Leccia Lecou Architectures

X
  • concours pour un groupe scolaire et une médiathèque à Terrats

    • Date de livraison : concours 2011
    • Ville : Terrats
    • Département : 66
    • Maitre d'ouvrage : Commune de Terrats
    • Architectes associés : S. Sauvaget mandataire
    • Coût : 2,4 M euros HT
    • SHON : 1838m2
    • Nature de la mission : concours niveau esquisse
    Les principes fondateurs du projet sont les suivants :
    - Créer une limite
    A l'échelle du territoire, le projet construit une limite à l'expansion urbaine, conserve et affirme l'autonomie et les particularités de Terrats , il établit sa complémentarité en dotant le village d'un équipement à l'échelle intercommunale.
    Affirmer la limite urbaine : par un socle minéral, mur de gabions ( assise des bâtiments et protection au vent dominant )par le traitement paysager des franges et des interfaces ( noues, rafraichissement des espaces ouverts, protection au vent) .
    - Créer un repère urbain
    Le volume de la médiathèque émerge atypique et identifiable il offre depuis sa terrasse un point de vue privilégié sur les Corbières au Nord, le Canigou à l'Ouest et les Albères au Sud.
    - Doter Terrats d'un nouveau centre
    L'opportunité d'une expansion urbaine concertée et réfléchie est l'occasion de fonder à Terrats une place où l'équipement s'inscrit au cœur de la vie collective dans la proximité , le partage et la multiplicité des espaces et des usages.(place, parvis, patio ; marché, festivités)
    Un centre où s'affirment clairement les outils du vivre ensemble que sont l'accès à la culture et à l'éducation.
    - Permettre le dialogue, rassembler
    Le projet dans sa composition et son orientation induit le dialogue et la proximité, il convoque les espaces et les activités qui rassemblent.(patio interface entre médiathèque et cantine, le parvis hiérarchise les accès)
    Dilatation de la place, le parvis largement ouvert permet une meilleure lisibilité urbaine de la médiathèque, il est le seuil de l'entrée principale.
    La séquence des espaces propose un espace à ciel ouvert confidentiel et clos, extension de la médiathèque, ce patio est aussi l'échappé visuelle apaisée de la cantine.
    - Identifier les volumes et les fonctions dans une composition simple.
    Passée l'entrée se trouve l'administration, à la croisée des couloirs distribuant les unités pédagogiques et l'axe reliant la cantine à la cour. Cette situation lui procure une lisibilité immédiate et facilite sa mission de surveillance des flux.
    Les bâtiments sont simples et fonctionnels, immédiatement identifiables.
    Les classes sont orientées au Sud et les espaces servants au Nord.
    - S'inscrire dans la continuité
    L'utilisation de matériaux locaux avec des techniques réactualisées favorisent une inscription douce et résolument contemporaine dans ce contexte urbain en devenir.
    - Appliquer les exigences en matière de développement durable, conception BBC, rafraichissement par ventilation, économie d'eau, économie d'énergie, choix et écobilan des matériaux, charte et mise en place d'un chantier propre.
  • concours pour un groupe scolaire et une médiathèque à Terrats

    • Date de livraison : concours 2011
    • Ville : Terrats
    • Département : 66
    • Maitre d'ouvrage : Commune de Terrats
    • Architectes associés : S. Sauvaget mandataire
    • Coût : 2,4 M euros HT
    • SHON : 1838m2
    • Nature de la mission : concours niveau esquisse
    Les principes fondateurs du projet sont les suivants :
    - Créer une limite
    A l'échelle du territoire, le projet construit une limite à l'expansion urbaine, conserve et affirme l'autonomie et les particularités de Terrats , il établit sa complémentarité en dotant le village d'un équipement à l'échelle intercommunale.
    Affirmer la limite urbaine : par un socle minéral, mur de gabions ( assise des bâtiments et protection au vent dominant )par le traitement paysager des franges et des interfaces ( noues, rafraichissement des espaces ouverts, protection au vent) .
    - Créer un repère urbain
    Le volume de la médiathèque émerge atypique et identifiable il offre depuis sa terrasse un point de vue privilégié sur les Corbières au Nord, le Canigou à l'Ouest et les Albères au Sud.
    - Doter Terrats d'un nouveau centre
    L'opportunité d'une expansion urbaine concertée et réfléchie est l'occasion de fonder à Terrats une place où l'équipement s'inscrit au cœur de la vie collective dans la proximité , le partage et la multiplicité des espaces et des usages.(place, parvis, patio ; marché, festivités)
    Un centre où s'affirment clairement les outils du vivre ensemble que sont l'accès à la culture et à l'éducation.
    - Permettre le dialogue, rassembler
    Le projet dans sa composition et son orientation induit le dialogue et la proximité, il convoque les espaces et les activités qui rassemblent.(patio interface entre médiathèque et cantine, le parvis hiérarchise les accès)
    Dilatation de la place, le parvis largement ouvert permet une meilleure lisibilité urbaine de la médiathèque, il est le seuil de l'entrée principale.
    La séquence des espaces propose un espace à ciel ouvert confidentiel et clos, extension de la médiathèque, ce patio est aussi l'échappé visuelle apaisée de la cantine.
    - Identifier les volumes et les fonctions dans une composition simple.
    Passée l'entrée se trouve l'administration, à la croisée des couloirs distribuant les unités pédagogiques et l'axe reliant la cantine à la cour. Cette situation lui procure une lisibilité immédiate et facilite sa mission de surveillance des flux.
    Les bâtiments sont simples et fonctionnels, immédiatement identifiables.
    Les classes sont orientées au Sud et les espaces servants au Nord.
    - S'inscrire dans la continuité
    L'utilisation de matériaux locaux avec des techniques réactualisées favorisent une inscription douce et résolument contemporaine dans ce contexte urbain en devenir.
    - Appliquer les exigences en matière de développement durable, conception BBC, rafraichissement par ventilation, économie d'eau, économie d'énergie, choix et écobilan des matériaux, charte et mise en place d'un chantier propre.
  • concours pour un groupe scolaire et une médiathèque à Terrats

