ATELIER PLEXUS ARCHITECTES

  • • Date de livraison :2010
    • Ville :Argonnay
    • Département :74
    • Maitre d'ouvrage :Privé
    • SHON : 244m²
    • Nature de la mission : PC + plans d'exécution

    Le projet consiste à la création d’une maison individuelle implanté en fond de parcelle
    Il s’agit d’un R+2 d’une hauteur maximale de 8.20m par rapport au terrain naturel, dont l’accès aux garages se fait par le bas de la parcelle.
    Un soin particulier a été apporté sur le positionnement du bâti afin d’intégrer au mieux le volume sur le site

    Le projet tient compte :
    - Du bâti existant environnant en choisissant de s’implanter en retrait afin de ne pas créer de masque ou de vis à vis, et de limiter l’impact depuis la voirie.
    - De l’orientation au Sud des façades, afin de permettre la vue sur la vallée et de bénéficier d’un ensoleillement maximum.
    - du Plan de Prévention des Risques Naturels, ce qui a pour conséquence, des fondations en béton armé et des réseaux périphériques d’eau pluviales collectées en aval. La sur verse de la citerne enterrée sera acheminée dans un collecteur raccordé au réseau communal

    Ces intentions se concrétisent architecturalement par :

    - Deux volumes principaux disposés suivant l’orientation imposée par la déclivité du terrain. Ils sont liaisonnés par une partie plus basse en toiture terrasse végétalisée. Cette rupture entre les volumes allège l’ensemble du bâti et les baies vitrées du hall d’entrée participent à cet effet grâce à la transparence du matériau
    - Le projet très vitré au Sud permet d’avoir de généreuses échappées visuelles et d’utiliser au maximum l’énergie solaire dans les pièces principales
    La sobriété des volumes se traduit en façade par un traitement très simple des matières. Ainsi l’utilisation du béton peint gris/brun en soubassement de l’habitation souligne un « effet » de socle .Ce phénomène est renforcé par la légèreté des garde-corps en acier inox sur les terrasses
    Les volumes supérieurs sont en partie en ossature bois et l’utilisation du bardage en bois allie légèreté, esthétique et souplesse pour l’exécution des finitions
    - Le choix de la toiture s’est porté sur des deux pans à 40% de pente. Les toitures dont les faîtages sont perpendiculaires ou parallèles aux courbes de niveaux sont couvertes par des tuiles mécaniques plates couleur anthracite.

  • • Date de livraison :2010
    • Ville :Argonnay
    • Département :74
    • Maitre d'ouvrage :Privé
    • SHON : 244m²
    • Nature de la mission : PC + plans d'exécution

    Le projet consiste à la création d’une maison individuelle implanté en fond de parcelle
    Il s’agit d’un R+2 d’une hauteur maximale de 8.20m par rapport au terrain naturel, dont l’accès aux garages se fait par le bas de la parcelle.
    Un soin particulier a été apporté sur le positionnement du bâti afin d’intégrer au mieux le volume sur le site

    Le projet tient compte :
    - Du bâti existant environnant en choisissant de s’implanter en retrait afin de ne pas créer de masque ou de vis à vis, et de limiter l’impact depuis la voirie.
    - De l’orientation au Sud des façades, afin de permettre la vue sur la vallée et de bénéficier d’un ensoleillement maximum.
    - du Plan de Prévention des Risques Naturels, ce qui a pour conséquence, des fondations en béton armé et des réseaux périphériques d’eau pluviales collectées en aval. La sur verse de la citerne enterrée sera acheminée dans un collecteur raccordé au réseau communal

    Ces intentions se concrétisent architecturalement par :

    - Deux volumes principaux disposés suivant l’orientation imposée par la déclivité du terrain. Ils sont liaisonnés par une partie plus basse en toiture terrasse végétalisée. Cette rupture entre les volumes allège l’ensemble du bâti et les baies vitrées du hall d’entrée participent à cet effet grâce à la transparence du matériau
    - Le projet très vitré au Sud permet d’avoir de généreuses échappées visuelles et d’utiliser au maximum l’énergie solaire dans les pièces principales
    La sobriété des volumes se traduit en façade par un traitement très simple des matières. Ainsi l’utilisation du béton peint gris/brun en soubassement de l’habitation souligne un « effet » de socle .Ce phénomène est renforcé par la légèreté des garde-corps en acier inox sur les terrasses
    Les volumes supérieurs sont en partie en ossature bois et l’utilisation du bardage en bois allie légèreté, esthétique et souplesse pour l’exécution des finitions
    - Le choix de la toiture s’est porté sur des deux pans à 40% de pente. Les toitures dont les faîtages sont perpendiculaires ou parallèles aux courbes de niveaux sont couvertes par des tuiles mécaniques plates couleur anthracite.

