AGENCE DAVID MARY

  • établissement public 
    2016 (en cours)
    (78 - Yvelines)
    Parc des Sports et Loisirs
    78460 CHEVREUSE
    France métropolitaine
    Architecte(s) associé(s) :
    BET BCCB
    Maître d’ouvrage :
    Mairie de Chevreuse
    Notre réflexion pour définir l’implantation de notre projet, sa volumétrie, la qualité et l’organisation interne des espaces, s’est appuyée principalement :
    Sur la qualité du paysage et ses grandes orientations.
    Située dans la vallée de l’Yvette, le site de la future maison des associations bénéficie de points de vue remarquables sur le village de Chevreuse et sur le château de la Madeleine.
    Le projet consiste à implanter dans le sens Est-Ouest, un bâtiment linéaire de volumétrie simple. Cette implantation s’inscrit dans l’orientation du grand paysage de la vallée. La longue façade Sud largement vitrée, ouvre généreusement
    le bâtiment sur le parc et les rives de l’Yvette , la façade Nord plus fermée offre des vues cadrées sur le village de Chevreuse et le château de la Madeleine.
    Sur la qualité d’insertion dans le paysage.
    L’ancrage du bâtiment dans la limite Nord du terrain, sa linéarité Est-Ouest, ses volumes simples, sa toiture végétalisée et sa faible hauteur réduisent au minimum l’impact de la visibilité du bâtiment depuis le village et le château
    de la Madeleine. Le bois, matériau phare du projet est choisi pour son intégration aisée en milieu naturel, décliné dans ses différentes catégories de mis en oeuvre, structure, bardage, platelage (le bardage à claire-voie
    en lames horizontales et le platelage griseront naturellement sous l’effet des UV). Le zinc, utilisé sous forme de panneaux verticaux posés à joints debout, fait référence aux ouvrages et toitures en zinc existant dans l’habitat
    proche (toitures, petites avancées sur le canal de l’Yvette).
    Sur les éléments présents sur le site.
    Le projet s’attache à articuler les différents éléments présents sur le site : le parcellaire existant, les murs et la rotonde en pierres, la promenade des petits ponts, le parc, les zones de parking. L’entrée du bâtiment est axée
    sur la rotonde en pierres du mur de clôture. Le mur en pierres bordant la rampe d’accès handicapée et le mur en pierres de la façade Nord du logement du gardien cadrent verticalement la direction du cheminement le long de
    la façade principale faisant écho à l’ancien mur en pierres existant. Le grand saule est conservé et devient l’élément structurant autour duquel s’organise l’espace extérieur dédié à l’espace accueil jeunes.
    Sur les liaisons internes des différents espaces.
    Le projet est composé de deux espaces, le premier regroupe principalement le pôle musique, l’espace jeunes et l’atelier ALC, le second regroupe principalement les ateliers divisibles et l’atelier ARC, ces deux espaces s’articulent
    autour d’un noyau central composé de l’espace d’accueil et de la salle polyvalente et pièces annexes. La centralité de la zone d’accueil permet de desservir depuis l’entrée principale les deux espaces et la salle communale,
    les entrées secondaires permettent à chaque pôle de fonctionner de façon autonome. Des portes situées de part et d’autre de la zone d’accueil permettent d’isoler si nécessaire, la salle communale et l’accueil, des autres parties
    du bâtiment.
    Sur la recherche qualitative de l’espace et de la lumière
    La salle communale située au centre de l’équipement dispose d’une double orientation. Au Sud, de larges ouvertures donnent sur les terrasses extérieures, face à l’amphithéâtre. Au Nord, le large bandeau vitré et la toiture en
    pente du hall d’accueil ménage une vue cadrée sur le château de la Madeleine. Les portes vitrées de la salle communale en position ouvertes sur l’espace d’accueil et les baies vitrées donnant sur les terrasses permettent une
    transversalité des vues depuis le parvis, jusqu’à l’amphithéâtre, les portes vitrées exposées au Sud sont accompagnées d’un système d’occultation par stores à enrouleur. Les ateliers majoritairement situés au Sud bénéficient
    tous d’un très bon éclairage naturel, leurs volumétries simples permettent une utilisation optimum des espaces et une division aisée comme l’exige les trois grands ateliers. Le bardage horizontal à claire voie passant devant
    les vitrages de la façade Ouest permet de filtrer les vues sur le parking tout en conservant un apport de lumière.
    Sur les contraintes de liaison et d’accessibilité imposées par le programme.
    L’accès au parvis de l’entrée principale se fait depuis la zone de parking par un large cheminement parallèle au mur de clôture en pierres remis en valeur. Cet accès est réservé aux piétons et aux stationnements temporaires
    (livraisons, déchargement de pièces lourdes, accès pompier),le stationnement usagers s’effectue sur la zone de parking aérien existante. Face à l’entrée principale, le cheminement se retourne en direction du canal créant une
    articulation autour de la rotonde qui appelle et guide le piéton depuis la promenade. La liaison entre le canal et le bâtiment est pensée de façon à relier la promenade au bâtiment à travers la parcelle n° 51 tout en minimisant
    l’intervention sur les murs existants. Ce cheminement propose une transition douce (surface engazonnée et arbres fruitiers) entre l’ambiance intime et villageoise de la promenade et l’espace plus ouvert du Parc. Les accès secondaires
    relient chaque pôle à l’extérieur, permettant aux différents pôles de fonctionner si nécessaire de manière autonome. L’accès secondaire de la façade Ouest offre un accès direct depuis le parking pour l’acheminement
    des lourdes charges. La loge située dans l’angle Nord Est du projet proche des entrées, permet au gardien d’avoir une bonne visibilité sur l’entrée principale et sur les deux chemins d’accès. Le logement du gardien en appui
    sur la façade Est du bâtiment bénéficie de vues directes sur le parvis principal ainsi que sur l’espace jeunes. Le logement dispose d’un double accès, depuis le parking P1 à l’Ouest ou depuis le parking P2 à l’Est. En cas d’impossibilité
    d’usage quotidien de ce dernier accès, l’ensemble du bâtiment pourra être repoussée vers le Sud de 2m50 jusqu’à la limite d’implantation constructible autorisée. Une caméra de surveillance sera mise en place pour
    le contrôle de l’accès secondaire du pôle travaux manuels situé sur la façade Ouest. L’ensemble du bâtiment répond aux normes exigées pour les établissements recevant du public.
    Sur la qualité des espaces extérieurs.
    Le parvis aménagé au Nord marque l’entrée principale du bâtiment, desservi par un large escalier et une rampe d’accès, il est coiffé d’un vaste dais de protection, laissant passé la lumière. Une large inflexion de la façade principale
    forme un patio ouvert offrant depuis la circulation des ateliers, des vues cadrées sur le village et le château de Chevreuse. Un espace extérieur protégé réservé à l’atelier ARC est aménagé dans le patio. L’espace libre du
    patio offre également une possibilité d’implantation pour une extension future. Un amphithéâtre végétalisé est aménagé autour d’un vaste espace centré sur la salle communale. Dédié au repos et aux spectacles, cet espace
    profitera à la belle saison des infrastructures et des équipements scéniques de la salle polyvalente. Une terrasse extérieure aménagée côté Est offre un lieu de convivialité autour du remarquable saule existant, une haie végétale
    protège la terrasse et renforce l’intimité du lieu. Les larges terrasses filantes sur la façade Sud offre aux ateliers un prolongement extérieur libre et convivial en liaison avec le parc et l’amphithéâtre.
    Sur les principes de développement durable, et d’efficacité énergétique.
    L’orientation du bâtiment permet d’ouvrir largement la façade Sud afin de profiter au maximum des apports solaires. Le large débord de toiture de la façade couvre les terrasses filantes devant les ateliers et projette une ombre
    sur le vitrage quand le soleil est à son Zénith en été. La façade Nord du bâtiment est une façade plus protégée équipée de menuiseries en triple vitrage, les ouvertures sont limitées aux cadres de vue. Les cheminements
    seront réalisés en grave calcaire stabilisée restant perméable aux eaux de pluie, permettant un accès piéton régulier et un accès occasionnel des véhicules. Le bâtiment sera équipé d’un plancher chauffant alimenté par une
    pompe à chaleur géothermique avec un captage vertical dans la nappe phréatique. La production d’eau chaude sera également fournie par l’installation géothermique. Le niveau du RDC situé à 15cm au dessus du niveau du
    parking et à -60/75 cm des pieds du mur en pierres de clôture existant, permet de mettre l’équipement à l’abri des crues.


