ARCHI MONT D'OR

  • établissement public 
    2010
    (25 - Doubs)
    1 Chemin de l'Espérance, 25000 Besançon, France
    25000 Besançon
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Ogec Saint Jean
    •Agrandissement de la salle de restaurant existante sur 165 m2 et de la cuisine sur 130 m2 afin de la modifier en cuisine centrale. Hormis l’exportation des repas (1500 repas/jours) l’objectif interne au lycée était de deviser par deux le temps d’attente des étudiants. La globalité des aménagements concerne une surface de1000 m2 environ pour 400 places assises.
    La difficulté résidait dans le fait de s’insérer dans une architecture existante très marquée et très moderne, sans toutefois la copier.
    La touche architecturale est une toiture en vague constituée d’une charpente en lamellé collé. La problématique de cette charpente était de se raccorder à la partie arrondie du bâtiment existant. De grandes baies vitrées constituent la façade du restaurant..
    La cuisine centrale, entièrement repensée et redistribuée, est réalisée en cloisons métalliques plus hygiéniques et plus faciles d’entretien.
    Les luminaires de conception très modernes s’intègrent à la spécificité des lieux. Le calpinage du carrelage réalisé en 3 couleurs vives découpe ce grand volume en apportant de la convivialité. Malgré l’extension, la salle du restaurant est plus lumineuse. Cette opération ouverte en septembre 2008 a atteint ses objectifs autant architectural, économique et éducatif. La réduction du temps de passage a été effective grâce à l’extension et de la mise en place d’un deuxième self plus convivial.
  • établissement public 
    2010
    (25 - Doubs)
    1 Chemin de l'Espérance, 25000 Besançon, France
    25000 Besançon
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Ogec Saint Jean
    •Agrandissement de la salle de restaurant existante sur 165 m2 et de la cuisine sur 130 m2 afin de la modifier en cuisine centrale. Hormis l’exportation des repas (1500 repas/jours) l’objectif interne au lycée était de deviser par deux le temps d’attente des étudiants. La globalité des aménagements concerne une surface de1000 m2 environ pour 400 places assises.
    La difficulté résidait dans le fait de s’insérer dans une architecture existante très marquée et très moderne, sans toutefois la copier.
    La touche architecturale est une toiture en vague constituée d’une charpente en lamellé collé. La problématique de cette charpente était de se raccorder à la partie arrondie du bâtiment existant. De grandes baies vitrées constituent la façade du restaurant..
    La cuisine centrale, entièrement repensée et redistribuée, est réalisée en cloisons métalliques plus hygiéniques et plus faciles d’entretien.
    Les luminaires de conception très modernes s’intègrent à la spécificité des lieux. Le calpinage du carrelage réalisé en 3 couleurs vives découpe ce grand volume en apportant de la convivialité. Malgré l’extension, la salle du restaurant est plus lumineuse. Cette opération ouverte en septembre 2008 a atteint ses objectifs autant architectural, économique et éducatif. La réduction du temps de passage a été effective grâce à l’extension et de la mise en place d’un deuxième self plus convivial.
  • établissement public 
    2010
    (25 - Doubs)
    1 Chemin de l'Espérance, 25000 Besançon, France
    25000 Besançon
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Ogec Saint Jean
    •Agrandissement de la salle de restaurant existante sur 165 m2 et de la cuisine sur 130 m2 afin de la modifier en cuisine centrale. Hormis l’exportation des repas (1500 repas/jours) l’objectif interne au lycée était de deviser par deux le temps d’attente des étudiants. La globalité des aménagements concerne une surface de1000 m2 environ pour 400 places assises.
    La difficulté résidait dans le fait de s’insérer dans une architecture existante très marquée et très moderne, sans toutefois la copier.
    La touche architecturale est une toiture en vague constituée d’une charpente en lamellé collé. La problématique de cette charpente était de se raccorder à la partie arrondie du bâtiment existant. De grandes baies vitrées constituent la façade du restaurant..
    La cuisine centrale, entièrement repensée et redistribuée, est réalisée en cloisons métalliques plus hygiéniques et plus faciles d’entretien.
    Les luminaires de conception très modernes s’intègrent à la spécificité des lieux. Le calpinage du carrelage réalisé en 3 couleurs vives découpe ce grand volume en apportant de la convivialité. Malgré l’extension, la salle du restaurant est plus lumineuse. Cette opération ouverte en septembre 2008 a atteint ses objectifs autant architectural, économique et éducatif. La réduction du temps de passage a été effective grâce à l’extension et de la mise en place d’un deuxième self plus convivial.
