes de l’habitation permet de démultiplier les façades vitrées au sud pour bénéficier d’un maximum de lumière directe et de chaleur en hiver.
    Les deux volumes ouverts au sud créent un patio paysagé semi-ouvert devenant un espace de convivialité. Cette centralité permet également de conserver toute l’intimité de la famille par rapport à la proximité de la route qui contourne la parcelle.
    Face à ce panorama exceptionnel situé au nord, les deux volumes de la maison sont orientés et convergent vers le meilleur point de vue possible sur le paysage. Le séjour est totalement ouvert vers le panorama. Le jardin d’hiver crée un espace tampon entre le séjour et l’extérieur pour bénéficier de la vue tout en se protégeant de la fraicheur du nord en hiver.

    Vitré au sud et fermé au nord, le sas d’entrée, situé au centre, agit comme une serre qui produit de la chaleur en hiver et l’étale dans les deux volumes de la maison. Les arbres du patio situés devant le sas permet de protéger le sas des rayons du soleil en été. Au sud, les volets des baies vitrées s’ouvrent verticalement pour se transformer en brise soleil. Sur le toit terrasse, des ouvertures zénithales sont inclinées de manière à capter les rayons du soleil en hiver et à exclure ceux de l’été. Le toit terrasse laisse la possibilité d’installer des panneaux solaires.

    Pour s’intégrer au paysage, les volumes sont éclatés pour mieux s'y intégrer. Le bardage bois gris fait écho à la couleur de la roche présente sur le site. L’escalier sinueux entre les volumes et le caractère aléatoire de l’implantation des volumes rappellent le charme des maisons vernaculaires corses.

  • Neuf 
    2012
    (2A - Corse-du-Sud)
    20167 Cuttoli-Corticchiato
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Non communiqué
    Problématique : Comment construire sur les pentes des montagnes pour dédensifier les plaines corses saturées de construction?
    Maître d’ouvrage : Communauté d’Agglomération du Pays Ajaccien
    Condition : Concours d’idées « Dumane In Casa» organisé par la CAPA
    Programme : Concevoir une maison individuelle à énergie économe pour une famille.
    Site : Parcelle de 920 m² située sur la pente d’une montagne sur la commune de Cuttoli-Corticchiato en Corse.
    Surface : 124 m² de surface bâti au sol et 103 m² de surface de plancher.
    Calendrier : Décembre 2012

    Les plaines du Pays Ajaccien en Corse sont saturées par les constructions et les cultures. Il faut donc construire sur les montagnes pour conserver l’agriculture des plaines. Ce concours propose de réfléchir à un modèle de maison individuelle corse qui se développerait sur les montagnes avec un prix de construction et de fonctionnement minimum pour permettre aux familles de venir s’y installer.

    Le site présenté par le concours propose une parcelle entourée par une route, située sur une pente de montagne orientée nord.

    La maison se fragmente en 2 volumes rectangulaires présentant l’espace jour et l’espace nuit. Ces deux volumes sont reliés par un sas d’entrée vitré au sud. La fragmentation des volumes de l’habitation permet de démultiplier les façades vitrées au sud pour bénéficier d’un maximum de lumière directe et de chaleur en hiver.
    Les deux volumes ouverts au sud créent un patio paysagé semi-ouvert devenant un espace de convivialité. Cette centralité permet également de conserver toute l’intimité de la famille par rapport à la proximité de la route qui contourne la parcelle.
    Face à ce panorama exceptionnel situé au nord, les deux volumes de la maison sont orientés et convergent vers le meilleur point de vue possible sur le paysage. Le séjour est totalement ouvert vers le panorama. Le jardin d’hiver crée un espace tampon entre le séjour et l’extérieur pour bénéficier de la vue tout en se protégeant de la fraicheur du nord en hiver.

    Vitré au sud et fermé au nord, le sas d’entrée, situé au centre, agit comme une serre qui produit de la chaleur en hiver et l’étale dans les deux volumes de la maison. Les arbres du patio situés devant le sas permet de protéger le sas des rayons du soleil en été. Au sud, les volets des baies vitrées s’ouvrent verticalement pour se transformer en brise soleil. Sur le toit terrasse, des ouvertures zénithales sont inclinées de manière à capter les rayons du soleil en hiver et à exclure ceux de l’été. Le toit terrasse laisse la possibilité d’installer des panneaux solaires.

