Architecture Bioclimatique Auvergne - Fernand Ribeiro Architecte dplg

  • Maison contemporaine bioclimatique et écologique de niveau passif 1
    Vue générale du sud-est. Entrée en façade est et terrasse extérieure bois en façade sud.
    Neuf 
    Avril 2014
    (63 - Puy-de-Dôme)
    rue de la Garde
    63200 Le Cheix sur Morge
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    M.&Mme Marliac
    Parti architectural et approche environnementale :

    Pour atteindre les objectifs élevés de performance énergétique dans un coût raisonnable et supportable à moyen terme, nous nous sommes logiquement orienté vers la construction en ossature bois. Dans ce même souci d'économie et de réduction des déperditions thermiques,nous avons également recherché le meilleur compromis entre la compacité et l'optimisation de l'espace, de manière à limiter au maximum les espaces perdus, les circulations inutiles et bénéficier d'un maximum de luminosité. Cette réflexion sur la compacité évite également un étalement trop important du projet sur la parcelle. En conséquence, cela nous a permis de dégager des espaces extérieurs variés, confortables et de qualités.
    Nous avons également conçu le projet en recherchant les orientations les plus intéressantes d'un point de vue bioclimatique. Ainsi, les grandes baies vitrées permettent d'emmagasiner un maximum d'apports solaires passifs en hiver.
    Le confort d'été est renforcé par la ventilation du bardage, le déphasage des murs, une conception soignée du porte-à-faux de l'étage, par les volets coulissants ou à projection suivant l'orientation des baies et par la mise en œuvre de la toiture végétalisée. L'ensemble du bâtiment d'habitation est donc coiffée d'une couverture à faible pente recouverte par une végétalisation composée de mousses et sédums sur un substrat de pouzzolane. Cette solution offre l'avantage d'un entretien réduit, renforce le confort d'été et l'isolation du toit, augmentant ainsi singulièrement la performance énergétique du projet. Par ailleurs, ce système permet également d'absorber une grande partie des eaux pluviales et allège ainsi les rejets dans le réseaux collecteur où dans le terrain.
    Par ailleurs, nous avons intégré très tôt dans la conception, une approche paysagère des extérieurs permettant de se protéger des vues directes du voisinage et des intempéries venant de l'ouest. En effet, les vents sont une source de déperditions thermiques non négligeable et il est donc très important de s'en protéger efficacement. A cet effet, la parcelle sera refermée par un écran végétal brise vent en limite est et ouest, en complément de la haie bocagère existante en limite nord. Ces haies vives seront exclusivement composée d'essences locales (noisetiers, viornes, aubépines, prunelliers, sorbiers, chèvrefeuille, saules, etc.). Ces aménagements permettront de créer, à terme, des lieux et des ambiances variées qui favoriseront le développement de la faune. Ces travaux seront réalisés par les propriétaires au fur et à mesure de leurs moyens.
  • Maison contemporaine bioclimatique et écologique de niveau passif 2
    Détails sur le porte à faux et les volets coulissants persiennés en façade sud.
    Neuf 
    Avril 2014
    (63 - Puy-de-Dôme)
    rue de la Garde
    63200 Le Cheix sur Morge
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    M.&Mme Marliac
    Parti architectural et approche environnementale :

    Pour atteindre les objectifs élevés de performance énergétique dans un coût raisonnable et supportable à moyen terme, nous nous sommes logiquement orienté vers la construction en ossature bois. Dans ce même souci d'économie et de réduction des déperditions thermiques,nous avons également recherché le meilleur compromis entre la compacité et l'optimisation de l'espace, de manière à limiter au maximum les espaces perdus, les circulations inutiles et bénéficier d'un maximum de luminosité. Cette réflexion sur la compacité évite également un étalement trop important du projet sur la parcelle. En conséquence, cela nous a permis de dégager des espaces extérieurs variés, confortables et de qualités.
    Nous avons également conçu le projet en recherchant les orientations les plus intéressantes d'un point de vue bioclimatique. Ainsi, les grandes baies vitrées permettent d'emmagasiner un maximum d'apports solaires passifs en hiver.
    Le confort d'été est renforcé par la ventilation du bardage, le déphasage des murs, une conception soignée du porte-à-faux de l'étage, par les volets coulissants ou à projection suivant l'orientation des baies et par la mise en œuvre de la toiture végétalisée. L'ensemble du bâtiment d'habitation est donc coiffée d'une couverture à faible pente recouverte par une végétalisation composée de mousses et sédums sur un substrat de pouzzolane. Cette solution offre l'avantage d'un entretien réduit, renforce le confort d'été et l'isolation du toit, augmentant ainsi singulièrement la performance énergétique du projet. Par ailleurs, ce système permet également d'absorber une grande partie des eaux pluviales et allège ainsi les rejets dans le réseaux collecteur où dans le terrain.
    Par ailleurs, nous avons intégré très tôt dans la conception, une approche paysagère des extérieurs permettant de se protéger des vues directes du voisinage et des intempéries venant de l'ouest. En effet, les vents sont une source de déperditions thermiques non négligeable et il est donc très important de s'en protéger efficacement. A cet effet, la parcelle sera refermée par un écran végétal brise vent en limite est et ouest, en complément de la haie bocagère existante en limite nord. Ces haies vives seront exclusivement composée d'essences locales (noisetiers, viornes, aubépines, prunelliers, sorbiers, chèvrefeuille, saules, etc.). Ces aménagements permettront de créer, à terme, des lieux et des ambiances variées qui favoriseront le développement de la faune. Ces travaux seront réalisés par les propriétaires au fur et à mesure de leurs moyens.
  • Maison contemporaine bioclimatique et écologique de niveau passif 3
    Détails sur la terrasse bois, le porte-à-faux et les baies en façade sud.
    Neuf 
    Avril 2014
    (63 - Puy-de-Dôme)
    rue de la Garde
    63200 Le Cheix sur Morge
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    M.&Mme Marliac
    Parti architectural et approche environnementale :