  • établissement public 
    2010
    (25 - Doubs)
    1 Chemin de l'Espérance, 25000 Besançon, France
    25000 Besançon
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Ogec Saint Jean
    •Agrandissement de la salle de restaurant existante sur 165 m2 et de la cuisine sur 130 m2 afin de la modifier en cuisine centrale. Hormis l’exportation des repas (1500 repas/jours) l’objectif interne au lycée était de deviser par deux le temps d’attente des étudiants. La globalité des aménagements concerne une surface de1000 m2 environ pour 400 places assises.
    La difficulté résidait dans le fait de s’insérer dans une architecture existante très marquée et très moderne, sans toutefois la copier.
    La touche architecturale est une toiture en vague constituée d’une charpente en lamellé collé. La problématique de cette charpente était de se raccorder à la partie arrondie du bâtiment existant. De grandes baies vitrées constituent la façade du restaurant..
    La cuisine centrale, entièrement repensée et redistribuée, est réalisée en cloisons métalliques plus hygiéniques et plus faciles d’entretien.
    Les luminaires de conception très modernes s’intègrent à la spécificité des lieux. Le calpinage du carrelage réalisé en 3 couleurs vives découpe ce grand volume en apportant de la convivialité. Malgré l’extension, la salle du restaurant est plus lumineuse. Cette opération ouverte en septembre 2008 a atteint ses objectifs autant architectural, économique et éducatif. La réduction du temps de passage a été effective grâce à l’extension et de la mise en place d’un deuxième self plus convivial.
  • établissement public 
    2010
    (25 - Doubs)
    1 Chemin de l'Espérance, 25000 Besançon, France
    25000 Besançon
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Ogec Saint Jean
    •Agrandissement de la salle de restaurant existante sur 165 m2 et de la cuisine sur 130 m2 afin de la modifier en cuisine centrale. Hormis l’exportation des repas (1500 repas/jours) l’objectif interne au lycée était de deviser par deux le temps d’attente des étudiants. La globalité des aménagements concerne une surface de1000 m2 environ pour 400 places assises.
    La difficulté résidait dans le fait de s’insérer dans une architecture existante très marquée et très moderne, sans toutefois la copier.
    La touche architecturale est une toiture en vague constituée d’une charpente en lamellé collé. La problématique de cette charpente était de se raccorder à la partie arrondie du bâtiment existant. De grandes baies vitrées constituent la façade du restaurant..
    La cuisine centrale, entièrement repensée et redistribuée, est réalisée en cloisons métalliques plus hygiéniques et plus faciles d’entretien.
    Les luminaires de conception très modernes s’intègrent à la spécificité des lieux. Le calpinage du carrelage réalisé en 3 couleurs vives découpe ce grand volume en apportant de la convivialité. Malgré l’extension, la salle du restaurant est plus lumineuse. Cette opération ouverte en septembre 2008 a atteint ses objectifs autant architectural, économique et éducatif. La réduction du temps de passage a été effective grâce à l’extension et de la mise en place d’un deuxième self plus convivial.
  • établissement public 
    2010
    (25 - Doubs)
    1 Chemin de l'Espérance, 25000 Besançon, France
    25000 Besançon
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Ogec Saint Jean
    •Agrandissement de la salle de restaurant existante sur 165 m2 et de la cuisine sur 130 m2 afin de la modifier en cuisine centrale. Hormis l’exportation des repas (1500 repas/jours) l’objectif interne au lycée était de deviser par deux le temps d’attente des étudiants. La globalité des aménagements concerne une surface de1000 m2 environ pour 400 places assises.
    La difficulté résidait dans le fait de s’insérer dans une architecture existante très marquée et très moderne, sans toutefois la copier.
    La touche architecturale est une toiture en vague constituée d’une charpente en lamellé collé. La problématique de cette charpente était de se raccorder à la partie arrondie du bâtiment existant. De grandes baies vitrées constituent la façade du restaurant..
    La cuisine centrale, entièrement repensée et redistribuée, est réalisée en cloisons métalliques plus hygiéniques et plus faciles d’entretien.
    Les luminaires de conception très modernes s’intègrent à la spécificité des lieux. Le calpinage du carrelage réalisé en 3 couleurs vives découpe ce grand volume en apportant de la convivialité. Malgré l’extension, la salle du restaurant est plus lumineuse. Cette opération ouverte en septembre 2008 a atteint ses objectifs autant architectural, économique et éducatif. La réduction du temps de passage a été effective grâce à l’extension et de la mise en place d’un deuxième self plus convivial.
