Antoine FELIX-FAURE Philippe MACARY Dominique PAGE

  • • Date de livraison : 1997
    • Ville : Laval
    • Département : Isère (38)
    • Maitre d'ouvrage : Privé
    • Coût : 400 000 F (HT)
    • SHON : 88 m2

    Situé sur les contreforts de la chaîne de Belledonne, le terrain rappelle aux clients leur Pologne natale et la chaîne des Tatras. Il est orienté vers le Nord côté aval, le Sud se situant en amont côté montagne. Cette maison de vacances s’harmonise par les matériaux, la volumétrie et la forme du toit avec les constructions traditionnelles dont la grange voisine constitue un exemple parfait : proportions et géométrie pures, faîtage dans le sens de la longueur, implantation perpendiculaire à la pente du terrain, utilisation de matériaux traditionnels.
    D’un point de vue constructif, le choix du bois massif s’est imposé immédiatement, matériau traditionnel dont la mise en oeuvre correspond aux savoir-faire locaux. La maison est constituée d’un socle maçonné sur lequel vient se poser une structure en charpente recevant des remplissages bois ou vitrés selon les besoins. Un toit à deux pans largement débordant sur tout le pourtour couvre l’ensemble.
    A l’intérieur, la distribution se fait autour d’un bloc central de services constitués par les sanitaires, la cuisine et l’escalier. Le séjour s’ouvre au Sud, côté amont vers la chgîne de Belledonne. Côté Nord-Ouest est placée la chambre à travers laquelle une vue depuis le séjour vers la vallée est trouvée. A l’étage, les combles sont aménagés en un seul volume.
  • • Date de livraison : 1997
    • Ville : Laval
    • Département : Isère (38)
    • Maitre d'ouvrage : Privé
    • Coût : 400 000 F (HT)
    • SHON : 88 m2

    Situé sur les contreforts de la chaîne de Belledonne, le terrain rappelle aux clients leur Pologne natale et la chaîne des Tatras. Il est orienté vers le Nord côté aval, le Sud se situant en amont côté montagne. Cette maison de vacances s’harmonise par les matériaux, la volumétrie et la forme du toit avec les constructions traditionnelles dont la grange voisine constitue un exemple parfait : proportions et géométrie pures, faîtage dans le sens de la longueur, implantation perpendiculaire à la pente du terrain, utilisation de matériaux traditionnels.
    D’un point de vue constructif, le choix du bois massif s’est imposé immédiatement, matériau traditionnel dont la mise en oeuvre correspond aux savoir-faire locaux. La maison est constituée d’un socle maçonné sur lequel vient se poser une structure en charpente recevant des remplissages bois ou vitrés selon les besoins. Un toit à deux pans largement débordant sur tout le pourtour couvre l’ensemble.
    A l’intérieur, la distribution se fait autour d’un bloc central de services constitués par les sanitaires, la cuisine et l’escalier. Le séjour s’ouvre au Sud, côté amont vers la chgîne de Belledonne. Côté Nord-Ouest est placée la chambre à travers laquelle une vue depuis le séjour vers la vallée est trouvée. A l’étage, les combles sont aménagés en un seul volume.