à4 ARCHITECTURE

  • établissement public 
    2009
    (51 - Marne)
    rue du stade
    51190 GRAUVES
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    commune de Grauves
    Pour son projet de foyer rural de 3 salles avec office de réchauffe, environ 750 m² de SHON, la commune de GRAUVES a voulu privilégier la relation avec l’environnement, la gestion de l’énergie nécessaire au fonctionnement de l’équipement et le confort des utilisateurs. A cette fin, le projet du foyer répond aux critères de qualité environnementale de la construction en Champagne Ardenne.
    • Le terrain en pente, support du projet est situé en limite de village, entre terrain de foot et lotissement. Le volume compact du bâtiment, parallélépipède carré encastré dans le sol, ne dépasse pas la ligne de faîtage des pavillons.
    La minimisation des nuisances est prise en compte : le bâtiment est fermé coté habitations et le stationnement s’effectue à l’écart de la circulation automobile.
    Le Foyer rural, de plein pied, est enterré au Nord Est et Nord Ouest par des parois aveugles en briques monomur, il s’ouvre au Sud Est et au Sud Ouest par des façades en bois largement vitrées et abritées sous des auvents. Les espaces techniques sont installés en étage et sous sol partiel..
    Les poutres en lamellé collé portent un plancher en bois massif. Le plancher béton diffuse le chauffage.
    La toiture végétalisée par des sédums sur 450 m² permet d’éponger les précipitations orageuses, elle est accessible, mais non publique, depuis l’angle Nord du bâtiment.
    Un patio intérieur, non accessible au public, diffuse de la lumière naturelle dans une des salles, le hall et la circulation. Avec son puits canadien il permet aussi de tempérer les apports d’air frais.
    • La gestion de l’énergie permet de minimiser les coûts de fonctionnement.
    La compacité du bâtiment, les murs extérieurs en biomur, la couverture végétalisée et le plancher chauffant optimisent l’inertie. Une isolation performante, un apport d’air tempéré par puits canadien et une ventilation double flux minimisent les dépenses de chauffage.
    Les façades largement vitrées au sud permettent une récupération solaire passive en hiver.
    Tous les espaces ( hors réserves, cabines WC et local ménage) bénéficient d’un éclairage naturel direct ou indirect. La gestion de la lumière se régule en fonction de l’intensité de l’éclairement naturel et des détecteurs de présence sont installés dans les sanitaires.
    Tous les équipements ont été choisis avec le critère d’économie d’énergie : lampes à haut rendement avec ballast électronique séparé, moteurs de ventilation à variation électronique de vitesse. L’éclairage artificiel est assuré par des lampes à économie d'énergie équipées de ballast électronique gradables suivant les locaux et leur utilisation.
    Un chauffage à base de bois déchiqueté ou en granulés devait permettre à terme d’exploiter le bois disponible sur le territoire de la commune.
    • Le confort acoustique est important pour l’usage de la salle. La structure bois en plafond par des poutres décalées et l’utilisation de revêtements muraux acoustiques améliorent l'acoustique des salles et diminuent le temps de réverbération.
    L'organisation fonctionnelle des pièces, notamment le patio et le hall, permet de séparer des salles principales les autres activités pouvant se dérouler dans le foyer rural. Un atténuateur acoustique affaiblit le niveau sonore dans la grande salle
    Pour le confort thermique des occupants, les surchauffes d’été sont évitées grâce aux auvents sur les façades Sud Est et Sud Ouest. La faible émissivité des vitrages supprime l’effet de paroi froide. Le refroidissement nocturne d’été s’effectue par un renouvellement de l'air à travers des grilles et par le puits canadien dans le patio.
    Le confort visuel est lui aussi privilégié. Un patio intérieur et les parois Sud Est et Sud Ouest largement vitrées favorisent l'éclairage naturel de trois salles. L'éclairage artificiel de teinte chaude et équipé de variateurs apporte plusieurs niveaux d'éclairement aux utilisateurs suivant les activités.

  • établissement public 
    2009
    (51 - Marne)
    rue du stade
    51190 GRAUVES
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    commune de Grauves
    Pour son projet de foyer rural de 3 salles avec office de réchauffe, environ 750 m² de SHON, la commune de GRAUVES a voulu privilégier la relation avec l’environnement, la gestion de l’énergie nécessaire au fonctionnement de l’équipement et le confort des utilisateurs. A cette fin, le projet du foyer répond aux critères de qualité environnementale de la construction en Champagne Ardenne.
    • Le terrain en pente, support du projet est situé en limite de village, entre terrain de foot et lotissement. Le volume compact du bâtiment, parallélépipède carré encastré dans le sol, ne dépasse pas la ligne de faîtage des pavillons.
    La minimisation des nuisances est prise en compte : le bâtiment est fermé coté habitations et le stationnement s’effectue à l’écart de la circulation automobile.
    Le Foyer rural, de plein pied, est enterré au Nord Est et Nord Ouest par des parois aveugles en briques monomur, il s’ouvre au Sud Est et au Sud Ouest par des façades en bois largement vitrées et abritées sous des auvents. Les espaces techniques sont installés en étage et sous sol partiel..
    Les poutres en lamellé collé portent un plancher en bois massif. Le plancher béton diffuse le chauffage.
    La toiture végétalisée par des sédums sur 450 m² permet d’éponger les précipitations orageuses, elle est accessible, mais non publique, depuis l’angle Nord du bâtiment.
    Un patio intérieur, non accessible au public, diffuse de la lumière naturelle dans une des salles, le hall et la circulation. Avec son puits canadien il permet aussi de tempérer les apports d’air frais.
    • La gestion de l’énergie permet de minimiser les coûts de fonctionnement.
    La compacité du bâtiment, les murs extérieurs en biomur, la couverture végétalisée et le plancher chauffant optimisent l’inertie. Une isolation performante, un apport d’air tempéré par puits canadien et une ventilation double flux minimisent les dépenses de chauffage.
    Les façades largement vitrées au sud permettent une récupération solaire passive en hiver.
    Tous les espaces ( hors réserves, cabines WC et local ménage) bénéficient d’un éclairage naturel direct ou indirect. La gestion de la lumière se régule en fonction de l’intensité de l’éclairement naturel et des détecteurs de présence sont installés dans les sanitaires.
    Tous les équipements ont été choisis avec le critère d’économie d’énergie : lampes à haut rendement avec ballast électronique séparé, moteurs de ventilation à variation électronique de vitesse. L’éclairage artificiel est assuré par des lampes à économie d'énergie équipées de ballast électronique gradables suivant les locaux et leur utilisation.
    Un chauffage à base de bois déchiqueté ou en granulés devait permettre à terme d’exploiter le bois disponible sur le territoire de la commune.
    • Le confort acoustique est important pour l’usage de la salle. La structure bois en plafond par des poutres décalées et l’utilisation de revêtements muraux acoustiques améliorent l'acoustique des salles et diminuent le temps de réverbération.
    L'organisation fonctionnelle des pièces, notamment le patio et le hall, permet de séparer des salles principales les autres activités pouvant se dérouler dans le foyer rural. Un atténuateur acoustique affaiblit le niveau sonore dans la grande salle
    Pour le confort thermique des occupants, les surchauffes d’été sont évitées grâce aux auvents sur les façades Sud Est et Sud Ouest. La faible émissivité des vitrages supprime l’effet de paroi froide. Le refroidissement nocturne d’été s’effectue par un renouvellement de l'air à travers des grilles et par le puits canadien dans le patio.
    Le confort visuel est lui aussi privilégié. Un patio intérieur et les parois Sud Est et Sud Ouest largement vitrées favorisent l'éclairage naturel de trois salles. L'éclairage artificiel de teinte chaude et équipé de variateurs apporte plusieurs niveaux d'éclairement aux utilisateurs suivant les activités.

  • établissement public 
    2009
    (51 - Marne)
    rue du stade
    51190 GRAUVES
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    commune de Grauves
    Pour son projet de foyer rural de 3 salles avec office de réchauffe, environ 750 m² de SHON, la commune de GRAUVES a voulu privilégier la relation avec l’environnement, la gestion de l’énergie nécessaire au fonctionnement de l’équipement et le confort des utilisateurs. A cette fin, le projet du foyer répond aux critères de qualité environnementale de la construction en Champagne Ardenne.
    • Le terrain en pente, support du projet est situé en limite de village, entre terrain de foot et lotissement. Le volume compact du bâtiment, parallélépipède carré encastré dans le sol, ne dépasse pas la ligne de faîtage des pavillons.
    La minimisation des nuisances est prise en compte : le bâtiment est fermé coté habitations et le stationnement s’effectue à l’écart de la circulation automobile.
    Le Foyer rural, de plein pied, est enterré au Nord Est et Nord Ouest par des parois aveugles en briques monomur, il s’ouvre au Sud Est et au Sud Ouest par des façades en bois largement vitrées et abritées sous des auvents. Les espaces techniques sont installés en étage et sous sol partiel..
    Les poutres en lamellé collé portent un plancher en bois massif. Le plancher béton diffuse le chauffage.
    La toiture végétalisée par des sédums sur 450 m² permet d’éponger les précipitations orageuses, elle est accessible, mais non publique, depuis l’angle Nord du bâtiment.
    Un patio intérieur, non accessible au public, diffuse de la lumière naturelle dans une des salles, le hall et la circulation. Avec son puits canadien il permet aussi de tempérer les apports d’air frais.
    • La gestion de l’énergie permet de minimiser les coûts de fonctionnement.
    La compacité du bâtiment, les murs extérieurs en biomur, la couverture végétalisée et le plancher chauffant optimisent l’inertie. Une isolation performante, un apport d’air tempéré par puits canadien et une ventilation double flux minimisent les dépenses de chauffage.
    Les façades largement vitrées au sud permettent une récupération solaire passive en hiver.
    Tous les espaces ( hors réserves, cabines WC et local ménage) bénéficient d’un éclairage naturel direct ou indirect. La gestion de la lumière se régule en fonction de l’intensité de l’éclairement naturel et des détecteurs de présence sont installés dans les sanitaires.
    Tous les équipements ont été choisis avec le critère d’économie d’énergie : lampes à haut rendement avec ballast électronique séparé, moteurs de ventilation à variation électronique de vitesse. L’éclairage artificiel est assuré par des lampes à économie d'énergie équipées de ballast électronique gradables suivant les locaux et leur utilisation.
    Un chauffage à base de bois déchiqueté ou en granulés devait permettre à terme d’exploiter le bois disponible sur le territoire de la commune.
    • Le confort acoustique est important pour l’usage de la salle. La structure bois en plafond par des poutres décalées et l’utilisation de revêtements muraux acoustiques améliorent l'acoustique des salles et diminuent le temps de réverbération.
    L'organisation fonctionnelle des pièces, notamment le patio et le hall, permet de séparer des salles principales les autres activités pouvant se dérouler dans le foyer rural. Un atténuateur acoustique affaiblit le niveau sonore dans la grande salle
    Pour le confort thermique des occupants, les surchauffes d’été sont évitées grâce aux auvents sur les façades Sud Est et Sud Ouest. La faible émissivité des vitrages supprime l’effet de paroi froide. Le refroidissement nocturne d’été s’effectue par un renouvellement de l'air à travers des grilles et par le puits canadien dans le patio.
    Le confort visuel est lui aussi privilégié. Un patio intérieur et les parois Sud Est et Sud Ouest largement vitrées favorisent l'éclairage naturel de trois salles. L'éclairage artificiel de teinte chaude et équipé de variateurs apporte plusieurs niveaux d'éclairement aux utilisateurs suivant les activités.

