altra architectes

  • Neuf 
    novembre 2015
    (44 - Loire-Atlantique)
    44240 la chapelle sur erdre
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    privé
    Le projet s'inscrit sur une parcelle en drapeau de taille intermédiaire (800m²), au sein d'un hameau périphérique à la ville de la Chapelle sur Erdre. Plusieurs contraintes dessinent la maison. Un retrait de 6m aux limites séparatives du terrain est exigé pour implanter le corps principal de la maison. Plusieurs maisons ont une vue directe ou semi-directe sur la parcelle. Le terrain est bordé de chênes au sud-ouest. Et le service d'urbanisme de la ville et l'architecte des bâtiments de France ont conjointement influencé le projet.

    Les ouvertures sont principalement ouvertes sur la façade est pour bénéficier des apports solaires. Les autres ouvertures sont focalisées sur le jardin, les toitures végétalisées et l'élancement des arbres. Elles sont dotées de stores à lames orientables pour limiter les vis-à-vis et les surchauffes en été. Le rez-de-chaussée par ses échappées visuelles systématiques se projette vers l'extérieur. Dans son prolongement, la terrasse accompagne l'entrée et lie le garage à la maison, une pergola pouvant partiellement la couvrir. En accord avec l'ABF, un bardage en pin Douglas blanchi par une couche de saturateur et une couverture en ardoise sont retenus pour favoriser l'intégration de la maison dans l'environnement bâti proche.
  • Neuf 
    novembre 2015
    (44 - Loire-Atlantique)
    44240 la chapelle sur erdre
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    privé
    Le projet s'inscrit sur une parcelle en drapeau de taille intermédiaire (800m²), au sein d'un hameau périphérique à la ville de la Chapelle sur Erdre. Plusieurs contraintes dessinent la maison. Un retrait de 6m aux limites séparatives du terrain est exigé pour implanter le corps principal de la maison. Plusieurs maisons ont une vue directe ou semi-directe sur la parcelle. Le terrain est bordé de chênes au sud-ouest. Et le service d'urbanisme de la ville et l'architecte des bâtiments de France ont conjointement influencé le projet.

    Les ouvertures sont principalement ouvertes sur la façade est pour bénéficier des apports solaires. Les autres ouvertures sont focalisées sur le jardin, les toitures végétalisées et l'élancement des arbres. Elles sont dotées de stores à lames orientables pour limiter les vis-à-vis et les surchauffes en été. Le rez-de-chaussée par ses échappées visuelles systématiques se projette vers l'extérieur. Dans son prolongement, la terrasse accompagne l'entrée et lie le garage à la maison, une pergola pouvant partiellement la couvrir. En accord avec l'ABF, un bardage en pin Douglas blanchi par une couche de saturateur et une couverture en ardoise sont retenus pour favoriser l'intégration de la maison dans l'environnement bâti proche.
  • Neuf 
    novembre 2015
    (44 - Loire-Atlantique)
    44240 la chapelle sur erdre
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    privé
    Le projet s'inscrit sur une parcelle en drapeau de taille intermédiaire (800m²), au sein d'un hameau périphérique à la ville de la Chapelle sur Erdre. Plusieurs contraintes dessinent la maison. Un retrait de 6m aux limites séparatives du terrain est exigé pour implanter le corps principal de la maison. Plusieurs maisons ont une vue directe ou semi-directe sur la parcelle. Le terrain est bordé de chênes au sud-ouest. Et le service d'urbanisme de la ville et l'architecte des bâtiments de France ont conjointement influencé le projet.

    Les ouvertures sont principalement ouvertes sur la façade est pour bénéficier des apports solaires. Les autres ouvertures sont focalisées sur le jardin, les toitures végétalisées et l'élancement des arbres. Elles sont dotées de stores à lames orientables pour limiter les vis-à-vis et les surchauffes en été. Le rez-de-chaussée par ses échappées visuelles systématiques se projette vers l'extérieur. Dans son prolongement, la terrasse accompagne l'entrée et lie le garage à la maison, une pergola pouvant partiellement la couvrir. En accord avec l'ABF, un bardage en pin Douglas blanchi par une couche de saturateur et une couverture en ardoise sont retenus pour favoriser l'intégration de la maison dans l'environnement bâti proche.
  • Neuf 
    novembre 2015
    (44 - Loire-Atlantique)
    44240 la chapelle sur erdre
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    privé
    Le projet s'inscrit sur une parcelle en drapeau de taille intermédiaire (800m²), au sein d'un hameau périphérique à la ville de la Chapelle sur Erdre. Plusieurs contraintes dessinent la maison. Un retrait de 6m aux limites séparatives du terrain est exigé pour implanter le corps principal de la maison. Plusieurs maisons ont une vue directe ou semi-directe sur la parcelle. Le terrain est bordé de chênes au sud-ouest. Et le service d'urbanisme de la ville et l'architecte des bâtiments de France ont conjointement influencé le projet.