  • • Date de livraison :2010
    • Ville :Argonnay
    • Département :74
    • Maitre d'ouvrage :Privé
    • SHON : 244m²
    • Nature de la mission : PC + plans d'exécution

    Le projet consiste à la création d’une maison individuelle implanté en fond de parcelle
    Il s’agit d’un R+2 d’une hauteur maximale de 8.20m par rapport au terrain naturel, dont l’accès aux garages se fait par le bas de la parcelle.
    Un soin particulier a été apporté sur le positionnement du bâti afin d’intégrer au mieux le volume sur le site

    Le projet tient compte :
    - Du bâti existant environnant en choisissant de s’implanter en retrait afin de ne pas créer de masque ou de vis à vis, et de limiter l’impact depuis la voirie.
    - De l’orientation au Sud des façades, afin de permettre la vue sur la vallée et de bénéficier d’un ensoleillement maximum.
    - du Plan de Prévention des Risques Naturels, ce qui a pour conséquence, des fondations en béton armé et des réseaux périphériques d’eau pluviales collectées en aval. La sur verse de la citerne enterrée sera acheminée dans un collecteur raccordé au réseau communal

    Ces intentions se concrétisent architecturalement par :

    - Deux volumes principaux disposés suivant l’orientation imposée par la déclivité du terrain. Ils sont liaisonnés par une partie plus basse en toiture terrasse végétalisée. Cette rupture entre les volumes allège l’ensemble du bâti et les baies vitrées du hall d’entrée participent à cet effet grâce à la transparence du matériau
    - Le projet très vitré au Sud permet d’avoir de généreuses échappées visuelles et d’utiliser au maximum l’énergie solaire dans les pièces principales
    La sobriété des volumes se traduit en façade par un traitement très simple des matières. Ainsi l’utilisation du béton peint gris/brun en soubassement de l’habitation souligne un « effet » de socle .Ce phénomène est renforcé par la légèreté des garde-corps en acier inox sur les terrasses
    Les volumes supérieurs sont en partie en ossature bois et l’utilisation du bardage en bois allie légèreté, esthétique et souplesse pour l’exécution des finitions
    - Le choix de la toiture s’est porté sur des deux pans à 40% de pente. Les toitures dont les faîtages sont perpendiculaires ou parallèles aux courbes de niveaux sont couvertes par des tuiles mécaniques plates couleur anthracite.

  • • Date de livraison :2010
    • Ville :Argonnay
    • Département :74
    • Maitre d'ouvrage :Privé
    • SHON : 244m²
    • Nature de la mission : PC + plans d'exécution

    Le projet consiste à la création d’une maison individuelle implanté en fond de parcelle
    Il s’agit d’un R+2 d’une hauteur maximale de 8.20m par rapport au terrain naturel, dont l’accès aux garages se fait par le bas de la parcelle.
    Un soin particulier a été apporté sur le positionnement du bâti afin d’intégrer au mieux le volume sur le site

    Le projet tient compte :
    - Du bâti existant environnant en choisissant de s’implanter en retrait afin de ne pas créer de masque ou de vis à vis, et de limiter l’impact depuis la voirie.
    - De l’orientation au Sud des façades, afin de permettre la vue sur la vallée et de bénéficier d’un ensoleillement maximum.
    - du Plan de Prévention des Risques Naturels, ce qui a pour conséquence, des fondations en béton armé et des réseaux périphériques d’eau pluviales collectées en aval. La sur verse de la citerne enterrée sera acheminée dans un collecteur raccordé au réseau communal

    Ces intentions se concrétisent architecturalement par :

    - Deux volumes principaux disposés suivant l’orientation imposée par la déclivité du terrain. Ils sont liaisonnés par une partie plus basse en toiture terrasse végétalisée. Cette rupture entre les volumes allège l’ensemble du bâti et les baies vitrées du hall d’entrée participent à cet effet grâce à la transparence du matériau
    - Le projet très vitré au Sud permet d’avoir de généreuses échappées visuelles et d’utiliser au maximum l’énergie solaire dans les pièces principales
    La sobriété des volumes se traduit en façade par un traitement très simple des matières. Ainsi l’utilisation du béton peint gris/brun en soubassement de l’habitation souligne un « effet » de socle .Ce phénomène est renforcé par la légèreté des garde-corps en acier inox sur les terrasses
    Les volumes supérieurs sont en partie en ossature bois et l’utilisation du bardage en bois allie légèreté, esthétique et souplesse pour l’exécution des finitions
    - Le choix de la toiture s’est porté sur des deux pans à 40% de pente. Les toitures dont les faîtages sont perpendiculaires ou parallèles aux courbes de niveaux sont couvertes par des tuiles mécaniques plates couleur anthracite.