    Pour s’intégrer au paysage, les volumes sont éclatés pour mieux s'y intégrer. Le bardage bois gris fait écho à la couleur de la roche présente sur le site. L’escalier sinueux entre les volumes et le caractère aléatoire de l’implantation des volumes rappellent le charme des maisons vernaculaires corses.

  • Neuf 
    2012
    (2A - Corse-du-Sud)
    20167 Cuttoli-Corticchiato
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Non communiqué
    Problématique : Comment construire sur les pentes des montagnes pour dédensifier les plaines corses saturées de construction?
    Maître d’ouvrage : Communauté d’Agglomération du Pays Ajaccien
    Condition : Concours d’idées « Dumane In Casa» organisé par la CAPA
    Programme : Concevoir une maison individuelle à énergie économe pour une famille.
    Site : Parcelle de 920 m² située sur la pente d’une montagne sur la commune de Cuttoli-Corticchiato en Corse.
    Surface : 124 m² de surface bâti au sol et 103 m² de surface de plancher.
    Calendrier : Décembre 2012

    Les plaines du Pays Ajaccien en Corse sont saturées par les constructions et les cultures. Il faut donc construire sur les montagnes pour conserver l’agriculture des plaines. Ce concours propose de réfléchir à un modèle de maison individuelle corse qui se développerait sur les montagnes avec un prix de construction et de fonctionnement minimum pour permettre aux familles de venir s’y installer.

    Le site présenté par le concours propose une parcelle entourée par une route, située sur une pente de montagne orientée nord.

    La maison se fragmente en 2 volumes rectangulaires présentant l’espace jour et l’espace nuit. Ces deux volumes sont reliés par un sas d’entrée vitré au sud. La fragmentation des volumes de l’habitation permet de démultiplier les façades vitrées au sud pour bénéficier d’un maximum de lumière directe et de chaleur en hiver.
    Les deux volumes ouverts au sud créent un patio paysagé semi-ouvert devenant un espace de convivialité. Cette centralité permet également de conserver toute l’intimité de la famille par rapport à la proximité de la route qui contourne la parcelle.
    Face à ce panorama exceptionnel situé au nord, les deux volumes de la maison sont orientés et convergent vers le meilleur point de vue possible sur le paysage. Le séjour est totalement ouvert vers le panorama. Le jardin d’hiver crée un espace tampon entre le séjour et l’extérieur pour bénéficier de la vue tout en se protégeant de la fraicheur du nord en hiver.

    Vitré au sud et fermé au nord, le sas d’entrée, situé au centre, agit comme une serre qui produit de la chaleur en hiver et l’étale dans les deux volumes de la maison. Les arbres du patio situés devant le sas permet de protéger le sas des rayons du soleil en été. Au sud, les volets des baies vitrées s’ouvrent verticalement pour se transformer en brise soleil. Sur le toit terrasse, des ouvertures zénithales sont inclinées de manière à capter les rayons du soleil en hiver et à exclure ceux de l’été. Le toit terrasse laisse la possibilité d’installer des panneaux solaires.

    Pour s’intégrer au paysage, les volumes sont éclatés pour mieux s'y intégrer. Le bardage bois gris fait écho à la couleur de la roche présente sur le site. L’escalier sinueux entre les volumes et le caractère aléatoire de l’implantation des volumes rappellent le charme des maisons vernaculaires corses.

  • Neuf 
    2012
    (2A - Corse-du-Sud)
    20167 Cuttoli-Corticchiato
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Non communiqué
    Problématique : Comment construire sur les pentes des montagnes pour dédensifier les plaines corses saturées de construction?
    Maître d’ouvrage : Communauté d’Agglomération du Pays Ajaccien
    Condition : Concours d’idées « Dumane In Casa» organisé par la CAPA
    Programme : Concevoir une maison individuelle à énergie économe pour une famille.
    Site : Parcelle de 920 m² située sur la pente d’une montagne sur la commune de Cuttoli-Corticchiato en Corse.
    Surface : 124 m² de surface bâti au sol et 103 m² de surface de plancher.
    Calendrier : Décembre 2012

    Les plaines du Pays Ajaccien en Corse sont saturées par les constructions et les cultures. Il faut donc construire sur les montagnes pour conserver l’agriculture des plaines. Ce concours propose de réfléchir à un modèle de maison individuelle corse qui se développerait sur les montagnes avec un prix de construction et de fonctionnement minimum pour permettre aux familles de venir s’y installer.