  • établissement public 
    2009
    (51 - Marne)
    rue du stade
    51190 GRAUVES
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    commune de Grauves
    Pour son projet de foyer rural de 3 salles avec office de réchauffe, environ 750 m² de SHON, la commune de GRAUVES a voulu privilégier la relation avec l’environnement, la gestion de l’énergie nécessaire au fonctionnement de l’équipement et le confort des utilisateurs. A cette fin, le projet du foyer répond aux critères de qualité environnementale de la construction en Champagne Ardenne.
    • Le terrain en pente, support du projet est situé en limite de village, entre terrain de foot et lotissement. Le volume compact du bâtiment, parallélépipède carré encastré dans le sol, ne dépasse pas la ligne de faîtage des pavillons.
    La minimisation des nuisances est prise en compte : le bâtiment est fermé coté habitations et le stationnement s’effectue à l’écart de la circulation automobile.
    Le Foyer rural, de plein pied, est enterré au Nord Est et Nord Ouest par des parois aveugles en briques monomur, il s’ouvre au Sud Est et au Sud Ouest par des façades en bois largement vitrées et abritées sous des auvents. Les espaces techniques sont installés en étage et sous sol partiel..
    Les poutres en lamellé collé portent un plancher en bois massif. Le plancher béton diffuse le chauffage.
    La toiture végétalisée par des sédums sur 450 m² permet d’éponger les précipitations orageuses, elle est accessible, mais non publique, depuis l’angle Nord du bâtiment.
    Un patio intérieur, non accessible au public, diffuse de la lumière naturelle dans une des salles, le hall et la circulation. Avec son puits canadien il permet aussi de tempérer les apports d’air frais.
    • La gestion de l’énergie permet de minimiser les coûts de fonctionnement.
    La compacité du bâtiment, les murs extérieurs en biomur, la couverture végétalisée et le plancher chauffant optimisent l’inertie. Une isolation performante, un apport d’air tempéré par puits canadien et une ventilation double flux minimisent les dépenses de chauffage.
    Les façades largement vitrées au sud permettent une récupération solaire passive en hiver.
    Tous les espaces ( hors réserves, cabines WC et local ménage) bénéficient d’un éclairage naturel direct ou indirect. La gestion de la lumière se régule en fonction de l’intensité de l’éclairement naturel et des détecteurs de présence sont installés dans les sanitaires.
    Tous les équipements ont été choisis avec le critère d’économie d’énergie : lampes à haut rendement avec ballast électronique séparé, moteurs de ventilation à variation électronique de vitesse. L’éclairage artificiel est assuré par des lampes à économie d'énergie équipées de ballast électronique gradables suivant les locaux et leur utilisation.
    Un chauffage à base de bois déchiqueté ou en granulés devait permettre à terme d’exploiter le bois disponible sur le territoire de la commune.
    • Le confort acoustique est important pour l’usage de la salle. La structure bois en plafond par des poutres décalées et l’utilisation de revêtements muraux acoustiques améliorent l'acoustique des salles et diminuent le temps de réverbération.
    L'organisation fonctionnelle des pièces, notamment le patio et le hall, permet de séparer des salles principales les autres activités pouvant se dérouler dans le foyer rural. Un atténuateur acoustique affaiblit le niveau sonore dans la grande salle
    Pour le confort thermique des occupants, les surchauffes d’été sont évitées grâce aux auvents sur les façades Sud Est et Sud Ouest. La faible émissivité des vitrages supprime l’effet de paroi froide. Le refroidissement nocturne d’été s’effectue par un renouvellement de l'air à travers des grilles et par le puits canadien dans le patio.
    Le confort visuel est lui aussi privilégié. Un patio intérieur et les parois Sud Est et Sud Ouest largement vitrées favorisent l'éclairage naturel de trois salles. L'éclairage artificiel de teinte chaude et équipé de variateurs apporte plusieurs niveaux d'éclairement aux utilisateurs suivant les activités.

  • établissement public 
    2009
    (51 - Marne)
    rue du stade
    51190 GRAUVES
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    commune de Grauves
    Pour son projet de foyer rural de 3 salles avec office de réchauffe, environ 750 m² de SHON, la commune de GRAUVES a voulu privilégier la relation avec l’environnement, la gestion de l’énergie nécessaire au fonctionnement de l’équipement et le confort des utilisateurs. A cette fin, le projet du foyer répond aux critères de qualité environnementale de la construction en Champagne Ardenne.
    • Le terrain en pente, support du projet est situé en limite de village, entre terrain de foot et lotissement. Le volume compact du bâtiment, parallélépipède carré encastré dans le sol, ne dépasse pas la ligne de faîtage des pavillons.
    La minimisation des nuisances est prise en compte : le bâtiment est fermé coté habitations et le stationnement s’effectue à l’écart de la circulation automobile.
    Le Foyer rural, de plein pied, est enterré au Nord Est et Nord Ouest par des parois aveugles en briques monomur, il s’ouvre au Sud Est et au Sud Ouest par des façades en bois largement vitrées et abritées sous des auvents. Les espaces techniques sont installés en étage et sous sol partiel..
    Les poutres en lamellé collé portent un plancher en bois massif. Le plancher béton diffuse le chauffage.
    La toiture végétalisée par des sédums sur 450 m² permet d’éponger les précipitations orageuses, elle est accessible, mais non publique, depuis l’angle Nord du bâtiment.
    Un patio intérieur, non accessible au public, diffuse de la lumière naturelle dans une des salles, le hall et la circulation. Avec son puits canadien il permet aussi de tempérer les apports d’air frais.
    • La gestion de l’énergie permet de minimiser les coûts de fonctionnement.
    La compacité du bâtiment, les murs extérieurs en biomur, la couverture végétalisée et le plancher chauffant optimisent l’inertie. Une isolation performante, un apport d’air tempéré par puits canadien et une ventilation double flux minimisent les dépenses de chauffage.
    Les façades largement vitrées au sud permettent une récupération solaire passive en hiver.
    Tous les espaces ( hors réserves, cabines WC et local ménage) bénéficient d’un éclairage naturel direct ou indirect. La gestion de la lumière se régule en fonction de l’intensité de l’éclairement naturel et des détecteurs de présence sont installés dans les sanitaires.
    Tous les équipements ont été choisis avec le critère d’économie d’énergie : lampes à haut rendement avec ballast électronique séparé, moteurs de ventilation à variation électronique de vitesse. L’éclairage artificiel est assuré par des lampes à économie d'énergie équipées de ballast électronique gradables suivant les locaux et leur utilisation.
    Un chauffage à base de bois déchiqueté ou en granulés devait permettre à terme d’exploiter le bois disponible sur le territoire de la commune.
    • Le confort acoustique est important pour l’usage de la salle. La structure bois en plafond par des poutres décalées et l’utilisation de revêtements muraux acoustiques améliorent l'acoustique des salles et diminuent le temps de réverbération.
    L'organisation fonctionnelle des pièces, notamment le patio et le hall, permet de séparer des salles principales les autres activités pouvant se dérouler dans le foyer rural. Un atténuateur acoustique affaiblit le niveau sonore dans la grande salle
    Pour le confort thermique des occupants, les surchauffes d’été sont évitées grâce aux auvents sur les façades Sud Est et Sud Ouest. La faible émissivité des vitrages supprime l’effet de paroi froide. Le refroidissement nocturne d’été s’effectue par un renouvellement de l'air à travers des grilles et par le puits canadien dans le patio.
    Le confort visuel est lui aussi privilégié. Un patio intérieur et les parois Sud Est et Sud Ouest largement vitrées favorisent l'éclairage naturel de trois salles. L'éclairage artificiel de teinte chaude et équipé de variateurs apporte plusieurs niveaux d'éclairement aux utilisateurs suivant les activités.

  • établissement public 
    2009
    (51 - Marne)
    rue du stade
    51190 GRAUVES
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    commune de Grauves
    Pour son projet de foyer rural de 3 salles avec office de réchauffe, environ 750 m² de SHON, la commune de GRAUVES a voulu privilégier la relation avec l’environnement, la gestion de l’énergie nécessaire au fonctionnement de l’équipement et le confort des utilisateurs. A cette fin, le projet du foyer répond aux critères de qualité environnementale de la construction en Champagne Ardenne.
    • Le terrain en pente, support du projet est situé en limite de village, entre terrain de foot et lotissement. Le volume compact du bâtiment, parallélépipède carré encastré dans le sol, ne dépasse pas la ligne de faîtage des pavillons.
    La minimisation des nuisances est prise en compte : le bâtiment est fermé coté habitations et le stationnement s’effectue à l’écart de la circulation automobile.
    Le Foyer rural, de plein pied, est enterré au Nord Est et Nord Ouest par des parois aveugles en briques monomur, il s’ouvre au Sud Est et au Sud Ouest par des façades en bois largement vitrées et abritées sous des auvents. Les espaces techniques sont installés en étage et sous sol partiel..
    Les poutres en lamellé collé portent un plancher en bois massif. Le plancher béton diffuse le chauffage.
    La toiture végétalisée par des sédums sur 450 m² permet d’éponger les précipitations orageuses, elle est accessible, mais non publique, depuis l’angle Nord du bâtiment.
    Un patio intérieur, non accessible au public, diffuse de la lumière naturelle dans une des salles, le hall et la circulation. Avec son puits canadien il permet aussi de tempérer les apports d’air frais.
    • La gestion de l’énergie permet de minimiser les coûts de fonctionnement.
    La compacité du bâtiment, les murs extérieurs en biomur, la couverture végétalisée et le plancher chauffant optimisent l’inertie. Une isolation performante, un apport d’air tempéré par puits canadien et une ventilation double flux minimisent les dépenses de chauffage.
    Les façades largement vitrées au sud permettent une récupération solaire passive en hiver.
    Tous les espaces ( hors réserves, cabines WC et local ménage) bénéficient d’un éclairage naturel direct ou indirect. La gestion de la lumière se régule en fonction de l’intensité de l’éclairement naturel et des détecteurs de présence sont installés dans les sanitaires.
    Tous les équipements ont été choisis avec le critère d’économie d’énergie : lampes à haut rendement avec ballast électronique séparé, moteurs de ventilation à variation électronique de vitesse. L’éclairage artificiel est assuré par des lampes à économie d'énergie équipées de ballast électronique gradables suivant les locaux et leur utilisation.
    Un chauffage à base de bois déchiqueté ou en granulés devait permettre à terme d’exploiter le bois disponible sur le territoire de la commune.
    • Le confort acoustique est important pour l’usage de la salle. La structure bois en plafond par des poutres décalées et l’utilisation de revêtements muraux acoustiques améliorent l'acoustique des salles et diminuent le temps de réverbération.
    L'organisation fonctionnelle des pièces, notamment le patio et le hall, permet de séparer des salles principales les autres activités pouvant se dérouler dans le foyer rural. Un atténuateur acoustique affaiblit le niveau sonore dans la grande salle
    Pour le confort thermique des occupants, les surchauffes d’été sont évitées grâce aux auvents sur les façades Sud Est et Sud Ouest. La faible émissivité des vitrages supprime l’effet de paroi froide. Le refroidissement nocturne d’été s’effectue par un renouvellement de l'air à travers des grilles et par le puits canadien dans le patio.
    Le confort visuel est lui aussi privilégié. Un patio intérieur et les parois Sud Est et Sud Ouest largement vitrées favorisent l'éclairage naturel de trois salles. L'éclairage artificiel de teinte chaude et équipé de variateurs apporte plusieurs niveaux d'éclairement aux utilisateurs suivant les activités.