    Les ouvertures sont principalement ouvertes sur la façade est pour bénéficier des apports solaires. Les autres ouvertures sont focalisées sur le jardin, les toitures végétalisées et l'élancement des arbres. Elles sont dotées de stores à lames orientables pour limiter les vis-à-vis et les surchauffes en été. Le rez-de-chaussée par ses échappées visuelles systématiques se projette vers l'extérieur. Dans son prolongement, la terrasse accompagne l'entrée et lie le garage à la maison, une pergola pouvant partiellement la couvrir. En accord avec l'ABF, un bardage en pin Douglas blanchi par une couche de saturateur et une couverture en ardoise sont retenus pour favoriser l'intégration de la maison dans l'environnement bâti proche.
  • Neuf 
    novembre 2015
    (44 - Loire-Atlantique)
    44240 la chapelle sur erdre
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    privé
    Le projet s'inscrit sur une parcelle en drapeau de taille intermédiaire (800m²), au sein d'un hameau périphérique à la ville de la Chapelle sur Erdre. Plusieurs contraintes dessinent la maison. Un retrait de 6m aux limites séparatives du terrain est exigé pour implanter le corps principal de la maison. Plusieurs maisons ont une vue directe ou semi-directe sur la parcelle. Le terrain est bordé de chênes au sud-ouest. Et le service d'urbanisme de la ville et l'architecte des bâtiments de France ont conjointement influencé le projet.

    Les ouvertures sont principalement ouvertes sur la façade est pour bénéficier des apports solaires. Les autres ouvertures sont focalisées sur le jardin, les toitures végétalisées et l'élancement des arbres. Elles sont dotées de stores à lames orientables pour limiter les vis-à-vis et les surchauffes en été. Le rez-de-chaussée par ses échappées visuelles systématiques se projette vers l'extérieur. Dans son prolongement, la terrasse accompagne l'entrée et lie le garage à la maison, une pergola pouvant partiellement la couvrir. En accord avec l'ABF, un bardage en pin Douglas blanchi par une couche de saturateur et une couverture en ardoise sont retenus pour favoriser l'intégration de la maison dans l'environnement bâti proche.
  • Neuf 
    novembre 2015
    (44 - Loire-Atlantique)
    44240 la chapelle sur erdre
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    privé
    Le projet s'inscrit sur une parcelle en drapeau de taille intermédiaire (800m²), au sein d'un hameau périphérique à la ville de la Chapelle sur Erdre. Plusieurs contraintes dessinent la maison. Un retrait de 6m aux limites séparatives du terrain est exigé pour implanter le corps principal de la maison. Plusieurs maisons ont une vue directe ou semi-directe sur la parcelle. Le terrain est bordé de chênes au sud-ouest. Et le service d'urbanisme de la ville et l'architecte des bâtiments de France ont conjointement influencé le projet.

    Les ouvertures sont principalement ouvertes sur la façade est pour bénéficier des apports solaires. Les autres ouvertures sont focalisées sur le jardin, les toitures végétalisées et l'élancement des arbres. Elles sont dotées de stores à lames orientables pour limiter les vis-à-vis et les surchauffes en été. Le rez-de-chaussée par ses échappées visuelles systématiques se projette vers l'extérieur. Dans son prolongement, la terrasse accompagne l'entrée et lie le garage à la maison, une pergola pouvant partiellement la couvrir. En accord avec l'ABF, un bardage en pin Douglas blanchi par une couche de saturateur et une couverture en ardoise sont retenus pour favoriser l'intégration de la maison dans l'environnement bâti proche.
  • Neuf 
    novembre 2015
    (44 - Loire-Atlantique)
    44240 la chapelle sur erdre
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    privé
    Le projet s'inscrit sur une parcelle en drapeau de taille intermédiaire (800m²), au sein d'un hameau périphérique à la ville de la Chapelle sur Erdre. Plusieurs contraintes dessinent la maison. Un retrait de 6m aux limites séparatives du terrain est exigé pour implanter le corps principal de la maison. Plusieurs maisons ont une vue directe ou semi-directe sur la parcelle. Le terrain est bordé de chênes au sud-ouest. Et le service d'urbanisme de la ville et l'architecte des bâtiments de France ont conjointement influencé le projet.