    Le site présenté par le concours propose une parcelle entourée par une route, située sur une pente de montagne orientée nord.

    La maison se fragmente en 2 volumes rectangulaires présentant l’espace jour et l’espace nuit. Ces deux volumes sont reliés par un sas d’entrée vitré au sud. La fragmentation des volumes de l’habitation permet de démultiplier les façades vitrées au sud pour bénéficier d’un maximum de lumière directe et de chaleur en hiver.
    Les deux volumes ouverts au sud créent un patio paysagé semi-ouvert devenant un espace de convivialité. Cette centralité permet également de conserver toute l’intimité de la famille par rapport à la proximité de la route qui contourne la parcelle.
    Face à ce panorama exceptionnel situé au nord, les deux volumes de la maison sont orientés et convergent vers le meilleur point de vue possible sur le paysage. Le séjour est totalement ouvert vers le panorama. Le jardin d’hiver crée un espace tampon entre le séjour et l’extérieur pour bénéficier de la vue tout en se protégeant de la fraicheur du nord en hiver.

    Vitré au sud et fermé au nord, le sas d’entrée, situé au centre, agit comme une serre qui produit de la chaleur en hiver et l’étale dans les deux volumes de la maison. Les arbres du patio situés devant le sas permet de protéger le sas des rayons du soleil en été. Au sud, les volets des baies vitrées s’ouvrent verticalement pour se transformer en brise soleil. Sur le toit terrasse, des ouvertures zénithales sont inclinées de manière à capter les rayons du soleil en hiver et à exclure ceux de l’été. Le toit terrasse laisse la possibilité d’installer des panneaux solaires.

    Pour s’intégrer au paysage, les volumes sont éclatés pour mieux s'y intégrer. Le bardage bois gris fait écho à la couleur de la roche présente sur le site. L’escalier sinueux entre les volumes et le caractère aléatoire de l’implantation des volumes rappellent le charme des maisons vernaculaires corses.

  • Neuf 
    2012
    (2A - Corse-du-Sud)
    20167 Cuttoli-Corticchiato
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Non communiqué
    Problématique : Comment construire sur les pentes des montagnes pour dédensifier les plaines corses saturées de construction?
    Maître d’ouvrage : Communauté d’Agglomération du Pays Ajaccien
    Condition : Concours d’idées « Dumane In Casa» organisé par la CAPA
    Programme : Concevoir une maison individuelle à énergie économe pour une famille.
    Site : Parcelle de 920 m² située sur la pente d’une montagne sur la commune de Cuttoli-Corticchiato en Corse.
    Surface : 124 m² de surface bâti au sol et 103 m² de surface de plancher.
    Calendrier : Décembre 2012

    Les plaines du Pays Ajaccien en Corse sont saturées par les constructions et les cultures. Il faut donc construire sur les montagnes pour conserver l’agriculture des plaines. Ce concours propose de réfléchir à un modèle de maison individuelle corse qui se développerait sur les montagnes avec un prix de construction et de fonctionnement minimum pour permettre aux familles de venir s’y installer.

    Le site présenté par le concours propose une parcelle entourée par une route, située sur une pente de montagne orientée nord.

    La maison se fragmente en 2 volumes rectangulaires présentant l’espace jour et l’espace nuit. Ces deux volumes sont reliés par un sas d’entrée vitré au sud. La fragmentation des volumes de l’habitation permet de démultiplier les façades vitrées au sud pour bénéficier d’un maximum de lumière directe et de chaleur en hiver.
    Les deux volumes ouverts au sud créent un patio paysagé semi-ouvert devenant un espace de convivialité. Cette centralité permet également de conserver toute l’intimité de la famille par rapport à la proximité de la route qui contourne la parcelle.
    Face à ce panorama exceptionnel situé au nord, les deux volumes de la maison sont orientés et convergent vers le meilleur point de vue possible sur le paysage. Le séjour est totalement ouvert vers le panorama. Le jardin d’hiver crée un espace tampon entre le séjour et l’extérieur pour bénéficier de la vue tout en se protégeant de la fraicheur du nord en hiver.