  • établissement public 
    2009
    (51 - Marne)
    rue du stade
    51190 GRAUVES
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    commune de Grauves
    Pour son projet de foyer rural de 3 salles avec office de réchauffe, environ 750 m² de SHON, la commune de GRAUVES a voulu privilégier la relation avec l’environnement, la gestion de l’énergie nécessaire au fonctionnement de l’équipement et le confort des utilisateurs. A cette fin, le projet du foyer répond aux critères de qualité environnementale de la construction en Champagne Ardenne.
    • Le terrain en pente, support du projet est situé en limite de village, entre terrain de foot et lotissement. Le volume compact du bâtiment, parallélépipède carré encastré dans le sol, ne dépasse pas la ligne de faîtage des pavillons.
    La minimisation des nuisances est prise en compte : le bâtiment est fermé coté habitations et le stationnement s’effectue à l’écart de la circulation automobile.
    Le Foyer rural, de plein pied, est enterré au Nord Est et Nord Ouest par des parois aveugles en briques monomur, il s’ouvre au Sud Est et au Sud Ouest par des façades en bois largement vitrées et abritées sous des auvents. Les espaces techniques sont installés en étage et sous sol partiel..
    Les poutres en lamellé collé portent un plancher en bois massif. Le plancher béton diffuse le chauffage.
    La toiture végétalisée par des sédums sur 450 m² permet d’éponger les précipitations orageuses, elle est accessible, mais non publique, depuis l’angle Nord du bâtiment.
    Un patio intérieur, non accessible au public, diffuse de la lumière naturelle dans une des salles, le hall et la circulation. Avec son puits canadien il permet aussi de tempérer les apports d’air frais.
    • La gestion de l’énergie permet de minimiser les coûts de fonctionnement.
    La compacité du bâtiment, les murs extérieurs en biomur, la couverture végétalisée et le plancher chauffant optimisent l’inertie. Une isolation performante, un apport d’air tempéré par puits canadien et une ventilation double flux minimisent les dépenses de chauffage.
    Les façades largement vitrées au sud permettent une récupération solaire passive en hiver.
    Tous les espaces ( hors réserves, cabines WC et local ménage) bénéficient d’un éclairage naturel direct ou indirect. La gestion de la lumière se régule en fonction de l’intensité de l’éclairement naturel et des détecteurs de présence sont installés dans les sanitaires.
    Tous les équipements ont été choisis avec le critère d’économie d’énergie : lampes à haut rendement avec ballast électronique séparé, moteurs de ventilation à variation électronique de vitesse. L’éclairage artificiel est assuré par des lampes à économie d'énergie équipées de ballast électronique gradables suivant les locaux et leur utilisation.
    Un chauffage à base de bois déchiqueté ou en granulés devait permettre à terme d’exploiter le bois disponible sur le territoire de la commune.
    • Le confort acoustique est important pour l’usage de la salle. La structure bois en plafond par des poutres décalées et l’utilisation de revêtements muraux acoustiques améliorent l'acoustique des salles et diminuent le temps de réverbération.
    L'organisation fonctionnelle des pièces, notamment le patio et le hall, permet de séparer des salles principales les autres activités pouvant se dérouler dans le foyer rural. Un atténuateur acoustique affaiblit le niveau sonore dans la grande salle
    Pour le confort thermique des occupants, les surchauffes d’été sont évitées grâce aux auvents sur les façades Sud Est et Sud Ouest. La faible émissivité des vitrages supprime l’effet de paroi froide. Le refroidissement nocturne d’été s’effectue par un renouvellement de l'air à travers des grilles et par le puits canadien dans le patio.
    Le confort visuel est lui aussi privilégié. Un patio intérieur et les parois Sud Est et Sud Ouest largement vitrées favorisent l'éclairage naturel de trois salles. L'éclairage artificiel de teinte chaude et équipé de variateurs apporte plusieurs niveaux d'éclairement aux utilisateurs suivant les activités.

  • établissement public 
    2009
    (51 - Marne)
    rue du stade
    51190 GRAUVES
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    commune de Grauves
    Pour son projet de foyer rural de 3 salles avec office de réchauffe, environ 750 m² de SHON, la commune de GRAUVES a voulu privilégier la relation avec l’environnement, la gestion de l’énergie nécessaire au fonctionnement de l’équipement et le confort des utilisateurs. A cette fin, le projet du foyer répond aux critères de qualité environnementale de la construction en Champagne Ardenne.
    • Le terrain en pente, support du projet est situé en limite de village, entre terrain de foot et lotissement. Le volume compact du bâtiment, parallélépipède carré encastré dans le sol, ne dépasse pas la ligne de faîtage des pavillons.
    La minimisation des nuisances est prise en compte : le bâtiment est fermé coté habitations et le stationnement s’effectue à l’écart de la circulation automobile.
    Le Foyer rural, de plein pied, est enterré au Nord Est et Nord Ouest par des parois aveugles en briques monomur, il s’ouvre au Sud Est et au Sud Ouest par des façades en bois largement vitrées et abritées sous des auvents. Les espaces techniques sont installés en étage et sous sol partiel..
    Les poutres en lamellé collé portent un plancher en bois massif. Le plancher béton diffuse le chauffage.
    La toiture végétalisée par des sédums sur 450 m² permet d’éponger les précipitations orageuses, elle est accessible, mais non publique, depuis l’angle Nord du bâtiment.
    Un patio intérieur, non accessible au public, diffuse de la lumière naturelle dans une des salles, le hall et la circulation. Avec son puits canadien il permet aussi de tempérer les apports d’air frais.
    • La gestion de l’énergie permet de minimiser les coûts de fonctionnement.
    La compacité du bâtiment, les murs extérieurs en biomur, la couverture végétalisée et le plancher chauffant optimisent l’inertie. Une isolation performante, un apport d’air tempéré par puits canadien et une ventilation double flux minimisent les dépenses de chauffage.
    Les façades largement vitrées au sud permettent une récupération solaire passive en hiver.
    Tous les espaces ( hors réserves, cabines WC et local ménage) bénéficient d’un éclairage naturel direct ou indirect. La gestion de la lumière se régule en fonction de l’intensité de l’éclairement naturel et des détecteurs de présence sont installés dans les sanitaires.
    Tous les équipements ont été choisis avec le critère d’économie d’énergie : lampes à haut rendement avec ballast électronique séparé, moteurs de ventilation à variation électronique de vitesse. L’éclairage artificiel est assuré par des lampes à économie d'énergie équipées de ballast électronique gradables suivant les locaux et leur utilisation.
    Un chauffage à base de bois déchiqueté ou en granulés devait permettre à terme d’exploiter le bois disponible sur le territoire de la commune.
    • Le confort acoustique est important pour l’usage de la salle. La structure bois en plafond par des poutres décalées et l’utilisation de revêtements muraux acoustiques améliorent l'acoustique des salles et diminuent le temps de réverbération.
    L'organisation fonctionnelle des pièces, notamment le patio et le hall, permet de séparer des salles principales les autres activités pouvant se dérouler dans le foyer rural. Un atténuateur acoustique affaiblit le niveau sonore dans la grande salle
    Pour le confort thermique des occupants, les surchauffes d’été sont évitées grâce aux auvents sur les façades Sud Est et Sud Ouest. La faible émissivité des vitrages supprime l’effet de paroi froide. Le refroidissement nocturne d’été s’effectue par un renouvellement de l'air à travers des grilles et par le puits canadien dans le patio.
    Le confort visuel est lui aussi privilégié. Un patio intérieur et les parois Sud Est et Sud Ouest largement vitrées favorisent l'éclairage naturel de trois salles. L'éclairage artificiel de teinte chaude et équipé de variateurs apporte plusieurs niveaux d'éclairement aux utilisateurs suivant les activités.

  • établissement public 
    2009
    (51 - Marne)
    rue du stade
    51190 GRAUVES
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    commune de Grauves
    Pour son projet de foyer rural de 3 salles avec office de réchauffe, environ 750 m² de SHON, la commune de GRAUVES a voulu privilégier la relation avec l’environnement, la gestion de l’énergie nécessaire au fonctionnement de l’équipement et le confort des utilisateurs. A cette fin, le projet du foyer répond aux critères de qualité environnementale de la construction en Champagne Ardenne.
    • Le terrain en pente, support du projet est situé en limite de village, entre terrain de foot et lotissement. Le volume compact du bâtiment, parallélépipède carré encastré dans le sol, ne dépasse pas la ligne de faîtage des pavillons.
    La minimisation des nuisances est prise en compte : le bâtiment est fermé coté habitations et le stationnement s’effectue à l’écart de la circulation automobile.
    Le Foyer rural, de plein pied, est enterré au Nord Est et Nord Ouest par des parois aveugles en briques monomur, il s’ouvre au Sud Est et au Sud Ouest par des façades en bois largement vitrées et abritées sous des auvents. Les espaces techniques sont installés en étage et sous sol partiel..
    Les poutres en lamellé collé portent un plancher en bois massif. Le plancher béton diffuse le chauffage.
    La toiture végétalisée par des sédums sur 450 m² permet d’éponger les précipitations orageuses, elle est accessible, mais non publique, depuis l’angle Nord du bâtiment.
    Un patio intérieur, non accessible au public, diffuse de la lumière naturelle dans une des salles, le hall et la circulation. Avec son puits canadien il permet aussi de tempérer les apports d’air frais.
    • La gestion de l’énergie permet de minimiser les coûts de fonctionnement.
    La compacité du bâtiment, les murs extérieurs en biomur, la couverture végétalisée et le plancher chauffant optimisent l’inertie. Une isolation performante, un apport d’air tempéré par puits canadien et une ventilation double flux minimisent les dépenses de chauffage.
    Les façades largement vitrées au sud permettent une récupération solaire passive en hiver.
    Tous les espaces ( hors réserves, cabines WC et local ménage) bénéficient d’un éclairage naturel direct ou indirect. La gestion de la lumière se régule en fonction de l’intensité de l’éclairement naturel et des détecteurs de présence sont installés dans les sanitaires.
    Tous les équipements ont été choisis avec le critère d’économie d’énergie : lampes à haut rendement avec ballast électronique séparé, moteurs de ventilation à variation électronique de vitesse. L’éclairage artificiel est assuré par des lampes à économie d'énergie équipées de ballast électronique gradables suivant les locaux et leur utilisation.
    Un chauffage à base de bois déchiqueté ou en granulés devait permettre à terme d’exploiter le bois disponible sur le territoire de la commune.
    • Le confort acoustique est important pour l’usage de la salle. La structure bois en plafond par des poutres décalées et l’utilisation de revêtements muraux acoustiques améliorent l'acoustique des salles et diminuent le temps de réverbération.
    L'organisation fonctionnelle des pièces, notamment le patio et le hall, permet de séparer des salles principales les autres activités pouvant se dérouler dans le foyer rural. Un atténuateur acoustique affaiblit le niveau sonore dans la grande salle
    Pour le confort thermique des occupants, les surchauffes d’été sont évitées grâce aux auvents sur les façades Sud Est et Sud Ouest. La faible émissivité des vitrages supprime l’effet de paroi froide. Le refroidissement nocturne d’été s’effectue par un renouvellement de l'air à travers des grilles et par le puits canadien dans le patio.
    Le confort visuel est lui aussi privilégié. Un patio intérieur et les parois Sud Est et Sud Ouest largement vitrées favorisent l'éclairage naturel de trois salles. L'éclairage artificiel de teinte chaude et équipé de variateurs apporte plusieurs niveaux d'éclairement aux utilisateurs suivant les activités.

  • établissement public 
    2009
    (51 - Marne)
    rue du stade
    51190 GRAUVES
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    commune de Grauves
    Pour son projet de foyer rural de 3 salles avec office de réchauffe, environ 750 m² de SHON, la commune de GRAUVES a voulu privilégier la relation avec l’environnement, la gestion de l’énergie nécessaire au fonctionnement de l’équipement et le confort des utilisateurs. A cette fin, le projet du foyer répond aux critères de qualité environnementale de la construction en Champagne Ardenne.
    • Le terrain en pente, support du projet est situé en limite de village, entre terrain de foot et lotissement. Le volume compact du bâtiment, parallélépipède carré encastré dans le sol, ne dépasse pas la ligne de faîtage des pavillons.
    La minimisation des nuisances est prise en compte : le bâtiment est fermé coté habitations et le stationnement s’effectue à l’écart de la circulation automobile.
    Le Foyer rural, de plein pied, est enterré au Nord Est et Nord Ouest par des parois aveugles en briques monomur, il s’ouvre au Sud Est et au Sud Ouest par des façades en bois largement vitrées et abritées sous des auvents. Les espaces techniques sont installés en étage et sous sol partiel..
    Les poutres en lamellé collé portent un plancher en bois massif. Le plancher béton diffuse le chauffage.
    La toiture végétalisée par des sédums sur 450 m² permet d’éponger les précipitations orageuses, elle est accessible, mais non publique, depuis l’angle Nord du bâtiment.
    Un patio intérieur, non accessible au public, diffuse de la lumière naturelle dans une des salles, le hall et la circulation. Avec son puits canadien il permet aussi de tempérer les apports d’air frais.
    • La gestion de l’énergie permet de minimiser les coûts de fonctionnement.
    La compacité du bâtiment, les murs extérieurs en biomur, la couverture végétalisée et le plancher chauffant optimisent l’inertie. Une isolation performante, un apport d’air tempéré par puits canadien et une ventilation double flux minimisent les dépenses de chauffage.
    Les façades largement vitrées au sud permettent une récupération solaire passive en hiver.
    Tous les espaces ( hors réserves, cabines WC et local ménage) bénéficient d’un éclairage naturel direct ou indirect. La gestion de la lumière se régule en fonction de l’intensité de l’éclairement naturel et des détecteurs de présence sont installés dans les sanitaires.
    Tous les équipements ont été choisis avec le critère d’économie d’énergie : lampes à haut rendement avec ballast électronique séparé, moteurs de ventilation à variation électronique de vitesse. L’éclairage artificiel est assuré par des lampes à économie d'énergie équipées de ballast électronique gradables suivant les locaux et leur utilisation.
    Un chauffage à base de bois déchiqueté ou en granulés devait permettre à terme d’exploiter le bois disponible sur le territoire de la commune.
    • Le confort acoustique est important pour l’usage de la salle. La structure bois en plafond par des poutres décalées et l’utilisation de revêtements muraux acoustiques améliorent l'acoustique des salles et diminuent le temps de réverbération.
    L'organisation fonctionnelle des pièces, notamment le patio et le hall, permet de séparer des salles principales les autres activités pouvant se dérouler dans le foyer rural. Un atténuateur acoustique affaiblit le niveau sonore dans la grande salle
    Pour le confort thermique des occupants, les surchauffes d’été sont évitées grâce aux auvents sur les façades Sud Est et Sud Ouest. La faible émissivité des vitrages supprime l’effet de paroi froide. Le refroidissement nocturne d’été s’effectue par un renouvellement de l'air à travers des grilles et par le puits canadien dans le patio.
    Le confort visuel est lui aussi privilégié. Un patio intérieur et les parois Sud Est et Sud Ouest largement vitrées favorisent l'éclairage naturel de trois salles. L'éclairage artificiel de teinte chaude et équipé de variateurs apporte plusieurs niveaux d'éclairement aux utilisateurs suivant les activités.