    • Date : PC 2013 - en cours
    • Associés : BET BCCB à Boulogne Billancourt
    • Coût : 2 millions euros
    • SHON : 1188.20m2
    • Nature de la mission : complète
  • établissement public 
    2016 (en cours)
    (78 - Yvelines)
    Parc des Sports et Loisirs
    78460 CHEVREUSE
    France métropolitaine
    Architecte(s) associé(s) :
    BET BCCB
    Maître d’ouvrage :
    Mairie de Chevreuse
    Notre réflexion pour définir l’implantation de notre projet, sa volumétrie, la qualité et l’organisation interne des espaces, s’est appuyée principalement :
    Sur la qualité du paysage et ses grandes orientations.
    Située dans la vallée de l’Yvette, le site de la future maison des associations bénéficie de points de vue remarquables sur le village de Chevreuse et sur le château de la Madeleine.
    Le projet consiste à implanter dans le sens Est-Ouest, un bâtiment linéaire de volumétrie simple. Cette implantation s’inscrit dans l’orientation du grand paysage de la vallée. La longue façade Sud largement vitrée, ouvre généreusement
    le bâtiment sur le parc et les rives de l’Yvette , la façade Nord plus fermée offre des vues cadrées sur le village de Chevreuse et le château de la Madeleine.
    Sur la qualité d’insertion dans le paysage.
    L’ancrage du bâtiment dans la limite Nord du terrain, sa linéarité Est-Ouest, ses volumes simples, sa toiture végétalisée et sa faible hauteur réduisent au minimum l’impact de la visibilité du bâtiment depuis le village et le château
    de la Madeleine. Le bois, matériau phare du projet est choisi pour son intégration aisée en milieu naturel, décliné dans ses différentes catégories de mis en oeuvre, structure, bardage, platelage (le bardage à claire-voie
    en lames horizontales et le platelage griseront naturellement sous l’effet des UV). Le zinc, utilisé sous forme de panneaux verticaux posés à joints debout, fait référence aux ouvrages et toitures en zinc existant dans l’habitat
    proche (toitures, petites avancées sur le canal de l’Yvette).
    Sur les éléments présents sur le site.
    Le projet s’attache à articuler les différents éléments présents sur le site : le parcellaire existant, les murs et la rotonde en pierres, la promenade des petits ponts, le parc, les zones de parking. L’entrée du bâtiment est axée
    sur la rotonde en pierres du mur de clôture. Le mur en pierres bordant la rampe d’accès handicapée et le mur en pierres de la façade Nord du logement du gardien cadrent verticalement la direction du cheminement le long de
    la façade principale faisant écho à l’ancien mur en pierres existant. Le grand saule est conservé et devient l’élément structurant autour duquel s’organise l’espace extérieur dédié à l’espace accueil jeunes.
    Sur les liaisons internes des différents espaces.
    Le projet est composé de deux espaces, le premier regroupe principalement le pôle musique, l’espace jeunes et l’atelier ALC, le second regroupe principalement les ateliers divisibles et l’atelier ARC, ces deux espaces s’articulent
    autour d’un noyau central composé de l’espace d’accueil et de la salle polyvalente et pièces annexes. La centralité de la zone d’accueil permet de desservir depuis l’entrée principale les deux espaces et la salle communale,
    les entrées secondaires permettent à chaque pôle de fonctionner de façon autonome. Des portes situées de part et d’autre de la zone d’accueil permettent d’isoler si nécessaire, la salle communale et l’accueil, des autres parties
    du bâtiment.
    Sur la recherche qualitative de l’espace et de la lumière
    La salle communale située au centre de l’équipement dispose d’une double orientation. Au Sud, de larges ouvertures donnent sur les terrasses extérieures, face à l’amphithéâtre. Au Nord, le large bandeau vitré et la toiture en
    pente du hall d’accueil ménage une vue cadrée sur le château de la Madeleine. Les portes vitrées de la salle communale en position ouvertes sur l’espace d’accueil et les baies vitrées donnant sur les terrasses permettent une
    transversalité des vues depuis le parvis, jusqu’à l’amphithéâtre, les portes vitrées exposées au Sud sont accompagnées d’un système d’occultation par stores à enrouleur. Les ateliers majoritairement situés au Sud bénéficient
    tous d’un très bon éclairage naturel, leurs volumétries simples permettent une utilisation optimum des espaces et une division aisée comme l’exige les trois grands ateliers. Le bardage horizontal à claire voie passant devant
    les vitrages de la façade Ouest permet de filtrer les vues sur le parking tout en conservant un apport de lumière.
    Sur les contraintes de liaison et d’accessibilité imposées par le programme.
    L’accès au parvis de l’entrée principale se fait depuis la zone de parking par un large cheminement parallèle au mur de clôture en pierres remis en valeur. Cet accès est réservé aux piétons et aux stationnements temporaires
    (livraisons, déchargement de pièces lourdes, accès pompier),le stationnement usagers s’effectue sur la zone de parking aérien existante. Face à l’entrée principale, le cheminement se retourne en direction du canal créant une
    articulation autour de la rotonde qui appelle et guide le piéton depuis la promenade. La liaison entre le canal et le bâtiment est pensée de façon à relier la promenade au bâtiment à travers la parcelle n° 51 tout en minimisant
    l’intervention sur les murs existants. Ce cheminement propose une transition douce (surface engazonnée et arbres fruitiers) entre l’ambiance intime et villageoise de la promenade et l’espace plus ouvert du Parc. Les accès secondaires
    relient chaque pôle à l’extérieur, permettant aux différents pôles de fonctionner si nécessaire de manière autonome. L’accès secondaire de la façade Ouest offre un accès direct depuis le parking pour l’acheminement
    des lourdes charges. La loge située dans l’angle Nord Est du projet proche des entrées, permet au gardien d’avoir une bonne visibilité sur l’entrée principale et sur les deux chemins d’accès. Le logement du gardien en appui
    sur la façade Est du bâtiment bénéficie de vues directes sur le parvis principal ainsi que sur l’espace jeunes. Le logement dispose d’un double accès, depuis le parking P1 à l’Ouest ou depuis le parking P2 à l’Est. En cas d’impossibilité
    d’usage quotidien de ce dernier accès, l’ensemble du bâtiment pourra être repoussée vers le Sud de 2m50 jusqu’à la limite d’implantation constructible autorisée. Une caméra de surveillance sera mise en place pour
    le contrôle de l’accès secondaire du pôle travaux manuels situé sur la façade Ouest. L’ensemble du bâtiment répond aux normes exigées pour les établissements recevant du public.
    Sur la qualité des espaces extérieurs.
    Le parvis aménagé au Nord marque l’entrée principale du bâtiment, desservi par un large escalier et une rampe d’accès, il est coiffé d’un vaste dais de protection, laissant passé la lumière. Une large inflexion de la façade principale
    forme un patio ouvert offrant depuis la circulation des ateliers, des vues cadrées sur le village et le château de Chevreuse. Un espace extérieur protégé réservé à l’atelier ARC est aménagé dans le patio. L’espace libre du
    patio offre également une possibilité d’implantation pour une extension future. Un amphithéâtre végétalisé est aménagé autour d’un vaste espace centré sur la salle communale. Dédié au repos et aux spectacles, cet espace
    profitera à la belle saison des infrastructures et des équipements scéniques de la salle polyvalente. Une terrasse extérieure aménagée côté Est offre un lieu de convivialité autour du remarquable saule existant, une haie végétale
    protège la terrasse et renforce l’intimité du lieu. Les larges terrasses filantes sur la façade Sud offre aux ateliers un prolongement extérieur libre et convivial en liaison avec le parc et l’amphithéâtre.
    Sur les principes de développement durable, et d’efficacité énergétique.
    L’orientation du bâtiment permet d’ouvrir largement la façade Sud afin de profiter au maximum des apports solaires. Le large débord de toiture de la façade couvre les terrasses filantes devant les ateliers et projette une ombre
    sur le vitrage quand le soleil est à son Zénith en été. La façade Nord du bâtiment est une façade plus protégée équipée de menuiseries en triple vitrage, les ouvertures sont limitées aux cadres de vue. Les cheminements
    seront réalisés en grave calcaire stabilisée restant perméable aux eaux de pluie, permettant un accès piéton régulier et un accès occasionnel des véhicules. Le bâtiment sera équipé d’un plancher chauffant alimenté par une
    pompe à chaleur géothermique avec un captage vertical dans la nappe phréatique. La production d’eau chaude sera également fournie par l’installation géothermique. Le niveau du RDC situé à 15cm au dessus du niveau du
    parking et à -60/75 cm des pieds du mur en pierres de clôture existant, permet de mettre l’équipement à l’abri des crues.


