artificial architecture

  • Neuf 
    2013
    (93 - Seine-Saint-Denis)
    NOISY LE SEC
    France métropolitaine
    Architecte(s) associé(s) :
    Christelle Chalumeaux
    Maître d’ouvrage :
    Privé
    L’extension de la maison de Mme et Mr Hormazabal s’inscrit
    dans son histoire contemporaine et sera clairement identifiable.
    Les deux bâtis, neuf et ancien, coexistent et dialoguent chacun avec leur propre identité. Le projet prévoit de retrouver l’état d’origine
    des façades du pavillon, avec pour hypothèses :
    — soubassement en pierre type meulière — modénature des façades — linteaux métalliques. Le traitement de la façade prévoit le décapage des enduits ciment et la reprise à l’enduit minéral de type chaux
    avec valorisation des modénatures et des matériaux (briques, métal, pierre, faïences colorées...). L’extension épouse le pavillon et s’ouvre sur le jardin par une large baie. La couverture de sphères affleure. Nébuleuse, elle couvre un vaste espace aux fonctions différenciées (entrée, escalier, séjour, cuisine). La lumière scintille sous les voûtes perforées, telle une voie lactée. L’intérieur prend une configuration céleste. Une peau orange habille l’ensemble. L’extension est réalisée comme une coque de bateau, en panneau « sandwich » composite. Ce matériau permet de réaliser une surface continue, isolée,
    étanche et structurelle. Il est mis en œuvre, en sol, murs et toiture.
    La construction est réalisée par assemblage de panneaux type 3 × 6
    et 3 × 9 ml, préfabriqués en atelier et assemblés par collage sur site, soit une intervention minimum pour une construction performante. Le jardin est conservé et enrichi. La surface de pleine terre,
    retrouvée suite à la démolition de la dépendance, sera plantée.
  • Neuf 
    2013
    (93 - Seine-Saint-Denis)
    NOISY LE SEC
    France métropolitaine
    Architecte(s) associé(s) :
    Christelle Chalumeaux
    Maître d’ouvrage :
    Privé
    L’extension de la maison de Mme et Mr Hormazabal s’inscrit
    dans son histoire contemporaine et sera clairement identifiable.
    Les deux bâtis, neuf et ancien, coexistent et dialoguent chacun avec leur propre identité. Le projet prévoit de retrouver l’état d’origine
    des façades du pavillon, avec pour hypothèses :
    — soubassement en pierre type meulière — modénature des façades — linteaux métalliques. Le traitement de la façade prévoit le décapage des enduits ciment et la reprise à l’enduit minéral de type chaux
    avec valorisation des modénatures et des matériaux (briques, métal, pierre, faïences colorées...). L’extension épouse le pavillon et s’ouvre sur le jardin par une large baie. La couverture de sphères affleure. Nébuleuse, elle couvre un vaste espace aux fonctions différenciées (entrée, escalier, séjour, cuisine). La lumière scintille sous les voûtes perforées, telle une voie lactée. L’intérieur prend une configuration céleste. Une peau orange habille l’ensemble. L’extension est réalisée comme une coque de bateau, en panneau « sandwich » composite. Ce matériau permet de réaliser une surface continue, isolée,
    étanche et structurelle. Il est mis en œuvre, en sol, murs et toiture.
    La construction est réalisée par assemblage de panneaux type 3 × 6
    et 3 × 9 ml, préfabriqués en atelier et assemblés par collage sur site, soit une intervention minimum pour une construction performante. Le jardin est conservé et enrichi. La surface de pleine terre,
    retrouvée suite à la démolition de la dépendance, sera plantée.
  • Neuf 
    2013
    (93 - Seine-Saint-Denis)
    NOISY LE SEC
    France métropolitaine
    Architecte(s) associé(s) :
    Christelle Chalumeaux
    Maître d’ouvrage :
    Privé
    L’extension de la maison de Mme et Mr Hormazabal s’inscrit
    dans son histoire contemporaine et sera clairement identifiable.
    Les deux bâtis, neuf et ancien, coexistent et dialoguent chacun avec leur propre identité. Le projet prévoit de retrouver l’état d’origine
    des façades du pavillon, avec pour hypothèses :
    — soubassement en pierre type meulière — modénature des façades — linteaux métalliques. Le traitement de la façade prévoit le décapage des enduits ciment et la reprise à l’enduit minéral de type chaux
    avec valorisation des modénatures et des matériaux (briques, métal, pierre, faïences colorées...). L’extension épouse le pavillon et s’ouvre sur le jardin par une large baie. La couverture de sphères affleure. Nébuleuse, elle couvre un vaste espace aux fonctions différenciées (entrée, escalier, séjour, cuisine). La lumière scintille sous les voûtes perforées, telle une voie lactée. L’intérieur prend une configuration céleste. Une peau orange habille l’ensemble. L’extension est réalisée comme une coque de bateau, en panneau « sandwich » composite. Ce matériau permet de réaliser une surface continue, isolée,
    étanche et structurelle. Il est mis en œuvre, en sol, murs et toiture.