  • établissement public 
    2009
    (51 - Marne)
    rue du stade
    51190 GRAUVES
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    commune de Grauves
    Pour son projet de foyer rural de 3 salles avec office de réchauffe, environ 750 m² de SHON, la commune de GRAUVES a voulu privilégier la relation avec l’environnement, la gestion de l’énergie nécessaire au fonctionnement de l’équipement et le confort des utilisateurs. A cette fin, le projet du foyer répond aux critères de qualité environnementale de la construction en Champagne Ardenne.
    • Le terrain en pente, support du projet est situé en limite de village, entre terrain de foot et lotissement. Le volume compact du bâtiment, parallélépipède carré encastré dans le sol, ne dépasse pas la ligne de faîtage des pavillons.
    La minimisation des nuisances est prise en compte : le bâtiment est fermé coté habitations et le stationnement s’effectue à l’écart de la circulation automobile.
    Le Foyer rural, de plein pied, est enterré au Nord Est et Nord Ouest par des parois aveugles en briques monomur, il s’ouvre au Sud Est et au Sud Ouest par des façades en bois largement vitrées et abritées sous des auvents. Les espaces techniques sont installés en étage et sous sol partiel..
    Les poutres en lamellé collé portent un plancher en bois massif. Le plancher béton diffuse le chauffage.
    La toiture végétalisée par des sédums sur 450 m² permet d’éponger les précipitations orageuses, elle est accessible, mais non publique, depuis l’angle Nord du bâtiment.
    Un patio intérieur, non accessible au public, diffuse de la lumière naturelle dans une des salles, le hall et la circulation. Avec son puits canadien il permet aussi de tempérer les apports d’air frais.
    • La gestion de l’énergie permet de minimiser les coûts de fonctionnement.
    La compacité du bâtiment, les murs extérieurs en biomur, la couverture végétalisée et le plancher chauffant optimisent l’inertie. Une isolation performante, un apport d’air tempéré par puits canadien et une ventilation double flux minimisent les dépenses de chauffage.
    Les façades largement vitrées au sud permettent une récupération solaire passive en hiver.
    Tous les espaces ( hors réserves, cabines WC et local ménage) bénéficient d’un éclairage naturel direct ou indirect. La gestion de la lumière se régule en fonction de l’intensité de l’éclairement naturel et des détecteurs de présence sont installés dans les sanitaires.
    Tous les équipements ont été choisis avec le critère d’économie d’énergie : lampes à haut rendement avec ballast électronique séparé, moteurs de ventilation à variation électronique de vitesse. L’éclairage artificiel est assuré par des lampes à économie d'énergie équipées de ballast électronique gradables suivant les locaux et leur utilisation.
    Un chauffage à base de bois déchiqueté ou en granulés devait permettre à terme d’exploiter le bois disponible sur le territoire de la commune.
    • Le confort acoustique est important pour l’usage de la salle. La structure bois en plafond par des poutres décalées et l’utilisation de revêtements muraux acoustiques améliorent l'acoustique des salles et diminuent le temps de réverbération.
    L'organisation fonctionnelle des pièces, notamment le patio et le hall, permet de séparer des salles principales les autres activités pouvant se dérouler dans le foyer rural. Un atténuateur acoustique affaiblit le niveau sonore dans la grande salle
    Pour le confort thermique des occupants, les surchauffes d’été sont évitées grâce aux auvents sur les façades Sud Est et Sud Ouest. La faible émissivité des vitrages supprime l’effet de paroi froide. Le refroidissement nocturne d’été s’effectue par un renouvellement de l'air à travers des grilles et par le puits canadien dans le patio.
    Le confort visuel est lui aussi privilégié. Un patio intérieur et les parois Sud Est et Sud Ouest largement vitrées favorisent l'éclairage naturel de trois salles. L'éclairage artificiel de teinte chaude et équipé de variateurs apporte plusieurs niveaux d'éclairement aux utilisateurs suivant les activités.

  • établissement public 
    2009
    (51 - Marne)
    rue du stade
    51190 GRAUVES
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    commune de Grauves
    Pour son projet de foyer rural de 3 salles avec office de réchauffe, environ 750 m² de SHON, la commune de GRAUVES a voulu privilégier la relation avec l’environnement, la gestion de l’énergie nécessaire au fonctionnement de l’équipement et le confort des utilisateurs. A cette fin, le projet du foyer répond aux critères de qualité environnementale de la construction en Champagne Ardenne.
    • Le terrain en pente, support du projet est situé en limite de village, entre terrain de foot et lotissement. Le volume compact du bâtiment, parallélépipède carré encastré dans le sol, ne dépasse pas la ligne de faîtage des pavillons.
    La minimisation des nuisances est prise en compte : le bâtiment est fermé coté habitations et le stationnement s’effectue à l’écart de la circulation automobile.
    Le Foyer rural, de plein pied, est enterré au Nord Est et Nord Ouest par des parois aveugles en briques monomur, il s’ouvre au Sud Est et au Sud Ouest par des façades en bois largement vitrées et abritées sous des auvents. Les espaces techniques sont installés en étage et sous sol partiel..
    Les poutres en lamellé collé portent un plancher en bois massif. Le plancher béton diffuse le chauffage.
    La toiture végétalisée par des sédums sur 450 m² permet d’éponger les précipitations orageuses, elle est accessible, mais non publique, depuis l’angle Nord du bâtiment.
    Un patio intérieur, non accessible au public, diffuse de la lumière naturelle dans une des salles, le hall et la circulation. Avec son puits canadien il permet aussi de tempérer les apports d’air frais.
    • La gestion de l’énergie permet de minimiser les coûts de fonctionnement.
    La compacité du bâtiment, les murs extérieurs en biomur, la couverture végétalisée et le plancher chauffant optimisent l’inertie. Une isolation performante, un apport d’air tempéré par puits canadien et une ventilation double flux minimisent les dépenses de chauffage.
    Les façades largement vitrées au sud permettent une récupération solaire passive en hiver.
    Tous les espaces ( hors réserves, cabines WC et local ménage) bénéficient d’un éclairage naturel direct ou indirect. La gestion de la lumière se régule en fonction de l’intensité de l’éclairement naturel et des détecteurs de présence sont installés dans les sanitaires.
    Tous les équipements ont été choisis avec le critère d’économie d’énergie : lampes à haut rendement avec ballast électronique séparé, moteurs de ventilation à variation électronique de vitesse. L’éclairage artificiel est assuré par des lampes à économie d'énergie équipées de ballast électronique gradables suivant les locaux et leur utilisation.
    Un chauffage à base de bois déchiqueté ou en granulés devait permettre à terme d’exploiter le bois disponible sur le territoire de la commune.
    • Le confort acoustique est important pour l’usage de la salle. La structure bois en plafond par des poutres décalées et l’utilisation de revêtements muraux acoustiques améliorent l'acoustique des salles et diminuent le temps de réverbération.
    L'organisation fonctionnelle des pièces, notamment le patio et le hall, permet de séparer des salles principales les autres activités pouvant se dérouler dans le foyer rural. Un atténuateur acoustique affaiblit le niveau sonore dans la grande salle
    Pour le confort thermique des occupants, les surchauffes d’été sont évitées grâce aux auvents sur les façades Sud Est et Sud Ouest. La faible émissivité des vitrages supprime l’effet de paroi froide. Le refroidissement nocturne d’été s’effectue par un renouvellement de l'air à travers des grilles et par le puits canadien dans le patio.
    Le confort visuel est lui aussi privilégié. Un patio intérieur et les parois Sud Est et Sud Ouest largement vitrées favorisent l'éclairage naturel de trois salles. L'éclairage artificiel de teinte chaude et équipé de variateurs apporte plusieurs niveaux d'éclairement aux utilisateurs suivant les activités.

  • établissement public 
    2009
    (51 - Marne)
    rue du stade
    51190 GRAUVES
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    commune de Grauves
    Pour son projet de foyer rural de 3 salles avec office de réchauffe, environ 750 m² de SHON, la commune de GRAUVES a voulu privilégier la relation avec l’environnement, la gestion de l’énergie nécessaire au fonctionnement de l’équipement et le confort des utilisateurs. A cette fin, le projet du foyer répond aux critères de qualité environnementale de la construction en Champagne Ardenne.
    • Le terrain en pente, support du projet est situé en limite de village, entre terrain de foot et lotissement. Le volume compact du bâtiment, parallélépipède carré encastré dans le sol, ne dépasse pas la ligne de faîtage des pavillons.
    La minimisation des nuisances est prise en compte : le bâtiment est fermé coté habitations et le stationnement s’effectue à l’écart de la circulation automobile.
    Le Foyer rural, de plein pied, est enterré au Nord Est et Nord Ouest par des parois aveugles en briques monomur, il s’ouvre au Sud Est et au Sud Ouest par des façades en bois largement vitrées et abritées sous des auvents. Les espaces techniques sont installés en étage et sous sol partiel..
    Les poutres en lamellé collé portent un plancher en bois massif. Le plancher béton diffuse le chauffage.
    La toiture végétalisée par des sédums sur 450 m² permet d’éponger les précipitations orageuses, elle est accessible, mais non publique, depuis l’angle Nord du bâtiment.
    Un patio intérieur, non accessible au public, diffuse de la lumière naturelle dans une des salles, le hall et la circulation. Avec son puits canadien il permet aussi de tempérer les apports d’air frais.
    • La gestion de l’énergie permet de minimiser les coûts de fonctionnement.
    La compacité du bâtiment, les murs extérieurs en biomur, la couverture végétalisée et le plancher chauffant optimisent l’inertie. Une isolation performante, un apport d’air tempéré par puits canadien et une ventilation double flux minimisent les dépenses de chauffage.
    Les façades largement vitrées au sud permettent une récupération solaire passive en hiver.
    Tous les espaces ( hors réserves, cabines WC et local ménage) bénéficient d’un éclairage naturel direct ou indirect. La gestion de la lumière se régule en fonction de l’intensité de l’éclairement naturel et des détecteurs de présence sont installés dans les sanitaires.
    Tous les équipements ont été choisis avec le critère d’économie d’énergie : lampes à haut rendement avec ballast électronique séparé, moteurs de ventilation à variation électronique de vitesse. L’éclairage artificiel est assuré par des lampes à économie d'énergie équipées de ballast électronique gradables suivant les locaux et leur utilisation.
    Un chauffage à base de bois déchiqueté ou en granulés devait permettre à terme d’exploiter le bois disponible sur le territoire de la commune.
    • Le confort acoustique est important pour l’usage de la salle. La structure bois en plafond par des poutres décalées et l’utilisation de revêtements muraux acoustiques améliorent l'acoustique des salles et diminuent le temps de réverbération.
    L'organisation fonctionnelle des pièces, notamment le patio et le hall, permet de séparer des salles principales les autres activités pouvant se dérouler dans le foyer rural. Un atténuateur acoustique affaiblit le niveau sonore dans la grande salle
    Pour le confort thermique des occupants, les surchauffes d’été sont évitées grâce aux auvents sur les façades Sud Est et Sud Ouest. La faible émissivité des vitrages supprime l’effet de paroi froide. Le refroidissement nocturne d’été s’effectue par un renouvellement de l'air à travers des grilles et par le puits canadien dans le patio.
    Le confort visuel est lui aussi privilégié. Un patio intérieur et les parois Sud Est et Sud Ouest largement vitrées favorisent l'éclairage naturel de trois salles. L'éclairage artificiel de teinte chaude et équipé de variateurs apporte plusieurs niveaux d'éclairement aux utilisateurs suivant les activités.