    • Date : PC 2013 - en cours
    • Associés : BET BCCB à Boulogne Billancourt
    • Coût : 2 millions euros
    • SHON : 1188.20m2
    • Nature de la mission : complète
  • établissement public 
    2016 (en cours)
    (78 - Yvelines)
    Parc des Sports et Loisirs
    78460 CHEVREUSE
    France métropolitaine
    Architecte(s) associé(s) :
    BET BCCB
    Maître d’ouvrage :
    Mairie de Chevreuse
    Notre réflexion pour définir l’implantation de notre projet, sa volumétrie, la qualité et l’organisation interne des espaces, s’est appuyée principalement :
    Sur la qualité du paysage et ses grandes orientations.
    Située dans la vallée de l’Yvette, le site de la future maison des associations bénéficie de points de vue remarquables sur le village de Chevreuse et sur le château de la Madeleine.
    Le projet consiste à implanter dans le sens Est-Ouest, un bâtiment linéaire de volumétrie simple. Cette implantation s’inscrit dans l’orientation du grand paysage de la vallée. La longue façade Sud largement vitrée, ouvre généreusement
    le bâtiment sur le parc et les rives de l’Yvette , la façade Nord plus fermée offre des vues cadrées sur le village de Chevreuse et le château de la Madeleine.
    Sur la qualité d’insertion dans le paysage.
    L’ancrage du bâtiment dans la limite Nord du terrain, sa linéarité Est-Ouest, ses volumes simples, sa toiture végétalisée et sa faible hauteur réduisent au minimum l’impact de la visibilité du bâtiment depuis le village et le château
    de la Madeleine. Le bois, matériau phare du projet est choisi pour son intégration aisée en milieu naturel, décliné dans ses différentes catégories de mis en oeuvre, structure, bardage, platelage (le bardage à claire-voie
    en lames horizontales et le platelage griseront naturellement sous l’effet des UV). Le zinc, utilisé sous forme de panneaux verticaux posés à joints debout, fait référence aux ouvrages et toitures en zinc existant dans l’habitat
    proche (toitures, petites avancées sur le canal de l’Yvette).
    Sur les éléments présents sur le site.
    Le projet s’attache à articuler les différents éléments présents sur le site : le parcellaire existant, les murs et la rotonde en pierres, la promenade des petits ponts, le parc, les zones de parking. L’entrée du bâtiment est axée
    sur la rotonde en pierres du mur de clôture. Le mur en pierres bordant la rampe d’accès handicapée et le mur en pierres de la façade Nord du logement du gardien cadrent verticalement la direction du cheminement le long de
    la façade principale faisant écho à l’ancien mur en pierres existant. Le grand saule est conservé et devient l’élément structurant autour duquel s’organise l’espace extérieur dédié à l’espace accueil jeunes.
    Sur les liaisons internes des différents espaces.
    Le projet est composé de deux espaces, le premier regroupe principalement le pôle musique, l’espace jeunes et l’atelier ALC, le second regroupe principalement les ateliers divisibles et l’atelier ARC, ces deux espaces s’articulent
    autour d’un noyau central composé de l’espace d’accueil et de la salle polyvalente et pièces annexes. La centralité de la zone d’accueil permet de desservir depuis l’entrée principale les deux espaces et la salle communale,
    les entrées secondaires permettent à chaque pôle de fonctionner de façon autonome. Des portes situées de part et d’autre de la zone d’accueil permettent d’isoler si nécessaire, la salle communale et l’accueil, des autres parties
    du bâtiment.
    Sur la recherche qualitative de l’espace et de la lumière
    La salle communale située au centre de l’équipement dispose d’une double orientation. Au Sud, de larges ouvertures donnent sur les terrasses extérieures, face à l’amphithéâtre. Au Nord, le large bandeau vitré et la toiture en
    pente du hall d’accueil ménage une vue cadrée sur le château de la Madeleine. Les portes vitrées de la salle communale en position ouvertes sur l’espace d’accueil et les baies vitrées donnant sur les terrasses permettent une
    transversalité des vues depuis le parvis, jusqu’à l’amphithéâtre, les portes vitrées exposées au Sud sont accompagnées d’un système d’occultation par stores à enrouleur. Les ateliers majoritairement situés au Sud bénéficient
    tous d’un très bon éclairage naturel, leurs volumétries simples permettent une utilisation optimum des espaces et une division aisée comme l’exige les trois grands ateliers. Le bardage horizontal à claire voie passant devant
    les vitrages de la façade Ouest permet de filtrer les vues sur le parking tout en conservant un apport de lumière.
    Sur les contraintes de liaison et d’accessibilité imposées par le programme.
    L’accès au parvis de l’entrée principale se fait depuis la zone de parking par un large cheminement parallèle au mur de clôture en pierres remis en valeur. Cet accès est réservé aux piétons et aux stationnements temporaires
    (livraisons, déchargement de pièces lourdes, accès pompier),le stationnement usagers s’effectue sur la zone de parking aérien existante. Face à l’entrée principale, le cheminement se retourne en direction du canal créant une
    articulation autour de la rotonde qui appelle et guide le piéton depuis la promenade. La liaison entre le canal et le bâtiment est pensée de façon à relier la promenade au bâtiment à travers la parcelle n° 51 tout en minimisant
    l’intervention sur les murs existants. Ce cheminement propose une transition douce (surface engazonnée et arbres fruitiers) entre l’ambiance intime et villageoise de la promenade et l’espace plus ouvert du Parc. Les accès secondaires
    relient chaque pôle à l’extérieur, permettant aux différents pôles de fonctionner si nécessaire de manière autonome. L’accès secondaire de la façade Ouest offre un accès direct depuis le parking pour l’acheminement
    des lourdes charges. La loge située dans l’angle Nord Est du projet proche des entrées, permet au gardien d’avoir une bonne visibilité sur l’entrée principale et sur les deux chemins d’accès. Le logement du gardien en appui
    sur la façade Est du bâtiment bénéficie de vues directes sur le parvis principal ainsi que sur l’espace jeunes. Le logement dispose d’un double accès, depuis le parking P1 à l’Ouest ou depuis le parking P2 à l’Est. En cas d’impossibilité
    d’usage quotidien de ce dernier accès, l’ensemble du bâtiment pourra être repoussée vers le Sud de 2m50 jusqu’à la limite d’implantation constructible autorisée. Une caméra de surveillance sera mise en place pour
    le contrôle de l’accès secondaire du pôle travaux manuels situé sur la façade Ouest. L’ensemble du bâtiment répond aux normes exigées pour les établissements recevant du public.
    Sur la qualité des espaces extérieurs.
    Le parvis aménagé au Nord marque l’entrée principale du bâtiment, desservi par un large escalier et une rampe d’accès, il est coiffé d’un vaste dais de protection, laissant passé la lumière. Une large inflexion de la façade principale
    forme un patio ouvert offrant depuis la circulation des ateliers, des vues cadrées sur le village et le château de Chevreuse. Un espace extérieur protégé réservé à l’atelier ARC est aménagé dans le patio. L’espace libre du
    patio offre également une possibilité d’implantation pour une extension future. Un amphithéâtre végétalisé est aménagé autour d’un vaste espace centré sur la salle communale. Dédié au repos et aux spectacles, cet espace
    profitera à la belle saison des infrastructures et des équipements scéniques de la salle polyvalente. Une terrasse extérieure aménagée côté Est offre un lieu de convivialité autour du remarquable saule existant, une haie végétale
    protège la terrasse et renforce l’intimité du lieu. Les larges terrasses filantes sur la façade Sud offre aux ateliers un prolongement extérieur libre et convivial en liaison avec le parc et l’amphithéâtre.
    Sur les principes de développement durable, et d’efficacité énergétique.
    L’orientation du bâtiment permet d’ouvrir largement la façade Sud afin de profiter au maximum des apports solaires. Le large débord de toiture de la façade couvre les terrasses filantes devant les ateliers et projette une ombre
    sur le vitrage quand le soleil est à son Zénith en été. La façade Nord du bâtiment est une façade plus protégée équipée de menuiseries en triple vitrage, les ouvertures sont limitées aux cadres de vue. Les cheminements
    seront réalisés en grave calcaire stabilisée restant perméable aux eaux de pluie, permettant un accès piéton régulier et un accès occasionnel des véhicules. Le bâtiment sera équipé d’un plancher chauffant alimenté par une
    pompe à chaleur géothermique avec un captage vertical dans la nappe phréatique. La production d’eau chaude sera également fournie par l’installation géothermique. Le niveau du RDC situé à 15cm au dessus du niveau du
    parking et à -60/75 cm des pieds du mur en pierres de clôture existant, permet de mettre l’équipement à l’abri des crues.