    Vitré au sud et fermé au nord, le sas d’entrée, situé au centre, agit comme une serre qui produit de la chaleur en hiver et l’étale dans les deux volumes de la maison. Les arbres du patio situés devant le sas permet de protéger le sas des rayons du soleil en été. Au sud, les volets des baies vitrées s’ouvrent verticalement pour se transformer en brise soleil. Sur le toit terrasse, des ouvertures zénithales sont inclinées de manière à capter les rayons du soleil en hiver et à exclure ceux de l’été. Le toit terrasse laisse la possibilité d’installer des panneaux solaires.

    Pour s’intégrer au paysage, les volumes sont éclatés pour mieux s'y intégrer. Le bardage bois gris fait écho à la couleur de la roche présente sur le site. L’escalier sinueux entre les volumes et le caractère aléatoire de l’implantation des volumes rappellent le charme des maisons vernaculaires corses.

  • Neuf 
    2012
    (2A - Corse-du-Sud)
    20167 Cuttoli-Corticchiato
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Non communiqué
    Problématique : Comment construire sur les pentes des montagnes pour dédensifier les plaines corses saturées de construction?
    Maître d’ouvrage : Communauté d’Agglomération du Pays Ajaccien
    Condition : Concours d’idées « Dumane In Casa» organisé par la CAPA
    Programme : Concevoir une maison individuelle à énergie économe pour une famille.
    Site : Parcelle de 920 m² située sur la pente d’une montagne sur la commune de Cuttoli-Corticchiato en Corse.
    Surface : 124 m² de surface bâti au sol et 103 m² de surface de plancher.
    Calendrier : Décembre 2012

    Les plaines du Pays Ajaccien en Corse sont saturées par les constructions et les cultures. Il faut donc construire sur les montagnes pour conserver l’agriculture des plaines. Ce concours propose de réfléchir à un modèle de maison individuelle corse qui se développerait sur les montagnes avec un prix de construction et de fonctionnement minimum pour permettre aux familles de venir s’y installer.

    Le site présenté par le concours propose une parcelle entourée par une route, située sur une pente de montagne orientée nord.

    La maison se fragmente en 2 volumes rectangulaires présentant l’espace jour et l’espace nuit. Ces deux volumes sont reliés par un sas d’entrée vitré au sud. La fragmentation des volumes de l’habitation permet de démultiplier les façades vitrées au sud pour bénéficier d’un maximum de lumière directe et de chaleur en hiver.
    Les deux volumes ouverts au sud créent un patio paysagé semi-ouvert devenant un espace de convivialité. Cette centralité permet également de conserver toute l’intimité de la famille par rapport à la proximité de la route qui contourne la parcelle.
    Face à ce panorama exceptionnel situé au nord, les deux volumes de la maison sont orientés et convergent vers le meilleur point de vue possible sur le paysage. Le séjour est totalement ouvert vers le panorama. Le jardin d’hiver crée un espace tampon entre le séjour et l’extérieur pour bénéficier de la vue tout en se protégeant de la fraicheur du nord en hiver.

    Vitré au sud et fermé au nord, le sas d’entrée, situé au centre, agit comme une serre qui produit de la chaleur en hiver et l’étale dans les deux volumes de la maison. Les arbres du patio situés devant le sas permet de protéger le sas des rayons du soleil en été. Au sud, les volets des baies vitrées s’ouvrent verticalement pour se transformer en brise soleil. Sur le toit terrasse, des ouvertures zénithales sont inclinées de manière à capter les rayons du soleil en hiver et à exclure ceux de l’été. Le toit terrasse laisse la possibilité d’installer des panneaux solaires.

    Pour s’intégrer au paysage, les volumes sont éclatés pour mieux s'y intégrer. Le bardage bois gris fait écho à la couleur de la roche présente sur le site. L’escalier sinueux entre les volumes et le caractère aléatoire de l’implantation des volumes rappellent le charme des maisons vernaculaires corses.