  • établissement public 
    2009
    (51 - Marne)
    rue du stade
    51190 GRAUVES
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    commune de Grauves
    Pour son projet de foyer rural de 3 salles avec office de réchauffe, environ 750 m² de SHON, la commune de GRAUVES a voulu privilégier la relation avec l’environnement, la gestion de l’énergie nécessaire au fonctionnement de l’équipement et le confort des utilisateurs. A cette fin, le projet du foyer répond aux critères de qualité environnementale de la construction en Champagne Ardenne.
    • Le terrain en pente, support du projet est situé en limite de village, entre terrain de foot et lotissement. Le volume compact du bâtiment, parallélépipède carré encastré dans le sol, ne dépasse pas la ligne de faîtage des pavillons.
    La minimisation des nuisances est prise en compte : le bâtiment est fermé coté habitations et le stationnement s’effectue à l’écart de la circulation automobile.
    Le Foyer rural, de plein pied, est enterré au Nord Est et Nord Ouest par des parois aveugles en briques monomur, il s’ouvre au Sud Est et au Sud Ouest par des façades en bois largement vitrées et abritées sous des auvents. Les espaces techniques sont installés en étage et sous sol partiel..
    Les poutres en lamellé collé portent un plancher en bois massif. Le plancher béton diffuse le chauffage.
    La toiture végétalisée par des sédums sur 450 m² permet d’éponger les précipitations orageuses, elle est accessible, mais non publique, depuis l’angle Nord du bâtiment.
    Un patio intérieur, non accessible au public, diffuse de la lumière naturelle dans une des salles, le hall et la circulation. Avec son puits canadien il permet aussi de tempérer les apports d’air frais.
    • La gestion de l’énergie permet de minimiser les coûts de fonctionnement.
    La compacité du bâtiment, les murs extérieurs en biomur, la couverture végétalisée et le plancher chauffant optimisent l’inertie. Une isolation performante, un apport d’air tempéré par puits canadien et une ventilation double flux minimisent les dépenses de chauffage.
    Les façades largement vitrées au sud permettent une récupération solaire passive en hiver.
    Tous les espaces ( hors réserves, cabines WC et local ménage) bénéficient d’un éclairage naturel direct ou indirect. La gestion de la lumière se régule en fonction de l’intensité de l’éclairement naturel et des détecteurs de présence sont installés dans les sanitaires.
    Tous les équipements ont été choisis avec le critère d’économie d’énergie : lampes à haut rendement avec ballast électronique séparé, moteurs de ventilation à variation électronique de vitesse. L’éclairage artificiel est assuré par des lampes à économie d'énergie équipées de ballast électronique gradables suivant les locaux et leur utilisation.
    Un chauffage à base de bois déchiqueté ou en granulés devait permettre à terme d’exploiter le bois disponible sur le territoire de la commune.
    • Le confort acoustique est important pour l’usage de la salle. La structure bois en plafond par des poutres décalées et l’utilisation de revêtements muraux acoustiques améliorent l'acoustique des salles et diminuent le temps de réverbération.
    L'organisation fonctionnelle des pièces, notamment le patio et le hall, permet de séparer des salles principales les autres activités pouvant se dérouler dans le foyer rural. Un atténuateur acoustique affaiblit le niveau sonore dans la grande salle
    Pour le confort thermique des occupants, les surchauffes d’été sont évitées grâce aux auvents sur les façades Sud Est et Sud Ouest. La faible émissivité des vitrages supprime l’effet de paroi froide. Le refroidissement nocturne d’été s’effectue par un renouvellement de l'air à travers des grilles et par le puits canadien dans le patio.
    Le confort visuel est lui aussi privilégié. Un patio intérieur et les parois Sud Est et Sud Ouest largement vitrées favorisent l'éclairage naturel de trois salles. L'éclairage artificiel de teinte chaude et équipé de variateurs apporte plusieurs niveaux d'éclairement aux utilisateurs suivant les activités.

  • établissement public 
    2009
    (51 - Marne)
    rue du stade
    51190 GRAUVES
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    commune de Grauves
    Pour son projet de foyer rural de 3 salles avec office de réchauffe, environ 750 m² de SHON, la commune de GRAUVES a voulu privilégier la relation avec l’environnement, la gestion de l’énergie nécessaire au fonctionnement de l’équipement et le confort des utilisateurs. A cette fin, le projet du foyer répond aux critères de qualité environnementale de la construction en Champagne Ardenne.
    • Le terrain en pente, support du projet est situé en limite de village, entre terrain de foot et lotissement. Le volume compact du bâtiment, parallélépipède carré encastré dans le sol, ne dépasse pas la ligne de faîtage des pavillons.
    La minimisation des nuisances est prise en compte : le bâtiment est fermé coté habitations et le stationnement s’effectue à l’écart de la circulation automobile.
    Le Foyer rural, de plein pied, est enterré au Nord Est et Nord Ouest par des parois aveugles en briques monomur, il s’ouvre au Sud Est et au Sud Ouest par des façades en bois largement vitrées et abritées sous des auvents. Les espaces techniques sont installés en étage et sous sol partiel..
    Les poutres en lamellé collé portent un plancher en bois massif. Le plancher béton diffuse le chauffage.
    La toiture végétalisée par des sédums sur 450 m² permet d’éponger les précipitations orageuses, elle est accessible, mais non publique, depuis l’angle Nord du bâtiment.
    Un patio intérieur, non accessible au public, diffuse de la lumière naturelle dans une des salles, le hall et la circulation. Avec son puits canadien il permet aussi de tempérer les apports d’air frais.
    • La gestion de l’énergie permet de minimiser les coûts de fonctionnement.
    La compacité du bâtiment, les murs extérieurs en biomur, la couverture végétalisée et le plancher chauffant optimisent l’inertie. Une isolation performante, un apport d’air tempéré par puits canadien et une ventilation double flux minimisent les dépenses de chauffage.
    Les façades largement vitrées au sud permettent une récupération solaire passive en hiver.
    Tous les espaces ( hors réserves, cabines WC et local ménage) bénéficient d’un éclairage naturel direct ou indirect. La gestion de la lumière se régule en fonction de l’intensité de l’éclairement naturel et des détecteurs de présence sont installés dans les sanitaires.
    Tous les équipements ont été choisis avec le critère d’économie d’énergie : lampes à haut rendement avec ballast électronique séparé, moteurs de ventilation à variation électronique de vitesse. L’éclairage artificiel est assuré par des lampes à économie d'énergie équipées de ballast électronique gradables suivant les locaux et leur utilisation.
    Un chauffage à base de bois déchiqueté ou en granulés devait permettre à terme d’exploiter le bois disponible sur le territoire de la commune.
    • Le confort acoustique est important pour l’usage de la salle. La structure bois en plafond par des poutres décalées et l’utilisation de revêtements muraux acoustiques améliorent l'acoustique des salles et diminuent le temps de réverbération.
    L'organisation fonctionnelle des pièces, notamment le patio et le hall, permet de séparer des salles principales les autres activités pouvant se dérouler dans le foyer rural. Un atténuateur acoustique affaiblit le niveau sonore dans la grande salle
    Pour le confort thermique des occupants, les surchauffes d’été sont évitées grâce aux auvents sur les façades Sud Est et Sud Ouest. La faible émissivité des vitrages supprime l’effet de paroi froide. Le refroidissement nocturne d’été s’effectue par un renouvellement de l'air à travers des grilles et par le puits canadien dans le patio.
    Le confort visuel est lui aussi privilégié. Un patio intérieur et les parois Sud Est et Sud Ouest largement vitrées favorisent l'éclairage naturel de trois salles. L'éclairage artificiel de teinte chaude et équipé de variateurs apporte plusieurs niveaux d'éclairement aux utilisateurs suivant les activités.

  • établissement public 
    2009
    (51 - Marne)
    rue du stade
    51190 GRAUVES
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    commune de Grauves
    Pour son projet de foyer rural de 3 salles avec office de réchauffe, environ 750 m² de SHON, la commune de GRAUVES a voulu privilégier la relation avec l’environnement, la gestion de l’énergie nécessaire au fonctionnement de l’équipement et le confort des utilisateurs. A cette fin, le projet du foyer répond aux critères de qualité environnementale de la construction en Champagne Ardenne.
    • Le terrain en pente, support du projet est situé en limite de village, entre terrain de foot et lotissement. Le volume compact du bâtiment, parallélépipède carré encastré dans le sol, ne dépasse pas la ligne de faîtage des pavillons.
    La minimisation des nuisances est prise en compte : le bâtiment est fermé coté habitations et le stationnement s’effectue à l’écart de la circulation automobile.
    Le Foyer rural, de plein pied, est enterré au Nord Est et Nord Ouest par des parois aveugles en briques monomur, il s’ouvre au Sud Est et au Sud Ouest par des façades en bois largement vitrées et abritées sous des auvents. Les espaces techniques sont installés en étage et sous sol partiel..
    Les poutres en lamellé collé portent un plancher en bois massif. Le plancher béton diffuse le chauffage.
    La toiture végétalisée par des sédums sur 450 m² permet d’éponger les précipitations orageuses, elle est accessible, mais non publique, depuis l’angle Nord du bâtiment.
    Un patio intérieur, non accessible au public, diffuse de la lumière naturelle dans une des salles, le hall et la circulation. Avec son puits canadien il permet aussi de tempérer les apports d’air frais.
    • La gestion de l’énergie permet de minimiser les coûts de fonctionnement.
    La compacité du bâtiment, les murs extérieurs en biomur, la couverture végétalisée et le plancher chauffant optimisent l’inertie. Une isolation performante, un apport d’air tempéré par puits canadien et une ventilation double flux minimisent les dépenses de chauffage.
    Les façades largement vitrées au sud permettent une récupération solaire passive en hiver.
    Tous les espaces ( hors réserves, cabines WC et local ménage) bénéficient d’un éclairage naturel direct ou indirect. La gestion de la lumière se régule en fonction de l’intensité de l’éclairement naturel et des détecteurs de présence sont installés dans les sanitaires.
    Tous les équipements ont été choisis avec le critère d’économie d’énergie : lampes à haut rendement avec ballast électronique séparé, moteurs de ventilation à variation électronique de vitesse. L’éclairage artificiel est assuré par des lampes à économie d'énergie équipées de ballast électronique gradables suivant les locaux et leur utilisation.
    Un chauffage à base de bois déchiqueté ou en granulés devait permettre à terme d’exploiter le bois disponible sur le territoire de la commune.
    • Le confort acoustique est important pour l’usage de la salle. La structure bois en plafond par des poutres décalées et l’utilisation de revêtements muraux acoustiques améliorent l'acoustique des salles et diminuent le temps de réverbération.
    L'organisation fonctionnelle des pièces, notamment le patio et le hall, permet de séparer des salles principales les autres activités pouvant se dérouler dans le foyer rural. Un atténuateur acoustique affaiblit le niveau sonore dans la grande salle
    Pour le confort thermique des occupants, les surchauffes d’été sont évitées grâce aux auvents sur les façades Sud Est et Sud Ouest. La faible émissivité des vitrages supprime l’effet de paroi froide. Le refroidissement nocturne d’été s’effectue par un renouvellement de l'air à travers des grilles et par le puits canadien dans le patio.
    Le confort visuel est lui aussi privilégié. Un patio intérieur et les parois Sud Est et Sud Ouest largement vitrées favorisent l'éclairage naturel de trois salles. L'éclairage artificiel de teinte chaude et équipé de variateurs apporte plusieurs niveaux d'éclairement aux utilisateurs suivant les activités.

