Anne-Luz Thébaud

  • Neuf 
    Extension, surélévation 
    2013
    (33 - Gironde)
    Le TAILLAN MEDOC
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    privé
    Les objectifs majeurs qui ont guidé cette rénovation : préserver et mettre en valeur l'authenticité du bâti soit retrouver une harmonie et un lien entre l'habitation principale et les dépendances accolées, agrandir et unifier l'habitation en liant les bâtiments et bien sur, apporter tout le confort nécessaire. Autant de soins ont été apporté aux aménagements qu'au traitement des façades.
    Projet d’extension de 50 m² en partie arrière d’une habitation atypique du bordelais, dite du ‘Prince Noir’.
    Le projet reprend l’emprise exacte de l’ancien appenti en venant l’englober, formant une base quasi carré d’environ 7m. La toiture-terrasse cachée par le bardage vertical bois vient apaiser le jeu des toitures existantes.
    A la manière d’une ancienne tour ayant subi les assauts du temps, ce projet requalifie et redonne une lecture d’ensemble à la façade arrière quelque peu délaissée et vient asseoir le corps principal.
    Mots clés :
  • Neuf 
    Extension, surélévation 
    2013
    (33 - Gironde)
    Le TAILLAN MEDOC
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    privé
    Les objectifs majeurs qui ont guidé cette rénovation : préserver et mettre en valeur l'authenticité du bâti soit retrouver une harmonie et un lien entre l'habitation principale et les dépendances accolées, agrandir et unifier l'habitation en liant les bâtiments et bien sur, apporter tout le confort nécessaire. Autant de soins ont été apporté aux aménagements qu'au traitement des façades.
    Projet d’extension de 50 m² en partie arrière d’une habitation atypique du bordelais, dite du ‘Prince Noir’.
    Le projet reprend l’emprise exacte de l’ancien appenti en venant l’englober, formant une base quasi carré d’environ 7m. La toiture-terrasse cachée par le bardage vertical bois vient apaiser le jeu des toitures existantes.
    A la manière d’une ancienne tour ayant subi les assauts du temps, ce projet requalifie et redonne une lecture d’ensemble à la façade arrière quelque peu délaissée et vient asseoir le corps principal.
    Mots clés :
  • Neuf 
    Extension, surélévation 
    2013
    (33 - Gironde)
    Le TAILLAN MEDOC
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    privé
    Les objectifs majeurs qui ont guidé cette rénovation : préserver et mettre en valeur l'authenticité du bâti soit retrouver une harmonie et un lien entre l'habitation principale et les dépendances accolées, agrandir et unifier l'habitation en liant les bâtiments et bien sur, apporter tout le confort nécessaire. Autant de soins ont été apporté aux aménagements qu'au traitement des façades.
    Projet d’extension de 50 m² en partie arrière d’une habitation atypique du bordelais, dite du ‘Prince Noir’.
    Le projet reprend l’emprise exacte de l’ancien appenti en venant l’englober, formant une base quasi carré d’environ 7m. La toiture-terrasse cachée par le bardage vertical bois vient apaiser le jeu des toitures existantes.
    A la manière d’une ancienne tour ayant subi les assauts du temps, ce projet requalifie et redonne une lecture d’ensemble à la façade arrière quelque peu délaissée et vient asseoir le corps principal.
    Mots clés :
  • Neuf 
    Extension, surélévation 
    2013
    (33 - Gironde)
    Le TAILLAN MEDOC
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    privé
    Les objectifs majeurs qui ont guidé cette rénovation : préserver et mettre en valeur l'authenticité du bâti soit retrouver une harmonie et un lien entre l'habitation principale et les dépendances accolées, agrandir et unifier l'habitation en liant les bâtiments et bien sur, apporter tout le confort nécessaire. Autant de soins ont été apporté aux aménagements qu'au traitement des façades.
    Projet d’extension de 50 m² en partie arrière d’une habitation atypique du bordelais, dite du ‘Prince Noir’.
    Le projet reprend l’emprise exacte de l’ancien appenti en venant l’englober, formant une base quasi carré d’environ 7m. La toiture-terrasse cachée par le bardage vertical bois vient apaiser le jeu des toitures existantes.
    A la manière d’une ancienne tour ayant subi les assauts du temps, ce projet requalifie et redonne une lecture d’ensemble à la façade arrière quelque peu délaissée et vient asseoir le corps principal.
    Mots clés :