  • • Date de livraison :2010
    • Ville :Argonnay
    • Département :74
    • Maitre d'ouvrage :Privé
    • SHON : 244m²
    • Nature de la mission : PC + plans d'exécution

    Le projet consiste à la création d’une maison individuelle implanté en fond de parcelle
    Il s’agit d’un R+2 d’une hauteur maximale de 8.20m par rapport au terrain naturel, dont l’accès aux garages se fait par le bas de la parcelle.
    Un soin particulier a été apporté sur le positionnement du bâti afin d’intégrer au mieux le volume sur le site

    Le projet tient compte :
    - Du bâti existant environnant en choisissant de s’implanter en retrait afin de ne pas créer de masque ou de vis à vis, et de limiter l’impact depuis la voirie.
    - De l’orientation au Sud des façades, afin de permettre la vue sur la vallée et de bénéficier d’un ensoleillement maximum.
    - du Plan de Prévention des Risques Naturels, ce qui a pour conséquence, des fondations en béton armé et des réseaux périphériques d’eau pluviales collectées en aval. La sur verse de la citerne enterrée sera acheminée dans un collecteur raccordé au réseau communal

    Ces intentions se concrétisent architecturalement par :

    - Deux volumes principaux disposés suivant l’orientation imposée par la déclivité du terrain. Ils sont liaisonnés par une partie plus basse en toiture terrasse végétalisée. Cette rupture entre les volumes allège l’ensemble du bâti et les baies vitrées du hall d’entrée participent à cet effet grâce à la transparence du matériau
    - Le projet très vitré au Sud permet d’avoir de généreuses échappées visuelles et d’utiliser au maximum l’énergie solaire dans les pièces principales
    La sobriété des volumes se traduit en façade par un traitement très simple des matières. Ainsi l’utilisation du béton peint gris/brun en soubassement de l’habitation souligne un « effet » de socle .Ce phénomène est renforcé par la légèreté des garde-corps en acier inox sur les terrasses
    Les volumes supérieurs sont en partie en ossature bois et l’utilisation du bardage en bois allie légèreté, esthétique et souplesse pour l’exécution des finitions
    - Le choix de la toiture s’est porté sur des deux pans à 40% de pente. Les toitures dont les faîtages sont perpendiculaires ou parallèles aux courbes de niveaux sont couvertes par des tuiles mécaniques plates couleur anthracite.

  • • Date de livraison :2010
    • Ville :Argonnay
    • Département :74
    • Maitre d'ouvrage :Privé
    • SHON : 244m²
    • Nature de la mission : PC + plans d'exécution

    Le projet consiste à la création d’une maison individuelle implanté en fond de parcelle
    Il s’agit d’un R+2 d’une hauteur maximale de 8.20m par rapport au terrain naturel, dont l’accès aux garages se fait par le bas de la parcelle.
    Un soin particulier a été apporté sur le positionnement du bâti afin d’intégrer au mieux le volume sur le site

    Le projet tient compte :
    - Du bâti existant environnant en choisissant de s’implanter en retrait afin de ne pas créer de masque ou de vis à vis, et de limiter l’impact depuis la voirie.
    - De l’orientation au Sud des façades, afin de permettre la vue sur la vallée et de bénéficier d’un ensoleillement maximum.
    - du Plan de Prévention des Risques Naturels, ce qui a pour conséquence, des fondations en béton armé et des réseaux périphériques d’eau pluviales collectées en aval. La sur verse de la citerne enterrée sera acheminée dans un collecteur raccordé au réseau communal

    Ces intentions se concrétisent architecturalement par :

    - Deux volumes principaux disposés suivant l’orientation imposée par la déclivité du terrain. Ils sont liaisonnés par une partie plus basse en toiture terrasse végétalisée. Cette rupture entre les volumes allège l’ensemble du bâti et les baies vitrées du hall d’entrée participent à cet effet grâce à la transparence du matériau
    - Le projet très vitré au Sud permet d’avoir de généreuses échappées visuelles et d’utiliser au maximum l’énergie solaire dans les pièces principales
    La sobriété des volumes se traduit en façade par un traitement très simple des matières. Ainsi l’utilisation du béton peint gris/brun en soubassement de l’habitation souligne un « effet » de socle .Ce phénomène est renforcé par la légèreté des garde-corps en acier inox sur les terrasses
    Les volumes supérieurs sont en partie en ossature bois et l’utilisation du bardage en bois allie légèreté, esthétique et souplesse pour l’exécution des finitions
    - Le choix de la toiture s’est porté sur des deux pans à 40% de pente. Les toitures dont les faîtages sont perpendiculaires ou parallèles aux courbes de niveaux sont couvertes par des tuiles mécaniques plates couleur anthracite.