    • Date : PC 2013 - en cours
    • Associés : BET BCCB à Boulogne Billancourt
    • Coût : 2 millions euros
    • SHON : 1188.20m2
    • Nature de la mission : complète
  • établissement public 
    2016 (en cours)
    (78 - Yvelines)
    Parc des Sports et Loisirs
    78460 CHEVREUSE
    France métropolitaine
    Architecte(s) associé(s) :
    BET BCCB
    Maître d’ouvrage :
    Mairie de Chevreuse
    Notre réflexion pour définir l’implantation de notre projet, sa volumétrie, la qualité et l’organisation interne des espaces, s’est appuyée principalement :
    Sur la qualité du paysage et ses grandes orientations.
    Située dans la vallée de l’Yvette, le site de la future maison des associations bénéficie de points de vue remarquables sur le village de Chevreuse et sur le château de la Madeleine.
    Le projet consiste à implanter dans le sens Est-Ouest, un bâtiment linéaire de volumétrie simple. Cette implantation s’inscrit dans l’orientation du grand paysage de la vallée. La longue façade Sud largement vitrée, ouvre généreusement
    le bâtiment sur le parc et les rives de l’Yvette , la façade Nord plus fermée offre des vues cadrées sur le village de Chevreuse et le château de la Madeleine.
    Sur la qualité d’insertion dans le paysage.
    L’ancrage du bâtiment dans la limite Nord du terrain, sa linéarité Est-Ouest, ses volumes simples, sa toiture végétalisée et sa faible hauteur réduisent au minimum l’impact de la visibilité du bâtiment depuis le village et le château
    de la Madeleine. Le bois, matériau phare du projet est choisi pour son intégration aisée en milieu naturel, décliné dans ses différentes catégories de mis en oeuvre, structure, bardage, platelage (le bardage à claire-voie
    en lames horizontales et le platelage griseront naturellement sous l’effet des UV). Le zinc, utilisé sous forme de panneaux verticaux posés à joints debout, fait référence aux ouvrages et toitures en zinc existant dans l’habitat
    proche (toitures, petites avancées sur le canal de l’Yvette).
    Sur les éléments présents sur le site.
    Le projet s’attache à articuler les différents éléments présents sur le site : le parcellaire existant, les murs et la rotonde en pierres, la promenade des petits ponts, le parc, les zones de parking. L’entrée du bâtiment est axée
    sur la rotonde en pierres du mur de clôture. Le mur en pierres bordant la rampe d’accès handicapée et le mur en pierres de la façade Nord du logement du gardien cadrent verticalement la direction du cheminement le long de
    la façade principale faisant écho à l’ancien mur en pierres existant. Le grand saule est conservé et devient l’élément structurant autour duquel s’organise l’espace extérieur dédié à l’espace accueil jeunes.
    Sur les liaisons internes des différents espaces.
    Le projet est composé de deux espaces, le premier regroupe principalement le pôle musique, l’espace jeunes et l’atelier ALC, le second regroupe principalement les ateliers divisibles et l’atelier ARC, ces deux espaces s’articulent
    autour d’un noyau central composé de l’espace d’accueil et de la salle polyvalente et pièces annexes. La centralité de la zone d’accueil permet de desservir depuis l’entrée principale les deux espaces et la salle communale,
    les entrées secondaires permettent à chaque pôle de fonctionner de façon autonome. Des portes situées de part et d’autre de la zone d’accueil permettent d’isoler si nécessaire, la salle communale et l’accueil, des autres parties
    du bâtiment.
    Sur la recherche qualitative de l’espace et de la lumière
    La salle communale située au centre de l’équipement dispose d’une double orientation. Au Sud, de larges ouvertures donnent sur les terrasses extérieures, face à l’amphithéâtre. Au Nord, le large bandeau vitré et la toiture en
    pente du hall d’accueil ménage une vue cadrée sur le château de la Madeleine. Les portes vitrées de la salle communale en position ouvertes sur l’espace d’accueil et les baies vitrées donnant sur les terrasses permettent une
    transversalité des vues depuis le parvis, jusqu’à l’amphithéâtre, les portes vitrées exposées au Sud sont accompagnées d’un système d’occultation par stores à enrouleur. Les ateliers majoritairement situés au Sud bénéficient
    tous d’un très bon éclairage naturel, leurs volumétries simples permettent une utilisation optimum des espaces et une division aisée comme l’exige les trois grands ateliers. Le bardage horizontal à claire voie passant devant
    les vitrages de la façade Ouest permet de filtrer les vues sur le parking tout en conservant un apport de lumière.
    Sur les contraintes de liaison et d’accessibilité imposées par le programme.
    L’accès au parvis de l’entrée principale se fait depuis la zone de parking par un large cheminement parallèle au mur de clôture en pierres remis en valeur. Cet accès est réservé aux piétons et aux stationnements temporaires
    (livraisons, déchargement de pièces lourdes, accès pompier),le stationnement usagers s’effectue sur la zone de parking aérien existante. Face à l’entrée principale, le cheminement se retourne en direction du canal créant une
    articulation autour de la rotonde qui appelle et guide le piéton depuis la promenade. La liaison entre le canal et le bâtiment est pensée de façon à relier la promenade au bâtiment à travers la parcelle n° 51 tout en minimisant
    l’intervention sur les murs existants. Ce cheminement propose une transition douce (surface engazonnée et arbres fruitiers) entre l’ambiance intime et villageoise de la promenade et l’espace plus ouvert du Parc. Les accès secondaires
    relient chaque pôle à l’extérieur, permettant aux différents pôles de fonctionner si nécessaire de manière autonome. L’accès secondaire de la façade Ouest offre un accès direct depuis le parking pour l’acheminement
    des lourdes charges. La loge située dans l’angle Nord Est du projet proche des entrées, permet au gardien d’avoir une bonne visibilité sur l’entrée principale et sur les deux chemins d’accès. Le logement du gardien en appui
    sur la façade Est du bâtiment bénéficie de vues directes sur le parvis principal ainsi que sur l’espace jeunes. Le logement dispose d’un double accès, depuis le parking P1 à l’Ouest ou depuis le parking P2 à l’Est. En cas d’impossibilité
    d’usage quotidien de ce dernier accès, l’ensemble du bâtiment pourra être repoussée vers le Sud de 2m50 jusqu’à la limite d’implantation constructible autorisée. Une caméra de surveillance sera mise en place pour
    le contrôle de l’accès secondaire du pôle travaux manuels situé sur la façade Ouest. L’ensemble du bâtiment répond aux normes exigées pour les établissements recevant du public.
    Sur la qualité des espaces extérieurs.
    Le parvis aménagé au Nord marque l’entrée principale du bâtiment, desservi par un large escalier et une rampe d’accès, il est coiffé d’un vaste dais de protection, laissant passé la lumière. Une large inflexion de la façade principale
    forme un patio ouvert offrant depuis la circulation des ateliers, des vues cadrées sur le village et le château de Chevreuse. Un espace extérieur protégé réservé à l’atelier ARC est aménagé dans le patio. L’espace libre du
    patio offre également une possibilité d’implantation pour une extension future. Un amphithéâtre végétalisé est aménagé autour d’un vaste espace centré sur la salle communale. Dédié au repos et aux spectacles, cet espace
    profitera à la belle saison des infrastructures et des équipements scéniques de la salle polyvalente. Une terrasse extérieure aménagée côté Est offre un lieu de convivialité autour du remarquable saule existant, une haie végétale
    protège la terrasse et renforce l’intimité du lieu. Les larges terrasses filantes sur la façade Sud offre aux ateliers un prolongement extérieur libre et convivial en liaison avec le parc et l’amphithéâtre.
    Sur les principes de développement durable, et d’efficacité énergétique.
    L’orientation du bâtiment permet d’ouvrir largement la façade Sud afin de profiter au maximum des apports solaires. Le large débord de toiture de la façade couvre les terrasses filantes devant les ateliers et projette une ombre
    sur le vitrage quand le soleil est à son Zénith en été. La façade Nord du bâtiment est une façade plus protégée équipée de menuiseries en triple vitrage, les ouvertures sont limitées aux cadres de vue. Les cheminements
    seront réalisés en grave calcaire stabilisée restant perméable aux eaux de pluie, permettant un accès piéton régulier et un accès occasionnel des véhicules. Le bâtiment sera équipé d’un plancher chauffant alimenté par une
    pompe à chaleur géothermique avec un captage vertical dans la nappe phréatique. La production d’eau chaude sera également fournie par l’installation géothermique. Le niveau du RDC situé à 15cm au dessus du niveau du
    parking et à -60/75 cm des pieds du mur en pierres de clôture existant, permet de mettre l’équipement à l’abri des crues.


