AGENCE S. CURTELIN ARCHITECTES

  • • Date de livraison : Février 2007
    • Ville : Macon sur Saône
    • Département : 71
    • Maitre d'ouvrage : Privé
    • Coût : 270 000 €
    • SHON : 180 m²
    • Nature de la mission : Complète

    MAISON INDIVIDUELLE – MACON SUR SAONE

    Programme : Résidence principale
    RDC: Garage 2 voitures, cellier, cave, pool house, terrasses + 1 piscine.
    Niveau 1 : Séjour + cuisine, 2 chambres + wc salle de bain,
    Niveau 2 : Atelier photo, cuisine, salle de bain, réserves.

    Note architecturale :

    Le point de départ de ce projet est directement venu de l’observation de l’habitat vernaculaire.
    La structure porteuse de la maison est constituée d’un système de poteau poutre en lamellé-collé, disposé selon une trame de 3m. Le remplissage est fait d’épais murs en pisé, bon isolant naturel à forte inertie thermique, protégeant les habitants contre le froid de l’hiver et la chaleur estivale.
    Le choix de ce système structurel est un véritable clin d’œil, un trait d’union entre passé et présent. Le réemploi d’un mode constructif et de matériaux anciens dans une mise en œuvre contemporaine célèbre le système constructif vernaculaire, tout en affirmant sa différence et évitant le pastiche.
    Afin d’asseoir ce contraste, et instaurer un dialogue entre passé et présent, le volume de l’atelier abritant une activité artistique contemporaine, est mis en scène, posé en équilibre et recouvert d’une peau métallisée dont les ondes viennent créer des effets cinétiques et irisés qui sont un rappel des hangars agricoles et construction spontanées environnantes.

    Mots clés : Régionalisme critique / Architecture bioclimatique / Genius loci / Célébration & contraste / Contextualité
  • • Date de livraison : Février 2007
    • Ville : Macon sur Saône
    • Département : 71
    • Maitre d'ouvrage : Privé
    • Coût : 270 000 €
    • SHON : 180 m²
    • Nature de la mission : Complète

    MAISON INDIVIDUELLE – MACON SUR SAONE

    Programme : Résidence principale
    RDC: Garage 2 voitures, cellier, cave, pool house, terrasses + 1 piscine.
    Niveau 1 : Séjour + cuisine, 2 chambres + wc salle de bain,
    Niveau 2 : Atelier photo, cuisine, salle de bain, réserves.

    Note architecturale :

    Le point de départ de ce projet est directement venu de l’observation de l’habitat vernaculaire.
    La structure porteuse de la maison est constituée d’un système de poteau poutre en lamellé-collé, disposé selon une trame de 3m. Le remplissage est fait d’épais murs en pisé, bon isolant naturel à forte inertie thermique, protégeant les habitants contre le froid de l’hiver et la chaleur estivale.
    Le choix de ce système structurel est un véritable clin d’œil, un trait d’union entre passé et présent. Le réemploi d’un mode constructif et de matériaux anciens dans une mise en œuvre contemporaine célèbre le système constructif vernaculaire, tout en affirmant sa différence et évitant le pastiche.
    Afin d’asseoir ce contraste, et instaurer un dialogue entre passé et présent, le volume de l’atelier abritant une activité artistique contemporaine, est mis en scène, posé en équilibre et recouvert d’une peau métallisée dont les ondes viennent créer des effets cinétiques et irisés qui sont un rappel des hangars agricoles et construction spontanées environnantes.

    Mots clés : Régionalisme critique / Architecture bioclimatique / Genius loci / Célébration & contraste / Contextualité
  • • Date de livraison : Février 2007
    • Ville : Macon sur Saône
    • Département : 71
    • Maitre d'ouvrage : Privé
    • Coût : 270 000 €
    • SHON : 180 m²
    • Nature de la mission : Complète

    MAISON INDIVIDUELLE – MACON SUR SAONE

    Programme : Résidence principale
    RDC: Garage 2 voitures, cellier, cave, pool house, terrasses + 1 piscine.
    Niveau 1 : Séjour + cuisine, 2 chambres + wc salle de bain,
    Niveau 2 : Atelier photo, cuisine, salle de bain, réserves.

    Note architecturale :

    Le point de départ de ce projet est directement venu de l’observation de l’habitat vernaculaire.
    La structure porteuse de la maison est constituée d’un système de poteau poutre en lamellé-collé, disposé selon une trame de 3m. Le remplissage est fait d’épais murs en pisé, bon isolant naturel à forte inertie thermique, protégeant les habitants contre le froid de l’hiver et la chaleur estivale.
    Le choix de ce système structurel est un véritable clin d’œil, un trait d’union entre passé et présent. Le réemploi d’un mode constructif et de matériaux anciens dans une mise en œuvre contemporaine célèbre le système constructif vernaculaire, tout en affirmant sa différence et évitant le pastiche.
    Afin d’asseoir ce contraste, et instaurer un dialogue entre passé et présent, le volume de l’atelier abritant une activité artistique contemporaine, est mis en scène, posé en équilibre et recouvert d’une peau métallisée dont les ondes viennent créer des effets cinétiques et irisés qui sont un rappel des hangars agricoles et construction spontanées environnantes.

    Mots clés : Régionalisme critique / Architecture bioclimatique / Genius loci / Célébration & contraste / Contextualité