AGENCE DAVID MARY

  • Neuf 
    2008
    (95 - Val-d'Oise)
    Boulevard Pasteur
    les 30 arpents, la planche à vache
    95590 PRESLES
    France métropolitaine
    Architecte(s) associé(s) :
    Patrick Folacci
    Maître d’ouvrage :
    privé
    1/ Eléments urbains :

    Le terrain d’assise du projet se trouve dans un lotissement, le « Clos des arpents », situé sur un coteau à forte déclivité avec en partie haute, une frange boisée.

    2/ Eléments architecturaux :

    Le parti architectural est de construire une maison d’habitation faisant corps avec la pente, tout en se voulant léger : une partie du projet est conçu en encorbellement.

    Le projet veut créer un dialogue avec le terrain d’une part : la partie nuit et le garage sont en effet encastrées dans la pente, parallèlement aux courbes de niveaux, à la manière d’une habitation troglodyte, la toiture est végétalisée afin de réduire au maximum sont impact visuel… Et un dialogue avec la vallée par l’élancement du salon construit en porte à faux et le jeu des ouvertures offrant des vues sur le coteau voisin.

    La forte déclivité du terrain donne une dimension verticale à celui-ci, le choix d’implantation et la forme du projet lui redonnent une dimension horizontale : le bâtiment se projette dans le paysage par son porte à faux mais aussi par les différents jeux de terrasses qu’il créé.

    Les parties encastrées seront recouvertes de pierres apparentes, la partie salon, réalisée en ossature bois sera couverte de clin de bois en cèdre rouge ou mélèze.

    • Coût : 200 000€HT
    • SHON : 171 m2
    • Nature de la mission : PC/DCE
  • Neuf 
    2008
    (95 - Val-d'Oise)
    Boulevard Pasteur
    les 30 arpents, la planche à vache
    95590 PRESLES
    France métropolitaine
    Architecte(s) associé(s) :
    Patrick Folacci
    Maître d’ouvrage :
    privé
    1/ Eléments urbains :

    Le terrain d’assise du projet se trouve dans un lotissement, le « Clos des arpents », situé sur un coteau à forte déclivité avec en partie haute, une frange boisée.

    2/ Eléments architecturaux :

    Le parti architectural est de construire une maison d’habitation faisant corps avec la pente, tout en se voulant léger : une partie du projet est conçu en encorbellement.

    Le projet veut créer un dialogue avec le terrain d’une part : la partie nuit et le garage sont en effet encastrées dans la pente, parallèlement aux courbes de niveaux, à la manière d’une habitation troglodyte, la toiture est végétalisée afin de réduire au maximum sont impact visuel… Et un dialogue avec la vallée par l’élancement du salon construit en porte à faux et le jeu des ouvertures offrant des vues sur le coteau voisin.

    La forte déclivité du terrain donne une dimension verticale à celui-ci, le choix d’implantation et la forme du projet lui redonnent une dimension horizontale : le bâtiment se projette dans le paysage par son porte à faux mais aussi par les différents jeux de terrasses qu’il créé.

    Les parties encastrées seront recouvertes de pierres apparentes, la partie salon, réalisée en ossature bois sera couverte de clin de bois en cèdre rouge ou mélèze.

    • Coût : 200 000€HT
    • SHON : 171 m2
    • Nature de la mission : PC/DCE
  • Neuf 
    2008
    (95 - Val-d'Oise)
    Boulevard Pasteur
    les 30 arpents, la planche à vache
    95590 PRESLES
    France métropolitaine
    Architecte(s) associé(s) :
    Patrick Folacci
    Maître d’ouvrage :
    privé
    1/ Eléments urbains :

    Le terrain d’assise du projet se trouve dans un lotissement, le « Clos des arpents », situé sur un coteau à forte déclivité avec en partie haute, une frange boisée.

    2/ Eléments architecturaux :

    Le parti architectural est de construire une maison d’habitation faisant corps avec la pente, tout en se voulant léger : une partie du projet est conçu en encorbellement.

    Le projet veut créer un dialogue avec le terrain d’une part : la partie nuit et le garage sont en effet encastrées dans la pente, parallèlement aux courbes de niveaux, à la manière d’une habitation troglodyte, la toiture est végétalisée afin de réduire au maximum sont impact visuel… Et un dialogue avec la vallée par l’élancement du salon construit en porte à faux et le jeu des ouvertures offrant des vues sur le coteau voisin.

