AO-architecture

  • Neuf 
    2010
    (49 - Maine-et-Loire)
    Rue Maitre-école
    49000 Angers
    France métropolitaine
    Architecte(s) associé(s) :
    Aoustin et Saillé
    Maître d’ouvrage :
    privé
    La forme de cette maison résulte de 2 contraintes : la règle urbaine impose un gabarit maximum dans lequel tout projet doit s’inscrire, le service de voirie impose l'obligation pour les véhicules de faire demi-tour sur la parcelle à cause d'une visibilité réduite de l'accès sur la rue Maître École.

    Le programme ne tient sur la parcelle que si le projet se blottit en limite Nord ou en limite Est. L'ensoleillement Sud est préféré donc la maison se colle en limite nord. Toutes les pièces de vie s'ouvrent sur la façade Sud.

    Les 2 escaliers s'expliquent alors par le programme de l'étage "coincé" sous les rampants de la toiture générés par le gabarit. Sans ce doublon, le couloir nécessaire rend impossible le maintien d'une salle d'eau et réduit la surface au sol de la chambre centrale. Les 2 escaliers ne sont donc pas absurdes. Ils apportent en plus l'autonomie parents / enfants et la singularité d'un fonctionnement en boucle.
  • Neuf 
    2010
    (49 - Maine-et-Loire)
    Rue Maitre-école
    49000 Angers
    France métropolitaine
    Architecte(s) associé(s) :
    Aoustin et Saillé
    Maître d’ouvrage :
    privé
    La forme de cette maison résulte de 2 contraintes : la règle urbaine impose un gabarit maximum dans lequel tout projet doit s’inscrire, le service de voirie impose l'obligation pour les véhicules de faire demi-tour sur la parcelle à cause d'une visibilité réduite de l'accès sur la rue Maître École.

    Le programme ne tient sur la parcelle que si le projet se blottit en limite Nord ou en limite Est. L'ensoleillement Sud est préféré donc la maison se colle en limite nord. Toutes les pièces de vie s'ouvrent sur la façade Sud.

    Les 2 escaliers s'expliquent alors par le programme de l'étage "coincé" sous les rampants de la toiture générés par le gabarit. Sans ce doublon, le couloir nécessaire rend impossible le maintien d'une salle d'eau et réduit la surface au sol de la chambre centrale. Les 2 escaliers ne sont donc pas absurdes. Ils apportent en plus l'autonomie parents / enfants et la singularité d'un fonctionnement en boucle.
  • Neuf 
    2010
    (49 - Maine-et-Loire)
    Rue Maitre-école
    49000 Angers
    France métropolitaine
    Architecte(s) associé(s) :
    Aoustin et Saillé
    Maître d’ouvrage :
    privé
    La forme de cette maison résulte de 2 contraintes : la règle urbaine impose un gabarit maximum dans lequel tout projet doit s’inscrire, le service de voirie impose l'obligation pour les véhicules de faire demi-tour sur la parcelle à cause d'une visibilité réduite de l'accès sur la rue Maître École.

    Le programme ne tient sur la parcelle que si le projet se blottit en limite Nord ou en limite Est. L'ensoleillement Sud est préféré donc la maison se colle en limite nord. Toutes les pièces de vie s'ouvrent sur la façade Sud.

    Les 2 escaliers s'expliquent alors par le programme de l'étage "coincé" sous les rampants de la toiture générés par le gabarit. Sans ce doublon, le couloir nécessaire rend impossible le maintien d'une salle d'eau et réduit la surface au sol de la chambre centrale. Les 2 escaliers ne sont donc pas absurdes. Ils apportent en plus l'autonomie parents / enfants et la singularité d'un fonctionnement en boucle.
  • Neuf 
    2010
    (49 - Maine-et-Loire)
    Rue Maitre-école
    49000 Angers
    France métropolitaine
    Architecte(s) associé(s) :
    Aoustin et Saillé
    Maître d’ouvrage :
    privé
    La forme de cette maison résulte de 2 contraintes : la règle urbaine impose un gabarit maximum dans lequel tout projet doit s’inscrire, le service de voirie impose l'obligation pour les véhicules de faire demi-tour sur la parcelle à cause d'une visibilité réduite de l'accès sur la rue Maître École.