  • établissement public 
    2009
    (51 - Marne)
    rue du stade
    51190 GRAUVES
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    commune de Grauves
    Pour son projet de foyer rural de 3 salles avec office de réchauffe, environ 750 m² de SHON, la commune de GRAUVES a voulu privilégier la relation avec l’environnement, la gestion de l’énergie nécessaire au fonctionnement de l’équipement et le confort des utilisateurs. A cette fin, le projet du foyer répond aux critères de qualité environnementale de la construction en Champagne Ardenne.
    • Le terrain en pente, support du projet est situé en limite de village, entre terrain de foot et lotissement. Le volume compact du bâtiment, parallélépipède carré encastré dans le sol, ne dépasse pas la ligne de faîtage des pavillons.
    La minimisation des nuisances est prise en compte : le bâtiment est fermé coté habitations et le stationnement s’effectue à l’écart de la circulation automobile.
    Le Foyer rural, de plein pied, est enterré au Nord Est et Nord Ouest par des parois aveugles en briques monomur, il s’ouvre au Sud Est et au Sud Ouest par des façades en bois largement vitrées et abritées sous des auvents. Les espaces techniques sont installés en étage et sous sol partiel..
    Les poutres en lamellé collé portent un plancher en bois massif. Le plancher béton diffuse le chauffage.
    La toiture végétalisée par des sédums sur 450 m² permet d’éponger les précipitations orageuses, elle est accessible, mais non publique, depuis l’angle Nord du bâtiment.
    Un patio intérieur, non accessible au public, diffuse de la lumière naturelle dans une des salles, le hall et la circulation. Avec son puits canadien il permet aussi de tempérer les apports d’air frais.
    • La gestion de l’énergie permet de minimiser les coûts de fonctionnement.
    La compacité du bâtiment, les murs extérieurs en biomur, la couverture végétalisée et le plancher chauffant optimisent l’inertie. Une isolation performante, un apport d’air tempéré par puits canadien et une ventilation double flux minimisent les dépenses de chauffage.
    Les façades largement vitrées au sud permettent une récupération solaire passive en hiver.
    Tous les espaces ( hors réserves, cabines WC et local ménage) bénéficient d’un éclairage naturel direct ou indirect. La gestion de la lumière se régule en fonction de l’intensité de l’éclairement naturel et des détecteurs de présence sont installés dans les sanitaires.
    Tous les équipements ont été choisis avec le critère d’économie d’énergie : lampes à haut rendement avec ballast électronique séparé, moteurs de ventilation à variation électronique de vitesse. L’éclairage artificiel est assuré par des lampes à économie d'énergie équipées de ballast électronique gradables suivant les locaux et leur utilisation.
    Un chauffage à base de bois déchiqueté ou en granulés devait permettre à terme d’exploiter le bois disponible sur le territoire de la commune.
    • Le confort acoustique est important pour l’usage de la salle. La structure bois en plafond par des poutres décalées et l’utilisation de revêtements muraux acoustiques améliorent l'acoustique des salles et diminuent le temps de réverbération.
    L'organisation fonctionnelle des pièces, notamment le patio et le hall, permet de séparer des salles principales les autres activités pouvant se dérouler dans le foyer rural. Un atténuateur acoustique affaiblit le niveau sonore dans la grande salle
    Pour le confort thermique des occupants, les surchauffes d’été sont évitées grâce aux auvents sur les façades Sud Est et Sud Ouest. La faible émissivité des vitrages supprime l’effet de paroi froide. Le refroidissement nocturne d’été s’effectue par un renouvellement de l'air à travers des grilles et par le puits canadien dans le patio.
    Le confort visuel est lui aussi privilégié. Un patio intérieur et les parois Sud Est et Sud Ouest largement vitrées favorisent l'éclairage naturel de trois salles. L'éclairage artificiel de teinte chaude et équipé de variateurs apporte plusieurs niveaux d'éclairement aux utilisateurs suivant les activités.

  • établissement public 
    2009
    (51 - Marne)
    rue du stade
    51190 GRAUVES
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    commune de Grauves
    Pour son projet de foyer rural de 3 salles avec office de réchauffe, environ 750 m² de SHON, la commune de GRAUVES a voulu privilégier la relation avec l’environnement, la gestion de l’énergie nécessaire au fonctionnement de l’équipement et le confort des utilisateurs. A cette fin, le projet du foyer répond aux critères de qualité environnementale de la construction en Champagne Ardenne.
    • Le terrain en pente, support du projet est situé en limite de village, entre terrain de foot et lotissement. Le volume compact du bâtiment, parallélépipède carré encastré dans le sol, ne dépasse pas la ligne de faîtage des pavillons.
    La minimisation des nuisances est prise en compte : le bâtiment est fermé coté habitations et le stationnement s’effectue à l’écart de la circulation automobile.
    Le Foyer rural, de plein pied, est enterré au Nord Est et Nord Ouest par des parois aveugles en briques monomur, il s’ouvre au Sud Est et au Sud Ouest par des façades en bois largement vitrées et abritées sous des auvents. Les espaces techniques sont installés en étage et sous sol partiel..
    Les poutres en lamellé collé portent un plancher en bois massif. Le plancher béton diffuse le chauffage.
    La toiture végétalisée par des sédums sur 450 m² permet d’éponger les précipitations orageuses, elle est accessible, mais non publique, depuis l’angle Nord du bâtiment.
    Un patio intérieur, non accessible au public, diffuse de la lumière naturelle dans une des salles, le hall et la circulation. Avec son puits canadien il permet aussi de tempérer les apports d’air frais.
    • La gestion de l’énergie permet de minimiser les coûts de fonctionnement.
    La compacité du bâtiment, les murs extérieurs en biomur, la couverture végétalisée et le plancher chauffant optimisent l’inertie. Une isolation performante, un apport d’air tempéré par puits canadien et une ventilation double flux minimisent les dépenses de chauffage.
    Les façades largement vitrées au sud permettent une récupération solaire passive en hiver.
    Tous les espaces ( hors réserves, cabines WC et local ménage) bénéficient d’un éclairage naturel direct ou indirect. La gestion de la lumière se régule en fonction de l’intensité de l’éclairement naturel et des détecteurs de présence sont installés dans les sanitaires.
    Tous les équipements ont été choisis avec le critère d’économie d’énergie : lampes à haut rendement avec ballast électronique séparé, moteurs de ventilation à variation électronique de vitesse. L’éclairage artificiel est assuré par des lampes à économie d'énergie équipées de ballast électronique gradables suivant les locaux et leur utilisation.
    Un chauffage à base de bois déchiqueté ou en granulés devait permettre à terme d’exploiter le bois disponible sur le territoire de la commune.
    • Le confort acoustique est important pour l’usage de la salle. La structure bois en plafond par des poutres décalées et l’utilisation de revêtements muraux acoustiques améliorent l'acoustique des salles et diminuent le temps de réverbération.
    L'organisation fonctionnelle des pièces, notamment le patio et le hall, permet de séparer des salles principales les autres activités pouvant se dérouler dans le foyer rural. Un atténuateur acoustique affaiblit le niveau sonore dans la grande salle
    Pour le confort thermique des occupants, les surchauffes d’été sont évitées grâce aux auvents sur les façades Sud Est et Sud Ouest. La faible émissivité des vitrages supprime l’effet de paroi froide. Le refroidissement nocturne d’été s’effectue par un renouvellement de l'air à travers des grilles et par le puits canadien dans le patio.
    Le confort visuel est lui aussi privilégié. Un patio intérieur et les parois Sud Est et Sud Ouest largement vitrées favorisent l'éclairage naturel de trois salles. L'éclairage artificiel de teinte chaude et équipé de variateurs apporte plusieurs niveaux d'éclairement aux utilisateurs suivant les activités.

  • établissement public 
    2009
    (51 - Marne)
    rue du stade
    51190 GRAUVES
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    commune de Grauves
    Pour son projet de foyer rural de 3 salles avec office de réchauffe, environ 750 m² de SHON, la commune de GRAUVES a voulu privilégier la relation avec l’environnement, la gestion de l’énergie nécessaire au fonctionnement de l’équipement et le confort des utilisateurs. A cette fin, le projet du foyer répond aux critères de qualité environnementale de la construction en Champagne Ardenne.
    • Le terrain en pente, support du projet est situé en limite de village, entre terrain de foot et lotissement. Le volume compact du bâtiment, parallélépipède carré encastré dans le sol, ne dépasse pas la ligne de faîtage des pavillons.
    La minimisation des nuisances est prise en compte : le bâtiment est fermé coté habitations et le stationnement s’effectue à l’écart de la circulation automobile.
    Le Foyer rural, de plein pied, est enterré au Nord Est et Nord Ouest par des parois aveugles en briques monomur, il s’ouvre au Sud Est et au Sud Ouest par des façades en bois largement vitrées et abritées sous des auvents. Les espaces techniques sont installés en étage et sous sol partiel..
    Les poutres en lamellé collé portent un plancher en bois massif. Le plancher béton diffuse le chauffage.
    La toiture végétalisée par des sédums sur 450 m² permet d’éponger les précipitations orageuses, elle est accessible, mais non publique, depuis l’angle Nord du bâtiment.
    Un patio intérieur, non accessible au public, diffuse de la lumière naturelle dans une des salles, le hall et la circulation. Avec son puits canadien il permet aussi de tempérer les apports d’air frais.
    • La gestion de l’énergie permet de minimiser les coûts de fonctionnement.
    La compacité du bâtiment, les murs extérieurs en biomur, la couverture végétalisée et le plancher chauffant optimisent l’inertie. Une isolation performante, un apport d’air tempéré par puits canadien et une ventilation double flux minimisent les dépenses de chauffage.
    Les façades largement vitrées au sud permettent une récupération solaire passive en hiver.
    Tous les espaces ( hors réserves, cabines WC et local ménage) bénéficient d’un éclairage naturel direct ou indirect. La gestion de la lumière se régule en fonction de l’intensité de l’éclairement naturel et des détecteurs de présence sont installés dans les sanitaires.
    Tous les équipements ont été choisis avec le critère d’économie d’énergie : lampes à haut rendement avec ballast électronique séparé, moteurs de ventilation à variation électronique de vitesse. L’éclairage artificiel est assuré par des lampes à économie d'énergie équipées de ballast électronique gradables suivant les locaux et leur utilisation.
    Un chauffage à base de bois déchiqueté ou en granulés devait permettre à terme d’exploiter le bois disponible sur le territoire de la commune.
    • Le confort acoustique est important pour l’usage de la salle. La structure bois en plafond par des poutres décalées et l’utilisation de revêtements muraux acoustiques améliorent l'acoustique des salles et diminuent le temps de réverbération.
    L'organisation fonctionnelle des pièces, notamment le patio et le hall, permet de séparer des salles principales les autres activités pouvant se dérouler dans le foyer rural. Un atténuateur acoustique affaiblit le niveau sonore dans la grande salle
    Pour le confort thermique des occupants, les surchauffes d’été sont évitées grâce aux auvents sur les façades Sud Est et Sud Ouest. La faible émissivité des vitrages supprime l’effet de paroi froide. Le refroidissement nocturne d’été s’effectue par un renouvellement de l'air à travers des grilles et par le puits canadien dans le patio.
    Le confort visuel est lui aussi privilégié. Un patio intérieur et les parois Sud Est et Sud Ouest largement vitrées favorisent l'éclairage naturel de trois salles. L'éclairage artificiel de teinte chaude et équipé de variateurs apporte plusieurs niveaux d'éclairement aux utilisateurs suivant les activités.

  • établissement public 
    2009
    (51 - Marne)
    rue du stade
    51190 GRAUVES
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    commune de Grauves
    Pour son projet de foyer rural de 3 salles avec office de réchauffe, environ 750 m² de SHON, la commune de GRAUVES a voulu privilégier la relation avec l’environnement, la gestion de l’énergie nécessaire au fonctionnement de l’équipement et le confort des utilisateurs. A cette fin, le projet du foyer répond aux critères de qualité environnementale de la construction en Champagne Ardenne.
    • Le terrain en pente, support du projet est situé en limite de village, entre terrain de foot et lotissement. Le volume compact du bâtiment, parallélépipède carré encastré dans le sol, ne dépasse pas la ligne de faîtage des pavillons.
    La minimisation des nuisances est prise en compte : le bâtiment est fermé coté habitations et le stationnement s’effectue à l’écart de la circulation automobile.
    Le Foyer rural, de plein pied, est enterré au Nord Est et Nord Ouest par des parois aveugles en briques monomur, il s’ouvre au Sud Est et au Sud Ouest par des façades en bois largement vitrées et abritées sous des auvents. Les espaces techniques sont installés en étage et sous sol partiel..
    Les poutres en lamellé collé portent un plancher en bois massif. Le plancher béton diffuse le chauffage.
    La toiture végétalisée par des sédums sur 450 m² permet d’éponger les précipitations orageuses, elle est accessible, mais non publique, depuis l’angle Nord du bâtiment.
    Un patio intérieur, non accessible au public, diffuse de la lumière naturelle dans une des salles, le hall et la circulation. Avec son puits canadien il permet aussi de tempérer les apports d’air frais.
    • La gestion de l’énergie permet de minimiser les coûts de fonctionnement.
    La compacité du bâtiment, les murs extérieurs en biomur, la couverture végétalisée et le plancher chauffant optimisent l’inertie. Une isolation performante, un apport d’air tempéré par puits canadien et une ventilation double flux minimisent les dépenses de chauffage.
    Les façades largement vitrées au sud permettent une récupération solaire passive en hiver.
    Tous les espaces ( hors réserves, cabines WC et local ménage) bénéficient d’un éclairage naturel direct ou indirect. La gestion de la lumière se régule en fonction de l’intensité de l’éclairement naturel et des détecteurs de présence sont installés dans les sanitaires.
    Tous les équipements ont été choisis avec le critère d’économie d’énergie : lampes à haut rendement avec ballast électronique séparé, moteurs de ventilation à variation électronique de vitesse. L’éclairage artificiel est assuré par des lampes à économie d'énergie équipées de ballast électronique gradables suivant les locaux et leur utilisation.
    Un chauffage à base de bois déchiqueté ou en granulés devait permettre à terme d’exploiter le bois disponible sur le territoire de la commune.
    • Le confort acoustique est important pour l’usage de la salle. La structure bois en plafond par des poutres décalées et l’utilisation de revêtements muraux acoustiques améliorent l'acoustique des salles et diminuent le temps de réverbération.
    L'organisation fonctionnelle des pièces, notamment le patio et le hall, permet de séparer des salles principales les autres activités pouvant se dérouler dans le foyer rural. Un atténuateur acoustique affaiblit le niveau sonore dans la grande salle
    Pour le confort thermique des occupants, les surchauffes d’été sont évitées grâce aux auvents sur les façades Sud Est et Sud Ouest. La faible émissivité des vitrages supprime l’effet de paroi froide. Le refroidissement nocturne d’été s’effectue par un renouvellement de l'air à travers des grilles et par le puits canadien dans le patio.
    Le confort visuel est lui aussi privilégié. Un patio intérieur et les parois Sud Est et Sud Ouest largement vitrées favorisent l'éclairage naturel de trois salles. L'éclairage artificiel de teinte chaude et équipé de variateurs apporte plusieurs niveaux d'éclairement aux utilisateurs suivant les activités.