  • établissement public 
    2010
    (25 - Doubs)
    1 Chemin de l'Espérance, 25000 Besançon, France
    25000 Besançon
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Ogec Saint Jean
    •Agrandissement de la salle de restaurant existante sur 165 m2 et de la cuisine sur 130 m2 afin de la modifier en cuisine centrale. Hormis l’exportation des repas (1500 repas/jours) l’objectif interne au lycée était de deviser par deux le temps d’attente des étudiants. La globalité des aménagements concerne une surface de1000 m2 environ pour 400 places assises.
    La difficulté résidait dans le fait de s’insérer dans une architecture existante très marquée et très moderne, sans toutefois la copier.
    La touche architecturale est une toiture en vague constituée d’une charpente en lamellé collé. La problématique de cette charpente était de se raccorder à la partie arrondie du bâtiment existant. De grandes baies vitrées constituent la façade du restaurant..
    La cuisine centrale, entièrement repensée et redistribuée, est réalisée en cloisons métalliques plus hygiéniques et plus faciles d’entretien.
    Les luminaires de conception très modernes s’intègrent à la spécificité des lieux. Le calpinage du carrelage réalisé en 3 couleurs vives découpe ce grand volume en apportant de la convivialité. Malgré l’extension, la salle du restaurant est plus lumineuse. Cette opération ouverte en septembre 2008 a atteint ses objectifs autant architectural, économique et éducatif. La réduction du temps de passage a été effective grâce à l’extension et de la mise en place d’un deuxième self plus convivial.
  • établissement public 
    2010
    (25 - Doubs)
    1 Chemin de l'Espérance, 25000 Besançon, France
    25000 Besançon
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Ogec Saint Jean
    •Agrandissement de la salle de restaurant existante sur 165 m2 et de la cuisine sur 130 m2 afin de la modifier en cuisine centrale. Hormis l’exportation des repas (1500 repas/jours) l’objectif interne au lycée était de deviser par deux le temps d’attente des étudiants. La globalité des aménagements concerne une surface de1000 m2 environ pour 400 places assises.
    La difficulté résidait dans le fait de s’insérer dans une architecture existante très marquée et très moderne, sans toutefois la copier.
    La touche architecturale est une toiture en vague constituée d’une charpente en lamellé collé. La problématique de cette charpente était de se raccorder à la partie arrondie du bâtiment existant. De grandes baies vitrées constituent la façade du restaurant..
    La cuisine centrale, entièrement repensée et redistribuée, est réalisée en cloisons métalliques plus hygiéniques et plus faciles d’entretien.
    Les luminaires de conception très modernes s’intègrent à la spécificité des lieux. Le calpinage du carrelage réalisé en 3 couleurs vives découpe ce grand volume en apportant de la convivialité. Malgré l’extension, la salle du restaurant est plus lumineuse. Cette opération ouverte en septembre 2008 a atteint ses objectifs autant architectural, économique et éducatif. La réduction du temps de passage a été effective grâce à l’extension et de la mise en place d’un deuxième self plus convivial.
  • établissement public 
    2010
    (25 - Doubs)
    1 Chemin de l'Espérance, 25000 Besançon, France
    25000 Besançon
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Ogec Saint Jean
    •Agrandissement de la salle de restaurant existante sur 165 m2 et de la cuisine sur 130 m2 afin de la modifier en cuisine centrale. Hormis l’exportation des repas (1500 repas/jours) l’objectif interne au lycée était de deviser par deux le temps d’attente des étudiants. La globalité des aménagements concerne une surface de1000 m2 environ pour 400 places assises.
    La difficulté résidait dans le fait de s’insérer dans une architecture existante très marquée et très moderne, sans toutefois la copier.
    La touche architecturale est une toiture en vague constituée d’une charpente en lamellé collé. La problématique de cette charpente était de se raccorder à la partie arrondie du bâtiment existant. De grandes baies vitrées constituent la façade du restaurant..
    La cuisine centrale, entièrement repensée et redistribuée, est réalisée en cloisons métalliques plus hygiéniques et plus faciles d’entretien.
    Les luminaires de conception très modernes s’intègrent à la spécificité des lieux. Le calpinage du carrelage réalisé en 3 couleurs vives découpe ce grand volume en apportant de la convivialité. Malgré l’extension, la salle du restaurant est plus lumineuse. Cette opération ouverte en septembre 2008 a atteint ses objectifs autant architectural, économique et éducatif. La réduction du temps de passage a été effective grâce à l’extension et de la mise en place d’un deuxième self plus convivial.
