AGENCE DAVID MARY

  • Urbanisme et aménagement de lotissement 
    1998
    (29 - Finistère)
    29200 BREST
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Ville de Brest
    Place de Strasbourg et Avenue de Paris à Brest

    La place de Strasbourg a perdu son identité d’espace public pour devenir un carrefour où transitent tous les flux. Le concours a pour objectif à différentes échelles de :

    - Redonner à la place un caractère urbain en tant que « porte de la ville »
    - Réorganiser les flux par l’implantation d’une gare d’interconnections : piétons/bus/tramways
    - Revaloriser les quartiers d’habitat environnants en créant un nouveau type de logement alternatif aux maisons individuelles pour l’emménagement de jeunes ménages.
    - Revitaliser l’axe commercial en prenant en compte toute la dimension du site.

    Après analyse du site, quatre constats sont ressortis. Une réponse a été proposée pour chacun d’entre eux :

    - La qualité de l’espace public, toujours phagocyté par l’automobile au détriment du piéton

    - La qualité du carrefour qui n’est plus un lieu de jonction, de pause mais un élément d’aiguillage.

    - Le sens du carrefour à l’échelle de la ville. La ville européenne est organisée de manière monocentrique. La distance eau centre détermine les systèmes de valeur des équipements. Le carrefour péri-urbain ne reçoit que des activités marginales.

    - L’habitat en ville dans la perception commune correspond le plus souvent au schéma de la maison individuelle.

  • Urbanisme et aménagement de lotissement 
    1998
    (29 - Finistère)
    29200 BREST
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Ville de Brest
    Place de Strasbourg et Avenue de Paris à Brest

    La place de Strasbourg a perdu son identité d’espace public pour devenir un carrefour où transitent tous les flux. Le concours a pour objectif à différentes échelles de :

    - Redonner à la place un caractère urbain en tant que « porte de la ville »
    - Réorganiser les flux par l’implantation d’une gare d’interconnections : piétons/bus/tramways
    - Revaloriser les quartiers d’habitat environnants en créant un nouveau type de logement alternatif aux maisons individuelles pour l’emménagement de jeunes ménages.
    - Revitaliser l’axe commercial en prenant en compte toute la dimension du site.

    Après analyse du site, quatre constats sont ressortis. Une réponse a été proposée pour chacun d’entre eux :

    - La qualité de l’espace public, toujours phagocyté par l’automobile au détriment du piéton

    - La qualité du carrefour qui n’est plus un lieu de jonction, de pause mais un élément d’aiguillage.

    - Le sens du carrefour à l’échelle de la ville. La ville européenne est organisée de manière monocentrique. La distance eau centre détermine les systèmes de valeur des équipements. Le carrefour péri-urbain ne reçoit que des activités marginales.

    - L’habitat en ville dans la perception commune correspond le plus souvent au schéma de la maison individuelle.

  • Urbanisme et aménagement de lotissement 
    1998
    (29 - Finistère)
    29200 BREST
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Ville de Brest
    Place de Strasbourg et Avenue de Paris à Brest

    La place de Strasbourg a perdu son identité d’espace public pour devenir un carrefour où transitent tous les flux. Le concours a pour objectif à différentes échelles de :

    - Redonner à la place un caractère urbain en tant que « porte de la ville »
    - Réorganiser les flux par l’implantation d’une gare d’interconnections : piétons/bus/tramways
    - Revaloriser les quartiers d’habitat environnants en créant un nouveau type de logement alternatif aux maisons individuelles pour l’emménagement de jeunes ménages.
    - Revitaliser l’axe commercial en prenant en compte toute la dimension du site.

    Après analyse du site, quatre constats sont ressortis. Une réponse a été proposée pour chacun d’entre eux :

    - La qualité de l’espace public, toujours phagocyté par l’automobile au détriment du piéton

    - La qualité du carrefour qui n’est plus un lieu de jonction, de pause mais un élément d’aiguillage.

    - Le sens du carrefour à l’échelle de la ville. La ville européenne est organisée de manière monocentrique. La distance eau centre détermine les systèmes de valeur des équipements. Le carrefour péri-urbain ne reçoit que des activités marginales.

    - L’habitat en ville dans la perception commune correspond le plus souvent au schéma de la maison individuelle.