    Les ouvertures sont principalement ouvertes sur la façade est pour bénéficier des apports solaires. Les autres ouvertures sont focalisées sur le jardin, les toitures végétalisées et l'élancement des arbres. Elles sont dotées de stores à lames orientables pour limiter les vis-à-vis et les surchauffes en été. Le rez-de-chaussée par ses échappées visuelles systématiques se projette vers l'extérieur. Dans son prolongement, la terrasse accompagne l'entrée et lie le garage à la maison, une pergola pouvant partiellement la couvrir. En accord avec l'ABF, un bardage en pin Douglas blanchi par une couche de saturateur et une couverture en ardoise sont retenus pour favoriser l'intégration de la maison dans l'environnement bâti proche.
  • Neuf 
    novembre 2015
    (44 - Loire-Atlantique)
    44240 la chapelle sur erdre
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    privé
    Le projet s'inscrit sur une parcelle en drapeau de taille intermédiaire (800m²), au sein d'un hameau périphérique à la ville de la Chapelle sur Erdre. Plusieurs contraintes dessinent la maison. Un retrait de 6m aux limites séparatives du terrain est exigé pour implanter le corps principal de la maison. Plusieurs maisons ont une vue directe ou semi-directe sur la parcelle. Le terrain est bordé de chênes au sud-ouest. Et le service d'urbanisme de la ville et l'architecte des bâtiments de France ont conjointement influencé le projet.

    Les ouvertures sont principalement ouvertes sur la façade est pour bénéficier des apports solaires. Les autres ouvertures sont focalisées sur le jardin, les toitures végétalisées et l'élancement des arbres. Elles sont dotées de stores à lames orientables pour limiter les vis-à-vis et les surchauffes en été. Le rez-de-chaussée par ses échappées visuelles systématiques se projette vers l'extérieur. Dans son prolongement, la terrasse accompagne l'entrée et lie le garage à la maison, une pergola pouvant partiellement la couvrir. En accord avec l'ABF, un bardage en pin Douglas blanchi par une couche de saturateur et une couverture en ardoise sont retenus pour favoriser l'intégration de la maison dans l'environnement bâti proche.
  • Neuf 
    novembre 2015
    (44 - Loire-Atlantique)
    44240 la chapelle sur erdre
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    privé
    Le projet s'inscrit sur une parcelle en drapeau de taille intermédiaire (800m²), au sein d'un hameau périphérique à la ville de la Chapelle sur Erdre. Plusieurs contraintes dessinent la maison. Un retrait de 6m aux limites séparatives du terrain est exigé pour implanter le corps principal de la maison. Plusieurs maisons ont une vue directe ou semi-directe sur la parcelle. Le terrain est bordé de chênes au sud-ouest. Et le service d'urbanisme de la ville et l'architecte des bâtiments de France ont conjointement influencé le projet.

    Les ouvertures sont principalement ouvertes sur la façade est pour bénéficier des apports solaires. Les autres ouvertures sont focalisées sur le jardin, les toitures végétalisées et l'élancement des arbres. Elles sont dotées de stores à lames orientables pour limiter les vis-à-vis et les surchauffes en été. Le rez-de-chaussée par ses échappées visuelles systématiques se projette vers l'extérieur. Dans son prolongement, la terrasse accompagne l'entrée et lie le garage à la maison, une pergola pouvant partiellement la couvrir. En accord avec l'ABF, un bardage en pin Douglas blanchi par une couche de saturateur et une couverture en ardoise sont retenus pour favoriser l'intégration de la maison dans l'environnement bâti proche.
  • Neuf 
    novembre 2015
    (44 - Loire-Atlantique)
    44240 la chapelle sur erdre
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    privé
    Le projet s'inscrit sur une parcelle en drapeau de taille intermédiaire (800m²), au sein d'un hameau périphérique à la ville de la Chapelle sur Erdre. Plusieurs contraintes dessinent la maison. Un retrait de 6m aux limites séparatives du terrain est exigé pour implanter le corps principal de la maison. Plusieurs maisons ont une vue directe ou semi-directe sur la parcelle. Le terrain est bordé de chênes au sud-ouest. Et le service d'urbanisme de la ville et l'architecte des bâtiments de France ont conjointement influencé le projet.