    Pour atteindre les objectifs élevés de performance énergétique dans un coût raisonnable et supportable à moyen terme, nous nous sommes logiquement orienté vers la construction en ossature bois. Dans ce même souci d'économie et de réduction des déperditions thermiques,nous avons également recherché le meilleur compromis entre la compacité et l'optimisation de l'espace, de manière à limiter au maximum les espaces perdus, les circulations inutiles et bénéficier d'un maximum de luminosité. Cette réflexion sur la compacité évite également un étalement trop important du projet sur la parcelle. En conséquence, cela nous a permis de dégager des espaces extérieurs variés, confortables et de qualités.
    Nous avons également conçu le projet en recherchant les orientations les plus intéressantes d'un point de vue bioclimatique. Ainsi, les grandes baies vitrées permettent d'emmagasiner un maximum d'apports solaires passifs en hiver.
    Le confort d'été est renforcé par la ventilation du bardage, le déphasage des murs, une conception soignée du porte-à-faux de l'étage, par les volets coulissants ou à projection suivant l'orientation des baies et par la mise en œuvre de la toiture végétalisée. L'ensemble du bâtiment d'habitation est donc coiffée d'une couverture à faible pente recouverte par une végétalisation composée de mousses et sédums sur un substrat de pouzzolane. Cette solution offre l'avantage d'un entretien réduit, renforce le confort d'été et l'isolation du toit, augmentant ainsi singulièrement la performance énergétique du projet. Par ailleurs, ce système permet également d'absorber une grande partie des eaux pluviales et allège ainsi les rejets dans le réseaux collecteur où dans le terrain.
    Par ailleurs, nous avons intégré très tôt dans la conception, une approche paysagère des extérieurs permettant de se protéger des vues directes du voisinage et des intempéries venant de l'ouest. En effet, les vents sont une source de déperditions thermiques non négligeable et il est donc très important de s'en protéger efficacement. A cet effet, la parcelle sera refermée par un écran végétal brise vent en limite est et ouest, en complément de la haie bocagère existante en limite nord. Ces haies vives seront exclusivement composée d'essences locales (noisetiers, viornes, aubépines, prunelliers, sorbiers, chèvrefeuille, saules, etc.). Ces aménagements permettront de créer, à terme, des lieux et des ambiances variées qui favoriseront le développement de la faune. Ces travaux seront réalisés par les propriétaires au fur et à mesure de leurs moyens.
  • Maison contemporaine bioclimatique et écologique de niveau passif 4
    Vue générale du sud-ouest.
    Neuf 
    Avril 2014
    (63 - Puy-de-Dôme)
    rue de la Garde
    63200 Le Cheix sur Morge
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    M.&Mme Marliac
    Parti architectural et approche environnementale :

