Architecture Fardin

  • établissement public 
    2019
    (49 - Maine-et-Loire)
    Rue du Paradis
    49280 LA SEGUINIERE
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    MAIRIE DE LA SEGUINIERE
    • Date de livraison : 2019
    • Ville : La Séguinière
    • Département : 49
    • Maitre d'ouvrage : Mairie de La Séguinière
    • Architectes associés :
    • Coût : 1 300 000 €
    • SHON : 1 868 m²
    • Nature de la mission : Restructuration
    basket. En vue d’accueillir des matchs de Nationale 3, sa réhabilitation
    et sa restructuration sont nécessaires. Le programme prévoit le
    rafraîchissement et la mise aux normes des salles (notamment de
    l’éclairage), des extensions à usage de vestiaires (joueurs et arbitres),
    d’infirmerie et de rangements. Un hall et un bar viennent se poser le long
    de la rue afin de créer une véritable entrée qui manquait actuellement.
    Le volume imposant de la salle qui domine la Séguinière est habillé
    d’une vêture métallique contemporaine qui permet d’assurer l’isolation
    thermique par l’extérieur de l’ensemble. Ce volume n’est cependant pas
    monolithique et est animé par des panneaux de zinc teinte brun-rouge
    qui permettent au projet de s’intégrer harmonieusement à l’ensemble des
    toitures en tuile du bourg.
    Un auvent de zinc vient assurer l’unité du front bâti en reliant les
    extensions en béton enduit qui s’implantent le long de la rue du Paradis.
  • établissement public 
    2019
    (49 - Maine-et-Loire)
    Rue du Paradis
    49280 LA SEGUINIERE
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    MAIRIE DE LA SEGUINIERE
    • Date de livraison : 2019
    • Ville : La Séguinière
    • Département : 49
    • Maitre d'ouvrage : Mairie de La Séguinière
    • Architectes associés :
    • Coût : 1 300 000 €
    • SHON : 1 868 m²
    • Nature de la mission : Restructuration
    basket. En vue d’accueillir des matchs de Nationale 3, sa réhabilitation
    et sa restructuration sont nécessaires. Le programme prévoit le
    rafraîchissement et la mise aux normes des salles (notamment de
    l’éclairage), des extensions à usage de vestiaires (joueurs et arbitres),
    d’infirmerie et de rangements. Un hall et un bar viennent se poser le long
    de la rue afin de créer une véritable entrée qui manquait actuellement.
    Le volume imposant de la salle qui domine la Séguinière est habillé
    d’une vêture métallique contemporaine qui permet d’assurer l’isolation
    thermique par l’extérieur de l’ensemble. Ce volume n’est cependant pas
    monolithique et est animé par des panneaux de zinc teinte brun-rouge
    qui permettent au projet de s’intégrer harmonieusement à l’ensemble des
    toitures en tuile du bourg.
    Un auvent de zinc vient assurer l’unité du front bâti en reliant les
    extensions en béton enduit qui s’implantent le long de la rue du Paradis.
  • établissement public 
    2019
    (49 - Maine-et-Loire)
    Rue du Paradis
    49280 LA SEGUINIERE
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    MAIRIE DE LA SEGUINIERE
    • Date de livraison : 2019
    • Ville : La Séguinière
    • Département : 49
    • Maitre d'ouvrage : Mairie de La Séguinière
    • Architectes associés :
    • Coût : 1 300 000 €
    • SHON : 1 868 m²
    • Nature de la mission : Restructuration
    basket. En vue d’accueillir des matchs de Nationale 3, sa réhabilitation
    et sa restructuration sont nécessaires. Le programme prévoit le
    rafraîchissement et la mise aux normes des salles (notamment de
    l’éclairage), des extensions à usage de vestiaires (joueurs et arbitres),
    d’infirmerie et de rangements. Un hall et un bar viennent se poser le long
    de la rue afin de créer une véritable entrée qui manquait actuellement.
    Le volume imposant de la salle qui domine la Séguinière est habillé
    d’une vêture métallique contemporaine qui permet d’assurer l’isolation
    thermique par l’extérieur de l’ensemble. Ce volume n’est cependant pas
    monolithique et est animé par des panneaux de zinc teinte brun-rouge
    qui permettent au projet de s’intégrer harmonieusement à l’ensemble des
    toitures en tuile du bourg.
    Un auvent de zinc vient assurer l’unité du front bâti en reliant les
    extensions en béton enduit qui s’implantent le long de la rue du Paradis.