    • Date : PC 2013 - en cours
    • Associés : BET BCCB à Boulogne Billancourt
    • Coût : 2 millions euros
    • SHON : 1188.20m2
    • Nature de la mission : complète
  • établissement public 
    2016 (en cours)
    (78 - Yvelines)
    Parc des Sports et Loisirs
    78460 CHEVREUSE
    France métropolitaine
    Architecte(s) associé(s) :
    BET BCCB
    Maître d’ouvrage :
    Mairie de Chevreuse
    Notre réflexion pour définir l’implantation de notre projet, sa volumétrie, la qualité et l’organisation interne des espaces, s’est appuyée principalement :
    Sur la qualité du paysage et ses grandes orientations.
    Située dans la vallée de l’Yvette, le site de la future maison des associations bénéficie de points de vue remarquables sur le village de Chevreuse et sur le château de la Madeleine.
    Le projet consiste à implanter dans le sens Est-Ouest, un bâtiment linéaire de volumétrie simple. Cette implantation s’inscrit dans l’orientation du grand paysage de la vallée. La longue façade Sud largement vitrée, ouvre généreusement
    le bâtiment sur le parc et les rives de l’Yvette , la façade Nord plus fermée offre des vues cadrées sur le village de Chevreuse et le château de la Madeleine.
    Sur la qualité d’insertion dans le paysage.
    L’ancrage du bâtiment dans la limite Nord du terrain, sa linéarité Est-Ouest, ses volumes simples, sa toiture végétalisée et sa faible hauteur réduisent au minimum l’impact de la visibilité du bâtiment depuis le village et le château
    de la Madeleine. Le bois, matériau phare du projet est choisi pour son intégration aisée en milieu naturel, décliné dans ses différentes catégories de mis en oeuvre, structure, bardage, platelage (le bardage à claire-voie
    en lames horizontales et le platelage griseront naturellement sous l’effet des UV). Le zinc, utilisé sous forme de panneaux verticaux posés à joints debout, fait référence aux ouvrages et toitures en zinc existant dans l’habitat
    proche (toitures, petites avancées sur le canal de l’Yvette).
    Sur les éléments présents sur le site.
    Le projet s’attache à articuler les différents éléments présents sur le site : le parcellaire existant, les murs et la rotonde en pierres, la promenade des petits ponts, le parc, les zones de parking. L’entrée du bâtiment est axée
    sur la rotonde en pierres du mur de clôture. Le mur en pierres bordant la rampe d’accès handicapée et le mur en pierres de la façade Nord du logement du gardien cadrent verticalement la direction du cheminement le long de
    la façade principale faisant écho à l’ancien mur en pierres existant. Le grand saule est conservé et devient l’élément structurant autour duquel s’organise l’espace extérieur dédié à l’espace accueil jeunes.
    Sur les liaisons internes des différents espaces.
    Le projet est composé de deux espaces, le premier regroupe principalement le pôle musique, l’espace jeunes et l’atelier ALC, le second regroupe principalement les ateliers divisibles et l’atelier ARC, ces deux espaces s’articulent
    autour d’un noyau central composé de l’espace d’accueil et de la salle polyvalente et pièces annexes. La centralité de la zone d’accueil permet de desservir depuis l’entrée principale les deux espaces et la salle communale,
    les entrées secondaires permettent à chaque pôle de fonctionner de façon autonome. Des portes situées de part et d’autre de la zone d’accueil permettent d’isoler si nécessaire, la salle communale et l’accueil, des autres parties
    du bâtiment.
    Sur la recherche qualitative de l’espace et de la lumière
    La salle communale située au centre de l’équipement dispose d’une double orientation. Au Sud, de larges ouvertures donnent sur les terrasses extérieures, face à l’amphithéâtre. Au Nord, le large bandeau vitré et la toiture en
    pente du hall d’accueil ménage une vue cadrée sur le château de la Madeleine. Les portes vitrées de la salle communale en position ouvertes sur l’espace d’accueil et les baies vitrées donnant sur les terrasses permettent une
    transversalité des vues depuis le parvis, jusqu’à l’amphithéâtre, les portes vitrées exposées au Sud sont accompagnées d’un système d’occultation par stores à enrouleur. Les ateliers majoritairement situés au Sud bénéficient
    tous d’un très bon éclairage naturel, leurs volumétries simples permettent une utilisation optimum des espaces et une division aisée comme l’exige les trois grands ateliers. Le bardage horizontal à claire voie passant devant
    les vitrages de la façade Ouest permet de filtrer les vues sur le parking tout en conservant un apport de lumière.
    Sur les contraintes de liaison et d’accessibilité imposées par le programme.
    L’accès au parvis de l’entrée principale se fait depuis la zone de parking par un large cheminement parallèle au mur de clôture en pierres remis en valeur. Cet accès est réservé aux piétons et aux stationnements temporaires
    (livraisons, déchargement de pièces lourdes, accès pompier),le stationnement usagers s’effectue sur la zone de parking aérien existante. Face à l’entrée principale, le cheminement se retourne en direction du canal créant une
    articulation autour de la rotonde qui appelle et guide le piéton depuis la promenade. La liaison entre le canal et le bâtiment est pensée de façon à relier la promenade au bâtiment à travers la parcelle n° 51 tout en minimisant
    l’intervention sur les murs existants. Ce cheminement propose une transition douce (surface engazonnée et arbres fruitiers) entre l’ambiance intime et villageoise de la promenade et l’espace plus ouvert du Parc. Les accès secondaires
    relient chaque pôle à l’extérieur, permettant aux différents pôles de fonctionner si nécessaire de manière autonome. L’accès secondaire de la façade Ouest offre un accès direct depuis le parking pour l’acheminement
    des lourdes charges. La loge située dans l’angle Nord Est du projet proche des entrées, permet au gardien d’avoir une bonne visibilité sur l’entrée principale et sur les deux chemins d’accès. Le logement du gardien en appui
    sur la façade Est du bâtiment bénéficie de vues directes sur le parvis principal ainsi que sur l’espace jeunes. Le logement dispose d’un double accès, depuis le parking P1 à l’Ouest ou depuis le parking P2 à l’Est. En cas d’impossibilité
    d’usage quotidien de ce dernier accès, l’ensemble du bâtiment pourra être repoussée vers le Sud de 2m50 jusqu’à la limite d’implantation constructible autorisée. Une caméra de surveillance sera mise en place pour
    le contrôle de l’accès secondaire du pôle travaux manuels situé sur la façade Ouest. L’ensemble du bâtiment répond aux normes exigées pour les établissements recevant du public.
    Sur la qualité des espaces extérieurs.
    Le parvis aménagé au Nord marque l’entrée principale du bâtiment, desservi par un large escalier et une rampe d’accès, il est coiffé d’un vaste dais de protection, laissant passé la lumière. Une large inflexion de la façade principale
    forme un patio ouvert offrant depuis la circulation des ateliers, des vues cadrées sur le village et le château de Chevreuse. Un espace extérieur protégé réservé à l’atelier ARC est aménagé dans le patio. L’espace libre du
    patio offre également une possibilité d’implantation pour une extension future. Un amphithéâtre végétalisé est aménagé autour d’un vaste espace centré sur la salle communale. Dédié au repos et aux spectacles, cet espace
    profitera à la belle saison des infrastructures et des équipements scéniques de la salle polyvalente. Une terrasse extérieure aménagée côté Est offre un lieu de convivialité autour du remarquable saule existant, une haie végétale
    protège la terrasse et renforce l’intimité du lieu. Les larges terrasses filantes sur la façade Sud offre aux ateliers un prolongement extérieur libre et convivial en liaison avec le parc et l’amphithéâtre.
    Sur les principes de développement durable, et d’efficacité énergétique.
    L’orientation du bâtiment permet d’ouvrir largement la façade Sud afin de profiter au maximum des apports solaires. Le large débord de toiture de la façade couvre les terrasses filantes devant les ateliers et projette une ombre
    sur le vitrage quand le soleil est à son Zénith en été. La façade Nord du bâtiment est une façade plus protégée équipée de menuiseries en triple vitrage, les ouvertures sont limitées aux cadres de vue. Les cheminements
    seront réalisés en grave calcaire stabilisée restant perméable aux eaux de pluie, permettant un accès piéton régulier et un accès occasionnel des véhicules. Le bâtiment sera équipé d’un plancher chauffant alimenté par une
    pompe à chaleur géothermique avec un captage vertical dans la nappe phréatique. La production d’eau chaude sera également fournie par l’installation géothermique. Le niveau du RDC situé à 15cm au dessus du niveau du
    parking et à -60/75 cm des pieds du mur en pierres de clôture existant, permet de mettre l’équipement à l’abri des crues.