  • établissement public 
    2009
    (51 - Marne)
    rue du stade
    51190 GRAUVES
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    commune de Grauves
    Pour son projet de foyer rural de 3 salles avec office de réchauffe, environ 750 m² de SHON, la commune de GRAUVES a voulu privilégier la relation avec l’environnement, la gestion de l’énergie nécessaire au fonctionnement de l’équipement et le confort des utilisateurs. A cette fin, le projet du foyer répond aux critères de qualité environnementale de la construction en Champagne Ardenne.
    • Le terrain en pente, support du projet est situé en limite de village, entre terrain de foot et lotissement. Le volume compact du bâtiment, parallélépipède carré encastré dans le sol, ne dépasse pas la ligne de faîtage des pavillons.
    La minimisation des nuisances est prise en compte : le bâtiment est fermé coté habitations et le stationnement s’effectue à l’écart de la circulation automobile.
    Le Foyer rural, de plein pied, est enterré au Nord Est et Nord Ouest par des parois aveugles en briques monomur, il s’ouvre au Sud Est et au Sud Ouest par des façades en bois largement vitrées et abritées sous des auvents. Les espaces techniques sont installés en étage et sous sol partiel..
    Les poutres en lamellé collé portent un plancher en bois massif. Le plancher béton diffuse le chauffage.
    La toiture végétalisée par des sédums sur 450 m² permet d’éponger les précipitations orageuses, elle est accessible, mais non publique, depuis l’angle Nord du bâtiment.
    Un patio intérieur, non accessible au public, diffuse de la lumière naturelle dans une des salles, le hall et la circulation. Avec son puits canadien il permet aussi de tempérer les apports d’air frais.
    • La gestion de l’énergie permet de minimiser les coûts de fonctionnement.
    La compacité du bâtiment, les murs extérieurs en biomur, la couverture végétalisée et le plancher chauffant optimisent l’inertie. Une isolation performante, un apport d’air tempéré par puits canadien et une ventilation double flux minimisent les dépenses de chauffage.
    Les façades largement vitrées au sud permettent une récupération solaire passive en hiver.
    Tous les espaces ( hors réserves, cabines WC et local ménage) bénéficient d’un éclairage naturel direct ou indirect. La gestion de la lumière se régule en fonction de l’intensité de l’éclairement naturel et des détecteurs de présence sont installés dans les sanitaires.
    Tous les équipements ont été choisis avec le critère d’économie d’énergie : lampes à haut rendement avec ballast électronique séparé, moteurs de ventilation à variation électronique de vitesse. L’éclairage artificiel est assuré par des lampes à économie d'énergie équipées de ballast électronique gradables suivant les locaux et leur utilisation.
    Un chauffage à base de bois déchiqueté ou en granulés devait permettre à terme d’exploiter le bois disponible sur le territoire de la commune.
    • Le confort acoustique est important pour l’usage de la salle. La structure bois en plafond par des poutres décalées et l’utilisation de revêtements muraux acoustiques améliorent l'acoustique des salles et diminuent le temps de réverbération.
    L'organisation fonctionnelle des pièces, notamment le patio et le hall, permet de séparer des salles principales les autres activités pouvant se dérouler dans le foyer rural. Un atténuateur acoustique affaiblit le niveau sonore dans la grande salle
    Pour le confort thermique des occupants, les surchauffes d’été sont évitées grâce aux auvents sur les façades Sud Est et Sud Ouest. La faible émissivité des vitrages supprime l’effet de paroi froide. Le refroidissement nocturne d’été s’effectue par un renouvellement de l'air à travers des grilles et par le puits canadien dans le patio.
    Le confort visuel est lui aussi privilégié. Un patio intérieur et les parois Sud Est et Sud Ouest largement vitrées favorisent l'éclairage naturel de trois salles. L'éclairage artificiel de teinte chaude et équipé de variateurs apporte plusieurs niveaux d'éclairement aux utilisateurs suivant les activités.

  • établissement public 
    2009
    (51 - Marne)
    rue du stade
    51190 GRAUVES
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    commune de Grauves
    Pour son projet de foyer rural de 3 salles avec office de réchauffe, environ 750 m² de SHON, la commune de GRAUVES a voulu privilégier la relation avec l’environnement, la gestion de l’énergie nécessaire au fonctionnement de l’équipement et le confort des utilisateurs. A cette fin, le projet du foyer répond aux critères de qualité environnementale de la construction en Champagne Ardenne.
    • Le terrain en pente, support du projet est situé en limite de village, entre terrain de foot et lotissement. Le volume compact du bâtiment, parallélépipède carré encastré dans le sol, ne dépasse pas la ligne de faîtage des pavillons.
    La minimisation des nuisances est prise en compte : le bâtiment est fermé coté habitations et le stationnement s’effectue à l’écart de la circulation automobile.
    Le Foyer rural, de plein pied, est enterré au Nord Est et Nord Ouest par des parois aveugles en briques monomur, il s’ouvre au Sud Est et au Sud Ouest par des façades en bois largement vitrées et abritées sous des auvents. Les espaces techniques sont installés en étage et sous sol partiel..
    Les poutres en lamellé collé portent un plancher en bois massif. Le plancher béton diffuse le chauffage.
    La toiture végétalisée par des sédums sur 450 m² permet d’éponger les précipitations orageuses, elle est accessible, mais non publique, depuis l’angle Nord du bâtiment.
    Un patio intérieur, non accessible au public, diffuse de la lumière naturelle dans une des salles, le hall et la circulation. Avec son puits canadien il permet aussi de tempérer les apports d’air frais.
    • La gestion de l’énergie permet de minimiser les coûts de fonctionnement.
    La compacité du bâtiment, les murs extérieurs en biomur, la couverture végétalisée et le plancher chauffant optimisent l’inertie. Une isolation performante, un apport d’air tempéré par puits canadien et une ventilation double flux minimisent les dépenses de chauffage.
    Les façades largement vitrées au sud permettent une récupération solaire passive en hiver.
    Tous les espaces ( hors réserves, cabines WC et local ménage) bénéficient d’un éclairage naturel direct ou indirect. La gestion de la lumière se régule en fonction de l’intensité de l’éclairement naturel et des détecteurs de présence sont installés dans les sanitaires.
    Tous les équipements ont été choisis avec le critère d’économie d’énergie : lampes à haut rendement avec ballast électronique séparé, moteurs de ventilation à variation électronique de vitesse. L’éclairage artificiel est assuré par des lampes à économie d'énergie équipées de ballast électronique gradables suivant les locaux et leur utilisation.
    Un chauffage à base de bois déchiqueté ou en granulés devait permettre à terme d’exploiter le bois disponible sur le territoire de la commune.
    • Le confort acoustique est important pour l’usage de la salle. La structure bois en plafond par des poutres décalées et l’utilisation de revêtements muraux acoustiques améliorent l'acoustique des salles et diminuent le temps de réverbération.
    L'organisation fonctionnelle des pièces, notamment le patio et le hall, permet de séparer des salles principales les autres activités pouvant se dérouler dans le foyer rural. Un atténuateur acoustique affaiblit le niveau sonore dans la grande salle
    Pour le confort thermique des occupants, les surchauffes d’été sont évitées grâce aux auvents sur les façades Sud Est et Sud Ouest. La faible émissivité des vitrages supprime l’effet de paroi froide. Le refroidissement nocturne d’été s’effectue par un renouvellement de l'air à travers des grilles et par le puits canadien dans le patio.
    Le confort visuel est lui aussi privilégié. Un patio intérieur et les parois Sud Est et Sud Ouest largement vitrées favorisent l'éclairage naturel de trois salles. L'éclairage artificiel de teinte chaude et équipé de variateurs apporte plusieurs niveaux d'éclairement aux utilisateurs suivant les activités.

  • établissement public 
    2009
    (51 - Marne)
    rue du stade
    51190 GRAUVES
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    commune de Grauves
    Pour son projet de foyer rural de 3 salles avec office de réchauffe, environ 750 m² de SHON, la commune de GRAUVES a voulu privilégier la relation avec l’environnement, la gestion de l’énergie nécessaire au fonctionnement de l’équipement et le confort des utilisateurs. A cette fin, le projet du foyer répond aux critères de qualité environnementale de la construction en Champagne Ardenne.
    • Le terrain en pente, support du projet est situé en limite de village, entre terrain de foot et lotissement. Le volume compact du bâtiment, parallélépipède carré encastré dans le sol, ne dépasse pas la ligne de faîtage des pavillons.
    La minimisation des nuisances est prise en compte : le bâtiment est fermé coté habitations et le stationnement s’effectue à l’écart de la circulation automobile.
    Le Foyer rural, de plein pied, est enterré au Nord Est et Nord Ouest par des parois aveugles en briques monomur, il s’ouvre au Sud Est et au Sud Ouest par des façades en bois largement vitrées et abritées sous des auvents. Les espaces techniques sont installés en étage et sous sol partiel..
    Les poutres en lamellé collé portent un plancher en bois massif. Le plancher béton diffuse le chauffage.
    La toiture végétalisée par des sédums sur 450 m² permet d’éponger les précipitations orageuses, elle est accessible, mais non publique, depuis l’angle Nord du bâtiment.
    Un patio intérieur, non accessible au public, diffuse de la lumière naturelle dans une des salles, le hall et la circulation. Avec son puits canadien il permet aussi de tempérer les apports d’air frais.
    • La gestion de l’énergie permet de minimiser les coûts de fonctionnement.
    La compacité du bâtiment, les murs extérieurs en biomur, la couverture végétalisée et le plancher chauffant optimisent l’inertie. Une isolation performante, un apport d’air tempéré par puits canadien et une ventilation double flux minimisent les dépenses de chauffage.
    Les façades largement vitrées au sud permettent une récupération solaire passive en hiver.
    Tous les espaces ( hors réserves, cabines WC et local ménage) bénéficient d’un éclairage naturel direct ou indirect. La gestion de la lumière se régule en fonction de l’intensité de l’éclairement naturel et des détecteurs de présence sont installés dans les sanitaires.
    Tous les équipements ont été choisis avec le critère d’économie d’énergie : lampes à haut rendement avec ballast électronique séparé, moteurs de ventilation à variation électronique de vitesse. L’éclairage artificiel est assuré par des lampes à économie d'énergie équipées de ballast électronique gradables suivant les locaux et leur utilisation.
    Un chauffage à base de bois déchiqueté ou en granulés devait permettre à terme d’exploiter le bois disponible sur le territoire de la commune.
    • Le confort acoustique est important pour l’usage de la salle. La structure bois en plafond par des poutres décalées et l’utilisation de revêtements muraux acoustiques améliorent l'acoustique des salles et diminuent le temps de réverbération.
    L'organisation fonctionnelle des pièces, notamment le patio et le hall, permet de séparer des salles principales les autres activités pouvant se dérouler dans le foyer rural. Un atténuateur acoustique affaiblit le niveau sonore dans la grande salle
    Pour le confort thermique des occupants, les surchauffes d’été sont évitées grâce aux auvents sur les façades Sud Est et Sud Ouest. La faible émissivité des vitrages supprime l’effet de paroi froide. Le refroidissement nocturne d’été s’effectue par un renouvellement de l'air à travers des grilles et par le puits canadien dans le patio.
    Le confort visuel est lui aussi privilégié. Un patio intérieur et les parois Sud Est et Sud Ouest largement vitrées favorisent l'éclairage naturel de trois salles. L'éclairage artificiel de teinte chaude et équipé de variateurs apporte plusieurs niveaux d'éclairement aux utilisateurs suivant les activités.

