ACAPA

Accueil du public 
2015
(973 - Guyane)
Boulevard Edmar Lama
97354 REMIRE-MONTJOLY
Guyane française
établissement public 
2015
(973 - Guyane)
Route de Montabo
97300 Cayenne
Guyane française
Lieu de travail 
2015
(972 - Martinique)
Rue Jaques Cazotte
97200 FORT-DE-FRANCE
Martinique
établissement public 
2014
(973 - Guyane)
4 rue du vieux port
97300 Cayenne
Guyane française
Habitat 
2014
(973 - Guyane)
ZAC de Soula
97305 MACOURIA
Guyane française
Neuf 
2012
(973 - Guyane)
Route de plages
97354 REMIRE-MONTJOLY
Guyane française
établissement public 
2012
(973 - Guyane)
Lieu-Dit Cogneau Lamirande
97351 MATOURY
Guyane française
Rénovation et rénovation thermique 
30/09/2016
(973 - Guyane)
Avenue Saint-Ange Méthon, Remire Montjoly, Guyane française
97354 REMIRE MONTJOLY
Guyane française
Nom
ACAPA
Adresse
3 les hauts de montravel
97354 Remire Montjoly
Guyane française
Téléphone
05.94.30.98.51
Fax
05.94.38.67.84

Développement Durable”, “HQE”, et même “Environnement”, ces termes ont été tellement mal utilisés et galvaudés qu’ils sont devenus vide de sens ou pire, formules fourre-tout. Le défi que doit relever l’humanité aujourd'hui est véritablement vital car il s’agit de satisfaire de manière équitable les besoins actuels tout en mettant en place très rapidement les moyens de permettre aux générations futures de satisfaire les leurs en arrêtant d’hypothéquer plus longtemps la survie de la planète, ou tout du moins son potentiel de ressources. 

Dans le secteur du bâtiment les exigences du développement durable doivent se traduire par la conception et la réalisation de bâtiments dits de bonne qualité environnementale c’est à dire de bâtiments à la fois respectueux de leur environnement naturel et de leur environnement humain. Sur le plan mondial, l’urbanisation ne cesse de s’étendre et la construction reste l’un des plus importants consommateurs d’eau, de matières premières et d’énergie, et un producteur important de déchets, y compris et surtout pendant la vie du bâtiment. Cette gabegie de ressources fait peser sur nos concitoyens des charges parfois excessives et contribuent également à une dégradation de leur cadre de vie immédiat tandis que les bâtiments construits ne sont pas forcément confortables ni sains. Une démarche d’aménagement urbain et de construction qui s’inscrit dans une logique de développement durable permet de répondre à cette double urgence de maîtrise des impacts environnementaux des bâtiments au niveau local, régional et niveau planétaire d’une part et de réalisation d’espaces de vie plus confortables et plus sains d’autre part. 

C’est cette démarche spécifiquement adaptée à la zone caraïbe que l’ACAPA intègre dans ses projets s’appuyant sur une longue expérience de la construction dans les DOM et des outils de conception spécifiques (ECODOM+, prolongement du Label expérimental ECODOM, SIKODOM, Guide “Qualité Environnementale Amazonienne” pour l’ADEME, charte OPTICLIM, etc.). Nous passons près de 80% de notre vie dans des bâtiments. C’est donc à l’architecture qu’il appartient d’apporter des solutions à ces problèmes, au delà des strictes considérations de fonctionnalité, de confort et d’exigences réglementaires et économiques - qui sont des minima de conception architecturale - en se recentrant sur l’homme et l’environnement afin que les bâtiments, à l’impact environnemental très faible mais social très fort, redeviennent vecteurs d’urbanité.

La recherche de l’Atelier Caribéen d’Architecture Pujol & Associés (ACAPA) porte sur deux axes principaux :
- Tout d’abord une architecture qui tisse des liens étroits avec le site dans lequel elle s’inscrit, en s’affranchissant de tout régionalisme traditionaliste mais misant sur une territorialité intrinsèquement liée à l’environnement naturel, humain et social du lieu, territorialité qui peut parfois être si présente que l’architecte n’est que le récepteur d’un courant qui préexiste avant toute intervention architecturale.
Cette architecture ne prend évidement sons sens que si elle s’inscrit dans une réflexion urbaine transverse beaucoup plus large; en effet, l’urbanisme concentre la presque totalité des enjeux d’un développement durable : la construction, les transports, mais aussi la mixité sociale et l’égalité des chances.

- Deuxièmement, une conception des bâtiments selon la démarche négaWatt : dès les premières phases du projet, c’est la sobriété énergétique qui oriente les choix conceptuels (orientation, exploitation du potentiel climatique du site, stratégies de confort hygrométrique, gestion de l’intermittence, zonage fonctionnel, espaces tampon, optimisation de l’éclairage naturel, …). Ensuite, c’est l’efficacité énergétique qui dicte les choix techniques (équipements d’éclairage et de rafraîchissement performants, optimisation des réseaux, de la morphologie et de l’enveloppe du bâtiment, …). Enfin, la production du solde des besoins énergétiques est chaque fois que cela est possible assurée à partir d’énergies renouvelables. Des études sont menés sur ce sujet tout au long de l’opération (solaire thermique, photovoltaïque raccordé au réseau, récupération des eaux pluviales, …) afin d’en évaluer la faisabilité et la rentabilité.

Les exigences du développement durable passent forcement par la mise en œuvre de bâtiments de qualité environnementale, et c’est au travers de cette recherche que l’ACAPA s'efforce de créer une contemporanéité guyanaise où l’architecture emprunte à la poésie du lieu et du climat pour créer ces instants et ces lumières, éphémères et fugitifs, qui sont les résultats magnifiques d’une alchimie réussie.