UNIC architecture - Adrien Champsaur Architecture et assocciés

établissement public 
12/2008
(13 - Bouches-du-Rhône)
Avenue Général De Gaulle
13680 Marseille
France métropolitaine
établissement public 
07/2015
(13 - Bouches-du-Rhône)
13320 bouc bel air
France métropolitaine
établissement public 
07/2015
(13 - Bouches-du-Rhône)
13260 cassis
France métropolitaine
établissement public 
09/2008
(13 - Bouches-du-Rhône)
Rue aimé Bernard
13860 Marseille
France métropolitaine
établissement public 
12/2008
(13 - Bouches-du-Rhône)
route de la chapelle
13850 Gréasque
France métropolitaine
Construction de l'Ecole et de  l'Espace Thyde Monnier, Allauch [13]
établissement public 
07.2016
(13 - Bouches-du-Rhône)
Chemin des Gonagues
13190 Allauch
France métropolitaine
Réhabilitation du bâtiment M - pôle des énergies décarbonées du Campus de l’ENSAM
établissement public 
03.2018
(13 - Bouches-du-Rhône)
2 Cours des Arts et Métiers
13617 Aix-en-Provence
France métropolitaine
Construction d’une crèche et d’un centre social à La Savine
établissement public 
05.2018
(13 - Bouches-du-Rhône)
Boulevard de La Savine
13015 Marseille
France métropolitaine
Nom
UNIC architecture - Adrien Champsaur Architecture et assocciés
Adresse
51 Rue du Coq
13001 Marseille
France métropolitaine
Téléphone
04.91.62.29.52
Fax
04.91.62.29.87

Présentation

L'atelier revendique une architecture adaptée, associée à la disparition des contraintes, associée au site, à l’usage et à l’humain, une architecture citoyenne, adaptée aux dimensions politiques, sociologiques et économiques, détachée des aspects opératoires, des questions de style et des doctrines. Cette démarche est vécue comme un processus sensible en lien direct avec le réel, ses variations, ses évolutions. Elle vise a articuler les désirs et les possibles avec pour ambition de réunir l'émotion et le réel dans un même objet.
S'appuyant sur nos collaborations en agence, voyages d'études et workshops (Venise, Kassel, Marseille), nos recherches et actions s'appuient sur les notions d’usage, de paysage et de partage de l’espace public. Chaque occasion de projet permet la redéfinition des enjeux des lieux. Chaque situation est l’occasion d’une réponse spécifique.

Démarche

"Du contexte à la situation" tel pourrait être un des "slogans" fondateurs de notre démarche. Interpeller ces notions est, pour nous, une façon de pouvoir situer un projet par rapport aux données d’un contexte stable, pour mieux les intégrer dans une situation en mouvement. Le Contexte, plutôt de l’ordre du permanent est, rattaché à des éléments intangibles, concrets, observables. La Situation, elle, renvoie plutôt au mouvement, à des éléments souples, liée au présent et ses incertitudes, aux modes de production et outils de fabrication, à l’actualité, … à ce qui bouge. Ces notions permettent de définir le cadre du projet, ses contraintes, de façon à caractériser un site de façon « objective », partant du principe que le contexte définit le lieu et la situation en révèle les possibles. Le projet s’inscrit, ensuite, dans la continuité des éléments observés. Notre démarche s’apparente à la mise en place d’un processus, plus qu’à l’expression d’une doctrine à faire valoir ou à une déclinaison de formes empruntées ou préétablies. La question du « désir » est présente dans toutes nos démarches. Cette idée n’est pas qu’un mot, elle touche au domaine du sensible, à ses variations et ses évolutions. Il s’agit de mettre en forme ceux des maîtres d'ouvrages dans une recherche constante du juste, de l’équilibre.
Le projet d’une manière générale fonctionne par élimination, choix successif. La démarche consiste à établir les paramètres, les variables d’une équation impossible, puis de les confronter dans le projet au concret. Il s’agit alors pour nous d’établir le cadre du projet, de définir le champ des possibles.
Le projet se situe à l’articulation des désirs et des possibles, il réunit l’émotion et le réel dans un même objet, dans une démarche permissive.