    • Date de livraison : concours 2011
    • Ville : Terrats
    • Département : 66
    • Maitre d'ouvrage : Commune de Terrats
    • Architectes associés : S. Sauvaget mandataire
    • Coût : 2,4 M euros HT
    • SHON : 1838m2
    • Nature de la mission : concours niveau esquisse
    Les principes fondateurs du projet sont les suivants :
    - Créer une limite
    A l'échelle du territoire, le projet construit une limite à l'expansion urbaine, conserve et affirme l'autonomie et les particularités de Terrats , il établit sa complémentarité en dotant le village d'un équipement à l'échelle intercommunale.
    Affirmer la limite urbaine : par un socle minéral, mur de gabions ( assise des bâtiments et protection au vent dominant )par le traitement paysager des franges et des interfaces ( noues, rafraichissement des espaces ouverts, protection au vent) .
    - Créer un repère urbain
    Le volume de la médiathèque émerge atypique et identifiable il offre depuis sa terrasse un point de vue privilégié sur les Corbières au Nord, le Canigou à l'Ouest et les Albères au Sud.
    - Doter Terrats d'un nouveau centre
    L'opportunité d'une expansion urbaine concertée et réfléchie est l'occasion de fonder à Terrats une place où l'équipement s'inscrit au cœur de la vie collective dans la proximité , le partage et la multiplicité des espaces et des usages.(place, parvis, patio ; marché, festivités)
    Un centre où s'affirment clairement les outils du vivre ensemble que sont l'accès à la culture et à l'éducation.
    - Permettre le dialogue, rassembler
    Le projet dans sa composition et son orientation induit le dialogue et la proximité, il convoque les espaces et les activités qui rassemblent.(patio interface entre médiathèque et cantine, le parvis hiérarchise les accès)
    Dilatation de la place, le parvis largement ouvert permet une meilleure lisibilité urbaine de la médiathèque, il est le seuil de l'entrée principale.
    La séquence des espaces propose un espace à ciel ouvert confidentiel et clos, extension de la médiathèque, ce patio est aussi l'échappé visuelle apaisée de la cantine.
    - Identifier les volumes et les fonctions dans une composition simple.
    Passée l'entrée se trouve l'administration, à la croisée des couloirs distribuant les unités pédagogiques et l'axe reliant la cantine à la cour. Cette situation lui procure une lisibilité immédiate et facilite sa mission de surveillance des flux.
    Les bâtiments sont simples et fonctionnels, immédiatement identifiables.
    Les classes sont orientées au Sud et les espaces servants au Nord.
    - S'inscrire dans la continuité
    L'utilisation de matériaux locaux avec des techniques réactualisées favorisent une inscription douce et résolument contemporaine dans ce contexte urbain en devenir.
    - Appliquer les exigences en matière de développement durable, conception BBC, rafraichissement par ventilation, économie d'eau, économie d'énergie, choix et écobilan des matériaux, charte et mise en place d'un chantier propre.
  • concours pour un groupe scolaire et une médiathèque à Terrats