    • Date : PC 2013 - en cours
    • Associés : BET BCCB à Boulogne Billancourt
    • Coût : 2 millions euros
    • SHON : 1188.20m2
    • Nature de la mission : complète
  • établissement public 
    2016 (en cours)
    (78 - Yvelines)
    Parc des Sports et Loisirs
    78460 CHEVREUSE
    France métropolitaine
    Architecte(s) associé(s) :
    BET BCCB
    Maître d’ouvrage :
    Mairie de Chevreuse
    Notre réflexion pour définir l’implantation de notre projet, sa volumétrie, la qualité et l’organisation interne des espaces, s’est appuyée principalement :
    Sur la qualité du paysage et ses grandes orientations.
    Située dans la vallée de l’Yvette, le site de la future maison des associations bénéficie de points de vue remarquables sur le village de Chevreuse et sur le château de la Madeleine.
    Le projet consiste à implanter dans le sens Est-Ouest, un bâtiment linéaire de volumétrie simple. Cette implantation s’inscrit dans l’orientation du grand paysage de la vallée. La longue façade Sud largement vitrée, ouvre généreusement
    le bâtiment sur le parc et les rives de l’Yvette , la façade Nord plus fermée offre des vues cadrées sur le village de Chevreuse et le château de la Madeleine.
    Sur la qualité d’insertion dans le paysage.
    L’ancrage du bâtiment dans la limite Nord du terrain, sa linéarité Est-Ouest, ses volumes simples, sa toiture végétalisée et sa faible hauteur réduisent au minimum l’impact de la visibilité du bâtiment depuis le village et le château
    de la Madeleine. Le bois, matériau phare du projet est choisi pour son intégration aisée en milieu naturel, décliné dans ses différentes catégories de mis en oeuvre, structure, bardage, platelage (le bardage à claire-voie
    en lames horizontales et le platelage griseront naturellement sous l’effet des UV). Le zinc, utilisé sous forme de panneaux verticaux posés à joints debout, fait référence aux ouvrages et toitures en zinc existant dans l’habitat
    proche (toitures, petites avancées sur le canal de l’Yvette).
    Sur les éléments présents sur le site.
    Le projet s’attache à articuler les différents éléments présents sur le site : le parcellaire existant, les murs et la rotonde en pierres, la promenade des petits ponts, le parc, les zones de parking. L’entrée du bâtiment est axée
    sur la rotonde en pierres du mur de clôture. Le mur en pierres bordant la rampe d’accès handicapée et le mur en pierres de la façade Nord du logement du gardien cadrent verticalement la direction du cheminement le long de
    la façade principale faisant écho à l’ancien mur en pierres existant. Le grand saule est conservé et devient l’élément structurant autour duquel s’organise l’espace extérieur dédié à l’espace accueil jeunes.
    Sur les liaisons internes des différents espaces.
    Le projet est composé de deux espaces, le premier regroupe principalement le pôle musique, l’espace jeunes et l’atelier ALC, le second regroupe principalement les ateliers divisibles et l’atelier ARC, ces deux espaces s’articulent
    autour d’un noyau central composé de l’espace d’accueil et de la salle polyvalente et pièces annexes. La centralité de la zone d’accueil permet de desservir depuis l’entrée principale les deux espaces et la salle communale,
    les entrées secondaires permettent à chaque pôle de fonctionner de façon autonome. Des portes situées de part et d’autre de la zone d’accueil permettent d’isoler si nécessaire, la salle communale et l’accueil, des autres parties
    du bâtiment.
    Sur la recherche qualitative de l’espace et de la lumière
    La salle communale située au centre de l’équipement dispose d’une double orientation. Au Sud, de larges ouvertures donnent sur les terrasses extérieures, face à l’amphithéâtre. Au Nord, le large bandeau vitré et la toiture en
    pente du hall d’accueil ménage une vue cadrée sur le château de la Madeleine. Les portes vitrées de la salle communale en position ouvertes sur l’espace d’accueil et les baies vitrées donnant sur les terrasses permettent une
    transversalité des vues depuis le parvis, jusqu’à l’amphithéâtre, les portes vitrées exposées au Sud sont accompagnées d’un système d’occultation par stores à enrouleur. Les ateliers majoritairement situés au Sud bénéficient
    tous d’un très bon éclairage naturel, leurs volumétries simples permettent une utilisation optimum des espaces et une division aisée comme l’exige les trois grands ateliers. Le bardage horizontal à claire voie passant devant
    les vitrages de la façade Ouest permet de filtrer les vues sur le parking tout en conservant un apport de lumière.
    Sur les contraintes de liaison et d’accessibilité imposées par le programme.
    L’accès au parvis de l’entrée principale se fait depuis la zone de parking par un large cheminement parallèle au mur de clôture en pierres remis en valeur. Cet accès est réservé aux piétons et aux stationnements temporaires
    (livraisons, déchargement de pièces lourdes, accès pompier),le stationnement usagers s’effectue sur la zone de parking aérien existante. Face à l’entrée principale, le cheminement se retourne en direction du canal créant une
    articulation autour de la rotonde qui appelle et guide le piéton depuis la promenade. La liaison entre le canal et le bâtiment est pensée de façon à relier la promenade au bâtiment à travers la parcelle n° 51 tout en minimisant
    l’intervention sur les murs existants. Ce cheminement propose une transition douce (surface engazonnée et arbres fruitiers) entre l’ambiance intime et villageoise de la promenade et l’espace plus ouvert du Parc. Les accès secondaires
    relient chaque pôle à l’extérieur, permettant aux différents pôles de fonctionner si nécessaire de manière autonome. L’accès secondaire de la façade Ouest offre un accès direct depuis le parking pour l’acheminement
    des lourdes charges. La loge située dans l’angle Nord Est du projet proche des entrées, permet au gardien d’avoir une bonne visibilité sur l’entrée principale et sur les deux chemins d’accès. Le logement du gardien en appui
    sur la façade Est du bâtiment bénéficie de vues directes sur le parvis principal ainsi que sur l’espace jeunes. Le logement dispose d’un double accès, depuis le parking P1 à l’Ouest ou depuis le parking P2 à l’Est. En cas d’impossibilité
    d’usage quotidien de ce dernier accès, l’ensemble du bâtiment pourra être repoussée vers le Sud de 2m50 jusqu’à la limite d’implantation constructible autorisée. Une caméra de surveillance sera mise en place pour
    le contrôle de l’accès secondaire du pôle travaux manuels situé sur la façade Ouest. L’ensemble du bâtiment répond aux normes exigées pour les établissements recevant du public.
    Sur la qualité des espaces extérieurs.
    Le parvis aménagé au Nord marque l’entrée principale du bâtiment, desservi par un large escalier et une rampe d’accès, il est coiffé d’un vaste dais de protection, laissant passé la lumière. Une large inflexion de la façade principale
    forme un patio ouvert offrant depuis la circulation des ateliers, des vues cadrées sur le village et le château de Chevreuse. Un espace extérieur protégé réservé à l’atelier ARC est aménagé dans le patio. L’espace libre du
    patio offre également une possibilité d’implantation pour une extension future. Un amphithéâtre végétalisé est aménagé autour d’un vaste espace centré sur la salle communale. Dédié au repos et aux spectacles, cet espace
    profitera à la belle saison des infrastructures et des équipements scéniques de la salle polyvalente. Une terrasse extérieure aménagée côté Est offre un lieu de convivialité autour du remarquable saule existant, une haie végétale
    protège la terrasse et renforce l’intimité du lieu. Les larges terrasses filantes sur la façade Sud offre aux ateliers un prolongement extérieur libre et convivial en liaison avec le parc et l’amphithéâtre.
    Sur les principes de développement durable, et d’efficacité énergétique.
    L’orientation du bâtiment permet d’ouvrir largement la façade Sud afin de profiter au maximum des apports solaires. Le large débord de toiture de la façade couvre les terrasses filantes devant les ateliers et projette une ombre
    sur le vitrage quand le soleil est à son Zénith en été. La façade Nord du bâtiment est une façade plus protégée équipée de menuiseries en triple vitrage, les ouvertures sont limitées aux cadres de vue. Les cheminements
    seront réalisés en grave calcaire stabilisée restant perméable aux eaux de pluie, permettant un accès piéton régulier et un accès occasionnel des véhicules. Le bâtiment sera équipé d’un plancher chauffant alimenté par une
    pompe à chaleur géothermique avec un captage vertical dans la nappe phréatique. La production d’eau chaude sera également fournie par l’installation géothermique. Le niveau du RDC situé à 15cm au dessus du niveau du
    parking et à -60/75 cm des pieds du mur en pierres de clôture existant, permet de mettre l’équipement à l’abri des crues.


