AGENCE DAVID MARY

  • Accueil du public 
    2008
    (78 - Yvelines)
    Château des Mesnuls
    78490 LES MESNULS
    France métropolitaine
    Architecte(s) associé(s) :
    Patrick Folacci
    Maître d’ouvrage :
    Chateauform'
    Dans le parc du Château des Mesnuls, M et Mme Chrissoveloni, propriétaires du domaine, installèrent dans les années 1920 à l’extrémité d’une allée d’eau, une partie du cloître de Saint Génis des Fontaines (Haute Pyrénées) architecture du XIIIème siècle, dont on retrouve aujourd’hui les vestiges.

    L’objet du Permis est la construction d’un centre de bien-être reposant sur les vestiges du cloître.
    Le parti architectural est de couvrir les éléments existants, de juxtaposer une nouvelle structure minimale qui respecte les vestiges en suivant leur tracé de composition et ainsi éviter le pastiche architectural.

    La nouvelle structure réalisée en béton s’inscrira à l’intérieur du cloître et portera une toiture végétalisée et un terrasson de zinc qui viendront protéger les murs existants.
    Les façades intérieures seront doublées de parois vitrées, afin de remettre en valeur les éléments décoratifs existants: colonnades et appareillages en pierre, aujourd’hui occultés par des parpaings.

    Le projet joue avec la symétrie du lieu pour créer un système rayonnant permettant d’organiser l’espace intérieur: au centre se situe l’espace de douches et de bassins, autour se placent les hammams et les tables de massage, en périphérie on retrouve le principe du déambulatoire qui donne accès aux sanitaires, vestiaires,...
    L’axialité du lieu est soulignée par une ligne d’eau qui traverse la moitié du bâtiment: bassin à remous, filet d’eau et bassin de nage (intérieur/extérieur), par les terrasses. Au nord, un ponton en bois vient prolonger le bâtiment et surplomber le plan d’eau existant; au sud, une terrasse en bois vient entourer le bassin de nage.
    La principe du patio existant dans la typologie du cloître, est reprise dans le projet par un puit de lumière situé au centre du bâtiment venant innonder la salle de douches et capter la lumière du sud. Une verrière située au nord du bâtiment permet de venir éclairer les parties sombres du cloître.

    L’implantation du projet sur les vestiges existants permet de ne pas interférer avec l’environnement: aucun abattage d’arbre, aucune démolition, création d’une toiture végétalisée, chauffage par géothermie du site...


    • SHON : 225m2
    • Nature de la mission : esquisse/PC/DCE
  • Accueil du public 
    2008
    (78 - Yvelines)
    Château des Mesnuls
    78490 LES MESNULS
    France métropolitaine
    Architecte(s) associé(s) :
    Patrick Folacci
    Maître d’ouvrage :
    Chateauform'
    Dans le parc du Château des Mesnuls, M et Mme Chrissoveloni, propriétaires du domaine, installèrent dans les années 1920 à l’extrémité d’une allée d’eau, une partie du cloître de Saint Génis des Fontaines (Haute Pyrénées) architecture du XIIIème siècle, dont on retrouve aujourd’hui les vestiges.

    L’objet du Permis est la construction d’un centre de bien-être reposant sur les vestiges du cloître.
    Le parti architectural est de couvrir les éléments existants, de juxtaposer une nouvelle structure minimale qui respecte les vestiges en suivant leur tracé de composition et ainsi éviter le pastiche architectural.

    La nouvelle structure réalisée en béton s’inscrira à l’intérieur du cloître et portera une toiture végétalisée et un terrasson de zinc qui viendront protéger les murs existants.
    Les façades intérieures seront doublées de parois vitrées, afin de remettre en valeur les éléments décoratifs existants: colonnades et appareillages en pierre, aujourd’hui occultés par des parpaings.

    Le projet joue avec la symétrie du lieu pour créer un système rayonnant permettant d’organiser l’espace intérieur: au centre se situe l’espace de douches et de bassins, autour se placent les hammams et les tables de massage, en périphérie on retrouve le principe du déambulatoire qui donne accès aux sanitaires, vestiaires,...
    L’axialité du lieu est soulignée par une ligne d’eau qui traverse la moitié du bâtiment: bassin à remous, filet d’eau et bassin de nage (intérieur/extérieur), par les terrasses. Au nord, un ponton en bois vient prolonger le bâtiment et surplomber le plan d’eau existant; au sud, une terrasse en bois vient entourer le bassin de nage.
    La principe du patio existant dans la typologie du cloître, est reprise dans le projet par un puit de lumière situé au centre du bâtiment venant innonder la salle de douches et capter la lumière du sud. Une verrière située au nord du bâtiment permet de venir éclairer les parties sombres du cloître.