    Pour atteindre les objectifs élevés de performance énergétique dans un coût raisonnable et supportable à moyen terme, nous nous sommes logiquement orienté vers la construction en ossature bois. Dans ce même souci d'économie et de réduction des déperditions thermiques,nous avons également recherché le meilleur compromis entre la compacité et l'optimisation de l'espace, de manière à limiter au maximum les espaces perdus, les circulations inutiles et bénéficier d'un maximum de luminosité. Cette réflexion sur la compacité évite également un étalement trop important du projet sur la parcelle. En conséquence, cela nous a permis de dégager des espaces extérieurs variés, confortables et de qualités.
    Nous avons également conçu le projet en recherchant les orientations les plus intéressantes d'un point de vue bioclimatique. Ainsi, les grandes baies vitrées permettent d'emmagasiner un maximum d'apports solaires passifs en hiver.
    Le confort d'été est renforcé par la ventilation du bardage, le déphasage des murs, une conception soignée du porte-à-faux de l'étage, par les volets coulissants ou à projection suivant l'orientation des baies et par la mise en œuvre de la toiture végétalisée. L'ensemble du bâtiment d'habitation est donc coiffée d'une couverture à faible pente recouverte par une végétalisation composée de mousses et sédums sur un substrat de pouzzolane. Cette solution offre l'avantage d'un entretien réduit, renforce le confort d'été et l'isolation du toit, augmentant ainsi singulièrement la performance énergétique du projet. Par ailleurs, ce système permet également d'absorber une grande partie des eaux pluviales et allège ainsi les rejets dans le réseaux collecteur où dans le terrain.
    Par ailleurs, nous avons intégré très tôt dans la conception, une approche paysagère des extérieurs permettant de se protéger des vues directes du voisinage et des intempéries venant de l'ouest. En effet, les vents sont une source de déperditions thermiques non négligeable et il est donc très important de s'en protéger efficacement. A cet effet, la parcelle sera refermée par un écran végétal brise vent en limite est et ouest, en complément de la haie bocagère existante en limite nord. Ces haies vives seront exclusivement composée d'essences locales (noisetiers, viornes, aubépines, prunelliers, sorbiers, chèvrefeuille, saules, etc.). Ces aménagements permettront de créer, à terme, des lieux et des ambiances variées qui favoriseront le développement de la faune. Ces travaux seront réalisés par les propriétaires au fur et à mesure de leurs moyens.
  • Maison contemporaine bioclimatique et écologique de niveau passif 5
    Vue générale du nord-ouest avec accès buanderie en façade nord.
    Neuf 
    Avril 2014
    (63 - Puy-de-Dôme)
    rue de la Garde
    63200 Le Cheix sur Morge
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    M.&Mme Marliac
    Parti architectural et approche environnementale :

    Pour atteindre les objectifs élevés de performance énergétique dans un coût raisonnable et supportable à moyen terme, nous nous sommes logiquement orienté vers la construction en ossature bois. Dans ce même souci d'économie et de réduction des déperditions thermiques,nous avons également recherché le meilleur compromis entre la compacité et l'optimisation de l'espace, de manière à limiter au maximum les espaces perdus, les circulations inutiles et bénéficier d'un maximum de luminosité. Cette réflexion sur la compacité évite également un étalement trop important du projet sur la parcelle. En conséquence, cela nous a permis de dégager des espaces extérieurs variés, confortables et de qualités.
    Nous avons également conçu le projet en recherchant les orientations les plus intéressantes d'un point de vue bioclimatique. Ainsi, les grandes baies vitrées permettent d'emmagasiner un maximum d'apports solaires passifs en hiver.
    Le confort d'été est renforcé par la ventilation du bardage, le déphasage des murs, une conception soignée du porte-à-faux de l'étage, par les volets coulissants ou à projection suivant l'orientation des baies et par la mise en œuvre de la toiture végétalisée. L'ensemble du bâtiment d'habitation est donc coiffée d'une couverture à faible pente recouverte par une végétalisation composée de mousses et sédums sur un substrat de pouzzolane. Cette solution offre l'avantage d'un entretien réduit, renforce le confort d'été et l'isolation du toit, augmentant ainsi singulièrement la performance énergétique du projet. Par ailleurs, ce système permet également d'absorber une grande partie des eaux pluviales et allège ainsi les rejets dans le réseaux collecteur où dans le terrain.
    Par ailleurs, nous avons intégré très tôt dans la conception, une approche paysagère des extérieurs permettant de se protéger des vues directes du voisinage et des intempéries venant de l'ouest. En effet, les vents sont une source de déperditions thermiques non négligeable et il est donc très important de s'en protéger efficacement. A cet effet, la parcelle sera refermée par un écran végétal brise vent en limite est et ouest, en complément de la haie bocagère existante en limite nord. Ces haies vives seront exclusivement composée d'essences locales (noisetiers, viornes, aubépines, prunelliers, sorbiers, chèvrefeuille, saules, etc.). Ces aménagements permettront de créer, à terme, des lieux et des ambiances variées qui favoriseront le développement de la faune. Ces travaux seront réalisés par les propriétaires au fur et à mesure de leurs moyens.