    Les ouvertures sont principalement ouvertes sur la façade est pour bénéficier des apports solaires. Les autres ouvertures sont focalisées sur le jardin, les toitures végétalisées et l'élancement des arbres. Elles sont dotées de stores à lames orientables pour limiter les vis-à-vis et les surchauffes en été. Le rez-de-chaussée par ses échappées visuelles systématiques se projette vers l'extérieur. Dans son prolongement, la terrasse accompagne l'entrée et lie le garage à la maison, une pergola pouvant partiellement la couvrir. En accord avec l'ABF, un bardage en pin Douglas blanchi par une couche de saturateur et une couverture en ardoise sont retenus pour favoriser l'intégration de la maison dans l'environnement bâti proche.
  • Neuf 
    novembre 2015
    (44 - Loire-Atlantique)
    44240 la chapelle sur erdre
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    privé
    Le projet s'inscrit sur une parcelle en drapeau de taille intermédiaire (800m²), au sein d'un hameau périphérique à la ville de la Chapelle sur Erdre. Plusieurs contraintes dessinent la maison. Un retrait de 6m aux limites séparatives du terrain est exigé pour implanter le corps principal de la maison. Plusieurs maisons ont une vue directe ou semi-directe sur la parcelle. Le terrain est bordé de chênes au sud-ouest. Et le service d'urbanisme de la ville et l'architecte des bâtiments de France ont conjointement influencé le projet.

    Les ouvertures sont principalement ouvertes sur la façade est pour bénéficier des apports solaires. Les autres ouvertures sont focalisées sur le jardin, les toitures végétalisées et l'élancement des arbres. Elles sont dotées de stores à lames orientables pour limiter les vis-à-vis et les surchauffes en été. Le rez-de-chaussée par ses échappées visuelles systématiques se projette vers l'extérieur. Dans son prolongement, la terrasse accompagne l'entrée et lie le garage à la maison, une pergola pouvant partiellement la couvrir. En accord avec l'ABF, un bardage en pin Douglas blanchi par une couche de saturateur et une couverture en ardoise sont retenus pour favoriser l'intégration de la maison dans l'environnement bâti proche.
  • Neuf 
    novembre 2015
    (44 - Loire-Atlantique)
    44240 la chapelle sur erdre
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    privé
    Le projet s'inscrit sur une parcelle en drapeau de taille intermédiaire (800m²), au sein d'un hameau périphérique à la ville de la Chapelle sur Erdre. Plusieurs contraintes dessinent la maison. Un retrait de 6m aux limites séparatives du terrain est exigé pour implanter le corps principal de la maison. Plusieurs maisons ont une vue directe ou semi-directe sur la parcelle. Le terrain est bordé de chênes au sud-ouest. Et le service d'urbanisme de la ville et l'architecte des bâtiments de France ont conjointement influencé le projet.

    Les ouvertures sont principalement ouvertes sur la façade est pour bénéficier des apports solaires. Les autres ouvertures sont focalisées sur le jardin, les toitures végétalisées et l'élancement des arbres. Elles sont dotées de stores à lames orientables pour limiter les vis-à-vis et les surchauffes en été. Le rez-de-chaussée par ses échappées visuelles systématiques se projette vers l'extérieur. Dans son prolongement, la terrasse accompagne l'entrée et lie le garage à la maison, une pergola pouvant partiellement la couvrir. En accord avec l'ABF, un bardage en pin Douglas blanchi par une couche de saturateur et une couverture en ardoise sont retenus pour favoriser l'intégration de la maison dans l'environnement bâti proche.
  • Neuf 
    novembre 2015
    (44 - Loire-Atlantique)
    44240 la chapelle sur erdre
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    privé
    Le projet s'inscrit sur une parcelle en drapeau de taille intermédiaire (800m²), au sein d'un hameau périphérique à la ville de la Chapelle sur Erdre. Plusieurs contraintes dessinent la maison. Un retrait de 6m aux limites séparatives du terrain est exigé pour implanter le corps principal de la maison. Plusieurs maisons ont une vue directe ou semi-directe sur la parcelle. Le terrain est bordé de chênes au sud-ouest. Et le service d'urbanisme de la ville et l'architecte des bâtiments de France ont conjointement influencé le projet.

