Alterlab architectes

  • établissement public 
    2015
    (17 - Charente-Maritime)
    17140 Lagord
    France métropolitaine
    Architecte(s) associé(s) :
    Jourda Architectes
    Maître d’ouvrage :
    Région Poitou-Charentes
    Le projet s’épanouit sur le site à l’image d’une main tendue vers le paysage. L’ensemble des bâtiments, disposé en éventail, offre une généreuse façade baignée de soleil, à l’ouest, au sud et à l’est, résolument tournée vers le Parc Atlantech.
    Entre les doigts de la main, entre les pôles métier, se glisse le paysage, qui offre des espaces à voir et à vivre généreux, en créant dans chaque alcôve un micro-paysage différent qui participe de la richesse des espaces extérieurs, tantôt prairie, tantôt potager, tantôt terrasse, tantôt parvis, tantôt jardin mosaïque.
    Le traitement des façades est conçu sur un principe de préfabrication, de modularité et en même temps de vibration de l’enveloppe, grâce à un système de double peau : une peau isolante en bois et une peau technique protectrice et animée qui accueille tantôt de la végétation, tantôt des brise-soleil fixes, tantôt des casquettes colorées. Les façades donnant sur le cœur d’îlot sont traitées de manière plus intime, comme l’écorce d’un arbre qui viendrait protéger la cour et les espaces de vie des apprentis et des enseignants.
  • établissement public 
    2015
    (17 - Charente-Maritime)
    17140 Lagord
    France métropolitaine
    Architecte(s) associé(s) :
    Jourda Architectes
    Maître d’ouvrage :
    Région Poitou-Charentes
    Le projet s’épanouit sur le site à l’image d’une main tendue vers le paysage. L’ensemble des bâtiments, disposé en éventail, offre une généreuse façade baignée de soleil, à l’ouest, au sud et à l’est, résolument tournée vers le Parc Atlantech.
    Entre les doigts de la main, entre les pôles métier, se glisse le paysage, qui offre des espaces à voir et à vivre généreux, en créant dans chaque alcôve un micro-paysage différent qui participe de la richesse des espaces extérieurs, tantôt prairie, tantôt potager, tantôt terrasse, tantôt parvis, tantôt jardin mosaïque.
    Le traitement des façades est conçu sur un principe de préfabrication, de modularité et en même temps de vibration de l’enveloppe, grâce à un système de double peau : une peau isolante en bois et une peau technique protectrice et animée qui accueille tantôt de la végétation, tantôt des brise-soleil fixes, tantôt des casquettes colorées. Les façades donnant sur le cœur d’îlot sont traitées de manière plus intime, comme l’écorce d’un arbre qui viendrait protéger la cour et les espaces de vie des apprentis et des enseignants.
  • établissement public 
    2015
    (17 - Charente-Maritime)
    17140 Lagord
    France métropolitaine
    Architecte(s) associé(s) :
    Jourda Architectes
    Maître d’ouvrage :
    Région Poitou-Charentes
    Le projet s’épanouit sur le site à l’image d’une main tendue vers le paysage. L’ensemble des bâtiments, disposé en éventail, offre une généreuse façade baignée de soleil, à l’ouest, au sud et à l’est, résolument tournée vers le Parc Atlantech.
    Entre les doigts de la main, entre les pôles métier, se glisse le paysage, qui offre des espaces à voir et à vivre généreux, en créant dans chaque alcôve un micro-paysage différent qui participe de la richesse des espaces extérieurs, tantôt prairie, tantôt potager, tantôt terrasse, tantôt parvis, tantôt jardin mosaïque.
    Le traitement des façades est conçu sur un principe de préfabrication, de modularité et en même temps de vibration de l’enveloppe, grâce à un système de double peau : une peau isolante en bois et une peau technique protectrice et animée qui accueille tantôt de la végétation, tantôt des brise-soleil fixes, tantôt des casquettes colorées. Les façades donnant sur le cœur d’îlot sont traitées de manière plus intime, comme l’écorce d’un arbre qui viendrait protéger la cour et les espaces de vie des apprentis et des enseignants.
  • établissement public 
    2015
    (17 - Charente-Maritime)
    17140 Lagord
    France métropolitaine
    Architecte(s) associé(s) :
    Jourda Architectes
    Maître d’ouvrage :
    Région Poitou-Charentes
    Le projet s’épanouit sur le site à l’image d’une main tendue vers le paysage. L’ensemble des bâtiments, disposé en éventail, offre une généreuse façade baignée de soleil, à l’ouest, au sud et à l’est, résolument tournée vers le Parc Atlantech.
    Entre les doigts de la main, entre les pôles métier, se glisse le paysage, qui offre des espaces à voir et à vivre généreux, en créant dans chaque alcôve un micro-paysage différent qui participe de la richesse des espaces extérieurs, tantôt prairie, tantôt potager, tantôt terrasse, tantôt parvis, tantôt jardin mosaïque.
    Le traitement des façades est conçu sur un principe de préfabrication, de modularité et en même temps de vibration de l’enveloppe, grâce à un système de double peau : une peau isolante en bois et une peau technique protectrice et animée qui accueille tantôt de la végétation, tantôt des brise-soleil fixes, tantôt des casquettes colorées. Les façades donnant sur le cœur d’îlot sont traitées de manière plus intime, comme l’écorce d’un arbre qui viendrait protéger la cour et les espaces de vie des apprentis et des enseignants.
  • établissement public 
    2015
    (17 - Charente-Maritime)
    17140 Lagord
    France métropolitaine
    Architecte(s) associé(s) :
    Jourda Architectes
    Maître d’ouvrage :
    Région Poitou-Charentes
    Le projet s’épanouit sur le site à l’image d’une main tendue vers le paysage. L’ensemble des bâtiments, disposé en éventail, offre une généreuse façade baignée de soleil, à l’ouest, au sud et à l’est, résolument tournée vers le Parc Atlantech.
    Entre les doigts de la main, entre les pôles métier, se glisse le paysage, qui offre des espaces à voir et à vivre généreux, en créant dans chaque alcôve un micro-paysage différent qui participe de la richesse des espaces extérieurs, tantôt prairie, tantôt potager, tantôt terrasse, tantôt parvis, tantôt jardin mosaïque.
    Le traitement des façades est conçu sur un principe de préfabrication, de modularité et en même temps de vibration de l’enveloppe, grâce à un système de double peau : une peau isolante en bois et une peau technique protectrice et animée qui accueille tantôt de la végétation, tantôt des brise-soleil fixes, tantôt des casquettes colorées. Les façades donnant sur le cœur d’îlot sont traitées de manière plus intime, comme l’écorce d’un arbre qui viendrait protéger la cour et les espaces de vie des apprentis et des enseignants.