    La construction est réalisée par assemblage de panneaux type 3 × 6
    et 3 × 9 ml, préfabriqués en atelier et assemblés par collage sur site, soit une intervention minimum pour une construction performante. Le jardin est conservé et enrichi. La surface de pleine terre,
    retrouvée suite à la démolition de la dépendance, sera plantée.
  • Neuf 
    2013
    (93 - Seine-Saint-Denis)
    NOISY LE SEC
    France métropolitaine
    Architecte(s) associé(s) :
    Christelle Chalumeaux
    Maître d’ouvrage :
    Privé
    L’extension de la maison de Mme et Mr Hormazabal s’inscrit
    dans son histoire contemporaine et sera clairement identifiable.
    Les deux bâtis, neuf et ancien, coexistent et dialoguent chacun avec leur propre identité. Le projet prévoit de retrouver l’état d’origine
    des façades du pavillon, avec pour hypothèses :
    — soubassement en pierre type meulière — modénature des façades — linteaux métalliques. Le traitement de la façade prévoit le décapage des enduits ciment et la reprise à l’enduit minéral de type chaux
    avec valorisation des modénatures et des matériaux (briques, métal, pierre, faïences colorées...). L’extension épouse le pavillon et s’ouvre sur le jardin par une large baie. La couverture de sphères affleure. Nébuleuse, elle couvre un vaste espace aux fonctions différenciées (entrée, escalier, séjour, cuisine). La lumière scintille sous les voûtes perforées, telle une voie lactée. L’intérieur prend une configuration céleste. Une peau orange habille l’ensemble. L’extension est réalisée comme une coque de bateau, en panneau « sandwich » composite. Ce matériau permet de réaliser une surface continue, isolée,
    étanche et structurelle. Il est mis en œuvre, en sol, murs et toiture.
    La construction est réalisée par assemblage de panneaux type 3 × 6
    et 3 × 9 ml, préfabriqués en atelier et assemblés par collage sur site, soit une intervention minimum pour une construction performante. Le jardin est conservé et enrichi. La surface de pleine terre,
    retrouvée suite à la démolition de la dépendance, sera plantée.
  • Neuf 
    2013
    (93 - Seine-Saint-Denis)
    NOISY LE SEC
    France métropolitaine
    Architecte(s) associé(s) :
    Christelle Chalumeaux
    Maître d’ouvrage :
    Privé
    L’extension de la maison de Mme et Mr Hormazabal s’inscrit
    dans son histoire contemporaine et sera clairement identifiable.
    Les deux bâtis, neuf et ancien, coexistent et dialoguent chacun avec leur propre identité. Le projet prévoit de retrouver l’état d’origine
    des façades du pavillon, avec pour hypothèses :
    — soubassement en pierre type meulière — modénature des façades — linteaux métalliques. Le traitement de la façade prévoit le décapage des enduits ciment et la reprise à l’enduit minéral de type chaux
    avec valorisation des modénatures et des matériaux (briques, métal, pierre, faïences colorées...). L’extension épouse le pavillon et s’ouvre sur le jardin par une large baie. La couverture de sphères affleure. Nébuleuse, elle couvre un vaste espace aux fonctions différenciées (entrée, escalier, séjour, cuisine). La lumière scintille sous les voûtes perforées, telle une voie lactée. L’intérieur prend une configuration céleste. Une peau orange habille l’ensemble. L’extension est réalisée comme une coque de bateau, en panneau « sandwich » composite. Ce matériau permet de réaliser une surface continue, isolée,
    étanche et structurelle. Il est mis en œuvre, en sol, murs et toiture.
    La construction est réalisée par assemblage de panneaux type 3 × 6
    et 3 × 9 ml, préfabriqués en atelier et assemblés par collage sur site, soit une intervention minimum pour une construction performante. Le jardin est conservé et enrichi. La surface de pleine terre,
    retrouvée suite à la démolition de la dépendance, sera plantée.
  • Neuf 
    2013
    (93 - Seine-Saint-Denis)
    NOISY LE SEC
    France métropolitaine
    Architecte(s) associé(s) :
    Christelle Chalumeaux
    Maître d’ouvrage :
    Privé
    L’extension de la maison de Mme et Mr Hormazabal s’inscrit
    dans son histoire contemporaine et sera clairement identifiable.