    • Date de livraison : concours 2011
    • Ville : Terrats
    • Département : 66
    • Maitre d'ouvrage : Commune de Terrats
    • Architectes associés : S. Sauvaget mandataire
    • Coût : 2,4 M euros HT
    • SHON : 1838m2
    • Nature de la mission : concours niveau esquisse
    Les principes fondateurs du projet sont les suivants :
    - Créer une limite
    A l'échelle du territoire, le projet construit une limite à l'expansion urbaine, conserve et affirme l'autonomie et les particularités de Terrats , il établit sa complémentarité en dotant le village d'un équipement à l'échelle intercommunale.
    Affirmer la limite urbaine : par un socle minéral, mur de gabions ( assise des bâtiments et protection au vent dominant )par le traitement paysager des franges et des interfaces ( noues, rafraichissement des espaces ouverts, protection au vent) .
    - Créer un repère urbain
    Le volume de la médiathèque émerge atypique et identifiable il offre depuis sa terrasse un point de vue privilégié sur les Corbières au Nord, le Canigou à l'Ouest et les Albères au Sud.
    - Doter Terrats d'un nouveau centre
    L'opportunité d'une expansion urbaine concertée et réfléchie est l'occasion de fonder à Terrats une place où l'équipement s'inscrit au cœur de la vie collective dans la proximité , le partage et la multiplicité des espaces et des usages.(place, parvis, patio ; marché, festivités)
    Un centre où s'affirment clairement les outils du vivre ensemble que sont l'accès à la culture et à l'éducation.
    - Permettre le dialogue, rassembler
    Le projet dans sa composition et son orientation induit le dialogue et la proximité, il convoque les espaces et les activités qui rassemblent.(patio interface entre médiathèque et cantine, le parvis hiérarchise les accès)
    Dilatation de la place, le parvis largement ouvert permet une meilleure lisibilité urbaine de la médiathèque, il est le seuil de l'entrée principale.
    La séquence des espaces propose un espace à ciel ouvert confidentiel et clos, extension de la médiathèque, ce patio est aussi l'échappé visuelle apaisée de la cantine.
    - Identifier les volumes et les fonctions dans une composition simple.
    Passée l'entrée se trouve l'administration, à la croisée des couloirs distribuant les unités pédagogiques et l'axe reliant la cantine à la cour. Cette situation lui procure une lisibilité immédiate et facilite sa mission de surveillance des flux.
    Les bâtiments sont simples et fonctionnels, immédiatement identifiables.
    Les classes sont orientées au Sud et les espaces servants au Nord.
    - S'inscrire dans la continuité
    L'utilisation de matériaux locaux avec des techniques réactualisées favorisent une inscription douce et résolument contemporaine dans ce contexte urbain en devenir.
    - Appliquer les exigences en matière de développement durable, conception BBC, rafraichissement par ventilation, économie d'eau, économie d'énergie, choix et écobilan des matériaux, charte et mise en place d'un chantier propre.
  • concours pour un groupe scolaire et une médiathèque à Terrats

    • Date de livraison : concours 2011
    • Ville : Terrats
    • Département : 66
    • Maitre d'ouvrage : Commune de Terrats
    • Architectes associés : S. Sauvaget mandataire
    • Coût : 2,4 M euros HT
    • SHON : 1838m2
    • Nature de la mission : concours niveau esquisse
    Les principes fondateurs du projet sont les suivants :
    - Créer une limite
    A l'échelle du territoire, le projet construit une limite à l'expansion urbaine, conserve et affirme l'autonomie et les particularités de Terrats , il établit sa complémentarité en dotant le village d'un équipement à l'échelle intercommunale.
    Affirmer la limite urbaine : par un socle minéral, mur de gabions ( assise des bâtiments et protection au vent dominant )par le traitement paysager des franges et des interfaces ( noues, rafraichissement des espaces ouverts, protection au vent) .
    - Créer un repère urbain
    Le volume de la médiathèque émerge atypique et identifiable il offre depuis sa terrasse un point de vue privilégié sur les Corbières au Nord, le Canigou à l'Ouest et les Albères au Sud.
    - Doter Terrats d'un nouveau centre
    L'opportunité d'une expansion urbaine concertée et réfléchie est l'occasion de fonder à Terrats une place où l'équipement s'inscrit au cœur de la vie collective dans la proximité , le partage et la multiplicité des espaces et des usages.(place, parvis, patio ; marché, festivités)
    Un centre où s'affirment clairement les outils du vivre ensemble que sont l'accès à la culture et à l'éducation.
    - Permettre le dialogue, rassembler
    Le projet dans sa composition et son orientation induit le dialogue et la proximité, il convoque les espaces et les activités qui rassemblent.(patio interface entre médiathèque et cantine, le parvis hiérarchise les accès)
    Dilatation de la place, le parvis largement ouvert permet une meilleure lisibilité urbaine de la médiathèque, il est le seuil de l'entrée principale.
    La séquence des espaces propose un espace à ciel ouvert confidentiel et clos, extension de la médiathèque, ce patio est aussi l'échappé visuelle apaisée de la cantine.
    - Identifier les volumes et les fonctions dans une composition simple.
    Passée l'entrée se trouve l'administration, à la croisée des couloirs distribuant les unités pédagogiques et l'axe reliant la cantine à la cour. Cette situation lui procure une lisibilité immédiate et facilite sa mission de surveillance des flux.
    Les bâtiments sont simples et fonctionnels, immédiatement identifiables.
    Les classes sont orientées au Sud et les espaces servants au Nord.
    - S'inscrire dans la continuité
    L'utilisation de matériaux locaux avec des techniques réactualisées favorisent une inscription douce et résolument contemporaine dans ce contexte urbain en devenir.
    - Appliquer les exigences en matière de développement durable, conception BBC, rafraichissement par ventilation, économie d'eau, économie d'énergie, choix et écobilan des matériaux, charte et mise en place d'un chantier propre.