    L’implantation du projet sur les vestiges existants permet de ne pas interférer avec l’environnement: aucun abattage d’arbre, aucune démolition, création d’une toiture végétalisée, chauffage par géothermie du site...


    • SHON : 225m2
    • Nature de la mission : esquisse/PC/DCE
  • Accueil du public 
    2008
    (78 - Yvelines)
    Château des Mesnuls
    78490 LES MESNULS
    France métropolitaine
    Architecte(s) associé(s) :
    Patrick Folacci
    Maître d’ouvrage :
    Chateauform'
    Dans le parc du Château des Mesnuls, M et Mme Chrissoveloni, propriétaires du domaine, installèrent dans les années 1920 à l’extrémité d’une allée d’eau, une partie du cloître de Saint Génis des Fontaines (Haute Pyrénées) architecture du XIIIème siècle, dont on retrouve aujourd’hui les vestiges.

    L’objet du Permis est la construction d’un centre de bien-être reposant sur les vestiges du cloître.
    Le parti architectural est de couvrir les éléments existants, de juxtaposer une nouvelle structure minimale qui respecte les vestiges en suivant leur tracé de composition et ainsi éviter le pastiche architectural.

    La nouvelle structure réalisée en béton s’inscrira à l’intérieur du cloître et portera une toiture végétalisée et un terrasson de zinc qui viendront protéger les murs existants.
    Les façades intérieures seront doublées de parois vitrées, afin de remettre en valeur les éléments décoratifs existants: colonnades et appareillages en pierre, aujourd’hui occultés par des parpaings.

    Le projet joue avec la symétrie du lieu pour créer un système rayonnant permettant d’organiser l’espace intérieur: au centre se situe l’espace de douches et de bassins, autour se placent les hammams et les tables de massage, en périphérie on retrouve le principe du déambulatoire qui donne accès aux sanitaires, vestiaires,...
    L’axialité du lieu est soulignée par une ligne d’eau qui traverse la moitié du bâtiment: bassin à remous, filet d’eau et bassin de nage (intérieur/extérieur), par les terrasses. Au nord, un ponton en bois vient prolonger le bâtiment et surplomber le plan d’eau existant; au sud, une terrasse en bois vient entourer le bassin de nage.
    La principe du patio existant dans la typologie du cloître, est reprise dans le projet par un puit de lumière situé au centre du bâtiment venant innonder la salle de douches et capter la lumière du sud. Une verrière située au nord du bâtiment permet de venir éclairer les parties sombres du cloître.

    L’implantation du projet sur les vestiges existants permet de ne pas interférer avec l’environnement: aucun abattage d’arbre, aucune démolition, création d’une toiture végétalisée, chauffage par géothermie du site...


    • SHON : 225m2
    • Nature de la mission : esquisse/PC/DCE
  • Accueil du public 
    2008
    (78 - Yvelines)
    Château des Mesnuls
    78490 LES MESNULS
    France métropolitaine
    Architecte(s) associé(s) :
    Patrick Folacci
    Maître d’ouvrage :
    Chateauform'
    Dans le parc du Château des Mesnuls, M et Mme Chrissoveloni, propriétaires du domaine, installèrent dans les années 1920 à l’extrémité d’une allée d’eau, une partie du cloître de Saint Génis des Fontaines (Haute Pyrénées) architecture du XIIIème siècle, dont on retrouve aujourd’hui les vestiges.

    L’objet du Permis est la construction d’un centre de bien-être reposant sur les vestiges du cloître.
    Le parti architectural est de couvrir les éléments existants, de juxtaposer une nouvelle structure minimale qui respecte les vestiges en suivant leur tracé de composition et ainsi éviter le pastiche architectural.

    La nouvelle structure réalisée en béton s’inscrira à l’intérieur du cloître et portera une toiture végétalisée et un terrasson de zinc qui viendront protéger les murs existants.
    Les façades intérieures seront doublées de parois vitrées, afin de remettre en valeur les éléments décoratifs existants: colonnades et appareillages en pierre, aujourd’hui occultés par des parpaings.

