Hamelin/Groleau

Nom
Hamelin/Groleau
Adresse

logo H&G

Damien Groleau et François Hamelin, architectes à Paris:

Damien Groleau et François Hamelin se sont rencontrés lors de leurs études à l’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Versailles. Ils ont dès lors pu collaborer sur de nombreux projets, notamment pour le festival médias et architecture de Graz (Autriche) en 2004 et sur un concours organisé par la fondation BMW / Fondation de France traitant du développement durable en 2006. Ils ont été désignés lauréats en 2009 du concours d’idée Petite Architecture Citoyenne (P.A.C.) organisé par le CAUE 95 à Garges-lès-Gonesse. Cette expérience a conforté leur volonté de poursuivre un travail d’équipe allant au devant des questions de la rénovation urbaine et plus largement du projet architectural participatif et social. Leurs travaux communs leur ont permis de développer des réflexions urbaines et architecturales proches, en confrontant leurs idées sur des thèmes variés et en élargissant leurs compétences dans des disciplines annexes à l’architecture comme le paysage, le design industriel, la scénographie et la préservation du patrimoine architectural.

Diplômés tout deux en 2006, Damien Groleau travaille aujourd’hui à Paris dans l’agence Grima-Loussouarn, spécialisée dans les salles de spectacle/cinémas et le patrimoine et François Hamelin à Paris dans l’agence Canale3, spécialisée dans le développement durable et la rénovation urbaine.

Parallèlement à leurs activités professionnelles qui traitent de sujets très différents mais complémentaires, ils poursuivent aujourd’hui leur travail sur le développement architectural au travers de l’élaboration de projets expérimentaux concernant notamment les questions de la rénovation
urbaine et de la mise en valeur du patrimoine.

C’est pourquoi en 2011, ils décident de participer au concours initié par l’INMA, le CAUE 95 et le Musée National de la Renaissance pour la réalisation d’une structure abri dans le parc du château d’Ecouen. La problématique de l’intégration d’éléments architecturaux contemporains aux abords de monuments historiques est aujourd’hui pour eux un sujet récurrent et passionnant de part sa complexité. Le caractère participatif du chantier école qui vise à faire découvrir et transmettre les savoir-faire artisanaux à des stagiaires en formation professionnelle leur est apparu très intéressant en tant qu’architecte : il est l’occasion d’une rencontre et d’un échange d’expériences entre les différents métiers, formateurs et acteurs de la construction avec à la clé un bénéfice d’apprentissage et de cohésion sociale pour tous.