    • Date : PC 2013 - en cours
    • Associés : BET BCCB à Boulogne Billancourt
    • Coût : 2 millions euros
    • SHON : 1188.20m2
    • Nature de la mission : complète
  • établissement public 
    2016 (en cours)
    (78 - Yvelines)
    Parc des Sports et Loisirs
    78460 CHEVREUSE
    France métropolitaine
    Architecte(s) associé(s) :
    BET BCCB
    Maître d’ouvrage :
    Mairie de Chevreuse
    Notre réflexion pour définir l’implantation de notre projet, sa volumétrie, la qualité et l’organisation interne des espaces, s’est appuyée principalement :
    Sur la qualité du paysage et ses grandes orientations.
    Située dans la vallée de l’Yvette, le site de la future maison des associations bénéficie de points de vue remarquables sur le village de Chevreuse et sur le château de la Madeleine.
    Le projet consiste à implanter dans le sens Est-Ouest, un bâtiment linéaire de volumétrie simple. Cette implantation s’inscrit dans l’orientation du grand paysage de la vallée. La longue façade Sud largement vitrée, ouvre généreusement
    le bâtiment sur le parc et les rives de l’Yvette , la façade Nord plus fermée offre des vues cadrées sur le village de Chevreuse et le château de la Madeleine.
    Sur la qualité d’insertion dans le paysage.
    L’ancrage du bâtiment dans la limite Nord du terrain, sa linéarité Est-Ouest, ses volumes simples, sa toiture végétalisée et sa faible hauteur réduisent au minimum l’impact de la visibilité du bâtiment depuis le village et le château
    de la Madeleine. Le bois, matériau phare du projet est choisi pour son intégration aisée en milieu naturel, décliné dans ses différentes catégories de mis en oeuvre, structure, bardage, platelage (le bardage à claire-voie
    en lames horizontales et le platelage griseront naturellement sous l’effet des UV). Le zinc, utilisé sous forme de panneaux verticaux posés à joints debout, fait référence aux ouvrages et toitures en zinc existant dans l’habitat
    proche (toitures, petites avancées sur le canal de l’Yvette).
    Sur les éléments présents sur le site.
    Le projet s’attache à articuler les différents éléments présents sur le site : le parcellaire existant, les murs et la rotonde en pierres, la promenade des petits ponts, le parc, les zones de parking. L’entrée du bâtiment est axée
    sur la rotonde en pierres du mur de clôture. Le mur en pierres bordant la rampe d’accès handicapée et le mur en pierres de la façade Nord du logement du gardien cadrent verticalement la direction du cheminement le long de
    la façade principale faisant écho à l’ancien mur en pierres existant. Le grand saule est conservé et devient l’élément structurant autour duquel s’organise l’espace extérieur dédié à l’espace accueil jeunes.
    Sur les liaisons internes des différents espaces.
    Le projet est composé de deux espaces, le premier regroupe principalement le pôle musique, l’espace jeunes et l’atelier ALC, le second regroupe principalement les ateliers divisibles et l’atelier ARC, ces deux espaces s’articulent
    autour d’un noyau central composé de l’espace d’accueil et de la salle polyvalente et pièces annexes. La centralité de la zone d’accueil permet de desservir depuis l’entrée principale les deux espaces et la salle communale,
    les entrées secondaires permettent à chaque pôle de fonctionner de façon autonome. Des portes situées de part et d’autre de la zone d’accueil permettent d’isoler si nécessaire, la salle communale et l’accueil, des autres parties
    du bâtiment.
    Sur la recherche qualitative de l’espace et de la lumière
    La salle communale située au centre de l’équipement dispose d’une double orientation. Au Sud, de larges ouvertures donnent sur les terrasses extérieures, face à l’amphithéâtre. Au Nord, le large bandeau vitré et la toiture en
    pente du hall d’accueil ménage une vue cadrée sur le château de la Madeleine. Les portes vitrées de la salle communale en position ouvertes sur l’espace d’accueil et les baies vitrées donnant sur les terrasses permettent une
    transversalité des vues depuis le parvis, jusqu’à l’amphithéâtre, les portes vitrées exposées au Sud sont accompagnées d’un système d’occultation par stores à enrouleur. Les ateliers majoritairement situés au Sud bénéficient
    tous d’un très bon éclairage naturel, leurs volumétries simples permettent une utilisation optimum des espaces et une division aisée comme l’exige les trois grands ateliers. Le bardage horizontal à claire voie passant devant
    les vitrages de la façade Ouest permet de filtrer les vues sur le parking tout en conservant un apport de lumière.
    Sur les contraintes de liaison et d’accessibilité imposées par le programme.
    L’accès au parvis de l’entrée principale se fait depuis la zone de parking par un large cheminement parallèle au mur de clôture en pierres remis en valeur. Cet accès est réservé aux piétons et aux stationnements temporaires
    (livraisons, déchargement de pièces lourdes, accès pompier),le stationnement usagers s’effectue sur la zone de parking aérien existante. Face à l’entrée principale, le cheminement se retourne en direction du canal créant une
    articulation autour de la rotonde qui appelle et guide le piéton depuis la promenade. La liaison entre le canal et le bâtiment est pensée de façon à relier la promenade au bâtiment à travers la parcelle n° 51 tout en minimisant
    l’intervention sur les murs existants. Ce cheminement propose une transition douce (surface engazonnée et arbres fruitiers) entre l’ambiance intime et villageoise de la promenade et l’espace plus ouvert du Parc. Les accès secondaires
    relient chaque pôle à l’extérieur, permettant aux différents pôles de fonctionner si nécessaire de manière autonome. L’accès secondaire de la façade Ouest offre un accès direct depuis le parking pour l’acheminement
    des lourdes charges. La loge située dans l’angle Nord Est du projet proche des entrées, permet au gardien d’avoir une bonne visibilité sur l’entrée principale et sur les deux chemins d’accès. Le logement du gardien en appui
    sur la façade Est du bâtiment bénéficie de vues directes sur le parvis principal ainsi que sur l’espace jeunes. Le logement dispose d’un double accès, depuis le parking P1 à l’Ouest ou depuis le parking P2 à l’Est. En cas d’impossibilité
    d’usage quotidien de ce dernier accès, l’ensemble du bâtiment pourra être repoussée vers le Sud de 2m50 jusqu’à la limite d’implantation constructible autorisée. Une caméra de surveillance sera mise en place pour
    le contrôle de l’accès secondaire du pôle travaux manuels situé sur la façade Ouest. L’ensemble du bâtiment répond aux normes exigées pour les établissements recevant du public.
    Sur la qualité des espaces extérieurs.
    Le parvis aménagé au Nord marque l’entrée principale du bâtiment, desservi par un large escalier et une rampe d’accès, il est coiffé d’un vaste dais de protection, laissant passé la lumière. Une large inflexion de la façade principale
    forme un patio ouvert offrant depuis la circulation des ateliers, des vues cadrées sur le village et le château de Chevreuse. Un espace extérieur protégé réservé à l’atelier ARC est aménagé dans le patio. L’espace libre du
    patio offre également une possibilité d’implantation pour une extension future. Un amphithéâtre végétalisé est aménagé autour d’un vaste espace centré sur la salle communale. Dédié au repos et aux spectacles, cet espace
    profitera à la belle saison des infrastructures et des équipements scéniques de la salle polyvalente. Une terrasse extérieure aménagée côté Est offre un lieu de convivialité autour du remarquable saule existant, une haie végétale
    protège la terrasse et renforce l’intimité du lieu. Les larges terrasses filantes sur la façade Sud offre aux ateliers un prolongement extérieur libre et convivial en liaison avec le parc et l’amphithéâtre.
    Sur les principes de développement durable, et d’efficacité énergétique.
    L’orientation du bâtiment permet d’ouvrir largement la façade Sud afin de profiter au maximum des apports solaires. Le large débord de toiture de la façade couvre les terrasses filantes devant les ateliers et projette une ombre
    sur le vitrage quand le soleil est à son Zénith en été. La façade Nord du bâtiment est une façade plus protégée équipée de menuiseries en triple vitrage, les ouvertures sont limitées aux cadres de vue. Les cheminements
    seront réalisés en grave calcaire stabilisée restant perméable aux eaux de pluie, permettant un accès piéton régulier et un accès occasionnel des véhicules. Le bâtiment sera équipé d’un plancher chauffant alimenté par une
    pompe à chaleur géothermique avec un captage vertical dans la nappe phréatique. La production d’eau chaude sera également fournie par l’installation géothermique. Le niveau du RDC situé à 15cm au dessus du niveau du
    parking et à -60/75 cm des pieds du mur en pierres de clôture existant, permet de mettre l’équipement à l’abri des crues.