    Le projet joue avec la symétrie du lieu pour créer un système rayonnant permettant d’organiser l’espace intérieur: au centre se situe l’espace de douches et de bassins, autour se placent les hammams et les tables de massage, en périphérie on retrouve le principe du déambulatoire qui donne accès aux sanitaires, vestiaires,...
    L’axialité du lieu est soulignée par une ligne d’eau qui traverse la moitié du bâtiment: bassin à remous, filet d’eau et bassin de nage (intérieur/extérieur), par les terrasses. Au nord, un ponton en bois vient prolonger le bâtiment et surplomber le plan d’eau existant; au sud, une terrasse en bois vient entourer le bassin de nage.
    La principe du patio existant dans la typologie du cloître, est reprise dans le projet par un puit de lumière situé au centre du bâtiment venant innonder la salle de douches et capter la lumière du sud. Une verrière située au nord du bâtiment permet de venir éclairer les parties sombres du cloître.

    L’implantation du projet sur les vestiges existants permet de ne pas interférer avec l’environnement: aucun abattage d’arbre, aucune démolition, création d’une toiture végétalisée, chauffage par géothermie du site...


    • SHON : 225m2
    • Nature de la mission : esquisse/PC/DCE
  • Accueil du public 
    2008
    (78 - Yvelines)
    Château des Mesnuls
    78490 LES MESNULS
    France métropolitaine
    Architecte(s) associé(s) :
    Patrick Folacci
    Maître d’ouvrage :
    Chateauform'
    Dans le parc du Château des Mesnuls, M et Mme Chrissoveloni, propriétaires du domaine, installèrent dans les années 1920 à l’extrémité d’une allée d’eau, une partie du cloître de Saint Génis des Fontaines (Haute Pyrénées) architecture du XIIIème siècle, dont on retrouve aujourd’hui les vestiges.

    L’objet du Permis est la construction d’un centre de bien-être reposant sur les vestiges du cloître.
    Le parti architectural est de couvrir les éléments existants, de juxtaposer une nouvelle structure minimale qui respecte les vestiges en suivant leur tracé de composition et ainsi éviter le pastiche architectural.

    La nouvelle structure réalisée en béton s’inscrira à l’intérieur du cloître et portera une toiture végétalisée et un terrasson de zinc qui viendront protéger les murs existants.
    Les façades intérieures seront doublées de parois vitrées, afin de remettre en valeur les éléments décoratifs existants: colonnades et appareillages en pierre, aujourd’hui occultés par des parpaings.

    Le projet joue avec la symétrie du lieu pour créer un système rayonnant permettant d’organiser l’espace intérieur: au centre se situe l’espace de douches et de bassins, autour se placent les hammams et les tables de massage, en périphérie on retrouve le principe du déambulatoire qui donne accès aux sanitaires, vestiaires,...
    L’axialité du lieu est soulignée par une ligne d’eau qui traverse la moitié du bâtiment: bassin à remous, filet d’eau et bassin de nage (intérieur/extérieur), par les terrasses. Au nord, un ponton en bois vient prolonger le bâtiment et surplomber le plan d’eau existant; au sud, une terrasse en bois vient entourer le bassin de nage.
    La principe du patio existant dans la typologie du cloître, est reprise dans le projet par un puit de lumière situé au centre du bâtiment venant innonder la salle de douches et capter la lumière du sud. Une verrière située au nord du bâtiment permet de venir éclairer les parties sombres du cloître.

    L’implantation du projet sur les vestiges existants permet de ne pas interférer avec l’environnement: aucun abattage d’arbre, aucune démolition, création d’une toiture végétalisée, chauffage par géothermie du site...


    • SHON : 225m2
    • Nature de la mission : esquisse/PC/DCE
  • Accueil du public 
    2008
    (78 - Yvelines)
    Château des Mesnuls
    78490 LES MESNULS
    France métropolitaine
    Architecte(s) associé(s) :
    Patrick Folacci
    Maître d’ouvrage :
    Chateauform'
    Dans le parc du Château des Mesnuls, M et Mme Chrissoveloni, propriétaires du domaine, installèrent dans les années 1920 à l’extrémité d’une allée d’eau, une partie du cloître de Saint Génis des Fontaines (Haute Pyrénées) architecture du XIIIème siècle, dont on retrouve aujourd’hui les vestiges.