    La forte déclivité du terrain donne une dimension verticale à celui-ci, le choix d’implantation et la forme du projet lui redonnent une dimension horizontale : le bâtiment se projette dans le paysage par son porte à faux mais aussi par les différents jeux de terrasses qu’il créé.

    Les parties encastrées seront recouvertes de pierres apparentes, la partie salon, réalisée en ossature bois sera couverte de clin de bois en cèdre rouge ou mélèze.

    • Coût : 200 000€HT
    • SHON : 171 m2
    • Nature de la mission : PC/DCE
  • Neuf 
    2008
    (95 - Val-d'Oise)
    Boulevard Pasteur
    les 30 arpents, la planche à vache
    95590 PRESLES
    France métropolitaine
    Architecte(s) associé(s) :
    Patrick Folacci
    Maître d’ouvrage :
    privé
    1/ Eléments urbains :

    Le terrain d’assise du projet se trouve dans un lotissement, le « Clos des arpents », situé sur un coteau à forte déclivité avec en partie haute, une frange boisée.

    2/ Eléments architecturaux :

    Le parti architectural est de construire une maison d’habitation faisant corps avec la pente, tout en se voulant léger : une partie du projet est conçu en encorbellement.

    Le projet veut créer un dialogue avec le terrain d’une part : la partie nuit et le garage sont en effet encastrées dans la pente, parallèlement aux courbes de niveaux, à la manière d’une habitation troglodyte, la toiture est végétalisée afin de réduire au maximum sont impact visuel… Et un dialogue avec la vallée par l’élancement du salon construit en porte à faux et le jeu des ouvertures offrant des vues sur le coteau voisin.

    La forte déclivité du terrain donne une dimension verticale à celui-ci, le choix d’implantation et la forme du projet lui redonnent une dimension horizontale : le bâtiment se projette dans le paysage par son porte à faux mais aussi par les différents jeux de terrasses qu’il créé.

    Les parties encastrées seront recouvertes de pierres apparentes, la partie salon, réalisée en ossature bois sera couverte de clin de bois en cèdre rouge ou mélèze.

    • Coût : 200 000€HT
    • SHON : 171 m2
    • Nature de la mission : PC/DCE
  • Neuf 
    2008
    (95 - Val-d'Oise)
    Boulevard Pasteur
    les 30 arpents, la planche à vache
    95590 PRESLES
    France métropolitaine
    Architecte(s) associé(s) :
    Patrick Folacci
    Maître d’ouvrage :
    privé
    1/ Eléments urbains :

    Le terrain d’assise du projet se trouve dans un lotissement, le « Clos des arpents », situé sur un coteau à forte déclivité avec en partie haute, une frange boisée.

    2/ Eléments architecturaux :

    Le parti architectural est de construire une maison d’habitation faisant corps avec la pente, tout en se voulant léger : une partie du projet est conçu en encorbellement.

    Le projet veut créer un dialogue avec le terrain d’une part : la partie nuit et le garage sont en effet encastrées dans la pente, parallèlement aux courbes de niveaux, à la manière d’une habitation troglodyte, la toiture est végétalisée afin de réduire au maximum sont impact visuel… Et un dialogue avec la vallée par l’élancement du salon construit en porte à faux et le jeu des ouvertures offrant des vues sur le coteau voisin.

    La forte déclivité du terrain donne une dimension verticale à celui-ci, le choix d’implantation et la forme du projet lui redonnent une dimension horizontale : le bâtiment se projette dans le paysage par son porte à faux mais aussi par les différents jeux de terrasses qu’il créé.

    Les parties encastrées seront recouvertes de pierres apparentes, la partie salon, réalisée en ossature bois sera couverte de clin de bois en cèdre rouge ou mélèze.

    • Coût : 200 000€HT
    • SHON : 171 m2
    • Nature de la mission : PC/DCE
  • Neuf 
    2008
    (95 - Val-d'Oise)
    Boulevard Pasteur
    les 30 arpents, la planche à vache
    95590 PRESLES
    France métropolitaine
    Architecte(s) associé(s) :
    Patrick Folacci
    Maître d’ouvrage :
    privé
    1/ Eléments urbains :

    Le terrain d’assise du projet se trouve dans un lotissement, le « Clos des arpents », situé sur un coteau à forte déclivité avec en partie haute, une frange boisée.