    Le programme ne tient sur la parcelle que si le projet se blottit en limite Nord ou en limite Est. L'ensoleillement Sud est préféré donc la maison se colle en limite nord. Toutes les pièces de vie s'ouvrent sur la façade Sud.

    Les 2 escaliers s'expliquent alors par le programme de l'étage "coincé" sous les rampants de la toiture générés par le gabarit. Sans ce doublon, le couloir nécessaire rend impossible le maintien d'une salle d'eau et réduit la surface au sol de la chambre centrale. Les 2 escaliers ne sont donc pas absurdes. Ils apportent en plus l'autonomie parents / enfants et la singularité d'un fonctionnement en boucle.
  • Neuf 
    2010
    (49 - Maine-et-Loire)
    Rue Maitre-école
    49000 Angers
    France métropolitaine
    Architecte(s) associé(s) :
    Aoustin et Saillé
    Maître d’ouvrage :
    privé
    La forme de cette maison résulte de 2 contraintes : la règle urbaine impose un gabarit maximum dans lequel tout projet doit s’inscrire, le service de voirie impose l'obligation pour les véhicules de faire demi-tour sur la parcelle à cause d'une visibilité réduite de l'accès sur la rue Maître École.

    Le programme ne tient sur la parcelle que si le projet se blottit en limite Nord ou en limite Est. L'ensoleillement Sud est préféré donc la maison se colle en limite nord. Toutes les pièces de vie s'ouvrent sur la façade Sud.

    Les 2 escaliers s'expliquent alors par le programme de l'étage "coincé" sous les rampants de la toiture générés par le gabarit. Sans ce doublon, le couloir nécessaire rend impossible le maintien d'une salle d'eau et réduit la surface au sol de la chambre centrale. Les 2 escaliers ne sont donc pas absurdes. Ils apportent en plus l'autonomie parents / enfants et la singularité d'un fonctionnement en boucle.
  • Neuf 
    2010
    (49 - Maine-et-Loire)
    Rue Maitre-école
    49000 Angers
    France métropolitaine
    Architecte(s) associé(s) :
    Aoustin et Saillé
    Maître d’ouvrage :
    privé
    La forme de cette maison résulte de 2 contraintes : la règle urbaine impose un gabarit maximum dans lequel tout projet doit s’inscrire, le service de voirie impose l'obligation pour les véhicules de faire demi-tour sur la parcelle à cause d'une visibilité réduite de l'accès sur la rue Maître École.

    Le programme ne tient sur la parcelle que si le projet se blottit en limite Nord ou en limite Est. L'ensoleillement Sud est préféré donc la maison se colle en limite nord. Toutes les pièces de vie s'ouvrent sur la façade Sud.

    Les 2 escaliers s'expliquent alors par le programme de l'étage "coincé" sous les rampants de la toiture générés par le gabarit. Sans ce doublon, le couloir nécessaire rend impossible le maintien d'une salle d'eau et réduit la surface au sol de la chambre centrale. Les 2 escaliers ne sont donc pas absurdes. Ils apportent en plus l'autonomie parents / enfants et la singularité d'un fonctionnement en boucle.
  • Neuf 
    2010
    (49 - Maine-et-Loire)
    Rue Maitre-école
    49000 Angers
    France métropolitaine
    Architecte(s) associé(s) :
    Aoustin et Saillé
    Maître d’ouvrage :
    privé
    La forme de cette maison résulte de 2 contraintes : la règle urbaine impose un gabarit maximum dans lequel tout projet doit s’inscrire, le service de voirie impose l'obligation pour les véhicules de faire demi-tour sur la parcelle à cause d'une visibilité réduite de l'accès sur la rue Maître École.

    Le programme ne tient sur la parcelle que si le projet se blottit en limite Nord ou en limite Est. L'ensoleillement Sud est préféré donc la maison se colle en limite nord. Toutes les pièces de vie s'ouvrent sur la façade Sud.

    Les 2 escaliers s'expliquent alors par le programme de l'étage "coincé" sous les rampants de la toiture générés par le gabarit. Sans ce doublon, le couloir nécessaire rend impossible le maintien d'une salle d'eau et réduit la surface au sol de la chambre centrale. Les 2 escaliers ne sont donc pas absurdes. Ils apportent en plus l'autonomie parents / enfants et la singularité d'un fonctionnement en boucle.