    • Date : PC 2013 - en cours
    • Associés : BET BCCB à Boulogne Billancourt
    • Coût : 2 millions euros
    • SHON : 1188.20m2
    • Nature de la mission : complète
  • établissement public 
    2016 (en cours)
    (78 - Yvelines)
    Parc des Sports et Loisirs
    78460 CHEVREUSE
    France métropolitaine
    Architecte(s) associé(s) :
    BET BCCB
    Maître d’ouvrage :
    Mairie de Chevreuse
    Notre réflexion pour définir l’implantation de notre projet, sa volumétrie, la qualité et l’organisation interne des espaces, s’est appuyée principalement :
    Sur la qualité du paysage et ses grandes orientations.
    Située dans la vallée de l’Yvette, le site de la future maison des associations bénéficie de points de vue remarquables sur le village de Chevreuse et sur le château de la Madeleine.
    Le projet consiste à implanter dans le sens Est-Ouest, un bâtiment linéaire de volumétrie simple. Cette implantation s’inscrit dans l’orientation du grand paysage de la vallée. La longue façade Sud largement vitrée, ouvre généreusement
    le bâtiment sur le parc et les rives de l’Yvette , la façade Nord plus fermée offre des vues cadrées sur le village de Chevreuse et le château de la Madeleine.
    Sur la qualité d’insertion dans le paysage.
    L’ancrage du bâtiment dans la limite Nord du terrain, sa linéarité Est-Ouest, ses volumes simples, sa toiture végétalisée et sa faible hauteur réduisent au minimum l’impact de la visibilité du bâtiment depuis le village et le château
    de la Madeleine. Le bois, matériau phare du projet est choisi pour son intégration aisée en milieu naturel, décliné dans ses différentes catégories de mis en oeuvre, structure, bardage, platelage (le bardage à claire-voie
    en lames horizontales et le platelage griseront naturellement sous l’effet des UV). Le zinc, utilisé sous forme de panneaux verticaux posés à joints debout, fait référence aux ouvrages et toitures en zinc existant dans l’habitat
    proche (toitures, petites avancées sur le canal de l’Yvette).
    Sur les éléments présents sur le site.
    Le projet s’attache à articuler les différents éléments présents sur le site : le parcellaire existant, les murs et la rotonde en pierres, la promenade des petits ponts, le parc, les zones de parking. L’entrée du bâtiment est axée
    sur la rotonde en pierres du mur de clôture. Le mur en pierres bordant la rampe d’accès handicapée et le mur en pierres de la façade Nord du logement du gardien cadrent verticalement la direction du cheminement le long de
    la façade principale faisant écho à l’ancien mur en pierres existant. Le grand saule est conservé et devient l’élément structurant autour duquel s’organise l’espace extérieur dédié à l’espace accueil jeunes.
    Sur les liaisons internes des différents espaces.
    Le projet est composé de deux espaces, le premier regroupe principalement le pôle musique, l’espace jeunes et l’atelier ALC, le second regroupe principalement les ateliers divisibles et l’atelier ARC, ces deux espaces s’articulent
    autour d’un noyau central composé de l’espace d’accueil et de la salle polyvalente et pièces annexes. La centralité de la zone d’accueil permet de desservir depuis l’entrée principale les deux espaces et la salle communale,
    les entrées secondaires permettent à chaque pôle de fonctionner de façon autonome. Des portes situées de part et d’autre de la zone d’accueil permettent d’isoler si nécessaire, la salle communale et l’accueil, des autres parties
    du bâtiment.
    Sur la recherche qualitative de l’espace et de la lumière
    La salle communale située au centre de l’équipement dispose d’une double orientation. Au Sud, de larges ouvertures donnent sur les terrasses extérieures, face à l’amphithéâtre. Au Nord, le large bandeau vitré et la toiture en
    pente du hall d’accueil ménage une vue cadrée sur le château de la Madeleine. Les portes vitrées de la salle communale en position ouvertes sur l’espace d’accueil et les baies vitrées donnant sur les terrasses permettent une
    transversalité des vues depuis le parvis, jusqu’à l’amphithéâtre, les portes vitrées exposées au Sud sont accompagnées d’un système d’occultation par stores à enrouleur. Les ateliers majoritairement situés au Sud bénéficient
    tous d’un très bon éclairage naturel, leurs volumétries simples permettent une utilisation optimum des espaces et une division aisée comme l’exige les trois grands ateliers. Le bardage horizontal à claire voie passant devant
    les vitrages de la façade Ouest permet de filtrer les vues sur le parking tout en conservant un apport de lumière.
    Sur les contraintes de liaison et d’accessibilité imposées par le programme.
    L’accès au parvis de l’entrée principale se fait depuis la zone de parking par un large cheminement parallèle au mur de clôture en pierres remis en valeur. Cet accès est réservé aux piétons et aux stationnements temporaires
    (livraisons, déchargement de pièces lourdes, accès pompier),le stationnement usagers s’effectue sur la zone de parking aérien existante. Face à l’entrée principale, le cheminement se retourne en direction du canal créant une
    articulation autour de la rotonde qui appelle et guide le piéton depuis la promenade. La liaison entre le canal et le bâtiment est pensée de façon à relier la promenade au bâtiment à travers la parcelle n° 51 tout en minimisant
    l’intervention sur les murs existants. Ce cheminement propose une transition douce (surface engazonnée et arbres fruitiers) entre l’ambiance intime et villageoise de la promenade et l’espace plus ouvert du Parc. Les accès secondaires
    relient chaque pôle à l’extérieur, permettant aux différents pôles de fonctionner si nécessaire de manière autonome. L’accès secondaire de la façade Ouest offre un accès direct depuis le parking pour l’acheminement
    des lourdes charges. La loge située dans l’angle Nord Est du projet proche des entrées, permet au gardien d’avoir une bonne visibilité sur l’entrée principale et sur les deux chemins d’accès. Le logement du gardien en appui
    sur la façade Est du bâtiment bénéficie de vues directes sur le parvis principal ainsi que sur l’espace jeunes. Le logement dispose d’un double accès, depuis le parking P1 à l’Ouest ou depuis le parking P2 à l’Est. En cas d’impossibilité
    d’usage quotidien de ce dernier accès, l’ensemble du bâtiment pourra être repoussée vers le Sud de 2m50 jusqu’à la limite d’implantation constructible autorisée. Une caméra de surveillance sera mise en place pour
    le contrôle de l’accès secondaire du pôle travaux manuels situé sur la façade Ouest. L’ensemble du bâtiment répond aux normes exigées pour les établissements recevant du public.
    Sur la qualité des espaces extérieurs.
    Le parvis aménagé au Nord marque l’entrée principale du bâtiment, desservi par un large escalier et une rampe d’accès, il est coiffé d’un vaste dais de protection, laissant passé la lumière. Une large inflexion de la façade principale
    forme un patio ouvert offrant depuis la circulation des ateliers, des vues cadrées sur le village et le château de Chevreuse. Un espace extérieur protégé réservé à l’atelier ARC est aménagé dans le patio. L’espace libre du
    patio offre également une possibilité d’implantation pour une extension future. Un amphithéâtre végétalisé est aménagé autour d’un vaste espace centré sur la salle communale. Dédié au repos et aux spectacles, cet espace
    profitera à la belle saison des infrastructures et des équipements scéniques de la salle polyvalente. Une terrasse extérieure aménagée côté Est offre un lieu de convivialité autour du remarquable saule existant, une haie végétale
    protège la terrasse et renforce l’intimité du lieu. Les larges terrasses filantes sur la façade Sud offre aux ateliers un prolongement extérieur libre et convivial en liaison avec le parc et l’amphithéâtre.
    Sur les principes de développement durable, et d’efficacité énergétique.
    L’orientation du bâtiment permet d’ouvrir largement la façade Sud afin de profiter au maximum des apports solaires. Le large débord de toiture de la façade couvre les terrasses filantes devant les ateliers et projette une ombre
    sur le vitrage quand le soleil est à son Zénith en été. La façade Nord du bâtiment est une façade plus protégée équipée de menuiseries en triple vitrage, les ouvertures sont limitées aux cadres de vue. Les cheminements
    seront réalisés en grave calcaire stabilisée restant perméable aux eaux de pluie, permettant un accès piéton régulier et un accès occasionnel des véhicules. Le bâtiment sera équipé d’un plancher chauffant alimenté par une
    pompe à chaleur géothermique avec un captage vertical dans la nappe phréatique. La production d’eau chaude sera également fournie par l’installation géothermique. Le niveau du RDC situé à 15cm au dessus du niveau du
    parking et à -60/75 cm des pieds du mur en pierres de clôture existant, permet de mettre l’équipement à l’abri des crues.


    • Date : PC 2013 - en cours
    • Associés : BET BCCB à Boulogne Billancourt
    • Coût : 2 millions euros
    • SHON : 1188.20m2
    • Nature de la mission : complète