AGENCE PY Architectes

  • Habitat 
    Concours 2016
    (75 - Paris)
    11 rue domremy
    75013 PARIS
    France métropolitaine
    Architecte(s) associé(s) :
    PRINVAULT ARCHITECTES
    Maître d’ouvrage :
    HSF (RIVP)
    SURÉLÉVATION, EXTENSION, RÉNOVATION THER- MIQUE D’UN FOYER DE TRAVAILLEURS

    PLANS CLIMAT, STRUCTURE BOIS

    L’opération consiste à réduire la consommation en énergie du bâtiment, et d’ajouter 74 loge- ments aux 151 logements existants. L’objectif en densité étant extrêmement élevé, le projet propose une exploitation maximum des droits à construire autorisés par le PLU, grace à une toiture en pente réhaussée de «chiens-assis». Cette toiture est une réinterprétation des toits Parisiens Hausmanniens, avec des chassîs dorés qui contrastent sur le gris du zinc. Le bâtiment existant se distingue de l’extension par son ecriture typée des années 60, et un nouveau revêtement en céramique.
  • Habitat 
    Concours 2016
    (75 - Paris)
    11 rue domremy
    75013 PARIS
    France métropolitaine
    Architecte(s) associé(s) :
    PRINVAULT ARCHITECTES
    Maître d’ouvrage :
    HSF (RIVP)
    SURÉLÉVATION, EXTENSION, RÉNOVATION THER- MIQUE D’UN FOYER DE TRAVAILLEURS

    PLANS CLIMAT, STRUCTURE BOIS

    L’opération consiste à réduire la consommation en énergie du bâtiment, et d’ajouter 74 loge- ments aux 151 logements existants. L’objectif en densité étant extrêmement élevé, le projet propose une exploitation maximum des droits à construire autorisés par le PLU, grace à une toiture en pente réhaussée de «chiens-assis». Cette toiture est une réinterprétation des toits Parisiens Hausmanniens, avec des chassîs dorés qui contrastent sur le gris du zinc. Le bâtiment existant se distingue de l’extension par son ecriture typée des années 60, et un nouveau revêtement en céramique.
  • Habitat 
    Concours 2016
    (75 - Paris)
    11 rue domremy
    75013 PARIS
    France métropolitaine
    Architecte(s) associé(s) :
    PRINVAULT ARCHITECTES
    Maître d’ouvrage :
    HSF (RIVP)
    SURÉLÉVATION, EXTENSION, RÉNOVATION THER- MIQUE D’UN FOYER DE TRAVAILLEURS

    PLANS CLIMAT, STRUCTURE BOIS

    L’opération consiste à réduire la consommation en énergie du bâtiment, et d’ajouter 74 loge- ments aux 151 logements existants. L’objectif en densité étant extrêmement élevé, le projet propose une exploitation maximum des droits à construire autorisés par le PLU, grace à une toiture en pente réhaussée de «chiens-assis». Cette toiture est une réinterprétation des toits Parisiens Hausmanniens, avec des chassîs dorés qui contrastent sur le gris du zinc. Le bâtiment existant se distingue de l’extension par son ecriture typée des années 60, et un nouveau revêtement en céramique.
  • Habitat 
    Concours 2016
    (75 - Paris)
    11 rue domremy
    75013 PARIS
    France métropolitaine
    Architecte(s) associé(s) :
    PRINVAULT ARCHITECTES
    Maître d’ouvrage :
    HSF (RIVP)
    SURÉLÉVATION, EXTENSION, RÉNOVATION THER- MIQUE D’UN FOYER DE TRAVAILLEURS

    PLANS CLIMAT, STRUCTURE BOIS

    L’opération consiste à réduire la consommation en énergie du bâtiment, et d’ajouter 74 loge- ments aux 151 logements existants. L’objectif en densité étant extrêmement élevé, le projet propose une exploitation maximum des droits à construire autorisés par le PLU, grace à une toiture en pente réhaussée de «chiens-assis». Cette toiture est une réinterprétation des toits Parisiens Hausmanniens, avec des chassîs dorés qui contrastent sur le gris du zinc. Le bâtiment existant se distingue de l’extension par son ecriture typée des années 60, et un nouveau revêtement en céramique.
  • Habitat 
    Concours 2016
    (75 - Paris)
    11 rue domremy
    75013 PARIS
    France métropolitaine
    Architecte(s) associé(s) :
    PRINVAULT ARCHITECTES
    Maître d’ouvrage :
    HSF (RIVP)
    SURÉLÉVATION, EXTENSION, RÉNOVATION THER- MIQUE D’UN FOYER DE TRAVAILLEURS

    PLANS CLIMAT, STRUCTURE BOIS

    L’opération consiste à réduire la consommation en énergie du bâtiment, et d’ajouter 74 loge- ments aux 151 logements existants. L’objectif en densité étant extrêmement élevé, le projet propose une exploitation maximum des droits à construire autorisés par le PLU, grace à une toiture en pente réhaussée de «chiens-assis». Cette toiture est une réinterprétation des toits Parisiens Hausmanniens, avec des chassîs dorés qui contrastent sur le gris du zinc. Le bâtiment existant se distingue de l’extension par son ecriture typée des années 60, et un nouveau revêtement en céramique.