    Les ouvertures sont principalement ouvertes sur la façade est pour bénéficier des apports solaires. Les autres ouvertures sont focalisées sur le jardin, les toitures végétalisées et l'élancement des arbres. Elles sont dotées de stores à lames orientables pour limiter les vis-à-vis et les surchauffes en été. Le rez-de-chaussée par ses échappées visuelles systématiques se projette vers l'extérieur. Dans son prolongement, la terrasse accompagne l'entrée et lie le garage à la maison, une pergola pouvant partiellement la couvrir. En accord avec l'ABF, un bardage en pin Douglas blanchi par une couche de saturateur et une couverture en ardoise sont retenus pour favoriser l'intégration de la maison dans l'environnement bâti proche.
  • Neuf 
    novembre 2015
    (44 - Loire-Atlantique)
    44240 la chapelle sur erdre
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    privé
    Le projet s'inscrit sur une parcelle en drapeau de taille intermédiaire (800m²), au sein d'un hameau périphérique à la ville de la Chapelle sur Erdre. Plusieurs contraintes dessinent la maison. Un retrait de 6m aux limites séparatives du terrain est exigé pour implanter le corps principal de la maison. Plusieurs maisons ont une vue directe ou semi-directe sur la parcelle. Le terrain est bordé de chênes au sud-ouest. Et le service d'urbanisme de la ville et l'architecte des bâtiments de France ont conjointement influencé le projet.

    Les ouvertures sont principalement ouvertes sur la façade est pour bénéficier des apports solaires. Les autres ouvertures sont focalisées sur le jardin, les toitures végétalisées et l'élancement des arbres. Elles sont dotées de stores à lames orientables pour limiter les vis-à-vis et les surchauffes en été. Le rez-de-chaussée par ses échappées visuelles systématiques se projette vers l'extérieur. Dans son prolongement, la terrasse accompagne l'entrée et lie le garage à la maison, une pergola pouvant partiellement la couvrir. En accord avec l'ABF, un bardage en pin Douglas blanchi par une couche de saturateur et une couverture en ardoise sont retenus pour favoriser l'intégration de la maison dans l'environnement bâti proche.
  • Neuf 
    novembre 2015
    (44 - Loire-Atlantique)
    44240 la chapelle sur erdre
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    privé
    Le projet s'inscrit sur une parcelle en drapeau de taille intermédiaire (800m²), au sein d'un hameau périphérique à la ville de la Chapelle sur Erdre. Plusieurs contraintes dessinent la maison. Un retrait de 6m aux limites séparatives du terrain est exigé pour implanter le corps principal de la maison. Plusieurs maisons ont une vue directe ou semi-directe sur la parcelle. Le terrain est bordé de chênes au sud-ouest. Et le service d'urbanisme de la ville et l'architecte des bâtiments de France ont conjointement influencé le projet.

    Les ouvertures sont principalement ouvertes sur la façade est pour bénéficier des apports solaires. Les autres ouvertures sont focalisées sur le jardin, les toitures végétalisées et l'élancement des arbres. Elles sont dotées de stores à lames orientables pour limiter les vis-à-vis et les surchauffes en été. Le rez-de-chaussée par ses échappées visuelles systématiques se projette vers l'extérieur. Dans son prolongement, la terrasse accompagne l'entrée et lie le garage à la maison, une pergola pouvant partiellement la couvrir. En accord avec l'ABF, un bardage en pin Douglas blanchi par une couche de saturateur et une couverture en ardoise sont retenus pour favoriser l'intégration de la maison dans l'environnement bâti proche.