    Les deux bâtis, neuf et ancien, coexistent et dialoguent chacun avec leur propre identité. Le projet prévoit de retrouver l’état d’origine
    des façades du pavillon, avec pour hypothèses :
    — soubassement en pierre type meulière — modénature des façades — linteaux métalliques. Le traitement de la façade prévoit le décapage des enduits ciment et la reprise à l’enduit minéral de type chaux
    avec valorisation des modénatures et des matériaux (briques, métal, pierre, faïences colorées...). L’extension épouse le pavillon et s’ouvre sur le jardin par une large baie. La couverture de sphères affleure. Nébuleuse, elle couvre un vaste espace aux fonctions différenciées (entrée, escalier, séjour, cuisine). La lumière scintille sous les voûtes perforées, telle une voie lactée. L’intérieur prend une configuration céleste. Une peau orange habille l’ensemble. L’extension est réalisée comme une coque de bateau, en panneau « sandwich » composite. Ce matériau permet de réaliser une surface continue, isolée,
    étanche et structurelle. Il est mis en œuvre, en sol, murs et toiture.
    La construction est réalisée par assemblage de panneaux type 3 × 6
    et 3 × 9 ml, préfabriqués en atelier et assemblés par collage sur site, soit une intervention minimum pour une construction performante. Le jardin est conservé et enrichi. La surface de pleine terre,
    retrouvée suite à la démolition de la dépendance, sera plantée.
  • Neuf 
    2013
    (93 - Seine-Saint-Denis)
    NOISY LE SEC
    France métropolitaine
    Architecte(s) associé(s) :
    Christelle Chalumeaux
    Maître d’ouvrage :
    Privé
    L’extension de la maison de Mme et Mr Hormazabal s’inscrit
    dans son histoire contemporaine et sera clairement identifiable.
    Les deux bâtis, neuf et ancien, coexistent et dialoguent chacun avec leur propre identité. Le projet prévoit de retrouver l’état d’origine
    des façades du pavillon, avec pour hypothèses :
    — soubassement en pierre type meulière — modénature des façades — linteaux métalliques. Le traitement de la façade prévoit le décapage des enduits ciment et la reprise à l’enduit minéral de type chaux
    avec valorisation des modénatures et des matériaux (briques, métal, pierre, faïences colorées...). L’extension épouse le pavillon et s’ouvre sur le jardin par une large baie. La couverture de sphères affleure. Nébuleuse, elle couvre un vaste espace aux fonctions différenciées (entrée, escalier, séjour, cuisine). La lumière scintille sous les voûtes perforées, telle une voie lactée. L’intérieur prend une configuration céleste. Une peau orange habille l’ensemble. L’extension est réalisée comme une coque de bateau, en panneau « sandwich » composite. Ce matériau permet de réaliser une surface continue, isolée,
    étanche et structurelle. Il est mis en œuvre, en sol, murs et toiture.
    La construction est réalisée par assemblage de panneaux type 3 × 6
    et 3 × 9 ml, préfabriqués en atelier et assemblés par collage sur site, soit une intervention minimum pour une construction performante. Le jardin est conservé et enrichi. La surface de pleine terre,
    retrouvée suite à la démolition de la dépendance, sera plantée.
  • Neuf 
    2013
    (93 - Seine-Saint-Denis)
    NOISY LE SEC
    France métropolitaine
    Architecte(s) associé(s) :
    Christelle Chalumeaux
    Maître d’ouvrage :
    Privé
    L’extension de la maison de Mme et Mr Hormazabal s’inscrit
    dans son histoire contemporaine et sera clairement identifiable.
    Les deux bâtis, neuf et ancien, coexistent et dialoguent chacun avec leur propre identité. Le projet prévoit de retrouver l’état d’origine
    des façades du pavillon, avec pour hypothèses :
    — soubassement en pierre type meulière — modénature des façades — linteaux métalliques. Le traitement de la façade prévoit le décapage des enduits ciment et la reprise à l’enduit minéral de type chaux
    avec valorisation des modénatures et des matériaux (briques, métal, pierre, faïences colorées...). L’extension épouse le pavillon et s’ouvre sur le jardin par une large baie. La couverture de sphères affleure. Nébuleuse, elle couvre un vaste espace aux fonctions différenciées (entrée, escalier, séjour, cuisine). La lumière scintille sous les voûtes perforées, telle une voie lactée. L’intérieur prend une configuration céleste. Une peau orange habille l’ensemble. L’extension est réalisée comme une coque de bateau, en panneau « sandwich » composite. Ce matériau permet de réaliser une surface continue, isolée,
    étanche et structurelle. Il est mis en œuvre, en sol, murs et toiture.
    La construction est réalisée par assemblage de panneaux type 3 × 6
    et 3 × 9 ml, préfabriqués en atelier et assemblés par collage sur site, soit une intervention minimum pour une construction performante. Le jardin est conservé et enrichi. La surface de pleine terre,
    retrouvée suite à la démolition de la dépendance, sera plantée.