  • Urbanisme et aménagement de lotissement 
    1998
    (29 - Finistère)
    29200 BREST
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Ville de Brest
    Place de Strasbourg et Avenue de Paris à Brest

    La place de Strasbourg a perdu son identité d’espace public pour devenir un carrefour où transitent tous les flux. Le concours a pour objectif à différentes échelles de :

    - Redonner à la place un caractère urbain en tant que « porte de la ville »
    - Réorganiser les flux par l’implantation d’une gare d’interconnections : piétons/bus/tramways
    - Revaloriser les quartiers d’habitat environnants en créant un nouveau type de logement alternatif aux maisons individuelles pour l’emménagement de jeunes ménages.
    - Revitaliser l’axe commercial en prenant en compte toute la dimension du site.

    Après analyse du site, quatre constats sont ressortis. Une réponse a été proposée pour chacun d’entre eux :

    - La qualité de l’espace public, toujours phagocyté par l’automobile au détriment du piéton

    - La qualité du carrefour qui n’est plus un lieu de jonction, de pause mais un élément d’aiguillage.

    - Le sens du carrefour à l’échelle de la ville. La ville européenne est organisée de manière monocentrique. La distance eau centre détermine les systèmes de valeur des équipements. Le carrefour péri-urbain ne reçoit que des activités marginales.

    - L’habitat en ville dans la perception commune correspond le plus souvent au schéma de la maison individuelle.

  • Urbanisme et aménagement de lotissement 
    1998
    (29 - Finistère)
    29200 BREST
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Ville de Brest
    Place de Strasbourg et Avenue de Paris à Brest

    La place de Strasbourg a perdu son identité d’espace public pour devenir un carrefour où transitent tous les flux. Le concours a pour objectif à différentes échelles de :

    - Redonner à la place un caractère urbain en tant que « porte de la ville »
    - Réorganiser les flux par l’implantation d’une gare d’interconnections : piétons/bus/tramways
    - Revaloriser les quartiers d’habitat environnants en créant un nouveau type de logement alternatif aux maisons individuelles pour l’emménagement de jeunes ménages.
    - Revitaliser l’axe commercial en prenant en compte toute la dimension du site.

    Après analyse du site, quatre constats sont ressortis. Une réponse a été proposée pour chacun d’entre eux :

    - La qualité de l’espace public, toujours phagocyté par l’automobile au détriment du piéton

    - La qualité du carrefour qui n’est plus un lieu de jonction, de pause mais un élément d’aiguillage.

    - Le sens du carrefour à l’échelle de la ville. La ville européenne est organisée de manière monocentrique. La distance eau centre détermine les systèmes de valeur des équipements. Le carrefour péri-urbain ne reçoit que des activités marginales.

    - L’habitat en ville dans la perception commune correspond le plus souvent au schéma de la maison individuelle.

  • Urbanisme et aménagement de lotissement 
    1998
    (29 - Finistère)
    29200 BREST
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Ville de Brest
    Place de Strasbourg et Avenue de Paris à Brest

    La place de Strasbourg a perdu son identité d’espace public pour devenir un carrefour où transitent tous les flux. Le concours a pour objectif à différentes échelles de :

    - Redonner à la place un caractère urbain en tant que « porte de la ville »
    - Réorganiser les flux par l’implantation d’une gare d’interconnections : piétons/bus/tramways
    - Revaloriser les quartiers d’habitat environnants en créant un nouveau type de logement alternatif aux maisons individuelles pour l’emménagement de jeunes ménages.
    - Revitaliser l’axe commercial en prenant en compte toute la dimension du site.

    Après analyse du site, quatre constats sont ressortis. Une réponse a été proposée pour chacun d’entre eux :

    - La qualité de l’espace public, toujours phagocyté par l’automobile au détriment du piéton

    - La qualité du carrefour qui n’est plus un lieu de jonction, de pause mais un élément d’aiguillage.

    - Le sens du carrefour à l’échelle de la ville. La ville européenne est organisée de manière monocentrique. La distance eau centre détermine les systèmes de valeur des équipements. Le carrefour péri-urbain ne reçoit que des activités marginales.

    - L’habitat en ville dans la perception commune correspond le plus souvent au schéma de la maison individuelle.