  • établissement public 
    2010
    (25 - Doubs)
    1 Chemin de l'Espérance, 25000 Besançon, France
    25000 Besançon
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Ogec Saint Jean
    •Agrandissement de la salle de restaurant existante sur 165 m2 et de la cuisine sur 130 m2 afin de la modifier en cuisine centrale. Hormis l’exportation des repas (1500 repas/jours) l’objectif interne au lycée était de deviser par deux le temps d’attente des étudiants. La globalité des aménagements concerne une surface de1000 m2 environ pour 400 places assises.
    La difficulté résidait dans le fait de s’insérer dans une architecture existante très marquée et très moderne, sans toutefois la copier.
    La touche architecturale est une toiture en vague constituée d’une charpente en lamellé collé. La problématique de cette charpente était de se raccorder à la partie arrondie du bâtiment existant. De grandes baies vitrées constituent la façade du restaurant..
    La cuisine centrale, entièrement repensée et redistribuée, est réalisée en cloisons métalliques plus hygiéniques et plus faciles d’entretien.
    Les luminaires de conception très modernes s’intègrent à la spécificité des lieux. Le calpinage du carrelage réalisé en 3 couleurs vives découpe ce grand volume en apportant de la convivialité. Malgré l’extension, la salle du restaurant est plus lumineuse. Cette opération ouverte en septembre 2008 a atteint ses objectifs autant architectural, économique et éducatif. La réduction du temps de passage a été effective grâce à l’extension et de la mise en place d’un deuxième self plus convivial.
  • établissement public 
    2010
    (25 - Doubs)
    1 Chemin de l'Espérance, 25000 Besançon, France
    25000 Besançon
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Ogec Saint Jean
    •Agrandissement de la salle de restaurant existante sur 165 m2 et de la cuisine sur 130 m2 afin de la modifier en cuisine centrale. Hormis l’exportation des repas (1500 repas/jours) l’objectif interne au lycée était de deviser par deux le temps d’attente des étudiants. La globalité des aménagements concerne une surface de1000 m2 environ pour 400 places assises.
    La difficulté résidait dans le fait de s’insérer dans une architecture existante très marquée et très moderne, sans toutefois la copier.
    La touche architecturale est une toiture en vague constituée d’une charpente en lamellé collé. La problématique de cette charpente était de se raccorder à la partie arrondie du bâtiment existant. De grandes baies vitrées constituent la façade du restaurant..
    La cuisine centrale, entièrement repensée et redistribuée, est réalisée en cloisons métalliques plus hygiéniques et plus faciles d’entretien.
    Les luminaires de conception très modernes s’intègrent à la spécificité des lieux. Le calpinage du carrelage réalisé en 3 couleurs vives découpe ce grand volume en apportant de la convivialité. Malgré l’extension, la salle du restaurant est plus lumineuse. Cette opération ouverte en septembre 2008 a atteint ses objectifs autant architectural, économique et éducatif. La réduction du temps de passage a été effective grâce à l’extension et de la mise en place d’un deuxième self plus convivial.
  • établissement public 
    2010
    (25 - Doubs)
    1 Chemin de l'Espérance, 25000 Besançon, France
    25000 Besançon
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Ogec Saint Jean
    •Agrandissement de la salle de restaurant existante sur 165 m2 et de la cuisine sur 130 m2 afin de la modifier en cuisine centrale. Hormis l’exportation des repas (1500 repas/jours) l’objectif interne au lycée était de deviser par deux le temps d’attente des étudiants. La globalité des aménagements concerne une surface de1000 m2 environ pour 400 places assises.
    La difficulté résidait dans le fait de s’insérer dans une architecture existante très marquée et très moderne, sans toutefois la copier.
    La touche architecturale est une toiture en vague constituée d’une charpente en lamellé collé. La problématique de cette charpente était de se raccorder à la partie arrondie du bâtiment existant. De grandes baies vitrées constituent la façade du restaurant..
    La cuisine centrale, entièrement repensée et redistribuée, est réalisée en cloisons métalliques plus hygiéniques et plus faciles d’entretien.
    Les luminaires de conception très modernes s’intègrent à la spécificité des lieux. Le calpinage du carrelage réalisé en 3 couleurs vives découpe ce grand volume en apportant de la convivialité. Malgré l’extension, la salle du restaurant est plus lumineuse. Cette opération ouverte en septembre 2008 a atteint ses objectifs autant architectural, économique et éducatif. La réduction du temps de passage a été effective grâce à l’extension et de la mise en place d’un deuxième self plus convivial.