    L’objet du Permis est la construction d’un centre de bien-être reposant sur les vestiges du cloître.
    Le parti architectural est de couvrir les éléments existants, de juxtaposer une nouvelle structure minimale qui respecte les vestiges en suivant leur tracé de composition et ainsi éviter le pastiche architectural.

    La nouvelle structure réalisée en béton s’inscrira à l’intérieur du cloître et portera une toiture végétalisée et un terrasson de zinc qui viendront protéger les murs existants.
    Les façades intérieures seront doublées de parois vitrées, afin de remettre en valeur les éléments décoratifs existants: colonnades et appareillages en pierre, aujourd’hui occultés par des parpaings.

    Le projet joue avec la symétrie du lieu pour créer un système rayonnant permettant d’organiser l’espace intérieur: au centre se situe l’espace de douches et de bassins, autour se placent les hammams et les tables de massage, en périphérie on retrouve le principe du déambulatoire qui donne accès aux sanitaires, vestiaires,...
    L’axialité du lieu est soulignée par une ligne d’eau qui traverse la moitié du bâtiment: bassin à remous, filet d’eau et bassin de nage (intérieur/extérieur), par les terrasses. Au nord, un ponton en bois vient prolonger le bâtiment et surplomber le plan d’eau existant; au sud, une terrasse en bois vient entourer le bassin de nage.
    La principe du patio existant dans la typologie du cloître, est reprise dans le projet par un puit de lumière situé au centre du bâtiment venant innonder la salle de douches et capter la lumière du sud. Une verrière située au nord du bâtiment permet de venir éclairer les parties sombres du cloître.

    L’implantation du projet sur les vestiges existants permet de ne pas interférer avec l’environnement: aucun abattage d’arbre, aucune démolition, création d’une toiture végétalisée, chauffage par géothermie du site...


    • SHON : 225m2
    • Nature de la mission : esquisse/PC/DCE
  • Accueil du public 
    2008
    (78 - Yvelines)
    Château des Mesnuls
    78490 LES MESNULS
    France métropolitaine
    Architecte(s) associé(s) :
    Patrick Folacci
    Maître d’ouvrage :
    Chateauform'
    Dans le parc du Château des Mesnuls, M et Mme Chrissoveloni, propriétaires du domaine, installèrent dans les années 1920 à l’extrémité d’une allée d’eau, une partie du cloître de Saint Génis des Fontaines (Haute Pyrénées) architecture du XIIIème siècle, dont on retrouve aujourd’hui les vestiges.

    L’objet du Permis est la construction d’un centre de bien-être reposant sur les vestiges du cloître.
    Le parti architectural est de couvrir les éléments existants, de juxtaposer une nouvelle structure minimale qui respecte les vestiges en suivant leur tracé de composition et ainsi éviter le pastiche architectural.

    La nouvelle structure réalisée en béton s’inscrira à l’intérieur du cloître et portera une toiture végétalisée et un terrasson de zinc qui viendront protéger les murs existants.
    Les façades intérieures seront doublées de parois vitrées, afin de remettre en valeur les éléments décoratifs existants: colonnades et appareillages en pierre, aujourd’hui occultés par des parpaings.

    Le projet joue avec la symétrie du lieu pour créer un système rayonnant permettant d’organiser l’espace intérieur: au centre se situe l’espace de douches et de bassins, autour se placent les hammams et les tables de massage, en périphérie on retrouve le principe du déambulatoire qui donne accès aux sanitaires, vestiaires,...
    L’axialité du lieu est soulignée par une ligne d’eau qui traverse la moitié du bâtiment: bassin à remous, filet d’eau et bassin de nage (intérieur/extérieur), par les terrasses. Au nord, un ponton en bois vient prolonger le bâtiment et surplomber le plan d’eau existant; au sud, une terrasse en bois vient entourer le bassin de nage.
    La principe du patio existant dans la typologie du cloître, est reprise dans le projet par un puit de lumière situé au centre du bâtiment venant innonder la salle de douches et capter la lumière du sud. Une verrière située au nord du bâtiment permet de venir éclairer les parties sombres du cloître.

    L’implantation du projet sur les vestiges existants permet de ne pas interférer avec l’environnement: aucun abattage d’arbre, aucune démolition, création d’une toiture végétalisée, chauffage par géothermie du site...


    • SHON : 225m2
    • Nature de la mission : esquisse/PC/DCE