    2/ Eléments architecturaux :

    Le parti architectural est de construire une maison d’habitation faisant corps avec la pente, tout en se voulant léger : une partie du projet est conçu en encorbellement.

    Le projet veut créer un dialogue avec le terrain d’une part : la partie nuit et le garage sont en effet encastrées dans la pente, parallèlement aux courbes de niveaux, à la manière d’une habitation troglodyte, la toiture est végétalisée afin de réduire au maximum sont impact visuel… Et un dialogue avec la vallée par l’élancement du salon construit en porte à faux et le jeu des ouvertures offrant des vues sur le coteau voisin.

    La forte déclivité du terrain donne une dimension verticale à celui-ci, le choix d’implantation et la forme du projet lui redonnent une dimension horizontale : le bâtiment se projette dans le paysage par son porte à faux mais aussi par les différents jeux de terrasses qu’il créé.

    Les parties encastrées seront recouvertes de pierres apparentes, la partie salon, réalisée en ossature bois sera couverte de clin de bois en cèdre rouge ou mélèze.

    • Coût : 200 000€HT
    • SHON : 171 m2
    • Nature de la mission : PC/DCE
  • Neuf 
    2008
    (95 - Val-d'Oise)
    Boulevard Pasteur
    les 30 arpents, la planche à vache
    95590 PRESLES
    France métropolitaine
    Architecte(s) associé(s) :
    Patrick Folacci
    Maître d’ouvrage :
    privé
    1/ Eléments urbains :

    Le terrain d’assise du projet se trouve dans un lotissement, le « Clos des arpents », situé sur un coteau à forte déclivité avec en partie haute, une frange boisée.

    2/ Eléments architecturaux :

    Le parti architectural est de construire une maison d’habitation faisant corps avec la pente, tout en se voulant léger : une partie du projet est conçu en encorbellement.

    Le projet veut créer un dialogue avec le terrain d’une part : la partie nuit et le garage sont en effet encastrées dans la pente, parallèlement aux courbes de niveaux, à la manière d’une habitation troglodyte, la toiture est végétalisée afin de réduire au maximum sont impact visuel… Et un dialogue avec la vallée par l’élancement du salon construit en porte à faux et le jeu des ouvertures offrant des vues sur le coteau voisin.

    La forte déclivité du terrain donne une dimension verticale à celui-ci, le choix d’implantation et la forme du projet lui redonnent une dimension horizontale : le bâtiment se projette dans le paysage par son porte à faux mais aussi par les différents jeux de terrasses qu’il créé.

    Les parties encastrées seront recouvertes de pierres apparentes, la partie salon, réalisée en ossature bois sera couverte de clin de bois en cèdre rouge ou mélèze.

    • Coût : 200 000€HT
    • SHON : 171 m2
    • Nature de la mission : PC/DCE
  • Neuf 
    2008
    (95 - Val-d'Oise)
    Boulevard Pasteur
    les 30 arpents, la planche à vache
    95590 PRESLES
    France métropolitaine
    Architecte(s) associé(s) :
    Patrick Folacci
    Maître d’ouvrage :
    privé
    1/ Eléments urbains :

    Le terrain d’assise du projet se trouve dans un lotissement, le « Clos des arpents », situé sur un coteau à forte déclivité avec en partie haute, une frange boisée.

    2/ Eléments architecturaux :

    Le parti architectural est de construire une maison d’habitation faisant corps avec la pente, tout en se voulant léger : une partie du projet est conçu en encorbellement.

    Le projet veut créer un dialogue avec le terrain d’une part : la partie nuit et le garage sont en effet encastrées dans la pente, parallèlement aux courbes de niveaux, à la manière d’une habitation troglodyte, la toiture est végétalisée afin de réduire au maximum sont impact visuel… Et un dialogue avec la vallée par l’élancement du salon construit en porte à faux et le jeu des ouvertures offrant des vues sur le coteau voisin.

    La forte déclivité du terrain donne une dimension verticale à celui-ci, le choix d’implantation et la forme du projet lui redonnent une dimension horizontale : le bâtiment se projette dans le paysage par son porte à faux mais aussi par les différents jeux de terrasses qu’il créé.

    Les parties encastrées seront recouvertes de pierres apparentes, la partie salon, réalisée en ossature bois sera couverte de clin de bois en cèdre rouge ou mélèze.

    • Coût : 200 000€HT
    • SHON : 171 m2
    • Nature de la mission : PC/DCE