AGENCE ALEX ARCHITECTURE

  • • Date de livraison : 2010
    • Ville : ploemeur
    • Département : 56
    • Maitre d'ouvrage : privé
    • Architectes associés :
    • Coût : budget 280 000 ht
    • SHON : 270m²
    • Nature de la mission : PC-DCE


    Le batiment est un simple rez de chaussée, il s'organise sur le terrain de manière à dégager la perspective sur la rue, ménageant ainsi un accès avec une visibilité optimisée, un parking manoeuvrable.

    La légère déclivité entre la rue et le terrain est traitée en zone enherbée, comme les terrains voisins, sans clôture aérant ainsi l'espace.

    L'espace devant le bâtiment avec une tonnelle en structure acier galvanisé et couvert d'une bâche blanche, dont le traitement au sol sera en galets blancs, marque l'entrée.

    Les volumes sont simples et de facture traditionnelle, les enduits seront de ton clair (blanc à beige), les menuiseries extérieures sont en aluminium laqué dans les tons bleus foncés.

    La toiture en bac acier isolé, ton neutre, diposée derrière les acrotères, la partie correspondant à l'accueil et l'espace détente, surélevée, permet de prendre la lumière du nord. Le traitement des rives et des couvertines reprend le bleu des menuiseries extérieures.

    Aménagement des surfaces non construites. PROJET.

    Trois critères ont participé à la définition de l'aménagement végétal.

    Premièrement la recherche de végétaux aux vertus médicinales reconnues qui seront identifiées par des panonceaux en pied de plantation, la sélection entre les diverses variétés offrant ces propriétés se faisant en tenant compte de leur aptitude à tenir en milieu urbain, à ne pas dégrader les constructions et chaussées par leur développement racinaire, leur port esthétique et leur aptitude au climat et nature du terrain.

    Deuxièmement une implantation en dehors des zones de parking pour des raisons de manoeuvrabilité et du respect des distances entre plantation et construction voisine.

    Troisièmement une implantation offrant soit un abri, soit un effet pare soleil, soit une non gêne à la luminosité des locaux.

    L'ensemble devant correspondre à des valeurs symboliques et une lecture didactique liées à la médecine.

    Les variétés végétales seront donc :

    1- deux Ifs (Taxus Baccata).

    Vertu médicinale (industrie chimico-pharmacologique): contient une toxine d'où est extrait une molécule active dans le traitement du cancer.

    Esthétique : marquent l'entrée du fait de leur port dans leur jeune âge en colonne. Leur croissance très lente (3cm par an) et leur taillabilité en feront des éléments pérennes dans leur forme et leur fonction symbolique.

    Implantation : leur volume se prête bien au fait d'être près de l'accès car ils ne vont pas créer de gêne visuelle en entrant et sortant du site.

    2- trois Sureaux Noirs (Sambucus nigra) en bosquet.

    Vertu médicinale (homéopathie): traitement du rhume, laryngites, asthme, toux coqueluchoïde.

    Esthétique : intérêt pour les grappes de fruit colorées sur fond de feuillage foncé, contraste visuel par rapport aux ifs très architecturés, le sureau présentant un volume plus "sauvage".

    Implantation : le développement de leurs racines nécessite une distance de deux mètres par rapport à toute autre plante, le choix du bosquet s'est donc imposé. Pour la luminosité des locaux une taille à 4 m en hauteur sera préconisée.

    3- deux Robiniers Margaretta en bosquet (robinia pseudo-acacia).

    Vertu médicinale (homéopathie, remèdes de grand-mère, et tribale): miel abondant antidiarréhique, cicatrisant, traitement des brûlures grâves et des ulcères cutanés. Ecorce et racines laxatives et vomitives (médecine tribale). En homéopathie, de l'écorce fraîche sont tirés des traitements contre les remontées gastriques.

    Esthétique : point d'orgue en bout de parcelle ces deux éléments plus hauts dont les fleurs très odorantes et colorées (rose intense sur fond vert clair) marqueront les sens.

    Implantation : annoncent le sentier piétonnier, borne sensitive entre le monde construit et la nature. Le port haut et la caducité du feuillage permettent de conserver une bonne luminosité.

    4- Un Chêne Commun (Quercus Robustus).

    Pas de vertu médicinale certifiable (mise en garde de l'INSERM de PHARMACOLOGIE de Bordeaux contre l'usage de dérivés du chêne dans des traitements des médecines alternatives sans contrôle en vente sur internet, potentiel mortel) mais une valeur symbolique druidesque, le Druide pouvant être considéré comme l'homme médecine des tribus celtes. Cet arbre est associé à l'If dans les us gaulois lesquels enduisaient leur pointes de flêches de sève d'If pour sa toxicité, toxicité dont on tire maintenant une médication.

    Esthétique : l'arbre dans ma cour, le processus d'intégration s'inverse lorsqu'on aborde le bâtiment, le végétal s'installe simplement et humblement mais avec majesté dans ma cour, il m'offre ombrage et fraîcheur quand il fait trop chaud et abri lorsqu'il pleuviote.

    Implantation : ombre l'été pour les vitrages Ouest de l'accueil, signal d'appel vers l'entrée, dans la volonté de traiter l'entrée comme un patio ouvert qui nous guide vers les locaux dans une ambiance calme , le chêne impose le respect, offre des jeux d'ombre et lumière. Associé à la courbe du mur d'entrée et la tonnelle qui telles deux bras accueillants avec l'ombre d'un abri en devenir se penchent vers nous, il compose un jardin urbain minimaliste.