  • établissement public 
    2009
    (51 - Marne)
    rue du stade
    51190 GRAUVES
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    commune de Grauves
    Pour son projet de foyer rural de 3 salles avec office de réchauffe, environ 750 m² de SHON, la commune de GRAUVES a voulu privilégier la relation avec l’environnement, la gestion de l’énergie nécessaire au fonctionnement de l’équipement et le confort des utilisateurs. A cette fin, le projet du foyer répond aux critères de qualité environnementale de la construction en Champagne Ardenne.
    • Le terrain en pente, support du projet est situé en limite de village, entre terrain de foot et lotissement. Le volume compact du bâtiment, parallélépipède carré encastré dans le sol, ne dépasse pas la ligne de faîtage des pavillons.
    La minimisation des nuisances est prise en compte : le bâtiment est fermé coté habitations et le stationnement s’effectue à l’écart de la circulation automobile.
    Le Foyer rural, de plein pied, est enterré au Nord Est et Nord Ouest par des parois aveugles en briques monomur, il s’ouvre au Sud Est et au Sud Ouest par des façades en bois largement vitrées et abritées sous des auvents. Les espaces techniques sont installés en étage et sous sol partiel..
    Les poutres en lamellé collé portent un plancher en bois massif. Le plancher béton diffuse le chauffage.
    La toiture végétalisée par des sédums sur 450 m² permet d’éponger les précipitations orageuses, elle est accessible, mais non publique, depuis l’angle Nord du bâtiment.
    Un patio intérieur, non accessible au public, diffuse de la lumière naturelle dans une des salles, le hall et la circulation. Avec son puits canadien il permet aussi de tempérer les apports d’air frais.
    • La gestion de l’énergie permet de minimiser les coûts de fonctionnement.
    La compacité du bâtiment, les murs extérieurs en biomur, la couverture végétalisée et le plancher chauffant optimisent l’inertie. Une isolation performante, un apport d’air tempéré par puits canadien et une ventilation double flux minimisent les dépenses de chauffage.
    Les façades largement vitrées au sud permettent une récupération solaire passive en hiver.
    Tous les espaces ( hors réserves, cabines WC et local ménage) bénéficient d’un éclairage naturel direct ou indirect. La gestion de la lumière se régule en fonction de l’intensité de l’éclairement naturel et des détecteurs de présence sont installés dans les sanitaires.
    Tous les équipements ont été choisis avec le critère d’économie d’énergie : lampes à haut rendement avec ballast électronique séparé, moteurs de ventilation à variation électronique de vitesse. L’éclairage artificiel est assuré par des lampes à économie d'énergie équipées de ballast électronique gradables suivant les locaux et leur utilisation.
    Un chauffage à base de bois déchiqueté ou en granulés devait permettre à terme d’exploiter le bois disponible sur le territoire de la commune.
    • Le confort acoustique est important pour l’usage de la salle. La structure bois en plafond par des poutres décalées et l’utilisation de revêtements muraux acoustiques améliorent l'acoustique des salles et diminuent le temps de réverbération.
    L'organisation fonctionnelle des pièces, notamment le patio et le hall, permet de séparer des salles principales les autres activités pouvant se dérouler dans le foyer rural. Un atténuateur acoustique affaiblit le niveau sonore dans la grande salle
    Pour le confort thermique des occupants, les surchauffes d’été sont évitées grâce aux auvents sur les façades Sud Est et Sud Ouest. La faible émissivité des vitrages supprime l’effet de paroi froide. Le refroidissement nocturne d’été s’effectue par un renouvellement de l'air à travers des grilles et par le puits canadien dans le patio.
    Le confort visuel est lui aussi privilégié. Un patio intérieur et les parois Sud Est et Sud Ouest largement vitrées favorisent l'éclairage naturel de trois salles. L'éclairage artificiel de teinte chaude et équipé de variateurs apporte plusieurs niveaux d'éclairement aux utilisateurs suivant les activités.

  • établissement public 
    2009
    (51 - Marne)
    rue du stade
    51190 GRAUVES
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    commune de Grauves
    Pour son projet de foyer rural de 3 salles avec office de réchauffe, environ 750 m² de SHON, la commune de GRAUVES a voulu privilégier la relation avec l’environnement, la gestion de l’énergie nécessaire au fonctionnement de l’équipement et le confort des utilisateurs. A cette fin, le projet du foyer répond aux critères de qualité environnementale de la construction en Champagne Ardenne.
    • Le terrain en pente, support du projet est situé en limite de village, entre terrain de foot et lotissement. Le volume compact du bâtiment, parallélépipède carré encastré dans le sol, ne dépasse pas la ligne de faîtage des pavillons.
    La minimisation des nuisances est prise en compte : le bâtiment est fermé coté habitations et le stationnement s’effectue à l’écart de la circulation automobile.
    Le Foyer rural, de plein pied, est enterré au Nord Est et Nord Ouest par des parois aveugles en briques monomur, il s’ouvre au Sud Est et au Sud Ouest par des façades en bois largement vitrées et abritées sous des auvents. Les espaces techniques sont installés en étage et sous sol partiel..
    Les poutres en lamellé collé portent un plancher en bois massif. Le plancher béton diffuse le chauffage.
    La toiture végétalisée par des sédums sur 450 m² permet d’éponger les précipitations orageuses, elle est accessible, mais non publique, depuis l’angle Nord du bâtiment.
    Un patio intérieur, non accessible au public, diffuse de la lumière naturelle dans une des salles, le hall et la circulation. Avec son puits canadien il permet aussi de tempérer les apports d’air frais.
    • La gestion de l’énergie permet de minimiser les coûts de fonctionnement.
    La compacité du bâtiment, les murs extérieurs en biomur, la couverture végétalisée et le plancher chauffant optimisent l’inertie. Une isolation performante, un apport d’air tempéré par puits canadien et une ventilation double flux minimisent les dépenses de chauffage.
    Les façades largement vitrées au sud permettent une récupération solaire passive en hiver.
    Tous les espaces ( hors réserves, cabines WC et local ménage) bénéficient d’un éclairage naturel direct ou indirect. La gestion de la lumière se régule en fonction de l’intensité de l’éclairement naturel et des détecteurs de présence sont installés dans les sanitaires.
    Tous les équipements ont été choisis avec le critère d’économie d’énergie : lampes à haut rendement avec ballast électronique séparé, moteurs de ventilation à variation électronique de vitesse. L’éclairage artificiel est assuré par des lampes à économie d'énergie équipées de ballast électronique gradables suivant les locaux et leur utilisation.
    Un chauffage à base de bois déchiqueté ou en granulés devait permettre à terme d’exploiter le bois disponible sur le territoire de la commune.
    • Le confort acoustique est important pour l’usage de la salle. La structure bois en plafond par des poutres décalées et l’utilisation de revêtements muraux acoustiques améliorent l'acoustique des salles et diminuent le temps de réverbération.
    L'organisation fonctionnelle des pièces, notamment le patio et le hall, permet de séparer des salles principales les autres activités pouvant se dérouler dans le foyer rural. Un atténuateur acoustique affaiblit le niveau sonore dans la grande salle
    Pour le confort thermique des occupants, les surchauffes d’été sont évitées grâce aux auvents sur les façades Sud Est et Sud Ouest. La faible émissivité des vitrages supprime l’effet de paroi froide. Le refroidissement nocturne d’été s’effectue par un renouvellement de l'air à travers des grilles et par le puits canadien dans le patio.
    Le confort visuel est lui aussi privilégié. Un patio intérieur et les parois Sud Est et Sud Ouest largement vitrées favorisent l'éclairage naturel de trois salles. L'éclairage artificiel de teinte chaude et équipé de variateurs apporte plusieurs niveaux d'éclairement aux utilisateurs suivant les activités.

  • établissement public 
    2009
    (51 - Marne)
    rue du stade
    51190 GRAUVES
    France métropolitaine
    Maître d’ouvrage :
    commune de Grauves
    Pour son projet de foyer rural de 3 salles avec office de réchauffe, environ 750 m² de SHON, la commune de GRAUVES a voulu privilégier la relation avec l’environnement, la gestion de l’énergie nécessaire au fonctionnement de l’équipement et le confort des utilisateurs. A cette fin, le projet du foyer répond aux critères de qualité environnementale de la construction en Champagne Ardenne.
    • Le terrain en pente, support du projet est situé en limite de village, entre terrain de foot et lotissement. Le volume compact du bâtiment, parallélépipède carré encastré dans le sol, ne dépasse pas la ligne de faîtage des pavillons.
    La minimisation des nuisances est prise en compte : le bâtiment est fermé coté habitations et le stationnement s’effectue à l’écart de la circulation automobile.
    Le Foyer rural, de plein pied, est enterré au Nord Est et Nord Ouest par des parois aveugles en briques monomur, il s’ouvre au Sud Est et au Sud Ouest par des façades en bois largement vitrées et abritées sous des auvents. Les espaces techniques sont installés en étage et sous sol partiel..
    Les poutres en lamellé collé portent un plancher en bois massif. Le plancher béton diffuse le chauffage.
    La toiture végétalisée par des sédums sur 450 m² permet d’éponger les précipitations orageuses, elle est accessible, mais non publique, depuis l’angle Nord du bâtiment.
    Un patio intérieur, non accessible au public, diffuse de la lumière naturelle dans une des salles, le hall et la circulation. Avec son puits canadien il permet aussi de tempérer les apports d’air frais.
    • La gestion de l’énergie permet de minimiser les coûts de fonctionnement.
    La compacité du bâtiment, les murs extérieurs en biomur, la couverture végétalisée et le plancher chauffant optimisent l’inertie. Une isolation performante, un apport d’air tempéré par puits canadien et une ventilation double flux minimisent les dépenses de chauffage.
    Les façades largement vitrées au sud permettent une récupération solaire passive en hiver.
    Tous les espaces ( hors réserves, cabines WC et local ménage) bénéficient d’un éclairage naturel direct ou indirect. La gestion de la lumière se régule en fonction de l’intensité de l’éclairement naturel et des détecteurs de présence sont installés dans les sanitaires.
    Tous les équipements ont été choisis avec le critère d’économie d’énergie : lampes à haut rendement avec ballast électronique séparé, moteurs de ventilation à variation électronique de vitesse. L’éclairage artificiel est assuré par des lampes à économie d'énergie équipées de ballast électronique gradables suivant les locaux et leur utilisation.
    Un chauffage à base de bois déchiqueté ou en granulés devait permettre à terme d’exploiter le bois disponible sur le territoire de la commune.
    • Le confort acoustique est important pour l’usage de la salle. La structure bois en plafond par des poutres décalées et l’utilisation de revêtements muraux acoustiques améliorent l'acoustique des salles et diminuent le temps de réverbération.
    L'organisation fonctionnelle des pièces, notamment le patio et le hall, permet de séparer des salles principales les autres activités pouvant se dérouler dans le foyer rural. Un atténuateur acoustique affaiblit le niveau sonore dans la grande salle
    Pour le confort thermique des occupants, les surchauffes d’été sont évitées grâce aux auvents sur les façades Sud Est et Sud Ouest. La faible émissivité des vitrages supprime l’effet de paroi froide. Le refroidissement nocturne d’été s’effectue par un renouvellement de l'air à travers des grilles et par le puits canadien dans le patio.
    Le confort visuel est lui aussi privilégié. Un patio intérieur et les parois Sud Est et Sud Ouest largement vitrées favorisent l'éclairage naturel de trois salles. L'éclairage artificiel de teinte chaude et équipé de variateurs apporte plusieurs niveaux d'éclairement aux utilisateurs suivant les activités.