Antoine FELIX-FAURE Philippe MACARY Dominique PAGE

  • • Date de livraison : 2006
    • Ville : Lancey
    • Département : Isère
    • Maitre d'ouvrage : COSI
    • Surface utile : 2 800 M2
    • Coût HT : 2,7 M.EUROS
    • COUT VRD HT : 330 670 EUROS


    Première phase de la reconversion totale de la friche industrielle Bergès située en amont de la Combe de Lancey, la création de ce boulodrome s’inscrit à la fois en réhabilitation partielle et en extension dans la continuité du bâtiment conservé des anciennes papeteries. Les enjeux de l’intervention sont pluriels: répondre aux questions et aux besoins liés à la construction d’un équipement sportif, créer une porte d’entrée au site à l’échelle du village et concevoir la distribution des plateaux de la future pépinière d’entreprises. Le corps de bâtiment destiné à ce projet occupe le plan visible de ce site historique. Sa typologie architecturale (longueur et horizontalité) contraste avec les fortes pentes de l’environnement naturel et souligne les déclivités fondatrices de l’industrie locale. Le boulodrome se décompose en niveaux recevant les diverses fonctions du programme et rendant l’ensemble du site accessible. Au niveau bas, sous l'extension créée, parvis d’accueil, parking et dispositif de circulation (composé d'un ascenseur et de deux escaliers) desservent la rue intérieure, le niveau supérieur, et la pépinière d’entreprise. Au niveau intermédiaire, les pistes se déploient sur la longueur, bordées par une rue qui longe le bâtiment à l’extérieur au Nord. Enfin au dernier niveau et en extrémité de pistes, on découvre les gradins, la place couverte et entre le café agrémenté d’une terrasse, sorte de belvédère sur la vallée du Grésivaudan.

  • • Date de livraison : 2006
    • Ville : Lancey
    • Département : Isère
    • Maitre d'ouvrage : COSI
    • Surface utile : 2 800 M2
    • Coût HT : 2,7 M.EUROS
    • COUT VRD HT : 330 670 EUROS


    Première phase de la reconversion totale de la friche industrielle Bergès située en amont de la Combe de Lancey, la création de ce boulodrome s’inscrit à la fois en réhabilitation partielle et en extension dans la continuité du bâtiment conservé des anciennes papeteries. Les enjeux de l’intervention sont pluriels: répondre aux questions et aux besoins liés à la construction d’un équipement sportif, créer une porte d’entrée au site à l’échelle du village et concevoir la distribution des plateaux de la future pépinière d’entreprises. Le corps de bâtiment destiné à ce projet occupe le plan visible de ce site historique. Sa typologie architecturale (longueur et horizontalité) contraste avec les fortes pentes de l’environnement naturel et souligne les déclivités fondatrices de l’industrie locale. Le boulodrome se décompose en niveaux recevant les diverses fonctions du programme et rendant l’ensemble du site accessible. Au niveau bas, sous l'extension créée, parvis d’accueil, parking et dispositif de circulation (composé d'un ascenseur et de deux escaliers) desservent la rue intérieure, le niveau supérieur, et la pépinière d’entreprise. Au niveau intermédiaire, les pistes se déploient sur la longueur, bordées par une rue qui longe le bâtiment à l’extérieur au Nord. Enfin au dernier niveau et en extrémité de pistes, on découvre les gradins, la place couverte et entre le café agrémenté d’une terrasse, sorte de belvédère sur la vallée du Grésivaudan.

  • • Date de livraison : 2006
    • Ville : Lancey
    • Département : Isère
    • Maitre d'ouvrage : COSI
    • Surface utile : 2 800 M2
    • Coût HT : 2,7 M.EUROS
    • COUT VRD HT : 330 670 EUROS


    Première phase de la reconversion totale de la friche industrielle Bergès située en amont de la Combe de Lancey, la création de ce boulodrome s’inscrit à la fois en réhabilitation partielle et en extension dans la continuité du bâtiment conservé des anciennes papeteries. Les enjeux de l’intervention sont pluriels: répondre aux questions et aux besoins liés à la construction d’un équipement sportif, créer une porte d’entrée au site à l’échelle du village et concevoir la distribution des plateaux de la future pépinière d’entreprises. Le corps de bâtiment destiné à ce projet occupe le plan visible de ce site historique. Sa typologie architecturale (longueur et horizontalité) contraste avec les fortes pentes de l’environnement naturel et souligne les déclivités fondatrices de l’industrie locale. Le boulodrome se décompose en niveaux recevant les diverses fonctions du programme et rendant l’ensemble du site accessible. Au niveau bas, sous l'extension créée, parvis d’accueil, parking et dispositif de circulation (composé d'un ascenseur et de deux escaliers) desservent la rue intérieure, le niveau supérieur, et la pépinière d’entreprise. Au niveau intermédiaire, les pistes se déploient sur la longueur, bordées par une rue qui longe le bâtiment à l’extérieur au Nord. Enfin au dernier niveau et en extrémité de pistes, on découvre les gradins, la place couverte et entre le café agrémenté d’une terrasse, sorte de belvédère sur la vallée du Grésivaudan.

  • • Date de livraison : 2006
    • Ville : Lancey
    • Département : Isère
    • Maitre d'ouvrage : COSI
    • Surface utile : 2 800 M2
    • Coût HT : 2,7 M.EUROS
    • COUT VRD HT : 330 670 EUROS


    Première phase de la reconversion totale de la friche industrielle Bergès située en amont de la Combe de Lancey, la création de ce boulodrome s’inscrit à la fois en réhabilitation partielle et en extension dans la continuité du bâtiment conservé des anciennes papeteries. Les enjeux de l’intervention sont pluriels: répondre aux questions et aux besoins liés à la construction d’un équipement sportif, créer une porte d’entrée au site à l’échelle du village et concevoir la distribution des plateaux de la future pépinière d’entreprises. Le corps de bâtiment destiné à ce projet occupe le plan visible de ce site historique. Sa typologie architecturale (longueur et horizontalité) contraste avec les fortes pentes de l’environnement naturel et souligne les déclivités fondatrices de l’industrie locale. Le boulodrome se décompose en niveaux recevant les diverses fonctions du programme et rendant l’ensemble du site accessible. Au niveau bas, sous l'extension créée, parvis d’accueil, parking et dispositif de circulation (composé d'un ascenseur et de deux escaliers) desservent la rue intérieure, le niveau supérieur, et la pépinière d’entreprise. Au niveau intermédiaire, les pistes se déploient sur la longueur, bordées par une rue qui longe le bâtiment à l’extérieur au Nord. Enfin au dernier niveau et en extrémité de pistes, on découvre les gradins, la place couverte et entre le café agrémenté d’une terrasse, sorte de belvédère sur la vallée du Grésivaudan.