  • Urbanisme et aménagement de lotissement 
    1998
    (29 - Finistère)
    29200 BREST
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Ville de Brest
    Place de Strasbourg et Avenue de Paris à Brest

    La place de Strasbourg a perdu son identité d’espace public pour devenir un carrefour où transitent tous les flux. Le concours a pour objectif à différentes échelles de :

    - Redonner à la place un caractère urbain en tant que « porte de la ville »
    - Réorganiser les flux par l’implantation d’une gare d’interconnections : piétons/bus/tramways
    - Revaloriser les quartiers d’habitat environnants en créant un nouveau type de logement alternatif aux maisons individuelles pour l’emménagement de jeunes ménages.
    - Revitaliser l’axe commercial en prenant en compte toute la dimension du site.

    Après analyse du site, quatre constats sont ressortis. Une réponse a été proposée pour chacun d’entre eux :

    - La qualité de l’espace public, toujours phagocyté par l’automobile au détriment du piéton

    - La qualité du carrefour qui n’est plus un lieu de jonction, de pause mais un élément d’aiguillage.

    - Le sens du carrefour à l’échelle de la ville. La ville européenne est organisée de manière monocentrique. La distance eau centre détermine les systèmes de valeur des équipements. Le carrefour péri-urbain ne reçoit que des activités marginales.

    - L’habitat en ville dans la perception commune correspond le plus souvent au schéma de la maison individuelle.

  • Urbanisme et aménagement de lotissement 
    1998
    (29 - Finistère)
    29200 BREST
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Ville de Brest
    Place de Strasbourg et Avenue de Paris à Brest

    La place de Strasbourg a perdu son identité d’espace public pour devenir un carrefour où transitent tous les flux. Le concours a pour objectif à différentes échelles de :

    - Redonner à la place un caractère urbain en tant que « porte de la ville »
    - Réorganiser les flux par l’implantation d’une gare d’interconnections : piétons/bus/tramways
    - Revaloriser les quartiers d’habitat environnants en créant un nouveau type de logement alternatif aux maisons individuelles pour l’emménagement de jeunes ménages.
    - Revitaliser l’axe commercial en prenant en compte toute la dimension du site.

    Après analyse du site, quatre constats sont ressortis. Une réponse a été proposée pour chacun d’entre eux :

    - La qualité de l’espace public, toujours phagocyté par l’automobile au détriment du piéton

    - La qualité du carrefour qui n’est plus un lieu de jonction, de pause mais un élément d’aiguillage.

    - Le sens du carrefour à l’échelle de la ville. La ville européenne est organisée de manière monocentrique. La distance eau centre détermine les systèmes de valeur des équipements. Le carrefour péri-urbain ne reçoit que des activités marginales.

    - L’habitat en ville dans la perception commune correspond le plus souvent au schéma de la maison individuelle.

  • Urbanisme et aménagement de lotissement 
    1998
    (29 - Finistère)
    29200 BREST
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    Ville de Brest
    Place de Strasbourg et Avenue de Paris à Brest

    La place de Strasbourg a perdu son identité d’espace public pour devenir un carrefour où transitent tous les flux. Le concours a pour objectif à différentes échelles de :

    - Redonner à la place un caractère urbain en tant que « porte de la ville »
    - Réorganiser les flux par l’implantation d’une gare d’interconnections : piétons/bus/tramways
    - Revaloriser les quartiers d’habitat environnants en créant un nouveau type de logement alternatif aux maisons individuelles pour l’emménagement de jeunes ménages.
    - Revitaliser l’axe commercial en prenant en compte toute la dimension du site.

    Après analyse du site, quatre constats sont ressortis. Une réponse a été proposée pour chacun d’entre eux :

    - La qualité de l’espace public, toujours phagocyté par l’automobile au détriment du piéton

    - La qualité du carrefour qui n’est plus un lieu de jonction, de pause mais un élément d’aiguillage.

    - Le sens du carrefour à l’échelle de la ville. La ville européenne est organisée de manière monocentrique. La distance eau centre détermine les systèmes de valeur des équipements. Le carrefour péri-urbain ne reçoit que des activités marginales.

    - L’habitat en ville dans la perception commune correspond le plus souvent au schéma de la maison individuelle.